compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 23 novembre 2015

Mons-la-Trivalle : Antonio, magicien de la matière argentique

Fasciné par la photographie « avec une préférence pour le tirage papier en noir et blanc », Antonio a véritablement « enchanté le Comptoir » par ses peintures en noir et blanc visibles jusqu'au jeudi 26 Novembre.
Antonio, très entouré, le regard acéré, mais rieur, ensoleillé de 80 printemps créatifs, a su communiquer son bonheur aux visiteurs du Comptoir.

antonio sclano P1000503.JPG"Photographe au  couteau", Antonio Sclano allie l'acuité du regard et le sens de l'accueil

Invités dans a joie d'un monde qu’ils ne soupçonnaient pas, ils disent leur surprise. «Jamais vu un ensemble de toiles aussi cohérent, avoue une fidèle des expos habitante de Mons-village. « Quelle force dans le trait ! » s’exclament les connaisseurs.
Antonio sclano DSC_0108.JPGIl faut en convenir, ce toscan des îles réussit à donner à des paysages très classiques une profondeur de champs, une précision que bien des photographes aimeraient trouver sur leurs tirages.
Sa technique sans faille sait se faire oublier, son sens de la mise en place proche de la mise en scène théâtrale, Antonio expose un art singulier qui porte sa griffe.

Antonio Sclano,.JPGAntonio Sclano, un art singulier à l'écoute de la vibration du monde

Il ne s’agit pas pour l’intrépide peintre, photographe professionnel dans sa jeunesse, de faire des photos avec un pinceau, mais de recomposer, au couteau, ce que l’objectif de son Leica aurait vu. Antonio Sclano, comme un magicien médiéval, transmute la matière argentique.

Les commentaires sont fermés.