compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 10 novembre 2016

Vieussan : Lecture théâtralisée de lettres de « Poilus » ce 12 novembre

Au lendemain de l'anniversaire de l'armistice, la lecture théâtralisée de lettres de « Poilus » par la Compagnie Escalier B rappellera l'horreur de la guerre.

Les lettres de ces « Poilus », soldats français des Hauts Cantons de l'Hérault et d’ailleurs, font plonger avec effroi dans la dure réalité de la Première Guerre Mondiale de 1914 à 1918. Nommée Grande Guerre, elle a causé des dégâts d’une ampleur accablante, à la fois humains et matériels. Plus de 1,4 millions de Français sont morts au front.

Dans les tranchées les poilus ont écrits de saisissants témoignages.jpgDans l'enfer des tranchées les "Poilus" ont écrit de saisissants témoignages

Chacun des mots de ces lettres bouleversantes* dit l’enfer vécu par les soldats. Le 22 août 1914 l’armée française connaît ce qui va rester comme «le jour le plus meurtrier de l’histoire de France», où près de 27.000 hommes sont tués, notamment en Belgique.

L’abominable bataille de Verdun fut l’une des plus longues et dévastatrice. Bataille sans merci où pendant 10 mois plus de 2,3 millions de soldats découvrent l'horreur des tranchées, les blessés dans la boue, la souffrance. Les affrontements sans répit laissent derrière eux 300 000 morts.

Ces Récits de Campagne, témoignages saisissants de la guerre lancent un pathétique appel à la paix.

Pour cette lecture théâtralisée par la Compagnie Escalier B, l'entrée est gratuite et sera suivi d’une conviviale rencontre apéritive offerte par la commune, dans la salle du peuple de Vieussan, le samedi 12 novembre à 18 h.

 

*Une de ces "lettres de poilus", écrite par Pierre ..., le 22 septembre 1916 à Verdun :

« Ma chère Édith,

La vie ici est très dure. Dans les tranchées, l’odeur de la mort règne. Les rats nous envahissent, les parasites nous rongent la peau ; nous vivons dans la boue, elle nous envahit, nous ralentit et arrache nos grolles. Le froid se rajoute à ces supplices. Ce vent glacial qui nous gèle les os, il nous poursuit chaque jour. La nuit, il nous est impossible de dormir. Être prêt, à chaque instant, prêt à attaquer, prêt à tuer. Tuer, ceci est le maître-mot de notre histoire. Ils nous répètent qu’il faut tuer pour survivre, je dirais plutôt vivre pour tuer. C’est comme cela que je vis chaque minute de cet enfer. Sans hygiène. Sans repos. Sans joie. Sans vie.

Cela n’est rien comparé au trou morbide où ils nous envoient. Sur le champ de bataille, on ne trouve que des cadavres, des pauvres soldats pourrissant sur la terre imprégnée de sang. Les obus, les mines, détruisent tout sur leur passage. Arbres, maisons, et le peu de végétation qu’il reste. Tout est en ruine. L’odeur des charniers, le bruit des canons, les cris des soldats… L’atmosphère qui règne sur ce champ de carnage terroriserait un gosse pour toute sa vie. Elle nous terrorise déjà.

Lundi, je suis monté au front. Ils m’ont touché à la jambe. Je t’écris cette lettre alors que je devrais être aux côtés des autres, à me battre pour ma patrie. Notre patrie, elle ne nous aide pas vraiment. Ils nous envoient massacrer des hommes, alors qu’eux, ils restent assis dans leurs bureaux ; mais en réalité, je suis sur qu’ils sont morts de peur.

Ah ! Ce que j’aimerais recevoir une lettre. Cette lettre, celle qu’on attend tous, pouvoir revenir en perme. Ce que j’aimerais te revoir, ma chère épouse ! Retrouver un peu de confort, passer du temps avec notre petit garçon… Est-ce que tout le monde va bien ? Ne pensez pas à toutes ces horreurs. Je ne veux pas que vous subissiez cela par ma faute. Prends bien soin de toi, de notre fils, et de mes parents. Et, même si je ne reviens pas, je veillerai toujours sur toi. Je pense à vous tous les jours, et la seule force qui me permet encore de survivre, c’est de savoir que j’ai une famille qui m’attend, à la maison.

J’espère être à vos côtés très prochainement, à bientôt ma belle Édith, je t’aime. Pierre (source http://dailygeekshow.com/verdun-poilus-lettres/

Plus de témoignages de lettres de « Poilus » sur ce lien et celui-ci

mercredi, 02 novembre 2016

Vieussan : les deux Concerts Master Class de Thomas Mittelberger ont régalé l'auditoire

Ces événements musicaux rassemblent les instrumentistes et un public d'amateurs à Vieussan 

Des musiciens, amateurs et passionnés se retrouvent chaque année autour de Thomas Mittelberger.

6  miravel.jpgÀ Miravel, les musiciens passionnés viennent cultiver le plaisir de jouer ensemble

Ils sont dans la vie instituteurs ou pharmaciens, ont des métiers comme tout un chacun, mais aiment entretenir leur instrument, cultiver le plaisir de jouer ensemble.

4 miravel.jpgAutour de Thomas Mittelberger, chaque année, les musiciens se retrouvent

Les semaines de répétition à Miravel leur permettent de faire vivre leur passion pour la musique et de visiter les beaux villages, d'apprécier la nature automnale de l’été de la Saint Martin.

3.pngRuri Utsuki, violon

Plus de quarante personnes ont applaudi le concert des solistes Ruri Utsuki, violon et Rikako Oka, piano à Miravel. Beaucoup de connaisseurs dans le public ont exprimé leur grand plaisir d’avoir écouté ces 2 excellentes musiciennes qui ont livré un concert remarquable.

5  miravel.jpgRuri Utsuki, violon et Rikako Oka, piano pour le concert Master Class au domaine de Miravel

«À la différence des autres musiciens, ce sont de jeunes professionnelles qui débutent leur carrière, précise François leur hôte. La concurrence est rude dans ces métiers. Chaque opportunité de concert est une brique pour bâtir sa carrière.»

À l’Église tous les musiciens amateurs et professionnelles, chaleureusement applaudis ont joué ensemble le dernier morceau pour le grand  bonheur du public.

2.pngRikako Oka, piano

« Du modeste orgue d’études de notre fils Rafaël qui en a fait don à l’église, Rikako Oka, la jeune pianiste Japonaise a su tirer des sonorités au delà de toute attente ! »

Merci à Florian Roussin qui a partagé les photos par capture d'écran et réalisé les clips des 2 concerts. Il permet aux spectateurs de les réentendre et pour ceux qui les ont manqués de les découvrir ci-dessous.

«Quant aux nourritures matérielles, tous les jours durant le stage, Marie-France Lignon a mijoté des petits plats traditionnels accompagnés de bons vins locaux, conclut François. Ces carburants ont contribué aussi au plaisir de jouer ensemble ! »

samedi, 04 juin 2016

Votre chronique : le pouvoir citoyen résiste aux intimidations de Monsanto.

Communiqué des membres de SumOfUs

"On retrouve du glyphosate, ce pesticide toxique, absolument partout. Ce produit est probablement cancérigène, et nous sommes tous exposés sans le savoir. 

Aujourd’hui, nous avons enfin une chance de l’interdireLe vote du 6 juin prochain est crucial !

Ségolène Royal et le ministère de l'Environnement allemand ont favorablement répondu aux centaines de milliers de citoyens - parmi lesquelles figurent plus de 235.000 membres de SumOfUs - qui demandent aux gouvernements européens de dire STOP au glyphosate lundi prochain à Bruxelles. 


Pouvez-vous ajouter votre voix pour convaincre les autres gouvernements restants ?

Nous venons d’apprendre que la Commission européenne manœuvre en coulisses pour faire approuver ce lundi 6 juin une extension de l’autorisation du pesticide préféré de Monsanto, le glyphosate - dont les scientifiques disent qu’il cause probablement le cancer pour les humains.

Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas voter pour l’extension de l'autorisation du glyphosate.

SIGNER LA PÉTITION

Merci pour tout ce que vous faites

La Commission s’évertue ainsi à ignorer scandaleusement les alertes des experts et des ONG, et cherche coûte que coûte à satisfaire les intérêts cupides de Monsanto. Il s'agit ici d’un cas flagrant de tentative de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé.

C’est le moment ou jamais d’accentuer la mobilisation et de dire aux pays qui ont jusqu’ici résisté au puissant lobbying de la Commission et de Monsanto, de rester fidèles à leur décision et de faire passer notre santé avant leurs profits.

Signez la pétition et faites passer le message pour en finir une bonne fois pour toute avec le glyphosate.

Un panel de scientifiques indépendants choisis par l’Organisation Mondiale de la Santé a pourtant déclaré en 2015 que le glyphosate cause probablement le cancer pour les humains. Le 19 mai dernier, suite à la formidable mobilisation des ONG et des scientifiques, la France, l’Allemagne, les Pays-bas, l’Italie et d’autres pays européens avaient refusé - pour la deuxième fois - de donner un blanc-seing à la Commission européenne. 

Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) a classé le glyphosate comme cancérogène « probable » en mars 2015 suite à la réunion d'un comité de 17 experts scientifiques indépendants ayant étudié pendant plus d'un an 260 études menées aux États-Unis, en Suède et au Canada depuis 2001. En d'autres termes, une classification prise au sérieux et basée sur des données scientifiques fiables.

Monsanto, qui accuse le CIRC d'avoir écarté de son évaluation les études commissionnées par les industriels de l'agrochimie, ne dit pas toute la vérité. Comme le rappel Kathryn Guyton, directrice de recherche au CIRC, les recherches menées par les industriels comme Monsanto n'ont jamais été publiées publiquement et n'ont donc pas pu être évaluées par les chercheurs indépendants.

Alors, aujourd'hui se pose une question très simple : pourquoi la Commission européenne refuse l'évaluation du CIRC concernant les dangers du glyphosate pour l'homme ? La réponse est simple : la Commission est à la botte du lobby du glyphosate et des multinationales comme Monsanto et Bayer.

Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas voter pour l’extension de l'autorisation du glyphosate. Notre santé doit passer avant leurs profits !

Un porte-parole de la Commission a prévenu que «si aucune décision n’était prise avant le 30 juin, le glyphosate ne sera plus autorisé en Europe et les Etats membres devront retirer du marché tous les produits contenant ce pesticide». Une Europe sans glyphosate est donc à portée de main !

Le vote du 6 juin prochain est crucial. Ensemble, nous avons déjà réussi à faire échouer par deux fois la proposition irresponsable de la Commission -- alors que beaucoup d’observateurs pensaient que la partie était déjà gagné et que nos voix ne feraient jamais le poids face au lobbying gigantesque de l’industrie agro-chimique.

Montrons à Monsanto et Cie que notre santé passe avant leurs profits en menant cette campagne vers son but ultime : l’interdiction totale et définitive du glyphosate.

Exigez que notre santé passe avant les profits de Monsanto et Cie. Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas approuver l’extension de l'autorisation du glyphosate.

Nabil, Eoin et le reste de l'équipe SumOfUs"

Plus d'information :

dimanche, 08 mai 2016

L'Armistice : la Paix en Europe

Aujourd'hui, ...c'est encore l'actualité !8 mai 2016 www.humeurs.be.jpgDessin (8 mai 2015) de Oli, dessinateur et caricaturiste belge, à découvrir sur son blog les humeurs d'Oli 

vendredi, 30 août 2013

« Sam-Yutta », un chaleureux petit trio européen a créé la surprise à La Voulte à Mons-la-Trivalle

La fête à la Voulte s'est terminé par le repas en plein air où 80 personnes se sont retrouvées pour festoyer... en musique.

« sam-yutta »,trio,européen,la voulte,mons-la-trivalle

« Dans une ambiance chaleureuse, ce repas savoureux précise Christine était animé par l'Ensemble Sesquialtera et par 3 autres musiciens qui se sont joints à eux pour cette fin de soirée.»
Une improvisation bienvenue qui a créé la surprise.

« sam-yutta »,trio,européen,la voulte,mons-la-trivalle,fête de saint roch,ensemble sesquialtera

Il faut rappeler que cette fête est réussie grâce à l'implication des nombreux bénévoles et à la fidélité des participants. « Il faut souligner le mérite de Marie Claude, son investissement important et discret » commente Christine, elle-même photographe attitrée des Amis de La Voulte.

« sam-yutta »,trio,européen,la voulte,mons-la-trivalle

Que serait la fête sans la musique ? Le petit Trio Sam-Yutta a donné l'aubade. « Yutta veut dire "ensemble" dans la langue Pali.

« sam-yutta »,trio,européen,la voulte,mons-la-trivalle,fête de saint roch,ensemble sesquialtera

Ernest Gogler se passionne pour les anciennes langues de l'Inde. Très musicien, il est toujours à la recherche d'anciennes partitions. Il a trouvé à Bédarieux un Recueil de musiques du Languedoc du musicologue Lambert, les a transcrites pour son violon, le violoncelle de Derek et ma flûte à bec, déclare Jutta. Nous sommes tous les 3 Européen, originaires d'Ecosse et d'Allemagne et répétons avec beaucoup de joie toutes les semaines à Nissergues, sur les Causses, sous un énorme tilleul. »

Ils interprètent surtout des danses. Mais aussi Mozart, Gluck, Pleyel, des chansons populaires et quelques fois, Ernest surprend avec ses propres compositions.

 « sam-yutta »,trio,européen,la voulte,mons-la-trivalle

Un bel hommage à Saint Roch et il reste à féliciter Jutta et Derek, tout juste « nouveaux mariés » et à leur souhaiter un bel avenir... en musique !