compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 11 février 2016

L'Orb : au fil de l'eau, un microcosme de vie à protéger

L'Orb offre localement un exemple privilégié pour découvrir l'un des territoires hors du commun où l’eau est le principal facteur contrôlant le milieu naturel et la vie animale et végétale associée.

Rives de l'Orb.JPGL'Orb et ses rives, une zone humide riche d'une vivante diversité 

Chaque année la Journée mondiale des zones humides sensibilise aux valeurs de ces milieux caractérisés par la présence de l'eau et d'écosystèmes très divers menacés de destruction et de dégradation.

Cette édition 2016 a choisi le thème « Des zones humides pour notre avenir : Modes de vie durable ».

L'Orb, long de 135,4 km est alimenté par 26 ruisseaux et couvre un bassin de 1585 km² depuis les monts de l'Escandorgue jusqu’à la mer. Son lit, en boucles et méandres, ondoie entre les gorges où s'accrochent de pittoresques villages, tel Vieussan, avant d’entrer dans la plaine biterroise.

Ragon.jpg

Le cours d'eau travers 23 communes et présente des fluctuations saisonnières de débit : des crues d'hiver jusqu'à 41 m³/s de débit, et de basses eaux de 5,3 m³/s l'été.


Les zones humides des rives de l'Orb sont un réservoir de biodiversité avec des fonctions essentielles d'alimentation, reproduction, abri, refuge et repos pour de nombreux organismes.

L’observation de ce milieu naturel permet d'explorer ses multiples fonctions, écologiques, hydrologiques, climatiques et biologiques qui ont des incidences positives sur l’environnement et les activités humaines.

Le ragondin se promène.jpgLe ragondin, castor des marais, classé espèce nuisible (fragilise les berges en creusant des galeries)

Dégradation et destruction se sont pourtant accélérées ces dix dernières années : L'eau est un enjeu et les causes de destruction des zones humides, ici comme ailleurs sont nombreuses : Les processus de dégradation sont les pollutions agricoles et industrielles, l’intensification de l’agriculture et de la pisciculture en eau douce, l’aménagement du lit des cours d’eau, le développement aquacole en eau marine et saumâtre, les boisements, les aménagements cynégétiques ou piscicoles, le prélèvement d’espèces (la pression cynégétique a un impact fort sur les populations et le statut de conservation de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau), les infrastructures linéaires et au développement de l’urbanisation, aux aménagements touristiques et portuaires, le prélèvement d’eau : pour l’agriculture, l’industrie et l’alimentation en eau potable.

Urbanisme, tourisme, cultures intensives, régulation du débit des cours d’eau et leur canalisation, sont autant de multiples services rendus à la société par les zones humides, qui acquièrent ainsi valeur marchande.

Fonctions écologiques et valeurs économiques sont intimement liées. L'équilibre d'un élément perturbé fait courir un risque à l'ensemble de la Zone humide.

Les commentaires sont fermés.