compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 23 septembre 2015

Mons-la-Trivalle : Les Jeudis du livre au Comptoir Associatif

Les subtils équilibres des « Mondes marins » seront partagés au Jeudi du livre de ce 24 septembre 

« Les Jeudis du livre » ont désormais un auditoire fidèle et attentif. La lecture partagée de l’ouvrage collectif aux éditions Le Cherche Midi plonge au cœur des « Mondes marins »  à la suite de chercheurs dirigés par Bruno David,Catherine Ozouf-Costaz et Marc Troussellier de l'Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS.

Larve de poisson des glaces.jpgLarve de poisson des glaces,  un monde insolite au cœur des océans

Comme eux ils se poseront la question : descendants du  «grand singe aquatique», les hommes prendront-ils mieux conscience qu’en sauvant les coraux ils peuvent sauver leur peau ?

L’acidification des océans pourrait avoir des conséquences sur les enveloppes calcaires du plancton, comme celle de Limacina helicina.jpgLimacina helicina ou papillon de mer

 L'acidification des océans pourrait avoir des conséquences sur les enveloppes calcaires du plancton et des organismes marins.

Réchauffement climatique plus acidification des océans, la situation serait-elle si grave qu’on puisse, comme le fait ce collectif de chercheur, envisager une extinction comparable aux grandes extinctions du passé, celle qui a vu les dinosaures disparaître de la planète il y a deux cent millions d’années ?

Recif-coraux-.jpgLe blanchissement des récifs coralliens lié au réchauffement affecte tout l’écosystème marin

Ils rappellent que les récifs coralliens, pas même 0,1% de la surface des océans, abritent près de 30% de la diversité marine. Même dans un parc naturel aussi bien géré que la Grande Barrière de Corail, les coraux sont en déclin constant depuis 30 ans.

Les négociations du COP 21 (conférence sur le climat, fin novembre à Paris) sont un peu celles de la dernière chance Tel est la trame de l’argumentation du livre.

L’effet du réchauffement climatique sur les océans : «C’est comme si quelqu’un dérobait des moellons de la maison que vous êtes en train de construire.»

Tout l'équilibre de notre planète repose sur les océans, qui recouvrent plus de 70 % de la surface de la Terre. Mais que sait-on vraiment de ce monde des profondeurs ?

« La Mer aux trousses », les lecteurs entreprendront ce voyage qui ne laisse pas d'interroger, à la frontière entre la physique et la biologie, le minéral et le vivant, les organismes et les sédiments.

C'est à 18 h 30 ce jeudi 24 septembre au Comptoir Associatif  de Mons-La-Trivalle. Contact au : 06  73 19 57 47.

 

Le saviez-vous ?

  • Dans cet immense réservoir de biodiversité la grande majorité des espèces reste encore à identifier
  • Il y a moins de personnes qui sont allées au-delà de 1000 m de profondeur que de personnes qui sont allées dans l’espace !
  • Trois cent mille espèces animales/végétales se trouvent dans les océans
  • Dans un litre d’eau, il y 100 millions de bactéries et 100 milliards de virus…  !
  • Les habitants des abysses y ont adopté des modes de vie surprenants leur permettant de tolérer des conditions toxiques, brûlantes ou pauvres en oxygène.
  • Évoquer les mondes marins, c'est aussi aborder la diversité des littoraux, qui abritent une multiplicité d'écosystèmes.
  • C'est, enfin, raconter l'histoire de l'humanité, si intimement liée à celle des océans ; humanité qui se doit d'apprendre à les préserver et à en faire un usage raisonné. La recherche, située au carrefour de nombreuses questions écologiques, environnementales et sociales, se fait plus que jamais l'écho de ces enjeux.

Les commentaires sont fermés.