compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 31 mars 2016

Vieussan : personne n'oubliera le sourire de Mimi

Née au petit hameau du Lau, Marie Miquel était pour tous Mimi, une petite fille très dégourdie qui, très tôt, passait sous la table debout en faisant ses premiers pas !

photo Mimi.JPGMimi cultivait le goût du bonheur

«Ton rire enjoué et ta bonne humeur ont bercé mon enfance lors de nos vacances au Lau, village de tes parents, mes grands-parents. Tu aimais te moquer gentiment de moi, ton filleul, en m’appelant « Pépouilla », peut-être parce que j’étais un peu rondelet….. ou alors, tout simplement parce que tu étais heureuse d’être marraine ! confie Jean Paul, fils aîné de sa sœur Clairette décédée en 2013, dans l'hommage qu'il écrivit à la mémoire de Mimi, sa marraine. Passionnée de voyages, de randonnée, et même d’archéologie,... Mimi aimait être en groupe, avec des amis, à manifester son envie de vivre et elle passait de long moments à peindre les beautés de ce monde : fleurs, arbres ou paysage... »

Ce goût pour le bonheur, Mimi le cultiva tout au long de sa vie. Dans la petite école communale de Lugné, où elle fut institutrice, puis professeur de sport au collège de Bagnols sur Cèze.

Pour Alain et Jean-Luc ses deux enfants et leurs familles, pour ses petits enfants dont elle était fière, pour tous ses proches, les moments partagés avec Mimi resteront de petits morceaux de paradis.

C'est à Bagnols qu'elle a terminé sa vie, et si ses lèvres ne prononçaient plus aucun mot, son sourire était le même pour tous.

tombeau de Mimi.jpg

Mimi selon son désir repose désormais près de ses parents, de son oncle et de ses grands-parents, dans le petit cimetière où elle avait fait construire un tombeau, au pied de la tour du Pin.

Tous ceux qui l'ont connu n'oublieront pas son sourire et sa gentillesse et présentent leurs sincères condoléances à sa famille.

Pour lire le texte intégral de l'hommage écrit par Jean Paul Viguier, cliquer sur le lien : À MIMI, ma marraine.doc

Les commentaires sont fermés.