compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 22 janvier 2017

Votre chronique : quelques échos sur la Manif de Rodez

Communiqué de l'Union Locale CNT des Hauts Cantons
 
Quelques articles sur la Manif de Rodez CONTRE LE TRANSFORMATEUR AUX 1000 EOLIENNES, articles sélectionnés par Nicole, une participante à la Manif de Rodez"
 
Les manifestants ont effectué un tour de ville.Les manifestants ont effectué un tour de ville. ( Philippe Henry )
 
 
 
 
Union Locale CNT des Hauts Cantons
11 Rampe du Marché
34220 St Pons de Thomières
unionlocalecnt@laposte.net
Permanence syndicale tous les mercredis matin"

dimanche, 15 janvier 2017

Vieussan : « Qui était donc mon grand père, Jean Joseph Paul Roque ? »

Retrouver ses racines est une interrogation essentielle, d'autant plus attachante quand cette quête recèle un mystère.

Pour Monique, épouse Astier née Cazaledes, la partie occultée de sa généalogie autour de son grand père Jean Joseph Paul Roque, l'obsède.

Séducteur frivole ou amant sincère, pourra-t-elle découvrir sa personnalité ?

Qui était donc mon grand père Jean Joseph Paul Roque.jpgPour Monique,  son grand père Jean Joseph Paul Roque reste une énigme à élucider

« Je vais essayer de vous relater le peu que je connais : ma grand mère, Henriette Cazaledes Marie Claire est née à Cazouls les Béziers le 22 janvier 1883. Elle a eu 2 enfants naturels : Paul Henri Joseph Pierre Cazaledes, mon père, né à Barcelone le 28 mars 1903 et Claire Marie Rose Cazaledes, ma tante née à Béziers le 12 décembre 1904.

vieu,reconnaissance de paternité,famille,roque,cazaledes,combes,berlou,cazouls les béziers,saint pons de thomièresLe 22 janvier 1883 naissait Henriette Cazaledes

Henriette est décédée à Béziers des suites de l'accouchement, le 5 janvier 1905. Elle avait 22 ans !

Ses 2 enfants ont été reconnus par leur père Jean Joseph Paul Roque né à Béziers le 6 mai 1869. C'est lui, MON GRAND PERE dont je sais seulement qu'il est décédé à Béziers le 10 octobre 1906. »

Mais, la reconnaissance des 2 enfants d'Henriette n'était pas légale, le divorce de Jean Joseph Paul, en instance en Espagne n'était pas prononcé. Sa mère, Claire Roudigou, née à Cazouls le 24 avril 1844 et veuve de Jean Paul Roque, charcutier, né à Saint Pons le 29 janvier 1844, la fait annuler après la mort de son fils.

« Sur son lit de mort ma grand-mère Henriette a fait appeler ses parents, Bruno Cazaledes et Marie Boissezon, qui l'avaient rejetée et purement et simplement mise à la porte quand elle était enceinte, pour leur demander pardon et pour qu'ils s'occupent de ses 2 enfants. En sa mémoire ils ont appelé leur petite fille Henriette comme leur fille.»

C'est autour de la crèche de Noël au Pin que Monique a retrouvé le berceau de ses arrière-grands-parents maternels sur la commune de Vieussan à Boissezon.

- "Henri Cazaledes, né à Cazouls le 25 septembre 1857 et décédé le 17 février 1934 et Boissezon Marie Joséphine née à Cazouls le 8 février 1859 décédée à Cazouls le 24 février 1940 (fille de Boissezon Pierre et de Carrière Claire, sœur de Boissezon Zélie Emma née à Boissezon le 25 janvier 1881 épouse de Boissezon Joseph Pierre - mariés sous le régime dotal -acte Me Gabolde notaire à Olargues)
Zélie est la mère de Boissezon François Marie Joseph né le 14 juin ? et décédé à Cazouls le 10 mars 1931 laissant pour recueillir sa succession sa mère Zélie Emma et sa tante Marie Joséphine Boissezon (mon arrière grand-mère)
François est donc le cousin germain de ma grand-mère Henriette Cazaledes."

« En outre ma tante, Henriette a été mise en nourrice dans la famille Combes de Berlou qui habitait face à la cave coopérative. Je me souviens être allée acheter du vin chez eux. Je suppose que la sœur de lait de ma tante devait avoir sensiblement le même âge qu'elle.

Mon père et ma tante m'ont dit se souvenir s'être appelés Roque à l'école maternelle pendant quelques années et puis tout à coup s'être appelée Cazaledes. Je pense que pour eux cela a du être un traumatisme et une honte. c'est pour cela qu'ils avaient du mal a en parler et que j'ignore beaucoup de choses.

François Guiraud, ancien maire de Vieussan, était le filleul de mon père Paul. Il était venu à Cazouls lors des obsèques de mon père en 1977. J'ai le souvenir d'un monsieur très distingué. OUF ! je vous ai tout dit ! »

Henriette cazaledes  2016-02-29 12.06.04.jpg

Quelques documents anciens, de rares photos, quelques dessins précis de paysages, de délicats portraits tracés de la main légère d'Henriette, jeune fille romanesque.

Henriette Cazaledes.jpg

Ces lignes sensibiliseront peut-être des lecteurs : « Je pense qu'il est difficile de tisser les parentés tout cela est tellement vieux... Ce que je connais mal et que j'aimerais mieux démêler concerne la lignée de mon grand père Jean Joseph Paul Roque. »

Qui pourra aider Monique à retrouver des liens et réhabiliter la mémoire de celui dont elle ignore tout ?

samedi, 14 janvier 2017

Votre chronique : GRANDE MANIFESTATION À RODEZ LE 21 JANVIER

Communiqué de L'AMASSADA

 "CONTRE LE TRANSFO AUX MILLE ÉOLIENNES"

Projet d'un transfo "rayonnant" depuis la commune de Saint-Victor et Melvieu (12400)

"NOUS NE DÉFENDONS PAS LA NATURE, NOUS SOMMES LA NATURE QUI SE DÉFEND
 
 Parce que nous faisons partie du territoire que nous habitons, nous ne
 le laisserons pas gérer par de lointains technocrates avides de profits
 oxygénés.
 Qu'ils vendent les vents, c'est la tempête qu'ils récolteront.
 « L'aménagement du territoire » c'est l'aménagement de nos vies. Le
 bétonnage à marche forcée au cœur de nos campagnes arrache les
 populations à leurs histoires communes, à leurs pratiques, les déracine
 de leurs terres, de leurs villages... C'est une logique qui
 tend à rentabiliser chaque espace, jusqu’à l'air qui nous entoure. Nous
 ne laisserons pas s'installer le méga transformateur de Saint-Victor et
 Melvieu (12), qui détruirait 6 hectares de terres agricoles,
 qui densifierait le réseau de lignes T.H.T., et enfin qui permettrait
 l'implantation de 700 à 1000 éoliennes dans la région.
 
 Ni transfo, ni T.H.T., ni éoliennes industrielles, ni ici, ni ailleurs!
 
 Ils bétonnent la nature, ramenons de la terre pour ensevelir leurs
 projets le samedi 21 janvier 2017 à partir de 14h au Foirail à Rodez,
 accompagné-e-s de la fanfare du F.I.F.
 
 Terres, feuilles, ballots, pour leur montrer qu'on est "des-terres* (*Determiné-e-s) !!!
 Retrouvez plus d'infos sur le blog douze.noblogs.org"

affiche-manifhttps://douze.noblogs.org/

"GRANDE MANIFESTATION À RODEZ LE 21 JANVIER CONTRE LE TRANSFO AUX MILLE ÉOLIENNES ET L’AMÉNAGEMENT INDUSTRIEL DE NOS TERRITOIRES" 

"Suite à la « semaine du vent » qui s’est déroulée fin Août à l’Amassada et aux différentes discussions, il a été décidé de ne pas attendre la tenue de l’enquête publique pour descendre dans la rue et ré-affirmer notre NON au projet de transformateur électrique de Saint-Victor dans le sud-aveyron.

Nos dernières rencontres  avec les projections de « PAS RES NOS AERRESTA » et la création du collectif « Toutes Nos Energies/Occitanie Environnement » regroupant 140 associations confirment le raz-le-bol et la colère des habitants face à la colonisation des éoliennes industrielles.

Caché derrière leur bureau, aménageurs, techniciens, élus et autres arrivistes ont déjà trop saccagé nos régions en y implantant ces mâts froids qui nous narguent de leur hauteur.

Nous invitons tous les collectifs, les associations et les individus à ramener un sac de terre souillée ou en passe de l’être pour le profit de quelques uns et à venir le déverser symboliquement devant la préfecture de Rodez.

Nous appelons à manifester tous ensemble à Rodez le 21 janvier 2017 contre le transfo aux mille éoliennes et l’industrialisation de nos territoires.

Alors remplissez voitures, bus, sacs de terres et préparez vos banderoles...

TOUTES ET TOUS A RODEZ L E 21 JANVIER"

Un bus de 59 places a été réservé.
Il reste   quelques places (une dizaine).
 
N'hésitez pas à le faire savoir à cette adresse : unionlocalecnt@laposte.net
Le départ de St Pons de Thomières se fera à 10 h place du Foirail.
Ne soyez pas en retard.

Quelques infos supplémentaires :

Bruit des éoliennes à 700 m : les riverains témoignent

Envoyé Spécial énergie verte l'envers du décor; éoliennes extrait

mercredi, 11 janvier 2017

Vieussan : La messe de Noël au Pin a réveillé bien des souvenirs

Geneviève a traversé la frontière qui sépare l'Hérault de l'Aveyron, tout spécialement pour assister à cette messe de Noël, célébrée sur les lieux où elle venait, enfant.

« Et, en plus c'était mon anniversaire ! Beau cadeau que cette messe.
Voici mon "compte-rendu" : 

Ce n’était ni le jour, ni l’heure …

Oui, une messe de minuit un vingt-sept décembre, et plus encore à 18 heures !

Où as-tu vu ça ? Pourquoi pas avec des éléphants roses ? T’aurais pas un peu trop abusé de substances peu licites ?

Et bien non. C’était ce jour-là, à l’heure dite, et ce fut plein d’émotion.

vieussan,le pin,messe de noël,souvenirs,notre dame de géminian,annette,vierge,crèche,église,aveyron,hérault

La crèche installée, cette année du bon côté de l’église, le côté droit, toujours aussi belle, rappelant tellement de choses, choses oubliées, enfouies, odeurs d’enfance !

Et le curé ? Si, si, il était là ! Le miracle annuel nécessaire s’était renouvelé. Car, il fallait le faire : trouver un prêtre acceptant de se déplacer depuis Saint-Pons, une petite trentaine de mauvais kilomètres, route sinueuse épousant les gorges de la rivière, brillante de verglas en cette saison …

Il était bien là. (J’ignore comment s’est passé son retour.)

Il a même dit que certains étaient venus de loin pour participer à cette messe. Pensez-donc, une dame venait de Cazouls-les- Béziers ! … Oui, oui, c’est vrai, je l’ai rencontrée. Et moi, venue du pays des «gavachs» ? Non, il n’en a pas parlé.

vieussan,le pin,messe de noël,souvenirs,notre dame de géminian,annette,vierge,crèche,église,aveyron,hérault

Les répons et les chants étaient un peu … poussifs : il y a longtemps que les portes de cette église ne s’ouvrent plus pour la messe, et beaucoup ne se souvenaient plus du cérémonial. Mais «Il est né le Divin Enfant», personne n’avait oublié !

vieussan,le pin,messe de noël,souvenirs,notre dame de géminian,annette,vierge,crèche,église,aveyron,hérault

Et la vierge de Géminian, belle, mais toujours aussi douloureusement abîmée, semblait veiller sur l’assemblée depuis une place de choix, à droite dans le chœur.

vieussan,le pin,messe de noël,souvenirs,notre dame de géminian,annette,vierge,crèche,église,aveyron,hérault,les-enfants-de-cœur-du-pin,http:laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.comarchive20170109v,https:www.google.frwebhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie

Que dire de plus ? Sinon que les regards brillaient et que les participants étaient heureux de se trouver là, pour un moment de joie.

vieussan,le pin,messe de noël,souvenirs,notre dame de géminian,annette,vierge,crèche,église,aveyron,hérault

Merci à Patricia et à sa famille qui, retrouvant les santons dans l’ancien presbytère, ont eu l’idée généreuse de cette messe de minuit voici déjà quatre ans.

Pour moi, habitante de cœur de ce hameau où j’ai passé les meilleures vacances de mon enfance, si -hélas- je n’ai pu revoir Annette, j’ai retrouvé avec autant de plaisir des têtes connues (enfin, faut pas exagérer, le temps a passé, et c’est seulement après présentations que l’on s’est reconnu !)

Les oreillettes étaient délicieuses, personne ne les fait plus comme ça, et le gâteau aux noix a accompagné mon chemin jusqu’au parking.

Il n’est pas inutile de préciser que je n’ai bu que du jus de pomme, certains pourraient croire que j’ai abusé d’un autre nectar. Car, à défaut d’éléphant rose, il me semble bien avoir aperçu une piscine dans l’ancienne maison de ma grand-mère. A l’endroit même où j’allais voir les lapins chaque midi et où on profitait de ma bouche ouverte pour insérer la cuillère de soupe.

Enfin, tous souvenirs laissés au Pin, je suis bien rentrée à la maison.

A l’année prochaine ? J’y serai. »

jeudi, 05 janvier 2017

Vieussan : Les Amis de Sainte Madeleine ouvrent l'année par un message de Paix

À Plausenous, l'association des Amis de Sainte Madeleine de Mounis a rassemblé pour un message de Paix

La messe de Noël a eu lieu le 29 décembre en l’église de Sainte Madeleine de Mounis. Célébrée par le père Verlinde et ses homélies accomplies, elle a réuni les adhérents et presque tous les habitants du hameau rassemblés pour la circonstance qui marque la fin de l'année 2016 et permet aussi d'admirer la petite crèche ancienne, toujours illuminée et fleurie avec soin.

plaussenous 2016.jpgLe Père Verlinde a rappelé à Plaussenous le message d'espoir porté par Noël (Photo de G. et M.F Barreau)

Georgette, la présidente de l'association des Amis de Sainte Madeleine de Mounis tient à remercier Joëlle organisatrice de la messe ainsi que Paul qui l'accompagne de ses chants.


Georges BARREAU se fait un plaisir de partager les événements qui animent le hameau de Plaussenous

En sa qualité de porte parole de l'association, Georgette s'est adressée à tous, et ses vœux se sont portés bien au delà des collines qui cernent le hameau : « Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année. À vous, les adhérents et les bénévoles, et surtout pour tous, la paix dans le monde. Que l’enfant Jésus venu dans la pauvreté vous comble tous de richesses et garde la paix pour la Bonne et Sainte Année 2017. »

Comme chaque année, ce rassemblement autour de la nativité marque le bilan de l'année qui s'achève, et signe le renouveau.

mercredi, 04 janvier 2017

[ZÉRO PHYTO] : Bonne année pour la nature !

STOP AUX PESTICIDES DANS LES LIEUX PUBLICS ET PLACE AUX ALTERNATIVES !

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et l’État ne peuvent plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l'entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé.

Afficher l'image d'origine

 VOIR L'INTERVIEW DE JOËL LABBÉ 

SÉNATEUR DU MORBIHAN

Rappel des faits : une procédure législative de longue haleine 

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries. De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. A noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.

Depuis hier, plus aucune commune n’a le droit d’utiliser ou de faire utiliser des pesticides de synthèse dans ses espaces verts, promenades, forêts et voiries. Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan et à l’origine de cette loi, nous explique, pourquoi il a souhaité déposer cette loi et comment elle devra se mettre en place.

Et maintenant ? Quels impacts pour les acteurs publics ?

Si de nombreuses collectivités, dont des communes de toutes tailles (Versailles, Strasbourg, Mouans-Sartoux, Grande-Synthe, Paris…), ont déjà dit stop aux pesticides en se tournant vers les alternatives, d’autres n’ont pas encore franchi le cap. Or le printemps va arriver à grands pas, et si ces collectivités ne prennent pas les mesures qui s’imposent, elles vont se retrouver hors la loi.

L'initiative « 0phyto 100%bio » souhaite donc rappeler à toutes ces collectivités françaises qui seraient tentées d’avoir recours, cette année encore, aux pesticides de synthèse, leur obligation de respecter cette loi qui constitue une réelle avancée pour la protection de l’environnement et surtout de la santé des professionnels des espaces verts comme des citoyens.

Les organisations partenaires invitent les citoyens à interpeller les maires de leur commune sur ce sujet et à inciter les communes qui le souhaitent à se signaler sur le site sur www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr

Pour plus d’informations consultez la campagne « 0phyto 100%bio » www.0phyto-100pour100bio.fr

Consultez également le « kit collectivité » destiné à accompagner les communes à passer au 0 phyto et à l’introduction de produits bio dans la restauration collective.

 CONSULTER LA CARTE DES VILLES ET VILLAGES SANS PESTICIDES

CONSULTER LE « KIT COLLECTIVITÉ » 

Joël Labbé - Zéro phyto

Guillaume Bodin 

QUI SUIS-JE ?

J'étais ouvrier viticole sur des domaines en bio et en biodynamie avant de me lancer dans la réalisation de films documentaires ! Amoureux de la nature et épicurien, je me suis dit qu'il fallait faire ma part dans ce monde afin de sensibiliser le maximum de personne à la préservation de l'environnement et à une alimentation de qualité. J'ai déjà réalisé "La Clef des Terroirs" en 2010 qui explique le travail de vignerons en bio et en biodynamie, ainsi que "Insecticide Mon Amour" en 2015 qui parle du problème des traitements systématiques des vignes aux insecticides et dont l'affaire d'un vigneron (Emmanuel Giboulot) ayant refusé de traiter avait fait la une de la presse en 2014 ! Je réalise depuis un peu plus d'un an un documentaire "Zéro Phyto 100% Bio", soutenu en novembre par plus de 1500 personnes et les associations Bio Consom'acteurs, Agir Pour l'Environnement et Générations Futures, qui sortira en salle en novembre 2017 et qui sera en avant-première dès le mois de mars 2017 un petit peu partout en France.

J'ai créé ma propre petite structure de production de films pour être le plus indépendant possible : Dahu Production (Je suis savoyard... Pour ceux faisant le lien avec l'animal !). Cette structure est membre d'une Coopérative d'Activités et d'Emploi (CAE) annécienne exploitant sous la forme d'une Société Coopérative et Participative (SCOP) au nom d'Amétis. J'ai préféré intégrer une Coopérative d'Activités et d'Emploi plutôt que de créer ma propre structure car je pense qu'il devient urgent de faire de l'économie collaborative et ce système de la CAE exploitée sous la forme d'une SCOP répond à mes convictions en matière de partage.

Bonne année à tous et à la nature :-)

Guillaume Bodin

jeudi, 29 décembre 2016

Mons-la-Trivalle : André Jougla a discrètement quitté sa commune natale

André Jougla a quitté le Verdier où il est né, au pied des Gorges d'Héric.

la photo du caroux.JPGAndré Jougla appréciait sa vie en toute simplicité tous les jours au pied du Caroux

Attaché au terroir il entretenait à la pioche les vignes avec ses parents puis vint l'époque du tracteur où il a tout aplani pour de plus grandes parcelles, partageant le bonheur de vivre laborieusement dans l'intimité de la nature et de sa famille.

Pompier puis adjoint à la Mairie de Mons, il appréciait sa vie tous les jours au pied du Caroux, en toute simplicité, avec toujours le courage et l'envie de perpétuer et d'améliorer son patrimoine, jusqu'aux dernières vendanges de 2009.

André et Josette avaient récemment fêté leur 61 ans de mariage entourés de leur famille.

En cette fin 2016, rattrapé par la maladie qu'il combattait en silence depuis plusieurs annéesAndré s'est éteint discrètement, entouré de sa famille et de l'amitié des habitants de Mons.

Tous adressent leurs condoléances à son épouse et à ses proches dans la peine.

jeudi, 22 décembre 2016

Vieussan : Compte-Rendu Conseil Municipal réunion du vendredi 25 novembre 2016

Voici le compte rendu de la dernière réunion du Conseil Municipal, affiché et transmis ce jour.

IMG_0855.JPGIMG_0856.JPGIMG_0857.JPG

samedi, 17 décembre 2016

Mons-la-Trivalle : Assemblée Générale de l'Association de la Chapelle de la Voulte

Assemblée générale de l'Association la Chapelle de la Voulte

L'Association de la Chapelle de la Voulte rappelle que son Assemblée générale aura lieu ce samedi 17 décembre à 16 h 30 à la salle polyvalente de Mons la trivalle.

mercredi, 23 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : Assemblée Générale annuelle de l'Association de La Chapelle de la Voulte

Jean Luc Lauze, président de L'Association la Chapelle de la Voulte, annonce leur prochaine Assemblée Générale annuelle 2016 et invite cordialement la population à participer.

« La Chapelle Saint Roch de La Voulte, est un patrimoine qui mérite l'attention de tous, rappelle-t-il. Vous avez à cœur de promouvoir le patrimoine de la vallée du Jaur et de l'Orb, après la sauvegarde de la chapelle, il serait souhaitable de rendre le site agréable, sécurisé, etc...

La Chapelle Saint Roch de La Voulte, telle la prou d'un navire (2).jpgLa Chapelle Saint Roch de La Voulte mérite l'attention de tous pour veiller à sa sauvegarde

Ce site a besoin de tous, pour le promouvoir et aussi sauvegarder et conforter les restes de l'ensemble du monument, des remparts, des tours et de tout l'environnement remarquable qui le complète. »

L'assemblée générale de l'Association la Chapelle de la Voulte aura lieu le samedi 17 décembre à 16 h 30 à la salle polyvalente de Mons la trivalle.

Au cours de cette assemblée, les points suivants seront abordés :
I   – Adoption du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 16 janvier 2016
II  – Rapport moral concernant l’année 2016
III – Rapport financier de l’année 2016
IV  – Projets d’animation 2017
V   –  Renouvellement du Conseil d'Administration
VI  – Questions diverses.

Le verre de l'amitié prolongera les échanges en clôture de réunion.

« Dans l'attente de votre participation à tous j'ai grand plaisir à vous communiquer ces informations et espère votre soutien. »

Contact : Tél. 04 67 97 72 77.