compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 30 septembre 2017

Votre chronique : Communiqué de presse de Générations Futures

 

Perturbateurs endrocriniens: une analyse juridique de la proposition de la Commission européenne montre que celle-ci est illégale

Alors que le parlement européen s’apprête à voter en Commission Environnement (COM ENVI) le 28 septembre puis le 3 octobre en plénière pour ou contre la proposition de la Commission européenne portant sur les critères définissant les perturbateurs endocriniens, les associations européennes CIEL et ClientEarth révèlent, dans une analyse juridique de la proposition, que celle-ci est illégale !

Deux analyses juridiques d'experts publiées hier par le Centre pour le droit international de l'environnement (CIEL) et ClientEarth montrent que la Commission européenne a dépassé son pouvoir, en agissant en contradiction de la décision adoptée en 2009 par le Parlement et le Conseil de l'UE, d'interdire les produits chimiques pesticides suspectés être perturbateurs endocriniens (PE).

Rappel : En 2009, le Parlement européen et le Conseil ont interdit les pesticides PE dans le cadre du Règlement 1107/2009, mais ils manquaient les critères pour identifier ce que sont les PE. La Commission a été chargée de combler ce manque. La proposition de la Commission, avec 3 ans de retard, a été adoptée début juillet par les Etats-membres. Fin septembre et début octobre le parlement européen devra lui aussi voter pour (ou contre) l'approbation des critères proposés par la Commission.

C’est dans ce contexte que sont publiées ces analyses juridiques qui concluent que les critères proposés par la Commission vont bien au-delà du pouvoir accordé à cette dernière et menacent l'interdiction prévue initialement des PE.

En résumé pour les avocats, cette proposition de la Commission européenne est

1)      une violation de l'interdiction fixée par les co-législateurs

2)      un dépassement de ses prérogatives

"La Commission a clairement dépassé les limites de son pouvoir ", a déclaré l'avocat spécialiste des produits chimiques de ClientEarth, Apolline Roger. " la Commission tente d’autoriser l'utilisation de certains pesticides PE, or cette dérogation est contraire à la volonté du Parlement élu démocratiquement et du Conseil".

"La réglementation sur les pesticides interdisant les perturbateurs endocriniens vise à protéger la santé et l'environnement des générations actuelles et futures ", a déclaré Giulia Carlini, avocate au CIEL. "La proposition de la Commission d'exonérer certains PE est une faveur illégale faite à l'industrie des pesticides qui sacrifie la santé publique et permet une exposition continue de l'environnement aux perturbateurs endocriniens".

« Le vote imminent du Parlement européen est la dernière étape avant que les critères d'identification des PE ne puissent être adoptés et mis en œuvre dans le cadre du Règlement pesticides. Nos organisations exhortent les députés européens à opposer leur veto à la proposition de la Commission afin de protéger leur pouvoir démocratique, la santé publique et notre environnement. » conclut F. Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

Lire l’analyse juridique de CIEL et de ClientEarth (eng)

 

Générations Futures

Contact presse:

Nadine Lauverjat - Coordinatrice

François Veillerette - Porte-parole et Directeur

 

  LIKE   TWEET   FORWARD

Listing presse Générations Futures

Se désabonner

 

mercredi, 23 août 2017

Rosis : un grimpeur dévisse mortellement dans le Caroux

L'accident s'est produit au lieu-dit Les Aiguilles

Vers 15 h 30, ce mercredi, un dramatique accident d'escalade s'est produit dans le massif du Caroux, au lieu-dit les aiguilles, sur la commune de Rosis. Un grimpeur a dévissé et n'a pas survécu à la chute.

 Biterrois : un grimpeur dévisse mortellement dans le CarouxLe massif du Caroux est un site prisé pour l'escalade.

Les sapeurs pompiers spécialisés dans le secours en montagne, venus de la caserne de Mons-la-Trivalle ont été mobilisés, ainsi que le Dragon 34.

L'hélicoptère de la sécurité civile a été dépêché sur les lieux, ainsi que le véhicule d'assistance et de secours aux blessés de Mons-la-Trivalle.

mercredi, 12 juillet 2017

Vieussan-hameau de Boissezon : la voiture volée finit en flamme dans un ravin après un rodéo

Mardi 11 juillet peu avant 19 h, une voiture  volée devant la caserne des sapeurs pompiers à Mons La Trivalle finit sa course carbonisée en contrebas d'un talus dans les vignes sur la D177 qui serpente et conduit de Boissezon vers Berlou.
Plusieurs riverains disent avoir assisté de Mons à Vieussan à une course poursuite entre deux voitures roulant à vive allure, à grand renfort d'accélérations, de dérapages et de crissements de pneus. Un passager assis à côté du conducteur prenait place dans chacune d'elles. 

voiture calcinée en contrebas.JPG 

Le jeu a mal finit. Une colonne de fumée noire a été signalée peu après. Les pompiers de Mons sont arrivés pour maîtriser rapidement l'incendie évitant sa propagation.
 
Cependant personne n'a été retrouvé dans la voiture, totalement détruite.

voiture calcinée en contrebas de la route.jpg

Murs de pierres en contrefort de la route endommagés, arbustes arrachés par la chute de la voiture, végétation brûlée, les dégâts sont importants.

plaque (2).jpg

Thibaut, jeune sapeurs pompier déplore le vol et la  perte de sa BMW qui avait peu de Kilomètres au compteur et dont il ne reste que la carcasse calcinée. Une plainte pour vol a été déposée.
 
Les pompiers, le maire et les gendarmes sur les lieux.jpg
 
Chacun émet des suppositions quant à l'état de ceux qui occupaient cette voiture et au devenir des 4 fuyards qui semblent avoir continué leur route ensemble en direction de Mézeille dans la Golf noire.
 
Où se trouve ce deuxième véhicule ? Emporte-t-il des blessés ? Peut-être grièvement ? La chute depuis la route, quelques 10 mètres au dessus, a du être rude... 

IMG_1882.JPG

L'interrogation reste entière. Le maire de la commune de Vieussan et les gendarmes d'Olargues étaient aussi sur les lieux. Une enquête est ouverte.
 
L'entretien en images sur les lieux  avec Christian Cordier,  chef des sapeurs pompiers
 
 
 

mercredi, 31 mai 2017

Saint-Martin-de-l'Arçon : « Elles'wing ! », jazz au féminin à La Pause du Mil'Yeux

Il est sur la commune de Saint-Martin-de-l'Arçon un petit lieu bien nommé, La Pause du Mil'Yeux.
 
Après avoir laissé son véhicule sur le parking au croisement de la route qui monte vers le village, on y accède à pieds en quelques mètres, en contrebas de la départementale vers la Voie Verte.
 
Chaque semaine des musiciens, artistes itinérants viennent y partager leur énergie et le bonheur de jouer.
Ce vendredi 26 Mai La pause du Mil'Yeux accueillait Elles'wing ! groupe de jazz swing au féminin à la fois enjoué et espiègle, énergique et intime.

french jazz,jazz,jazz manouche,jazz swing,swing,elles'wing,la pause du mil'yeux,saint-martin-de-l'arçon,lieu dit le théron

Elles'wing! à La Pause du Mi'yeux : Valou guitare, Lucy voix et Tatilo contrebasse

Drôles et insolentes, les filles du girls band Elles'wing se plaisent à transmettre au public leur joie de vivre. Le Jazz transporte avec lui cet espace de liberté. Elles en jouent comme jouent les enfants, enfants du métissage culturel qui marie les genres sur le terrain de jeu privilégié du jazz. Filles de l'air, mêlant une pulsation swing festive avec une touche manouche elles interprètent les grands standards de jazz, ainsi que quelques tubes du XXe siècle !
 
Leur complicité est un réel plaisir musical et visuel. Lucy Lune Gillespie à la voix et aux vocalises virtuoses sous un petit air déluré, cultive un style très personnel, fait revivre certains morceaux du répertoire de Django Reinhardt avec ses propres paroles. Valérie Jacqmain assure sur sa guitare une rythmique attentive et maîtrisée, Tatilo Dumas transmet la belle présence grave de la contrebasse. « La contrebasse est un instrument rarement joué au féminin, confie Lucy. J'ai toujours eu l'envie d'un groupe jazz que de filles, rare aussi ! Normalement nous sommes quatre, Suzy Boursaud à l'accordéon nous manque ce soir. »
 
Voir la vidéo de la soirée sur le blog videocantondoc
 
 
 Réalisation videocantondoc, clic sur ce lien
 
La technique instrumentale prend sens de la pensée musicale. Le jeu des musiciennes témoigne de leur attachement au riche héritage du jazz, métissé, lyrique et intemporel. Elles'wing ! en quartet, revient à la Pause du Mil'Yeux le 22 septembre.

french jazz,jazz,jazz manouche,jazz swing,swing,elles'wing,la pause du mil'yeux

Au long de l'été, La Pause du Mil'Yeux à Saint-Martin-de-l'Arçon au lieu dit Le Théron, est ouvert le midi tous les jours sauf le mercredi, le vendredi soir pour les concerts de 19 h à 23 h et le samedi pour le poulet rôti !
 
La prochaine rencontre musicale aura lieu le 2 juin. Informations au 07 69 11 92 99.
 
Et voici le programme :

french jazz,jazz,jazz manouche,jazz swing,swing,elles'wing,la pause du mil'yeux,saint-martin-de-l'arçon,lieu dit le théron

jeudi, 21 juillet 2016

Mons-la-Trivalle : le traditionnel feu d'artifice restera mémorable

Un 14 Juillet 2016 très agréable, où le beau temps était au rendez-vous et la foule nombreuse en soirée.
La fête était réussie et tous les bénévoles ravis de la grande participation à cette rencontre estivale.

Le traditionnel concours de pétanque a réuni les joueurs avec la Boule des Gorges. Les équipes présentes sur le terrain avec les accompagnants ont participé dans une très bonne ambiance à ce moment convivial.

mons-la-trivalle,feu d'artifice,14 juillet 2015,tarzan,

La buvette, avec la chaleur,  a très bien fonctionné. La foule était abondante et la soirée très agréable.

Le repas organisé par le Foyer Ruraa rassemblé de nombreux convives dans une ambiance joyeuse. Le bal en soirée avec Les Bory's apporta sa note de gaieté en musique.

 Mons La Trivalle,fête nationale,orchestre Bory's,14 juillet 2016,jean luc beltran,tarzan,feu d'artifice

Mais le moment tant attendu de la Fête du 14 Juillet, c'est le grand feu d'artifice, très long pour cette année 2016 et plein de rebondissements d'étincelles.

L'équipe de Tarzan orchestra avec maîtrise. Le vent ne fit aucune opposition et ce fut un enchaînement des plus originaux.

Ce 14 juillet, parmi les plus réussis de mémoire d'artificier... et du public, pas encore informé de la tuerie à Nice qui endeuille le monde en ce même jour, fera date. 

Voir ci-dessous les images mises en ligne sur http://videocantondoc.blogs.midilibre.com

samedi, 28 mai 2016

Vieussan : Percuté de plein fouet sur la D14 qui traverse Le village

"Mon chien Wolf, à presque 14 ans ne méritait pas de finir comme çà..."

Le courrier adressé à Luc Guiraud, maire de Vieussan, est écrit vivement, sous le coup de l'émotion. Il attire l'attention sur un accident, souvent classé dans les "faits divers", et bien trop fréquent dans les agglomérations rurales traversées par les routes départementales.

"Samedi 21 Mai 2016 aux environs de 19 h, un conducteur que je qualifierais de « chauffard » d'à peine 18 ans ...  percute de plein fouet, mon chien Wolf, qui allait bientôt avoir 14 ans, il décédera un quart d'heure, plus tard..." 

route D 14 au pied de Vieussan.jpgLa route Dpartementale 14 trace une longue ligne droite au pied de Vieussan-village

Lionel, riverain de la D 14, témoin quotidien des excès de vitesse, interpelle le Premier Magistrat de la Commune : "Je suis en colère, Luc, je suis vraiment très en colère... Aujourd'hui c'est mon chien et le bilan aurait pu être plus lourd... le chauffard a déclaré qu'il n'avait rien vu..."

Malgré la signalisation, les 3 ralentisseurs que la Commune a récemment mis en place : coussins berlinois aux entrée et sortie du village, chicane face à La Grangette, "cela ne sert à rien, assure Lionel, les automobilistes continuent à rouler comme des fous furieux dans la ligne droite entre le Lézard Bleu et la mairie... Personne ne respecte les vitesses..."

Tous les matins, les enfants du village empruntent la Route Départementale 14 pour prendre le bus ou en rentrant à 17 h 30 après l'école.

Lionel interroge : "Faut il qu'un des enfants subisse le même sort ... pour vous faire prendre conscience des choses et agir en conséquence ?"

Aussi, appelle-t-il l'ensemble du conseil municipal à "faire voter un autre ralentisseur devant le terrain de tennis ou bien devant le terrain de la Mairie et pas du style « chicane » comme l'actuel en place qui ne sert à rien, plutôt un « bon dos d'âne » " . Il incite aussi à faire pratiquer "des contrôles radar de vitesse régulièrement sur Vieussan"... souhaitant que son courrier " soit lu devant le Conseil Municipal..."

Le "coup de gueule" de ce citoyen qui a vu son chien périr aussi stupidement est plus que compréhensible. Il permettra peut-être une meilleure prise de conscience.

La recherche d’un usage harmonieux et d’un maximum de sécurité pour tous impose à l'urbanisation la limitation de la vitesse des véhicules en agglomération. Le rythme paisible de la vie rurale : promenade bucolique, simple cheminement ou causette en bordure de route, échanges de voisinages conviviaux, ... est souvent contrarié par des axes routiers toujours "mieux" adaptés, dédiés à des "exigences" plus modernes, sans aucun espace de circulation existant pour les piétons.

Outre la signalisation et les adaptations du tracé qui sont de la responsabilité des élus, un comportement citoyen, respectueux de la vie d'autrui, reste avant tout à parfaire et à espérer, avant la crainte des radars.

samedi, 05 mars 2016

Rosis : une spectatrice blessée lors du rallye de l'Hérault

L'accident est survenu sur le territoire de la commune de Rosis, ce samedi après-midi. La spectatrice, qui se trouvait dans une zone interdite au public, est légèrement blessée à un pied.

Les 150 véhicules engagés dans le rallye de l'Hérault  sillonnaient, cet après-midi, les routes situées dans la région de Lamalou-les-Bains. C'est sur le territoire de la commune de Rosis qu'un accident est survenu.

Biterrois : une spectatrice blessée lors du rallye de l'Hérault
Les pompiers ont pris en charge la blessée (Archives)

Une spectatrice qui se trouvait en bord de route, dans une zone interdite au public selon les organisateurs, a été heurtée par une voiture, suite à une sortie de route. Légèrement blessée à un pied, la spectatrice a été prise en charge par les pompiers qui ont décidé de l'évacuer par hélicoptère. Non pas en raison de la gravité de la blessure mais pour gagner du temps par la voie des airs.

lundi, 08 février 2016

Mons-la-Trivalle : la tradition des étrennes

Un geste de reconnaissance qui permet de tisser des liens

Le mois de janvier est marqué par la tradition de l'échange des vœux. Les sapeurs-pompiers s'attachent à la maintenir, se présentant avec leur calendrier à la porte des habitants.

sapeurs pompiers,vœux pour 2016,calendriers,pompiers,15,mons-la-trivalle,vieussan,saint-martin-de-l'arçon,incendie,secours,centre de secours,caroux,gorges d'héricLuther et Patrice dit "le têtard"(!) mêlent humour et sérieux pour présenter leurs vœux

« L’accueil qui nous est réservé est le plus souvent très sympathique. Nous ne vendons pas les calendriers précise Patrice, ils sont offerts avec nos vœux à la population. Ça nous permet de connaître les habitants de tous les villages et hameaux dont nous assurons la sécurité en cas de besoin.

La tradition des étrennes est un geste de reconnaissance, le don alimente la cagnotte de l'Amicale des Sapeurs Pompier. »

photo finale.pngLa photo de l'équipe des sapeurs pompiers de Mons-La-Trivalle illustre le calendrier

Sur la photo qui illustre le calendrieron retrouve les visages que tous reconnaîtront : en haut, de gauche à droite: Jérémy Boury, Quentin Grand, Pierre Chaleyer, Mathieu Caselato, Laurence Souvignier, Christian Cordier, Gaël Verat, Guy Boury, Nicolas Crebassa, Luther Boubals ; rang du bas : Patrice Panseri, Eric Chaleyer, Jérome Lécuyer, Josian Soldevila, au dessous : Emmanuel Thomas, Franc Dour, Peggy Dour.

Le Centre de Secours, situé à Mons-La-Trivalle, face au Caroux, a été inauguré en 2010, doté d'aménagements indispensables pour un coût global de 239 000 €, avec piste d’atterrissage pour hélicoptère, garages pour les véhicules d'intervention, salle de réunion, douches, wc, vestiaire. 

La structure permet d'aborder les sorties dans de bonnes conditions pour gérer les possibles accidents, notamment en période estivale dans le Gorges d’Héric.

Les habitants des communes doivent le savoir, ils peuvent compter sur les sapeurs-pompiers, engagés volontaires au service du public.

sapeurs pompiers,vœux pour 2016,calendriers,pompiers,15,mons-la-trivalle,vieussan,saint-martin-de-l'arçon,incendie,secours,centre de secours,caroux,gorges d'héric

Composez le 18 : ils sont prêts à s'adapter aux besoins immédiats et à la réalité du terrain pour agir.

Si l'on  souhaite les voir intervenir le moins souvent possible, ils sont sensibles à l'accueil amical que la population leur réserve.

lundi, 18 janvier 2016

Info du reste du monde : "La Terre après la disparition des humains"

Une "Fiction" !  ...qui éclaire la réalité

Afficher l'image d'origine

de Mightymab

mercredi, 25 novembre 2015

Saint-Ponais : une vaste opération de contrôle des chasseurs (par Arnaud Fauly)

Dimanche, une vaste opération de contrôles de chasse a été effectuée sur tout le territoire de la communauté de brigades du Saint-Ponais, soit les trois cantons d’Olargues, La Salvetat et Saint-Pons.

De Cambon à Vieussan, et des Verreries-de-Moussans à Mons-la-Trivalle, huit gendarmes et huit techniciens de l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont investi ce grand territoire dans le cadre de la sécurité en action de battue, du transport des armes et de la réglementation de la chasse en général.

Saint-Ponais : une vaste opération de contrôle des chasseurs
Gendarmes et techniciens de l'ONCFS étaient sur le terrain M C

Coordonnée par le major Jean-Philippe Chêne, commandant la communauté de brigades du Saint-Ponais, et Vincent Tarbouriech, chef de service départemental de l’Hérault de l’ONCFS, l’opération avait été envisagée avant les accidents de chasse de Pierrerue et de Lamalou.

Aucune infraction constatée

Le matin et en début d’après-midi, les militaires et les techniciens sont allés au contact des chasseurs sur le terrain. Vingt-deux d’entre eux ont été abordés mais aucune infraction n’a été constatée. En fin de journée, sur commission rogatoire du procureur de Béziers Yvon Calvet, l’opération s’est déplacée sur la route en visant essentiellement les véhicules de chasseurs.

Quatre-vingt-onze ont été contrôlés et une infraction concernant le transport d’une arme chargée dans un véhicule a été relevée. Pour le major Chêne : "Nous avons établi beaucoup de contacts, ce qui est très positif, et je pense que notre double objectif de prévention et de sécurité a été atteint."