compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 08 mai 2018

Votre chronique : « Let it be »

Let it be...

Résultat de recherche d'images pour "« Let it be »"

Let It Be , chanson des Beatles, écrite par Paul McCartney

"À sa sortie, beaucoup de gens ont vu dans cette chanson des références bibliques. Paul McCartney a déclaré plus tard que la chanson lui avait été inspirée par un rêve qu'il a fait durant la période tendue des enregistrements du projet Get Back (devenu l'album Let It Be). Il avait rêvé de sa mère Mary McCartney, la Mother Mary à laquelle font référence les paroles, qui est morte d'un cancer lorsque Paul avait 14 ans."

When I find myself in times of trouble 
Mother Mary comes to me 
Speaking words of wisdom, let it be. 
And in my hour of darkness 
She is standing right in front of me 
Speaking words of wisdom, let it be. 
Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 

And when the broken hearted people 
Living in the world agree, 
There will be an answer, let it be. 
For though they may be parted there is 
Still a chance that they will see 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let, let it, let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 
(instrumental break) 

Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 

And when the night is cloudy, 
There is still a light that shines on me. 
Shine on 'til tomorrow, let it be. 
I wake up to the sound of music 
Mother Mary comes to me 
Speaking words of wisdom, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be.

 Image associée

TRADUCTION LET IT BE - THE BEATLES

Quand je me trouve dans les moments difficiles 
Mère Marie vient à moi 
Disant des mots sages, ainsi soit-il. 

Et dans mes heures de ténèbres 
Elle est debout droite en face de moi 
Disant des mots sages, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Et quand les gens, le cœur brisé 
Vivant dans le monde seront d'accord, 
Il y aura une réponse, ainsi soit-il. 

Car, bien qu'ils peuvent être séparés il y a 
Encore une chance que l'on verra 
Il y aura une réponse, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Ouais, il y aura une réponse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Et quand la nuit est nuageuse, 
Il y a toujours une lumière qui brille sur moi, 
Brille sur moi jusqu'à demain, ainsi soit-il. 

Je me réveille au son de la musique 
Mère Marie vient à moi 
Disant des mots de sagesse, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Ouais, il y aura une réponse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il !

Résultat de recherche d'images pour "« Let it be »"

dimanche, 01 avril 2018

Votre chronique : Astor Piazzolla « Oblivion » (Art by Ryan Woodward)

ASTOR PIAZZOLLA Oblivion (Art by Ryan Woodward) from 1972thejourney on Vimeo.

Description de cette image, également commentée ci-après
Astor Piazzolla et son bandonéon en 1973.

Astor Piazzolla, né le  à Mar del Plata, bandonéoniste et compositeur argentin.

Il est considéré comme le musicien le plus important de la seconde moitié du xxe siècle pour le tango...

jeudi, 22 février 2018

Mons-la-Trivalle : L'exposition des artistes au Comptoir se prolonge

Pour l'exposition qui ouvrait le cycle de cette quatrième saison chacun des artistes présentait ses nouvelles œuvres, toutes innovantes tant par les thèmes choisis que par les techniques véritablement modifiées.

20180217_181516.jpg
Chacun des artistes présentait ses nouvelles œuvres pour cette quatrième saison du Comptoir

Anne Dauvergne passe de l'huile sur toile classique à un tableau de composition fondé sur l'utilisation de la simple peinture industrielle avec des inclusions de métal et de bois.

anton.jpg

Anton Reichl tente la gageure des très grands formats pour les portraits de Martin Luther King, Michelle Obama et BB King. Deux mètres sur trois, effet saisissant sur les simples murs de pierres voûtés du Comptoir. Ce travail de titan est porté par les teintes chatoyantes des mauves fanés et des roses fuchsias.

martichou.jpg

Marie-Hélène Roger retrouve ses souvenirs d'enfance avec les compositions de "La famille Martichoux", nom de la dernière institutrice de l'école de Tarassac. Dans ce lieu, qui est devenu aujourd'hui l'atelier de Marie-Hélène, l'artiste donne vie à cet univers par des structures de papier, fragiles personnages figés en sages postures, tendus, visages attentifs, regard inquisiteur où étonnement et interrogation se confondent.

antonio.jpg

Antonio Sclano, peintre Toscan, vétéran de 87 ans des artistes libres de La Vallée, expose son travail d'Argelès, deux huiles sur bois empreintes de lumière.

expo hivernale.jpg

Irene Ortega ajoute un souffle de nature à l'exposition du Comptoir avec d'originales suspensions en macramé où des plantes se balancent, captant un rayon de soleil au gré des passages.

irene.jpg

Horaires d'hiver pour l'accueil des visiteurs, place du platane, les vendredi et samedi de 16 h à  19 h, le dimanche de 11 h à 12 h.

mercredi, 14 février 2018

Pour finir joliment cette journée : "L'amour... comme s'il en pleuvait"

"Je T'aimais, je T'aime, je T'aimerai" Francis Cabrel

Je T'aimais, je T'aime, je T'aimerai

Mon enfant nue sur les galets 
Le vent dans tes cheveux défaits 
Comme un printemps sur mon trajet 
Un diamant tombé d'un coffret 
Seule la lumière pourrait 
Défaire nos repères secrets 
Où mes doigts pris sur tes poignets 
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai 
Et quoique tu fasses 
L'amour est partout où tu regardes 
Dans les moindres recoins de l'espace 
Dans le moindre rêve où tu t'attardes 
L'amour comme s'il en pleuvait 
Nu sur les galets 

Le ciel prétend qu'il te connaît 
Il est si beau c'est sûrement vrai 
Lui qui ne s'approche jamais 
Je l'ai vu pris dans tes filets 
Le monde a tellement de regrets 
Tellement de choses qu'on promet 
Une seule pour laquelle je suis fait 
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai 
Et quoique tu fasses 
L'amour est partout où tu regardes 
Dans les moindres recoins de l'espace 
Dans le moindre rêve où tu t'attardes 
L'amour comme s'il en pleuvait 
Nu sur les galets 

On s'envolera du même quai 
Les yeux dans les mêmes reflets 
Pour cette vie et celle d'après 
Tu seras mon unique projet 
Je m'en irai poser tes portraits 
À tous les plafonds de tous les palais 
Sur tous les murs que je trouverai 
Et juste en dessous, j'écrirai 
Que seule la lumière pourrait... 
Et mes doigts pris sur tes poignets 
Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai

Francis Cabrel 

Danser !

Résultat de recherche d'images pour "danse duo couple"Copyright de l'image © Marianne Lemarchand

 

dimanche, 07 janvier 2018

Envie d'envol ? El cóndor pasa...

El condor pasa.jpg

El cóndor pasa es del compositor peruano Daniel Alomía Robles el 19 de diciembre de 1913 en Lima-Perú.

Inscrite au patrimoine culturel du Pérou en 2004, la chanson El cóndor pasaest d'abord une œuvre théâtrale musicale classée traditionnellement comme zarzuela,. 

El cóndor pasa est une opérette d'où est extraite la chanson du même nom. La musique, inspirée de la musique traditionnelle andine, est composée par le péruvien Daniel Alomía Robles et les paroles originales sont écrites par Julio de La Paz (Julio Baudouin) en 1913. Mais la pièce ne fut publiée qu'en 1933.

jeudi, 14 décembre 2017

Hauts Cantons d'Oc - Roquebrun : Décès de Dolorès Hueber

Dolorès, emportée en ce mois de décembre par une brutale maladie nous a quitté brusquement.

À Roquebrun Dolorès Hueber a marqué la vie culturelle, s'investissant pour l'association Librinspir dont elle était l'initiatrice. Elle propulsa les échanges dans la petite bibliothèque où elle prit grand plaisir à partager son amour de la beauté et sa curiosité intellectuelle, accueillant expositions et partages littéraires.

dolores hueber.jpg

Débordante de gentillesse et d'empathie Dolorès savait créer une ambiance gaie et détendue pour recevoir les artistes et promouvoir leurs œuvres. 

La réussite du premier concert classique qu'elle organisa avec l'association Librinspir dans l’église Saint André en 2015 pour un public de 110 personnes l'avait comblé de joie. 

Librinspirt et sa bibliothèque, lieu de rencontre et de convivialité gardent l'empreinte vive laissée par Dolorès Hueber et son sourire bienveillant.

À son mari Alain, leurs enfants et toute sa famille, les amis de Dolorès disent leur tristesse et partagent leur peine et le désarroi de ce deuil brutal.

mercredi, 06 décembre 2017

Johnny Hallyday : « Poème sur la 7ème »

"Poème Sur La 7ème (Live Bercy 92)"

Johnny Hallyday

«Poème sur la 7ème» 

texte de Philippe Labro dit par Johnny Hallyday sur la musique de la 7ème symphonie de Beethoven

Qui a couru sur cette plage?
Elle a dû être très belle
Est-ce que son sable était blanc?
Est-ce qu'il y avait des fleurs jaunes
Dans le creux de chaque dune?
J'aurais bien aimé toucher du sable
Une seule fois entre mes doigts

Qui a nagé dans cette rivière?
Vous prétendez qu'elle était fraîche
Et descendait de la montagne?
Est-ce qu'il y avait des galets
Dans le creux de chaque cascade?
J'aurais bien aimé plonger mon corps
Une seule fois dans une rivière

Dites, ne me racontez pas d'histoires
Montrez-moi des photos pour voir
Si tout cela a vraiment existé

Vous m'affirmez, qu'il y avait du sable
Et de l'herbe, et des fleurs
Et de l'eau, et des pierres
Et des arbres, et des oiseaux?
Allons, ne vous moquez pas de moi

Qui a marché dans ce chemin?
Vous dites qu'il menait à une maison
Et qu'il y avait des enfants qui jouaient autour?
Vous êtes sûrs que la photo n'est pas truquée?

Vous pouvez m'assurer que cela a vraiment existé?
Dites-moi, allons, ne me racontez plus d'histoires
J'ai besoin de toucher et de voir pour y croire

Vraiment, c'est vrai, le sable était blanc?
Vraiment, c'est vrai, Il y avait des enfants
Des rivières, des chemins
Des cailloux, des maisons?

C'est vrai?
Ça a vraiment existé?
Ça a vraiment existé, 
Vraiment?

Album : Vie
Date de sortie : 1970
Auteur: Philippe Labro
Compositeur: Eddie Vartan

mardi, 14 novembre 2017

Vieussan : Atelier d'écriture à la bibliothèque avec Les Ateliers du Soleil

Rendre "un hommage au Vivant" à travers l’expression et la créativité, tel est le point commun entre les différentes activités proposées par l'association Les Ateliers du Soleil et animées par Marieke Hazard.

marieke.jpgMarieke Hazard, animatrice de l'association Les Ateliers du Soleil aime se ressourcer dans la nature

La pratique de la poésie et du haïku, la connaissance de la nature permettent à l'animatrice de mettre en place des ateliers d'écriture qui embarquent dans l'univers des mots, le plaisir de se découvrir, de partager.

"Des propositions d'écriture sont faites afin de faciliter le départ vers ce voyage avec les mots : les consignes peuvent être ludiques, littéraires, poétiques, en prise avec le réel ou l'imaginaire, précise Marieke Hazard. La diversité des écrits à partir d'une même consigne montre la richesse de l'expression de chacun. le temps de lecture est ensuite un moment riche en partage."

Le coût d'inscription est de 12 € par atelier, ils sont ouvert aux adultes et aux adolescents. L'adhésion annuelle obligatoire à l'association organisatrice, Les Ateliers du Soleil, est de 13 euros.

Prochains rendez-vous créatif et culturel avec les ateliers d'écriture le 17 novembre et le 15 décembre 2017 de 18 h à 20 h dans la bibliothèque de Vieussan.

Contact, Marieke Hazard au 06 84 98 38 63 

samedi, 11 novembre 2017

Votre chronique : GiedRé « Les GeNs se bRosseNT Les deNTs »

GiedRé : un regard "naïf" sur les réalités de la vie

Les GeNs se bRosseNT Les deNTs - exTRaiT de MoN PReMieR aLbuM VeNdu daNs Les vRais MagasiNs - diSPoNibLe daNs Les bacs ouais ouais coMMe Le cédé de JoHNNY . RéaLisaTioN : GiedRé - JuLes LaHaNa - THéo MaLeT

Paroles de la chanson

Les Gens Se Brossent Les Dents par GiedRé

Comme toi, le matin elle se levait 
Comme toi, elle prenait son petit déjeuner 
Comme toi, parfois elle rigolait 
La meuf à Michel Fourniret

Comme toi, elle faisait des bisous 
Comme toi, elle était plus grande debout 
Comme toi, parfois elle marchait sur des cailloux 
La meuf à Marc Dutroux

Ceaușescu aussi 
Se brossait les dents 
Et tous les officiers nazis
Ont tous été des enfants 

Comme ta maman, parfois elle avait froid l'hiver 
Et comme elle aussi, elle avait des ovaires 
Comme elle, il lui est arrivée d'éplucher des pommes de terre 
La mère à Himmler 
 
Comme à toi, parfois ça lui grattait le dos 
Comme toi, souvent elle buvait de l'eau 
Comme toi, elle écoutait la radio 
Véronique, Véronique Courjault 

Ceaușescu aussi 
Se brossait les dents 
Et tous les officiers nazis
Ont tous été des enfants 

Des enfants, des enfants...