compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 15 mai 2016

Info du reste du monde : "Nuit debout" appelle à une journée de mobilisation internationale ce 15 mai

Le mouvement Nuit debout, lancé il y a plus d'un mois place de la République, appelle à une journée de mobilisation partout en Europe et dans le monde le dimanche 15 maien référence au mouvement espagnol des Indignés, né à Madrid le 15 mai 2011.
Nuit debout place de la République Photo : Thomas Samson/AFP

"Samedi matin dernier à Paris, des intervenants de plusieurs nationalités se sont succédés au micro de Nuit debout sur la place de la République, offrant un condensé des grandes mobilisations anticapitalistes de ces dernières années... Devant quelque 200 personnes, un Grec dit que la réunion parisienne lui rappelait la place Syntagma d'Athènes, lieu emblématique des manifestations contre l'austérité, tandis qu'une Américaine a évoqué le mouvement Occupy Wall Street né en 2011 à New York."

Ce mouvement citoyen est né en particulier de l'opposition à la loi travail. Les participants à Nuit debout, se réunissent depuis le 31 mars place de la République à Paris et partout en France des Nuits debout lui font écho.
 
Il s’agit dans le strict respect de la non violence et en continuité du fort mouvement altruiste en action, d’informer, d’écouter et d’agir ensemble..."
 
Quelques dates marquant les Droits acquis : juin 36, les congés payés, octobre 1945, la sécurité sociale au lieu des assurances, Mai 68, le triplement du SMIC.
Nuit Debout Saint Pons communique
 Marianne Saint Pons.jpg
Nuit Debout Saint Pons appelle à la Grève générale jusqu'au retrait de la Loi Travail
mardi 17 mai à 14 h
"Pourquoi le retrait de la « Loi Travail » plus que jamais s’impose ? 
"Même modifié ce texte reste profondément nocifPour les jeunes qui attendent de trouver un premier emploi, son application les contraindra à accepter ce que leur employeur exige sans aucun recours. Pour les salariés ce sera la fin des tribunaux prudhommaux qui ont permis, depuis 1945 d’obliger le patronat à payer (quelquefois, hélas pas toujours) de fortes indemnités de licenciement (25000 euros par le Mac Do de Bédarieux l’an dernier à un salarié de deux ans d’ancienneté)...
Quant aux précaires : la loi El Komhry, c’est la précarité à vie pour l’écrasante majorité des allocataires de la CAF (25% de la population active de Saint Pons) puisque les CDD seront la règle et non plus l’exception)."
 
Rassemblement mardi 17 mai à 14 h au rond-point de la route de Castres à Saint-Pons de Thomières en solidarité avec l’appel à la grève générale reconductible des cheminots et des routiers.

Les commentaires sont fermés.