compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 19 novembre 2015

Mons-la-Trivalle : lecture de paix partagée au Comptoir Associatif ce jeudi

Ce jeudi 19 novembre, le livre d'Edwy Plenel « Pour les Musulmans » sera donné en partage au Comptoir Associatif, permettant d'échanger sur les drames qui endeuillent la France et le monde.

L'auteur s'élève contre la haine qui érige des boucs émissaires : « Aujourd'hui, écrit Edwy Plenel, être musulman, c'est prendre le risque d'être assimilé aux méfaits de quelques-uns...  Ainsi s'ouvre la voie à la persécution ordinaire d'une partie de nos compatriotes. » 

P1070202.JPGLes débats qui ébranlent la République soulèveront l'émotion au Comptoir Associatif

Plus d'un siècle après Emile Zola qui avait lancé son vigoureux plaidoyer « Pour les juifs » le 16 mai 1896, cet ouvrage revient aux sources de la loi de séparation de l'Église et de l'État de 1905, citant Jean Jaurès : « l'Etat laïc n'est ni hostile ni indifférent aux religions ».

Edwy Plenel fustige le « laïcisme », trahison de la laïcité, autant que les excès xénophobes des débats identitaires qui ébranlent la République.

« Je combats évidemment en tant que tels les actes criminels faits au nom de l’islam. Mais ce que je réfute, c’est l’idée que, sui généris, l’islam en serait la cause par application du Coran ».

Les pages d'Edwy Plenel, après les attentats de janvier 2015 et au lendemain de ceux commis à Paris ce vendredi 13 novembre, prennent tout leur sens, appelant au respect mutuel et portant un message apaisant de tolérance et d'humanité.

Ce jeudi à 18 h, l'émotion sera prégnante à la lecture partagée de « Pour les Musulmans » au Comptoir Associatif, place du Platane. contact : 06 70 95 05 56.

Commentaires

Plénel dans les pas de Zola : ce parallèle a constitué l'essentiel du débat des Jeudi du Livre du 19 novembre dernier ; il se condense par un argumentaire en trois mouvements « pour les musulmans » de Plenel inspiré de « pour les juifs » de Zola.
1 - Zola : « Les Juifs sont accusés d’être une nation dans la nation, de mener à l’écart une vie de caste religieuse et d’être ainsi, par-dessus les frontières, une sorte de secte internationale, sans patrie réelle, capable un jour, si elle triomphait , de mettre la main sur le monde. »
Plenel : « Nos fantasmes d’aujourd’hui sur l’ennemi intérieur qu’installerait à demeure un islam menaçant, indistinctement identifié à nos compatriotes musulmans, par leur culture ou leur religion ; un islam de violence et de puissance, de terreur et de finance, d’intolérance et de conquête dont ils seraient en bloc comptables. »
2 - Zola : « Qu’il y ait, dans les mains de quelques Juifs, un accaparement douloureux de la richesse, c’est un fait certain (…). Mais jeter le Juif en pâture aux revendications des déshérités , sous le prétexte d’y jeter l’homme d’argent, il y a là une démagogie qu’il faut dénoncer. »
Plenel : « refuser ce premier pas du rejet de l’Autre qui consiste à le figer hors de toute histoire de toute contradiction et de tout pluralisme, bref à lui dénier sa liberté. »
3- Zola : « Confondre une entière communauté –d’origine, de culture ou de croyance- avec les actes de quelques individus qui s’en réclament ou s’en prévalent, c’est faire le lit de l’injustice. Et laisser s’installer ces discours sur la question juive par le silence, c’est habituer nos consciences à l’exclusion, en y installant la légitimité de la discrimination et de l’amalgame. »
Plenel : « Au XXe siècle, la tragédie européenne nous a appris la fatalité de cet engrenage dans l’acceptation passive d’une question juive. Ne serait-ce que parce que nous avons la responsabilité de cet héritage, nous refusons de toute notre âme cette insidieuse et insistante construction contemporaine d’une question musulmane. »

Écrit par : jeannot | dimanche, 22 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.