compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 17 février 2017

Vieussan : Janine a quitté son petit royaume du Fargaydas

C’est en 1976 que Janine et Raymond se sont installés au Fargaydas. Ils y ont cultivé fraises et asperges que Janine vendait sur les marchés. Tombée amoureuse de son petit paradis elle n’a jamais voulu le quitter.

Au milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Jeanine a  vécu heureuse.pngAu milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Janine a vécu heureuse

« Maman se plaisait dans cette vie rustique loin du brouhaha de la ville et de la société de consommation, elle aimait plus que tout son jardin, ramasser de la salade sauvage, cuisiner pour les amis, jouer au scrabble, et les livres. C’est d’ailleurs avec ces derniers qu’elle a le plus voyagé, un fauteuil confortable, devant le poêle en hiver, devant la porte en été. »

maman.JPGDans "le petit royaume du Fargaydas" Janine, l'esprit en éveil, aimait toujours recevoir ses amis, jouer au scrabble...

Janine était liée d'amitié avec les écrivains occitans Yves Rouquette décédé en janvier 2015 et Marie Rouanet qui a écrit un touchant hommage lu durant les funérailles de Janine où ses amis l'accompagnèrent :

«Notre amitié est lointaine, elle date de notre arrivée à Béziers. Nos hommes participèrent à toutes les causes justes : Le Larzac, le refus du bétonnage du littoral, les exigences pour garder digne la langue d'Oc. Nous étions près d'eux dans l'aventure utopique des disques Ventadorn...

Raymond disparu tu as continué à maintenir le petit royaume du Fargaydas, le bois à couper, les ronces à tenir en respect, les semis à soigner, les cueillettes à assurer, les réserves, la table à pourvoir pour ta famille et pour tous ceux qui trouvèrent chez vous table ouverte et ils sont nombreux à se souvenir... J'ai compris grâce à toi ce qu'était la fidélité. Elle n'est ni dans les gémissements ni dans les tombes fleuries mais dans chaque geste, dans chaque pas pour "garder de périr" l'œuvre accomplie à deux. »

Janine s’est éteinte tout doucement, sans bruit, comme la flamme d’une chandelle qui n’a plus rien pour s’alimenter.

À ses fils Jacques et Pierre et leur famille, à ses petits-enfants Marielle, Nadia, Sophie, Guilhem et Marine qui lui apportait son soutien quotidien, tous adressent leurs sincères condoléances.

Commentaires

Un au revoir à" M'a Dalton" merci à cette petite flamme (femme) trop peu connue, mais pleine d'amour à partager....Adieu Jeanine...!!

Écrit par : indignado | vendredi, 17 février 2017

Répondre à ce commentaire

ho mince,je ne le savais pas,la pauvre ,le nombre de fois ou elle a accueilli les saisonniers qui ramassait les pommes et bien d autres,et de l autre penchant c est mouton qui est parti la montagne va sembler bien vide,paul pla et tant d autres qui ont fait tant vivre et rever cette region ardue.courage a toute sa famille grands et petits amicalements thierry

Écrit par : guiraud | dimanche, 19 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.