compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 04 juin 2016

Votre chronique : le pouvoir citoyen résiste aux intimidations de Monsanto.

Communiqué des membres de SumOfUs

"On retrouve du glyphosate, ce pesticide toxique, absolument partout. Ce produit est probablement cancérigène, et nous sommes tous exposés sans le savoir. 

Aujourd’hui, nous avons enfin une chance de l’interdireLe vote du 6 juin prochain est crucial !

Ségolène Royal et le ministère de l'Environnement allemand ont favorablement répondu aux centaines de milliers de citoyens - parmi lesquelles figurent plus de 235.000 membres de SumOfUs - qui demandent aux gouvernements européens de dire STOP au glyphosate lundi prochain à Bruxelles. 


Pouvez-vous ajouter votre voix pour convaincre les autres gouvernements restants ?

Nous venons d’apprendre que la Commission européenne manœuvre en coulisses pour faire approuver ce lundi 6 juin une extension de l’autorisation du pesticide préféré de Monsanto, le glyphosate - dont les scientifiques disent qu’il cause probablement le cancer pour les humains.

Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas voter pour l’extension de l'autorisation du glyphosate.

SIGNER LA PÉTITION

Merci pour tout ce que vous faites

La Commission s’évertue ainsi à ignorer scandaleusement les alertes des experts et des ONG, et cherche coûte que coûte à satisfaire les intérêts cupides de Monsanto. Il s'agit ici d’un cas flagrant de tentative de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé.

C’est le moment ou jamais d’accentuer la mobilisation et de dire aux pays qui ont jusqu’ici résisté au puissant lobbying de la Commission et de Monsanto, de rester fidèles à leur décision et de faire passer notre santé avant leurs profits.

Signez la pétition et faites passer le message pour en finir une bonne fois pour toute avec le glyphosate.

Un panel de scientifiques indépendants choisis par l’Organisation Mondiale de la Santé a pourtant déclaré en 2015 que le glyphosate cause probablement le cancer pour les humains. Le 19 mai dernier, suite à la formidable mobilisation des ONG et des scientifiques, la France, l’Allemagne, les Pays-bas, l’Italie et d’autres pays européens avaient refusé - pour la deuxième fois - de donner un blanc-seing à la Commission européenne. 

Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) a classé le glyphosate comme cancérogène « probable » en mars 2015 suite à la réunion d'un comité de 17 experts scientifiques indépendants ayant étudié pendant plus d'un an 260 études menées aux États-Unis, en Suède et au Canada depuis 2001. En d'autres termes, une classification prise au sérieux et basée sur des données scientifiques fiables.

Monsanto, qui accuse le CIRC d'avoir écarté de son évaluation les études commissionnées par les industriels de l'agrochimie, ne dit pas toute la vérité. Comme le rappel Kathryn Guyton, directrice de recherche au CIRC, les recherches menées par les industriels comme Monsanto n'ont jamais été publiées publiquement et n'ont donc pas pu être évaluées par les chercheurs indépendants.

Alors, aujourd'hui se pose une question très simple : pourquoi la Commission européenne refuse l'évaluation du CIRC concernant les dangers du glyphosate pour l'homme ? La réponse est simple : la Commission est à la botte du lobby du glyphosate et des multinationales comme Monsanto et Bayer.

Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas voter pour l’extension de l'autorisation du glyphosate. Notre santé doit passer avant leurs profits !

Un porte-parole de la Commission a prévenu que «si aucune décision n’était prise avant le 30 juin, le glyphosate ne sera plus autorisé en Europe et les Etats membres devront retirer du marché tous les produits contenant ce pesticide». Une Europe sans glyphosate est donc à portée de main !

Le vote du 6 juin prochain est crucial. Ensemble, nous avons déjà réussi à faire échouer par deux fois la proposition irresponsable de la Commission -- alors que beaucoup d’observateurs pensaient que la partie était déjà gagné et que nos voix ne feraient jamais le poids face au lobbying gigantesque de l’industrie agro-chimique.

Montrons à Monsanto et Cie que notre santé passe avant leurs profits en menant cette campagne vers son but ultime : l’interdiction totale et définitive du glyphosate.

Exigez que notre santé passe avant les profits de Monsanto et Cie. Dites aux gouvernements des pays membres de l'UE de ne pas approuver l’extension de l'autorisation du glyphosate.

Nabil, Eoin et le reste de l'équipe SumOfUs"

Plus d'information :

Commentaires

L’Union européenne vient de refuser à Monsanto la ré-autorisation du pesticide glyphosate

Chères amies, chers amis,
Il y a encore 18 mois, l’immense empire agro-chimique de Monsanto paraissait inébranlable.

Mais aujourd’hui, après 20 campagnes menées par 2 millions d’entre nous, des millions de signatures, de messages, d’appels, des actions de rue, des rencontres de plaidoyer de haut niveau et de nombreux articles dans les médias, le futur du “modèle Monsanto” commence à être remis en question!!

L’Union européenne vient de refuser à Monsanto la ré-autorisation du pesticide glyphosate, composant principal du produit phare de la multinationale. C’est historique: pas moins du tiers de ses revenus provient de cette molécule!

Des personnes ayant participé au processus ont déclaré à l'équipe d'Avaaz que lors de la réunion, plusieurs gouvernements ont mentionné notre campagne et déclaré que la pression citoyenne avait fait toute la différence.

"Si l'on compare où nous en sommes aujourd'hui par rapport au début de l'année, on peut dire qu'Avaaz est indiscutablement le moteur de la lutte contre le glyphosate."
Pavel Poc, Vice-président de la Commission de l’Environnement du Parlement européen et acteur clé de la lutte contre le glyphosate
Collage Monsanto model

C'est loin d'être terminé. Mais avec cette incroyable nouvelle, des pays tels que l’Allemagne, la France et l’Italie ont une chance unique de remettre en cause le fondement même du modèle économique de Monsanto.

Avaaz delivers glyphosate petition at the EU parliament
Remise de la pétition d’Avaaz au Parlement européen


Nous avons mené cette mobilisation avec discernement et mesure. Notre campagne demande une suspension du glyphosate tant que son innocuité n’est pas établie par des recherches scientifiques indépendantes. Nous continuerons le combat, mais si l’UE accorde au glyphosate une simple extension de 18 mois, afin de prendre en compte de nouvelles conclusions scientifiques, et que nous pouvons garantir que ce processus soit réellement indépendant, alors la victoire serait à portée de main!

Nous pouvons également mettre à profit les 18 mois à venir pour que soient réellement étudiés les impacts environnementaux planétaires du modèle de Monsanto, qui transforme la surface de notre planète en d'angoissants "biodéserts" toxiques où seules les espèces génétiquement modifiées de Monsanto peuvent pousser.

Comme pour le changement climatique et l’Accord de Paris, Avaaz a mobilisé les citoyens comme jamais auparavant. Nous avons donné au combat contre Monsanto une échelle inédite, et aujourd’hui c’est à nous, à nous tous, qu’il revient de remporter cette bataille, au cours des 18 mois à venir.

D’abord les multinationales du pétrole, aujourd’hui Monsanto. Nous affrontons les titans de notre époque. Mais si nous restons unis, et choisissons d’agir sans perdre espoir, l’impossible devient possible.

Avec espoir et détermination,

Ricken, Alice, Bert, Pascal et toute l’équipe d’Avaaz

PS. Pour en savoir plus sur les actions menées, les personnes rencontrées et l’histoire de la campagne d’Avaaz contre le glyphosate au cours de l'année écoulée, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à ce résumé : https://secure.avaaz.org/fr/nothing_we_cant_do/?bIiHndb&v=77404&cl=10123662471&_checksum=7b9c5615fb513e4eca8f994e09a2032e35c466293d7cc76994b1166079828a34

Écrit par : Alice | mardi, 07 juin 2016

Les commentaires sont fermés.