compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 08 octobre 2016

Votre chronique : "Pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes ! "

Nombreux seront les habitants des hauts cantons d'Occitanie qui seront sensibles au message transmis par Max C. , message de "Soutien aux époux Pecheras : pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes" !

époux Pecheras.jpg"Dénoncer l'absurdité d'un décision qui approuve et oblige la destruction d'un écosystème et d'une biodiversité"

" Bonjour,

Je viens de signer la pétition : 

« #FrogGate // Soutien aux époux Pecheras : pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes ! ».

Je pense que c'est important. Souhaiteriez-vous signer à votre tour ?

Voici le lien:

https://www.change.org/p/froggate-soutien-aux-%C3%A9poux-pecheras-pour-que-nos-campagnes-ne-deviennent-pas-des-villes

Merci, Max "

Ci-dessous, le texte de la pétition postée par Valentin Coupri France

Soutien à Annie et Michel Pecheras, habitants de Grignols à quelques kilomètres de Périgueux, en Dordogne. Ils viennent d'être condamnés par la cour d'appel de Bordeaux a combler leur mare. Le coassement des grenouilles gêne leurs voisins installés à une dizaine de mètres du point d'eau.
Nous demandons tout simplement le retrait pur et simple de cette condamnation de justice, qui oblige le couple à combler sa mare. Cette décision est d'une aberration sans nom, qui approuve voire même oblige la destruction d'un écosystème et d'une biodiversité, au nom de la tranquillité de riverains qui ne sauraient qu'être emprunteur d'un espace naturel, lieu de vie de cette espèce protégée. Au-delà de la menace animale que nous ne pouvons nous résigner à accepter, cette pétition est avant tout un cri qui pousse à dénoncer l'absurdité de l'application de textes juridiques, et l'éloignement de ses applicateurs qui ne connaissent certainement pas le quotidien et l'utilité de nos campagnes.
Nous avons besoin du soutien de tous pour pouvoir interpeller les décideurs concernés et solliciter l'aide et l'appui d'acteurs associatifs et institutionnels dans la défense des intérêts de la famille Pecheras.
- DITES 'NON' A UNE ASEPTISATION ENCADRÉE DE LA NATURE -
Nous espérons recueillir au moins 50 000 signatures ! Partagez sans relâche, mobilisez-vous, soutenez à votre façon cette cause qui dépasse le seul cas de cette famille, aidez-nous à votre manière !
A bientôt ! Valentin.
*****
Voir la situation de ce couple : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/dord...

*****
Témoignage de Michel Pecheras :
" A l'attention de tous nos soutiens,
En 2013 nous avons acheté la propriété des grands parents maternels de mon épouse, laquelle est née dans cette demeure.
A cette époque la mare existait, puisque cadastrée depuis 80 à 100 ans. Cette dernière était en partie bouchée par des détritus du voisinage sans aucun scrupule.
Cette propriété privée était inoccupée depuis longtemps après le décès des grands parents. Cette mare touchait le mur des voisins.
Après l'achat de cette propriété, nous avons nettoyé et commencé la rénovation des bâtiments, car les voisins avaient déjà voulu porter plainte pour mauvais état des bâtiments.

Nous avons fait appel à une entreprise pour déplacer cette mare de 12 à 13 m du mur du voisin et en contre bas de 1,80 m environ. Ce voisin a fait appel à la même entreprise pour faire creuser une mare dans son pré et qu'il fait reboucher 8 ans après, pendant le procès, enterrant faune et flore.

Ces voisins sont des gens procéduriers (problèmes de voisinage à MANZAC SUR VERN, puis à NOTRE DAME DE SANILHAC avec le charpentier couvreur qui travaillait sur leur maison). Ce charpentier a du quitter le chantier avant la fin des travaux.

Devant de telles menaces et une vie chamboulée, nous devons nous défendre et communiquer notre combat face à de tels personnes... Nous avons besoin de tous vos soutiens.
Merci beaucoup."
*****
Les soutenir financièrement : www.lepotcommun.fr/pot/d8798dlm
*****

Cette pétition sera remise à :

  • Cour administrative d'Appel de Bordeaux
  • Cour de Cassation
  • Ségolène Royal, Ministre
    Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

Commentaires

Je suis atterré par cette décision de justice absurde et totalement injuste.

Écrit par : BERRAUD Jean-Pierre | samedi, 08 octobre 2016

Vous m'étonnez Monsieur Berraud ! Vous êtes pourtant bien placé pour savoir que pour juger il faut entendre les deux parties ! « Qui n'écoute qu'une cloche, n'entend qu'un son ». Les juges ont jugé après avoir entendu les deux parties.
Mais voilà, une partie a médiatisé cette histoire et se pose en victime, alors tous vont signer la pétition et personne ne va se soucier une seconde de rechercher les motivations de l'autre partie.
Voyez-vous, M Berraud, nous les voisins, non, nous ne sommes pas des citadins fraîchement débarqués et habitions là bien avant les Pecheras. Qui, quand ils sont arrivés, ont creusé ou recreusé cette mare située bien plus près de notre maison que de la leur... Les grenouilles s'y sont installées et elles sont très bruyantes ! Tout l'été et toute la nuit !
Si c'était un chenil de chasseur sous nos fenêtres, c'est certain, les défenseurs des animaux ne soutiendraient pas les Pecheras... Mais voilà ce sont des batraciens... Mais qu'est-ce que ça change pour le bruit au final ? A la campagne comme à la ville les gens aspirent à dormir en paix ! Devons-nous déménager et laisser la place aux espèces protégées ? Oui, bien sûr, il y avait des mares autrefois près des fermes, c'est vrai... Seulement on y mettait les canards qui peuvent aussi faire du raffut mais au moins la nuit ils roupillent eux !
Il a bien été proposé aux Pecheras de déplacer cette mare sur un autre terrain, c'est possible : Leur propriété fait 15 hectares ! Ce serait quand même pas la mer à boire, on peut transplanter les plantes aquatiques, récupérer et déplacer les animaux. Nous sommes certains que les défenseurs de la nature, plutôt que nous dénigrer, proposeraient d'y participer bénévolement.
Hélas, les Pecheras ont refusé... Nous n'avons rien contre eux ni contre les grenouilles, nous voulons juste dormir la nuit sans subir du bruit ! Est-ce trop demander ? Qui a vraiment « la vie chamboulée » eux ou nous ? Croyez-vous que l'on va en justice de gaieté de cœur ?
Et pourquoi faire état de nos désaccords avec un artisan ou une autre personne, qui n'en a pas ? C'est presque de la délation et cela n'a rien à voir avec l'histoire de la mare ! C'est souvent un peu facile de diviser le monde entre gentils et méchants...
Les voisins.

Écrit par : Les voisins | vendredi, 14 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.