compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 07 octobre 2016

Vieussan : à Miravel, de vraies vacances, comme tout le monde

Le 9 octobre prochain est consacrée Journée Mondiale du handicap. La protection des droits et de la dignité, l’accès aux loisirs et à la culture* pour les personnes handicapées n’est pas toujours facile.

Encadré par des éducateurs du GREAT, Groupement Régional d'Éducation et d'Aide par le Tourisme, association qui organise des vacances adaptées, un groupe était accueilli au Domaine de Miravel pendant 3 semaines.

vieussan-le-domaine-de-miravel-lieu-privilegie-pour-accueill_745510_510x255.jpgOuvert à tous au cœur de la nature, Miravel offre un accueil privilégié en gestion écologique

Pour François, leur hôte, un grand nombre de questions se sont posées. La variété des handicaps, mentaux, visuel ou de mobilité amenait à tester le plan de mise en conformité du domaine (démarche obligatoire pour tout établissement recevant du public, ERP). 

« Si la démarche était un peu complexe et demandait un gros travail, nous avions néanmoins rencontré une écoute et des réactions constructives auprès des services dédiés de la Préfecture et notre dossier nos plans et nos demandes raisonnables de dérogation et d’adaptations ont été validés par elle. »

vieussan-le-domaine-de-miravel-lieu-privilegie-de ressourcement.jpgPour le droit  de tous aux loisirs, François ouvre le jardin privilégié de Miravel

« La confrontation avec la réalité d’un grand groupe de handicapés adultes de 30 à 60 ans a conduit à réaliser à chaud quelques équipements complémentaires. Nous avons appris que chacun d'eux est un cas unique et demande beaucoup d‘écoute. Les handicapés ne sont pas handicapés du cœur, ils prennent grand soin les uns des autres.»
Leur émotivité, souvent forte, les fait réagir plus vite et plus fort que la moyenne, comme des enfants.

ils se tiennent la main.jpg

« Nous passons nos vacances en famille avec les handicapés, déclare l'une des enfants des éducateurs du groupe. Ce sont des adultes, mais ils sont comme nous, nous nous comprenons. »

Ce public différent a ainsi bénéficié de vraies vacances comme tout le monde et avec tout le monde. La plupart d’entre eux travaillent dans des ESAT, avec des métiers protégés. Certains sont mariés, mènent des vies de famille.

« Les efforts d’un petit groupe d’hommes et de femmes de bonne volonté, généreux et compétents, conservent un tissu social digne de ce nom. Ces héros du quotidien peuvent renverser la vapeur, affirme François.

Ce séjour de vacances adaptées au domaine de Miravel a été pour nous une grande leçon concrète, rappelant qu’il n’y a pas de développement durable si on laisse un tiers de la population sur le bas-côté. »

Plus d'info :

*L’accès à la culture pour les personnes en situation de handicap n’est pas toujours facile. Bâtiments non adapté, explications trop compliquées, personnel non formé,... que dit la loi sur l’accessibilité culturelle ?

CULTURE ET HANDICAP, LA RÉGLEMENTATION

1948 – ONU – Déclaration Universelle des droits de l’homme, art 27 : « Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté »

1993 – ONU – Résolution n°48/96 du 20 décembre 1993, règle 10 : « Les Etats feront en sorte que les handicapés soient intégrés dans les activités culturelles et puissent y participer en toute égalité. »

2002 – France – Loi de modernisation sociale, art 53 : « L’accès du mineur ou de l’adulte handicapé physique, sensoriel ou mental aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens, notamment […] aux loisirs, au tourisme et à la culture constituent est une obligation nationale.

2007 – ONU – Convention relative aux droits des personnes handicapées, art 30 : « Les États Parties reconnaissent le droit des personnes handicapées de participer à la vie culturelle, sur la base de l’égalité avec les autres » et « Les États Parties prennent des mesures appropriées pour donner aux personnes handicapées la possibilité de développer et de réaliser leur potentiel créatif, artistique et intellectuel, non seulement dans leur propre intérêt, mais aussi pour l’enrichissement de la société »

2005 – France – Loi du 11 février 2005 : La loi oblige les établissements accueillant du public à se rendre accessibles pour tous, quelque soit le handicap. Les établissements ont un délai de 10 ans pour se conformer à la loi. Parmi les établissements recevant du public, on inclut bien sûr les établissements culturels, tels que les musées, les théâtres, les monuments historiques, les bibliothèques, etc...

LA COMMISSION CULTURE ET HANDICAP

Depuis 2001, une Commission « Culture et Handicap » a été créée afin de rassembler les différentes parties prenantes (ministères chargés de la Culture et des personnes en situation de handicap, établissements médico-sociaux, structures culturelles, associations de personnes handicapées, collectivités territoriales…) et réfléchir au moyen d’améliorer l’accessibilité artistique et culturelle aux personnes en situation de handicap.

En 2003, cette Commission a notamment publié une Charte d’accueil des personnes handicapées dans les lieux culturels. Cette charte permet d’aider les établissements culturels à bien comprendre les enjeux de l’accueil d’un public en situation de handicap et donne des pistes de réflexion pour les rendre accessibles.

Les congés payés désignent les périodes de congé au cours desquelles le salarié est payé par l'employeur en raison d'une obligation légale dans certains pays.

Apparus en France le 20 juin 1936 et en Belgique dès le 8 juillet suivant, les congés payés sont une innovation sociale majeure dont certaines prémices étaient apparues dans des conventions collectives en Allemagne dès le début du xxe siècle. Cette législation sociale est liée à l'avènement du Front populaire en France. Au début du xxIe siècle, les congés payés existent dans de nombreux pays. (source wikipédia)

Les commentaires sont fermés.