compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 19 novembre 2017

Bédarieux : Projection du documentaire "MENORAH ET MASSALE" au Ciné 3

Ciné-Débat : MERCREDI 22 NOVEMBRE à 20 H 30

MENORAH ET MASSALE
un regard sur le judaïsme entre l'inde et Israël
 
un film de Françoise Marchand
 
Ce film a été tourné sur la côte ouest de l'Inde entre Bombay (Mumbai) et Cochin (Kochi) et en Israël, de Nazareth au nord à Eilat au sud au bord de la mer Rouge.
Durée du film : 60 minutes
Avant la séance : Présentation du film, des conditions de tournage et explications de quelques termes propres à la culture indienne et juive.
Après la séance : Débat avec le public

bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

Ciné-débat en présence de la réalisatrice Françoise Marchand et de Yaffa Duwyn qui témoigne dans le film.
 
Rencontre vidéo
 
 
Présentation
« Depuis l’Antiquité l’Inde abrite des communautés juives qui ont pu vivre librement en terre indienne...
Qui sont ces juifs, d’où viennent-ils ? Entre l’Inde et Israël, ce film porte un regard curieux sur cette histoire étonnante.
                                                     INDE
bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

À la création de l’état d’Israël en 1948 les juifs du monde entier sont invités à rejoindre le pays. Les Indiens répondront à l’appel, mais on ne quitte pas l’Inde si facilement, rien ne fut simple.
bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

En Israël, les émigrés de la première génération vivent toujours à l’indienne. Les femmes portent le sari, cuisinent le massalé et regardent sur Zee TV des films indiens. Leurs enfants, nés sur place, ont vécu avec une double culture mais leurs petits enfants se sentent d’abord Israéliens.
Aujourd’hui il reste environ 5000 juifs en Inde. Là-bas, les cimetières gardent les traces d’une histoire ancienne mais il y a de moins en moins de visiteurs et les synagogues se transforment peu à peu en musées.
Les témoignages se croisent, se répondent avec un même constat : nostalgie d’une histoire qui s’achève peu à peu d’un côté, nostalgie d’une histoire impossible à oublier de l’autre. »

samedi, 28 octobre 2017

Vieussan : fermeture de la route départementale 14

Le vendredi 20 octobre, des rochers de la falaise entre Vieussan et Tarassac se sont détachés sur la chaussée devant le véhicule de l'un des membres du conseil municipal de Vieussan qui a donné l'alerte.

falaise avant Vieussan (1).jpg

La paroi des falaises présentant de sérieuses menaces d'éboulements suite à l'épisode pluvieux succédant à la grande sécheresse, la circulation a été immédiatement interrompue.

Les usagers sont contraints depuis à d'importants détours. Plusieurs kilomètres, par la RD 909 pour se rendre en direction de Béziers. Par RD 177 depuis Vieussan vers Boissezon, Mézeilles via Berlou, Saint Chinian, rejoindre Saint-Pons et... Mons-La-Trivalle ou par la RD 160 pour rejoindre Bédarieux par l'étroite route goudronnée aux accotements abrupts entre Le Pin et Plaussenous vers le Poujol, afin d'éviter la portion de route coupée. Les panneaux de déviation sont posés. La plus grande prudence s'impose.

Pour le promeneurs de la Toussaint, une balade par vidéo cantons dOc sur la portion de route interrompue :

La mairie informe que la route restera fermée à la circulation au moins jusqu’au 4 novembre 2017.

Ces directives sont organisées pour éviter tout risque d'accident. Des travaux vont être réalisés à partir du lundi 30 octobre.

"Les informations modifiant la circulation seront affichées au fil des interventions du service" précise Luc Guiraud maire de la commune.

À noter que le secrétariat de la mairie sera fermé le jeudi 2 novembre ainsi que le vendredi 3 novembre 2017.

vendredi, 20 octobre 2017

Vieussan : route barrée

La route D 14 est barrée entre Tarassac, commune de Mons-La-Trivalle et  Vieussan, au niveau du parking (anciennement Tanek).

route barrée.jpg

Suite aux intempéries et au glissement du terrain, des rochers de la falaise menacent de s'ébouler.  

Des détours importants obligatoires pour les usagers vers Mézeilles, Berlou, Saint-Chinian ou Le Poujol-via Plaussenous sont à prévoir, selon leur destination.

IMG_3496.JPG

Les travaux pouvant s'avérer important, l'interdiction de la circulation sera prolongée jusqu'à nouvel ordre. 

jeudi, 19 octobre 2017

Mons-la-Trivalle : Yaffa Duwyn témoigne dans le film de Françoise Marchand

Le film documentaire de Françoise Marchand "Ménorah et Massalé : un regard sur le judaïsme entre l’Inde et Israël" a été tourné avec la participation de Yaffa Duwyn

Yaffa vit à Mons-la-Trivalle et s'implique dans de nombreuses associations. Présence discrète et gracieuse, son rayonnement a été déterminant pour la réalisation du film documentaire de Françoise Marchand.

IMG_3382.JPGFrançoise Marchand, réalisatrice et Yaffa Duwyn, interprète

Une impressionnante histoire multiculturelle

"L'idée de réaliser ce film est née de mon étonnement quand Yaffa Duwyn m'a raconté son histoire. Une impressionnante histoire multiculturelle que je ne connaissais pas, qui m'a donné envie de partir avec elle sur les traces des Indiens juifs. En France je n'en ai trouvé aucun témoignage, déclare la réalisatrice, sauf le livre de Monique Zetlaoui* historienne qui a écrit "Shalom India" (éditions Imago 2000). Je l'ai rencontrée pour filmer son témoignage."

"Qui sont ces juifs ? d’où viennent-ils ?" Entre l’Inde et Israël, le film de Françoise porte un regard curieux sur cette histoire étonnante, celle de Yaffa qui croise celle d'un peuple**.

img49.jpg

Yaffa est au 1er plan de cette photo de famille, avec ses 4 frères et sœurs et ses parents

"Je suis née à Bombay en Inde et j'ai grandi en Israël, déclare Yaffa. Puis j'ai voyagé en Amérique du Sud, en Europe et en France en 1986.

Yaffa.jpgDans chacun des lieux qu'elle traverse, Yaffa apporte sa présence apaisante et gracieuse

Mon arrivée à Mons-La-Trivalle c'est un peu le hasard, je faisait du stop et j'ai rencontré Serge qui m'a conduite ici, puis on s'est marié. il est Belge.

C'est drôle ! C'est aussi en faisant du stop pour aller passer mon permis de conduire que j'ai connu Françoise et que tout a commencé..."

Le premier voyage, pour le tournage, c'était 3 semaines en 2010 en Israël, puis 15 jours en 2011, et finalement un mois en Inde en 2012. Yaffa était l'interprète et Iris, sa fille, fut guide en Inde où elle assura la prise de son.

img43 yaffa et iris(1).jpgYaffa et sa fille Iris

Dix heures de rushes !

"Puis il y a eu le montage, pendant 2 ans, j'avais peu de temps laissé par mon activité de Maître de Conférence Art et Culture, mon enseignement axé autour de l'image, des charges familiales et... dix heures de rushes !

J'attends les réactions du public, termine Françoise. Mais la découverte de toutes les personnes rencontrées a été pour moi une belle aventure humaine, vécue grâce à Yaffa."

Et celle-ci confirme "Le voyage avec ma fille Iris et Françoise était une expérience extraordinaire qui a resserré nos liens."

Le film, tourné en 4 langues, hébreux, marathi (langue maternelle de Yaffa), français et anglais, est proposé en Ciné-débat, ce qui est tout son intérêt : présentation, diffusion, puis échanges avec le public en présence de la réalisatrice Françoise Marchand et de Yaffa Duwyn.

Projeté en avant première en milieu professionnel à Toulouse le film est actuellement programmé dans la région : ce vendredi 20 octobre 2017 Au Fil des Arts à Prémian à 20 h 45 et au Cinéma de Bédarieux le 22 novembre 2017

"Menorah et Massalé : un regard sur le judaïsme entre l’Inde et Israël" documentaire réalisé par Françoise Marchand. 2016. 1 h 03. Production Le passe-miroir.
Contact : lepassemiroirprod@gmail.com 

Pour voir la vidéo de la rencontre sur le blog Vidéo Cantons d'Oc clic sur ce lien

logo 7.jpg

 

*« Depuis l’Antiquité l’Inde abrite des communautés juives qui ont pu vivre librement en terre indienne, pratiquer leur religion et qui ont la particularité, au contraire des autres diasporas, de n’avoir jamais souffert ni de persécutions ni d’antisémitisme » Monique Zetlaoui, Shalom India, Editions Imago, 2000

**« A la création de l’état d’Israël en 1948, les juifs du monde entier sont invités à rejoindre le pays. Les Indiens répondront à l’appel, mais on ne quitte pas l’Inde si facilement, rien ne fut simple… En Israël, tout ceux que j’ai rencontrés ont quitté l’Inde mais l’Inde, elle, ne les a jamais quittés. Et que ce soit en Inde ou en Israël, ce qu’il y a de plus frappant, c’est ce même regard nostalgique que j’ai vu dans les yeux des uns et des autres. » F. Marchand

vendredi, 04 novembre 2016

Hauts Cantons d'Oc : Chœurs d'hommes en l'Eglise Saint Louis de Bédarieux

Le chœur "AVENTURE" accueille le chœur "CANTADIS"
 
CD de musique sacréeLe chœur d'hommes "AVENTURE" de Bédarieux
 
Samedi 5 Novembre à 18 h en l'église St Louis de Bédarieux le chœur d'hommes "AVENTURE" de Bédarieux reçoit le chœur d'hommes toulonnais "CANTADIS".
 
Au programme des œuvres sacrées et profanes avec une large place à la liturgie orthodoxe.

Plus de renseignements sur le blog : www.cepo34.over-blog.com

mardi, 11 octobre 2016

Ciné-Club de Bédarieux : prochaines séances, Jeudi 13 0ctobre et Vendredi 14 Octobre à 20 h 30

Communiqué de Christine Guilleux-Janin Secrétaire du Ciné-Club de Bédarieux :

"Notre Ciné-Club à Bédarieux  propose : 

* Jeudi 13 Octobre, à 20 h 30 un film d'Emin Alper "Derrière la colline"

* Vendredi 14 Octobre à 20 h 30 un film de Gilles Perret "La Sociale, vive la sécu"

Ambroise_Croizat-300x274.jpg"Il y a 70 ans naissait la sécurité sociale, édifice humaniste voulu par Ambroise Croizat..."

- Jeudi prochain, le 13 Octobre, à 20 h 30 au Ciné3,
un film d'Emin Alper "Derrière la colline" (Turquie-2013-1h34-VO),
 avec Tamer Levent, Reha Özcan et Mehmet Özgür.

"Faik et sa femme mènent la rude vie des paysans d'Anatolie.
Quand Faik reçoit la visite de son fils et de ses petits-enfants
pour les vacances d'été, il les met aussitôt en garde contre
de mystérieux nomades qui, selon lui, vivraient derrière
la colline qui surplombe son domaine. La tension monte..."

Bande Annonce "Derrière la colline" d'Emin Alper

Cartes en vente à l'entrée, prévoir d'arriver un peu avant l'heure de la séance

- Vendredi 14 Octobre au cinéma de Bédarieux à 20 h 30.

En avant-première, à ne pas manquer, le film de Gilles Perret
"La Sociale, vive la sécu"


 "Ce film retrace la mise en place  de notre système social actuel.
Y est mis à l'honneur Ambroise Croizat, le ministre du Travail de l'époque."

Bande Annonce "La Sociale" de Gilles Perret


www.cine3-bedarieux.com

vendredi, 09 septembre 2016

Mons-la-Trivalle : Le Comptoir des artistes se joint à la Fête de la Voie Verte

Les journées nationales des voies vertes sont des moments dédiés afin de promouvoir ces itinéraires dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité.

Au pied du Caroux, à Mons-La-Trivalle, porte d'entrée du site naturel remarquable des Gorges d'Héric, la Voie Verte du Haut-Languedoc, dite « Passa Païs», offre un espace protégé, hors de toute circulation à moteur. Aménagée sur l'ancienne voie ferrée Mazamet-Bédarieux sur environ 75 km, elle passe au centre du village.

Le Comptoir Associatif des artistes, situé sur la commune en bordure de La Voie Verte, se joint à la Fête qui animera les divers lieux traversées.

IMG_0571.JPGLe Comptoir des artistes offre aux promeneurs une halte joyeusement créative

Le coup de projecteur programmé pour cette 13e édition au niveau national, durant le week-end du 17 au 18 septembre 2016 est organisé localement le 11 septembre.

Tous les renseignements nécessaires sont disponibles à l'office de tourisme aménagé dans les locaux de l'ancien garde barrière de Mons-la-Trivalle.

Dimanche 11 septembre le Comptoir Associatif de Mons ouvrira ses portes et animera la commune, proposant expositions et démonstrations des artistes, offrant aux promeneurs une halte joyeusement créative de 12 h à 19 h.

Information et contact au 06 73 19 57 47.

mercredi, 27 juillet 2016

Vieussan : Café Vigneron au Domaine Carrière Audier

La Communauté de Communes Grand Orb organise tout au long de l’été, le Festival Vigneron « les Vin’dredis » en partenariat avec le syndicat des vins IGP Haute Vallée de l’Orb. Ces cafés vignerons sont l’occasion pour les touristes de découvrir les domaines viticoles de la Haute Vallée de l’Orb, les vignerons et les produits du terroir. Et pour les locaux de passer une agréable soirée.

Le prochain a lieu le vendredi 29 Juillet à partir de 20 h 00 au Domaine Carrière Audier à Vieussan. Au cours de cette soirée apéritive, Jérôme et Laurence proposeront les vins du domaine et découvertes culinaires associées.

Carrière audier 2012.jpgUne cuvée a été baptisée du prénom de chacun des enfants du domaine et fait leur fierté

« Le domaine familial a fait son lit des sols schisteux, très acides, qui se trouvent dans la vallée de l'Orb et du Jaur, présente Arnaud Vaultier, Directeur de l'agence du Tourisme de Bédarieux.

Répartis sur 10 communes, leurs 60 hectares sont plantés de cépages classiques : Grenache, Syrah, Mourvèdre et Carignan. Il en ressort des vins très caractéristiques de leur terroir, que ce soit des blancs parfumés ou des rouges typés, que l'on déguste jusqu'à l'accomplissement de leur maturation.

Cette famille de vignerons père, mère et fils, entend profiter de la belle situation du village pittoresque de Vieussan pour vivre bien et souhaite faire découvrir ses avantages par l'intermédiaire de ses produits. Aussi sont-ils engagés dans la vente directe depuis 1968, et surtout dans la restructuration du vignoble et de la cave: le vin qu'ils vous proposent est devenu un attrait touristique important de la région. »

vieussan,viticulture,caveau,domaine,carrière audier,vin de pays,les vin’dredisVieussan-village, accroché au soleil sur son piton rocheux

Présentation du domaine, apéritif, vidéo de la région, exposition de peintures… Un repas champêtre à l’ombre des oliviers avec une animation musicale, accompagné des vins du domaine ce vendredi 29 juillet 2016.

Réservations conseillées auprès de Jérôme et Laurence Carrière Audier : Tél : 04 67 97 77 71 – 06 87 44 17 23 – carriereaudier@free.fr vieussan, viticulture,vindredis,caveau, domaine, carrière audier, vin de pays

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

mercredi, 15 juin 2016

Rosis : L'équipe des stagiaires du GRETA en action à Douch

Le hameau de Douch, sur la commune de Rosis engagée dans l'économie de développement touristique, améliore ses hébergements.
La convention conclue avec le GRETA 34 Ouest site de Bédarieux, dans le cadre d’un projet pédagogique est financées par la Région Languedoc Roussillon. 2 actions de formations diplômantes sont mises en œuvre dans le secteur du bâtiment : le CAP de maçon et celui d'installateur thermique.

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adultePhoto souvenir de l'équipe du GRETA 2016 à Douch

Les stagiaires du GRETA ont déjà réalisé en 2014 et 2015 les travaux de maîtrise d'énergie. En 2016, ils interviennent pour moderniser les sanitaires.

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adultedouch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adulte

Le réseau des GRoupements d'ÉTAblissements, GRETA, est sous le contrôle du recteur d'académie. « Les formations s'adressent à un vaste public : salariés d'employeurs publics ou privés, demandeurs d'emploi et toute personne qui souhaite se former à titre individuel, précise Gautier Fontanel conseiller formation continue au GRE
TA.

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adulte

Nous sommes le seul organisme de formation pour adultes à mailler complètement le territoire Hérault ouest. Avec la réforme territoriale, c'est un atout non négligeable. Le GRETA, en partenariat avec le Mouvement des Entreprises de France, MEDEF, s'inscrit dans la nouvelle dynamique visant une offre de formation adaptée au développement de l'économie locale de ce territoire sinistré. » 

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adulte

Tout est flambant neuf, avec dextérité, Bruno, David, Frédéric, Killian, Romain et Romaric ont installé les douches dans leur ensemble, plomberie et carrelage, guidés par les formateurs René Magnaldi et Thierry Coiffard.

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adultedouch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adultedouch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adulte

Thierry Coiffard explique pour la énième fois une subtilité qui échappe aux non initiés : « On m'interroge souvent sur le décalage de la sortie des robinets, ce n'est pas une erreur, cette pose excentrée permet au flexible de douche de se fixer sur la barre sans torsion, évitant ainsi une cassure prématurée. Qu'on se le dise ! »

douch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adultedouch,economie,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,rosis,sciences et technologie,stagiaires,greta,gites communaux,commune,formation pour adulte

Réunis, pour le repas en commun, ils ont apprécié la paella savamment concoctée sur place, avec le soutien de Fabrice,  employé à la mairie.

Voir le clip vidéo de la rencontre ci-dessous :

Réalisation Video cantons d'oc

Le maire Jacques Mendes ne résiste pas au plaisir d'un éloge : « Ces travaux sont réalisés de façon remarquable, toute l'équipe a été exemplaire et cette œuvre mérite nos félicitations » déclare-t-il, pleinement satisfait de cette collaboration qu'il se propose volontiers de renouveler, sur de prochains chantiers.
Pour tout renseignement auprès du Greta 04 67 95 16 46.