compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 27 octobre 2013

Rosis : Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »

En cette période du souvenir, rencontrer Robert Faliu, attentif, soucieux d'équité, toujours en éveil et plein d'humour est une expérience rare.

 Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »Robert Faliu, Résistant et militant, fait rimer citoyenneté avec humanité
 
«Je suis dans ma 92e année. En 39, à l'école normale, on a visité Font d'Aurelle. C'était une impression très désagréable, des barrières, des hommes enfermés. À la libération, notre unité y fut hébergée, il n'y avait plus personne. Tous les handicapés étaient morts, d'abandon. J'ai pensé que je devais faire quelque chose pour les déshérités, les plus faibles.»
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
Toujours présent lors de nombreuses manifestations, il salue « le développement d'activités éducatives, sportives et culturelles ... La réussite c’est avant tout le sentiment de partager une expérience... dont nos résidents sortent grandis et fiers.»
 
Pionnier à la création en 74 de l'APAJH, CAT-ESAT de Plaisance, aujourd'hui APSH34, les foyers Robert-Faliu portent désormais son nom. Il est fier des résultats obtenus et reconnaissant pour les hommages reçus, lui qui a  milité, toujours œuvré dans l'intérêt des personnes en situation de handicap.
 Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
« Le tombeau des héros est le cœur des vivants ! » Robert Falui rend sensible ces mots de Malraux, le poids des souvenirs s'appuie derrière ce front qui s'incline.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
Un regard pensif sur l'humanité, une attention toujours en éveil, soucieuse des inégalités de la vie
 
Avec force et sensibilité Robert Falui  témoigna au 70e anniversaire des combats de Douch. «La Résistance m'a beaucoup marqué.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
Au 50e anniversaire, il y a 20 ans, le colonel de Roquemaurel qui commandait le maquis Bir- Hakeim, m'a décoré, c'est sa reconnaissance.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
«Cette insigne, en septembre, j'étais le seul à la porter, je n'ai pas mis d'autre médaille. Le maquis Bir-Hakeim a été exterminé.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »Cette insigne, «marche ou crève » c'est la devise du maquis...Tant de sacrifices !"
 
Il ajoute : «Bir-Hakeim fut un maquis mortifère, 104 morts. Les maquisards, c'était des jeunes, mal armés, sans formation militaire, c'est pour ça qu'il y a eu tant de morts. L'article sur notre journal d'anciens combattants, trahit un peu cette pensée. Ils se sont fait tuer comme des moutons, sacrifiés.»  
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
Fier et reconnaissant pour les hommages reçus en souvenir de ces hommes qui ont sacrifié leur vie pour protéger et perpétuer la Liberté
 
Robert Faliu fait rimer citoyenneté avec humanitéIl dit l'importance de lutter contre toutes discrimination et porte haut les valeurs de Résistance qui semblent avoir guidé sa vie.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
Enseignant et responsable d'établissement, Robert Falui souligne avec affection et bienveillance avoir gardé des liens avec ses élèves : «Tous, ils me téléphonent, nous avons des atomes crochus. Des mauvais élèves, je n'en ai jamais eu... ce sont les professeurs qui sont mauvais.»
 
 Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
"Avec ma femme, Denise, on a eu une vie heureuse, c'était son anniversaire hier, 91 ans"
 
« Il y a 35 ans que nous sommes à la retraite ici.» Maire de Rosis de 1989 à 1995, il avoue :  «j'ai eu des engagements forts, jamais des engagements politiques, il faut être schizophrène pour être en politique. Quand on est maire il ne faut pas faire de politique. Un trottoir, il n'est ni de gauche ni de droite ! » 
 
«Au Conseil Supérieur de la Mutualité Française, je fus Représentant de Région. C'était une structure de concertation, elle a été supprimée par Monsieur Sarkozy. Partout où il y a concertation, on tient compte de l'avis de chacun. On n'avait plus besoin de notre avis...»
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
«C'est un beau pays, Rosis, le Caroux, grandiose ! Si on était vraiment en démocratie, le maire, ici, ce serait un sanglier, sourit-il, ou un mouflon !
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
Je suis né à Prades, le pays de Pablo Cazals, avec mon frère Louis on jouait du violon, on se régalait.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »
 
En 1950 on a fait le 1er festival pour les 200 ans de la mort de Jean Sébastien Bach, on a joué le concerto pour 2 violons.
 
Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »Bach, c'est beau,  éclatant. La musique, ça fait du bien !
 
J'ai eu une vie formidable, conclut-il. Je crois qu'avec ma femme, Denise, on a eu une vie heureuse, c'était son anniversaire hier, 91 ans.

avec-ma-femme-denise-on-a-eu-une-vie-heureuse.jpg

Ce qui a compté ? c'est mon engagement pour les personnes. Ce qu'il m'en reste ? c'est l'image de la petitesse, de la fragilité de chacun de nous. »

Rosis :  Robert Faliu, résistant, encore et toujours, pour affirmer « la part de l'homme »Christian mon fils est poète, ses recueils sont édités à la nouvelle Pleyade

Avec beaucoup d'émotion, Robert Faliu s'attache à faire partager son exigence de Liberté. «La vraie civilisation, disait Malraux, c'est la part de l'homme que les camps ont voulu détruire».

Voir les images vidéo de cette rencontre sur le blog de vidéocantonsd'oc

rosis,robert faliu,résistant,http:laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.comarchive20131027r,résistance

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.