compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 26 juin 2018

Mons-La-Trivalle : Le Parc invite à bichonner son vélo

Avec le soutien des associations Le Vieux Biclou et Vélociutat, le Parc met en place avec le Département une journée diagnostic et marquage gratuit de vélos

Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc et le Département de l’Hérault organisent une journée dédiée : "Les habitants peuvent faire réaliser un diagnostic d’état et un marquage contre le vol de leur vélo : divers réglages chaîne, freins, pédalier, etc... La mobilité, en toute sécurité avec leur compagnon à deux roues !"

velo reglage.jpgPour une mobilité plus douce, les associations Le Vieux Biclou et Vélociutat initient à l’auto-réparation 

Chacun pourra faire vérifier différents points de sécurité de son vélo. "Il est également possible pour les propriétaires de le faire marquer grâce à un BICYCODE®, précisent les organisateurs. Le marquage se fait par gravure et immatricule le vélo sur un registre national. Il permet l’identification du véhicule et facilite les recherches si le vélo est volé ou perdu."

Le Parc s’engage depuis l’année dernière en faveur d’une mobilité plus douce en proposant au prêt gratuit une flotte de plusieurs Vélos à Assistance Electrique et les VAE voyagent dans différentes communes.

Le 6 juillet prochain, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 15 h 30, chacun pourra venir à Mons-la-Trivalle avenue de la Gare et repartir plus sereinement.

jeudi, 07 juin 2018

BÉZIERS : "Douze prévenus à la barre, vent debout contre le glyphosate"

Tribunal. Compte Rendu d’Audience Annick Koscielniak

"Le 19 mars 2016, ils avaient investi le magasin Bricomarché de Pézenas et dégradé des bidons de désherbants.

Résultat de recherche d'images pour "Les prévenus, avant leur procès, se sont servis du palais de justice comme tribune contre les pesticides"Les prévenus, avant leur procès, se sont servis du palais de justice comme tribune contre les pesticides A.K. 

Sur la vidéo surveillance du magasin, diffusée dans la salle d’audience du tribunal correctionnel de Béziers, on assiste à toute la scène. Le 19 mars 2016, des hommes et des femmes arrivent en ordre dispersé, se fondent parmi la clientèle du Bricomarché de Pézenas. On voit ensuite l’un d’eux étendre une bâche bleue au sol, au rayon fleurs et tout commence. Pendant dix minutes, les douze prévenus viennent y déverser le contenu de leurs chariots de courses. Les boîtes et les bidons d’un puissant herbicide s’amoncellent, bombés à la peinture.

Ce jour-là, un collectif sous la bannière des Faucheurs volontaires participe à l’une des trente actions programmées en France contre les enseignes commercialisant des produits au glyphosate.

Des tee-shirts avec des taux d’intoxication

Ce mercredi, ils comparaissent pour dégradation volontaire. Tandis que leurs soutiens campent aux portes du palais de justice, ils s’alignent sur le banc, la plupart porte un tee-shirt blanc avec un chiffre placardé en noir.

« Cela représente le taux de glyphosate retrouvé dans nos urines. Avec 3,50 microgrammes par litre, je suis la championne des empoisonnés, sachant que le taux autorisé est de 0,1. Je n’en ai jamais acheté et pourtant, j’en ai plein mon corps, explique une retraitée. J’ai signé des pétitions, j’ai voté pour des gens à qui j’ai eu la faiblesse de faire confiance. Cela n’a servi à rien. Cette action non violente est une réponse à la violence extrême de produits en vente libre.»

Tour à tour, ils viennent à la barre, reconnaissent et même revendiquent leur présence sur la vidéo. Quant à la cible. « Nous avons choisi cette grande surface car elle a une quantité astronomique de ces produits, présentés en tête de gondole. Ce magasin fait marcher le tiroir-caisse autour de leur produit phare, en promotion », insiste Julien. Il a filmé lui aussi l’opération. L’enregistrement rejoindra ceux des autres opérations, aux fins de communication.

Le 19 mars, ils ont distribué des tracts, discuté avec la clientèle et les employés. « Ces actions visent à avertir les gens, montrer qu’il y a de la résistance. En 2010, il y avait danger imminent. Aujourd’hui, c’est la catastrophe. Et cela concerne le monde entier.» Une ancienne infirmière a « vu de ses yeux en Colombie des bébés avec des difformités horribles, une recrudescence de cancers lors de mes dix dernières années d’activité. C’est un problème politique. Il est inadmissible de renouveler l’autorisation du glyphosate et de ses coformulants obligatoires, aussi toxiques. Nous avons juste peinturluré des bidons, à défaut de pouvoir les détruire. J’ai la rage et je suis malheureuse de ne pas avoir pu faire d’action plus forte ».

Catherine parle de droit à la « désobéissance civile ». Anne dénonce la chaîne des responsabilités : « Les firmes évidemment, les politiques, les utilisateurs, les agriculteurs formatés par les syndicats ou les chambres d’agriculture qui nient la toxicité des produits, les commerçants, pas toujours au courant de ce qu’ils vendent par ailleurs.»

Le tribunal correctionnel devient une tribune contre l’ennemi juré, le géant Monsanto, fabricant du glyphosate. Le vice-procureur Samuel Serre recadre les débats : « On ne fait pas ici le procès de Monsanto. Vous avez terrorisé des clients, agressé une employée qui filmait, vandalisé un supermarché, cela fait de vous des délinquants de droit commun. Il y a d’autres moyens de faire passer un message. Il existe des associations, des lobbyings européens. Vous avez opté pour la violence, c’est ce que vous voulez montrer à vos enfants et petitsenfants ?». Il requiert un mois de prison avec sursis pour chacun des prévenus.

Le gérant de la grande surface s’est constitué partie civile et réclame 9 500 € de préjudice matériel, et 3 000 € de perte commerciale.

Délibéré le 4 juillet

Me Nicolas Gallon qui avait soulevé le moyen de nullité au nom du principe de précaution, des droits fondamentaux de vivre dans un environnement préservé et garant de la santé, plaide la relaxe au nom de « l’état de nécessité. Les trois conditions sont réunies, le danger imminent, l’intérêt supérieur et la proportion de la riposte par rapport à l’atteinte. Cette action est symbolique, non violente. À défaut de relaxe, requalifions la en contravention. »

L’avocat n’hésite pas à pourfendre Monsanto, « sa rétention d’informations, son lobbying à Bruxelles, ces scientifiques à sa solde qui démontent les études osant démontrer la nocivité du glyphosate, le Monsanto papers… ».

Et d’en appeler au tribunal : « Mes clients s’en sont pris au seigneur des pesticides ! La parole du citoyen n’arrive pas à émerger. Vous êtes le dernier rempart dont on ne peut influencer les décisions.» Il se demande aussi que sont devenus les bidons peinturlurés : « On n’a présenté aucun bon de destruction, un témoin affirme les avoir vus en promo avec les indications noircies de peinture donc illisibles ! 

Le tribunal a renvoyé son délibéré au 4 juillet.»

midilibre.fr : jeudi 7 juin 2018 COMPTE RENDU D’AUDIENCE ANNICK KOSCIELNIAK

Témoins. Ils ont alerté à la barre

Alain, viticulteur : « Ma maladie est un enfer »

Il consulte en Ardèche, Guy est membre d’un réseau d’alerte des médecins sur les pesticides : « Les cancers de la prostate ont été multipliés par dix chez les quinquagénaires. Les maladies de Parkinson et d’Alzheimer, les autismes, ont explosé en parallèle de l’utilisation accrue du glyphosate. On voit de plus en plus d’anomalies génitales chez les enfants de viticulteurs, avec des micropénis, des pubertés précoces, des problèmes de fertilité. Le glyphosate est un grave perturbateur endocrinien ! Pourquoi est-il encore sur le marché ? Il y a omerta sur les études. Les chercheurs qui parlent des méfaits voient leurs crédits coupés, l’industrie les diffame et inonde avec de fausses recherches.»

Alain, 67 ans, ancien viticulteur, atteint de la maladie de Parkinson, s’avance avec difficulté à la barre : « Ma maladie a été reconnue professionnelle par la Mutuelle Sociale Agricole. Elle est due aux pesticides que j’ai utilisés dans ma vigne. Je n’ai jamais été informé des dangers. Je suis passé au bio en 2005. Ma maladie est un enfer.»

Arnaud représente l’association Justice-pesticide : « J’ai été coordinateur du tribunal citoyen international Monsanto. Cinq questions ont été posées. Monsanto at-il enfreint les droits fondamentaux à la santé, à un environnement sain, à l’alimentation, à la recherche académique libre, estil complice de crime de guerre avec l’agent orange et de crime d’écocide ? Cinq juges ont auditionné une trentaine de personnes venues du monde entier .» A.K.

mercredi, 30 mai 2018

Hérault : Procès des Faucheurs Volontaires à Béziers le 6 juin 2018

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Procès de Béziers le 6 juin 2018

Résultat de recherche d'images pour "Faucheurs Volontaires"

"Les Faucheurs Volontaires d'OGM se sont mobilisés le 19 mars 2016 sur tout le territoire français
pour dénoncer la vente des pesticides et notamment du Roundup contenant du glyphosate et des
co-formulants hautement toxiques. Ils se sont introduits dans 34 magasins et ont peint les bidons
concernés.
12 Faucheurs(-ses) Volontaires étaient en procès à Béziers le mercredi 18 octobre pour être
intervenus dans un magasin de Pézenas. Ce procès a été reporté au 6 juin 2018
La région du Languedoc Roussillon est largement utilisatrice de Roundup ou d'herbicides à base
de glyphosate (plus de 4000 tonnes annuelles).
La direction de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée-Corse constate depuis plusieurs années la
présence de glyphosate dans les cours d'eau, présence particulièrement élevée dans les zones
viticoles et arboricoles.
Les Faucheurs Volontaires mènent un combat contre les OGM et l'agriculture industrielle qui les utilise. Il y a un lien direct entre les herbicides et les OGM : en effet la majorité de ceux-ci sont des OGM rendus tolérants aux herbicides, que ce soit par la méthode de la transgenèse, mise en place à la fin des années 90, ou par les méthodes de mutagenèse plus récentes.
Ces nouveaux OGM sont cultivés en France et sont essentiellement du tournesol et du colza (150 000 ha environ) : ce sont des éponges à pesticides et les résidus d"herbicides se retrouvent dans les huiles alimentaires et dans l'au potable, c"est à dire dans nos assiettes et dans nos verres.
Quant aux OGM transgéniques, ils ne sont plus cultivés en France, mais le sont ailleurs et sont importés massivement pour nourrir nos animaux d'élevage. Dans les pays où ils sont cultivés, les épandages d'herbicides sont la cause de morts, de malformations et de maladies intolérables.

Les Faucheurs Volontaires, par cette action du 19 mars 2016, ont voulu alerter sur :
- le problème majeur de santé publique que provoque l'utilisation des herbicides et en particulier du glyphosate classé en 2015 comme « cancérogène probable » par le CIRC (centre de Recherche sur le Cancer)
-les dangers liés à la dispersion du glyphosate (ou de son métabolite l'AMPA) et de ses co-formulants hautement toxiques,
- la soumission des pouvoirs publics aux lobbies agro-alimentaires et leur irresponsabilité face
aux problèmes des pesticides et des OGM, comme le montre dans l'actualité le rétro-pédalage sur
- l'interdiction effective du glyphosate dans 3 ans,
- l'absence de transparence concernant la culture dans notre pays d'OGM mutés tolérants aux herbicides.

Les Faucheurs Volontaires demandent:
- le retrait immédiat du Roundup et autres herbicides contenant du glyphosate,
- la levée du secret industriel sur les co-formulants du Roundup et autres herbicides à base de glyphosate. En effet ces herbicides sont constitués de 30 à 40 pour cent de glyphosate, le reste étant des co-formulants toxiques échappant à toute évaluation,
- un moratoire sur la culture en France des OGM mutés tolérants aux herbicides,
- un moratoire sur les importations d'OGM.

A Guingamp comme à Foix, pour la même action, le tribunal a décidé de poser des questions préjudicielles à la Cour de Justice Européenne pour non respect du principe de précaution et
évaluation insuffisante de la dangerosité de tous les pesticides".

Le Collectif des Faucheurs d'OGM

recto-béziers-6-octobre-web.jpgverso-beziers-rectif.jpgCapture du 2018-05-24 14-22-21 (1).png

vendredi, 04 mai 2018

Vieussan : un beau succès pour l'exposition organisée par L'Essieu de velours

Cette journée consacrée aux belles voitures d'antan est une réussite avec une météo chaleureuse comme l'accueil de L'Essieu de velours.

vieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoise

D'un club à l'autre, collectionneurs et amateurs se sont donné le mot avec plus de 200 voitures exposées et quelques 300 en visite sur le site.

vieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoise

Loulou, président de L'Essieu de velours à l'initiative de l'événement retrouve aujourd'hui ses amis des différents clubs : Les Pétarels Biterrois, premier parmi les fidèles, Les Calandres Clermontaises, Le Fan Auto Moto de Canet d'Aude, Les Rétros Cazoulins, L'Écurie Juvignacoise...

vieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoisevieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoise

"C'est le côté convivial qui est primordial. Nous cherchons surtout à nous faire plaisir, à nous entraider". Intarissables et souriants il disent leur bonheur de collectionneurs. "Les grosses cylindrées sont incroyablement spacieuses, leur intérieur capitonné, c'est du luxe ! Elles sont imposantes et superbes !

Carrosseries lustrées et boiseries patinées, ces rutilantes automobiles font la fierté de leurs propriétaires, chacune a son histoire. 

vieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoise

Ces voitures aiment qu'on s'occupe d'elles, leur entretien est un travail artisanal. La bourse d'échange est une mine de pièces introuvables, de grande valeur pour les collectionneurs. Des plus âgés aux plus jeunes, ces passionnés se transmettent l'amour des mécaniques d'un autre âge.

Voir ci-dessous la vidéo : L'Essieu de Velours présente la 5e exposition de Voitures Anciennes

Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

L'Ambiance était à la fête, le plaisir des visiteurs assuré, le service de restauration rapide au point, le vide grenier étalait ses précieux objets d'antan.

vieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoisevieussan,voitures anciennes,trèfle 2,voitures de collection,pièces auto,pièces moto,bourse d'échange,vide grenier,mécanique,essieu de velours,les pétarels biterrois,les calandres clermontaises,le fan auto moto de canet d'aude,les rétros cazoulins,l'Écurie juvignacoise

Une passion se partage. Loulou, comme tous les adhérents, est ravi de cette nouvelle édition. "En 2011 le club de Vieussan naissait, en 2018 son succès se confirme, on a vu un très joli plateau de voitures, des voitures de prestige. Le rendez-vous est déjà pris pour 2020 !"

samedi, 27 janvier 2018

Votre chronique : projection du documentaire "Fajara" dans les locaux de la Cimade à Béziers

Projection et débat le jeudi 08 février à 20 h dans les locaux de la Cimade à Béziers

"Fajara"

Calais : sur le chemin de l'espoir

T-shirt pour femme "Il n'y a pas d'étrangers sur cette terre"


Le jeudi 08 février à 20 h

aura lieu la projection suivie d'un débat du documentaire

"Fajara"

en présence de la réalisatrice Isabelle Grenet.

Affiche Béziers-page-001.jpg

 
"Ce documentaire de 1 h 10 minutes a été tourné sur la Jungle de Calais pendant 11 mois de l'automne 2015 au printemps 2016. 
Il retrace la vie des exiléEs dans ce bidonville, recueille leurs témoignages.
Il aborde également l'action des associations humanitaires, des bénévoles, mais aussi les violences policières et étatique.
Les habitantEs de la jungle ont subi plusieurs expulsions de leurs lieux de vies, la réalisatrice Isabelle Grenet a su saisir ces moments douloureux.
FAJARA est aussi porteur d'espoir pour tous ceux et celles qui tentent de passer la frontière pour aller en Angleterre.
Nous verrons que certains y arrivent, des familles sont à nouveau réunies."


La réalisatrice a passé 11 mois dans la "Jungle", en immersion complète. Elle nous livre un regard totalement inédit sur ce lieu, son quotidien, ses drames et ses joies aussi.

Locaux de la Cimade : 14 rue de la Rotonde 34500 Béziers.
Ouverture des portes à 19h45.

Soirée organisée avec le soutien de la Cimade et de Visa 34

vendredi, 20 octobre 2017

Vieussan : route barrée

La route D 14 est barrée entre Tarassac, commune de Mons-La-Trivalle et  Vieussan, au niveau du parking (anciennement Tanek).

route barrée.jpg

Suite aux intempéries et au glissement du terrain, des rochers de la falaise menacent de s'ébouler.  

Des détours importants obligatoires pour les usagers vers Mézeilles, Berlou, Saint-Chinian ou Le Poujol-via Plaussenous sont à prévoir, selon leur destination.

IMG_3496.JPG

Les travaux pouvant s'avérer important, l'interdiction de la circulation sera prolongée jusqu'à nouvel ordre. 

dimanche, 10 septembre 2017

Occitanie : d'un procès local à la cour de justice européenne ?

Dans le cadre d'une opération nationale initiée par les Faucheurs Volontaires sur toute la France le 19 mars 2016, vingt et un Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM comparaissaient devant le tribunal de Foix le 17 août 2017, accusés d'avoir rendu impropres à la vente des bidons d'herbicides dans plusieurs magasins de la région

faucheurs d'OGM.jpgLes militants, Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM dénoncent activement le danger du Roundup

Il s'agissait de bidons de Roundup de Monsanto contenant du glyphosate et d'autres composants hautement toxiques.

Bidons d'herbicides.jpg

Saisine de la Cour de Justice Européenne en perspective

À la suite d'une audience très courte, la procureur a choisi de suivre la défense demandant au tribunal de saisir la Cour de Justice Européenne.

Cette saisine aura pour objet la mise en question de la législation européenne sur les pesticides, notamment sur leurs méthodes d'évaluation, la plupart du temps insuffisantes et biaisées. La réponse du tribunal -saisira-t-il la Cour de Justice Européenne ?- sera donnée le 12 Octobre 2017.

La législation européenne sur les pesticides mise en question

3 fraudes sont ainsi pointées de la part de Monsanto qui déclare le glyphosate formule active du Roudup, déclare les co-formulants inertes, et fait les tests à long terme sur le glyphosate seul.

glyphosate

Pour les témoins, spécialistes reconnus : Pr Gilles-Eric Séralini chercheur et professeur en biologie moléculaire à l'université de Caen, co-fondateur du CRIIGEN (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique), un membre de l'Association Le Chabot surveillance du réseau hydraulique local, un membre du Comité Écologique Ariègeois, Alain Moles agriculteur victime des pesticides, Sofia Gatica militante argentine contre OGM et pesticides, Cécile Stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre Alerte Médecins Pesticides, Nina Holland, Corporate Europe Observatory, le glyphosate n'est pas la matière active du round up. Les co-formulants, poisons très corrosifs issus du pétrole, de l'arsenic, etc., 1000 fois plus efficaces et toxiques ne sont jamais testés, ni énoncés, protégés par le secret industriel.

Un premier procès pour les mêmes faits avait eu lieu à Privas, le 30 septembre 2016, les témoins étaient : Paul Bousquet, médecin ardéchois membre d'Alerte Médecins Pesticides, Leïla Jenkins, militante argentine contre les OGM et les pesticides, Frédéric Jacquemart, biologiste, Président de la FRAPNA Ardèche et ancien membre du Haut Conseil aux Biotechnologies, Joël Spiroux de Vendômois, médecin, chercheur et Président du Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le Génie Génétique. Ce procès aboutit à la condamnation symbolique de 200 euros avec sursis.
2 autres procès se tiendront : le 18 octobre 2017 à Béziers et le 20 Octobre 2017 à Guingamp. 

Pour plus d'information, ci-dessous les vidéos enregistrements des prises de parole qui ont suivi le procès de Foix

Sortie du Tribunal, 17 08 2017 6mn  https://youtu.be/mx1vw_Edir8


Procès de Foix, 17 08 2017 : Les témoins partie 1 33mn https://youtu.be/THd1J7X2ii8

Procès de Foix, 17 08 2017 partie 2 23 mn : https://youtu.be/5ZQu0BDIZnI

Revue de presse des actions du 19 mars 2016 https://www.youtube.com/watch?v=FedkLU16HTQ

Déclaration de Ségolène Royal : https://www.youtube.com/watch?v=5l2rA59Ec7k

06:21 Publié dans Actualités, agriculture, Associations, Béziers, Débat/Forum, deuil, développement durable, eau, écologie, Economie, Europe, France, Haut Languedoc, Hauts Cantons d'Oc, Hérault, information, mobilisation populaire, monde, Nature/Environnement, Occitanie, patrimoine, Politique, pollution, santé, sculpture, société, solidarité, Vieussan, viticulture | Tags : législation européenne sur les pesticides, cour de justice européenne, tribunal de foix, occitanie, faucheurs d'ogm, faucheurs volontaires d'ogm, le larzac, variétés mutées tolérantes aux herbicides, destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié, mutagénèse, herbicides, plantes génétiquement modifiées (pgm), plantes transgéniques, roundup de monsanto, glyphosate, composants toxiques, université de caen, criigen, association le chabot surveillance du réseau hydraulique local, comité Écologique ariègeois, alain moles agriculteur victime des pesticides, sofia gatica militante argentine contre ogm et pesticides, nina holland, corporate europe observatory, paul bousquet, médecin ardéchois membre d'alerte médecins pesticides, leïla jenkins, militante argentine contre les ogm et les pesticides, frédéric jacquemart, biologiste, joël spiroux de vendômois, gilles-eric séralini chercheur et professeur en biologie molécul, faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm devant le tribunal de, comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie, cécile stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre alerte médecins, président de la frapna ardèche et ancien membre du haut conseil | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

samedi, 29 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : La créativité inlassable de Marie Hélène Roger s'expose

Marie Hélène Roger, peintre-collagiste-portraitiste, partage avec ses amis les artistes l'espace du Comptoir Associatif à Mons-La-Trivalle. Elle a ouvert ses portes pour une autre façon d'accueillir la fièvre créative.

Marie Hélène Roger, peintre-collagiste-portraitiste.JPG

"Entre papier, carton, colle et peinture je confectionne un monde habité par des êtres où la sympathie occupe la première place" déclare l'artiste.

Aucun texte alternatif disponible.

La luxuriance des couleurs et des formes, la complexité du graphisme composent ses œuvres depuis toujours, à l'image de sa façon d’être au monde, dans la spontanéité et l'émotion.

Mademoiselle Marticho institutrice laïque multiclasse à Tarassac.jpgMademoiselle Marticho institutrice laïque multiclasse et ses élèves à Tarassac

Les créations de Marie Hélène sont à voir à Lunel dans l’espace Louis Feuillade depuis le 27 juin jusqu'au 04 septembre, exposition majuscule : 40 toiles et 40 sculptures sur 350 m² superbement éclairés. L'émouvant tableau "Les enfants de l'école de Tarassac" dit l'attachement à l'enfance.

charat 2.jpgLe charalou aux yeux perplexes, protestation muette aux incertitudes du monde

Dans la salle Rodin du musée de la cloche à Hérépian. Vernissage le 4 août à 19 h des créatures de l'artiste, Charalous aux yeux perplexes, protestation muette aux incertitudes du monde. 

toro et torero M H Roger 2.jpgL'exposition "toromaniste" de Marie Hélène Roger réconcilie taureaux et matadors

Au musée taurin de Béziers,"Morts dans l'après-midi" l'exposition "toromaniste" montre taureaux et matadors tendrement enlacés.

Trois expositions dans trois lieux chargés de sens où l'artiste confirme ce qui fait l'axe de sa créativité inlassable. Elle répond aux questions du présent par l'approche hors des sentiers battus de l'art singulier.

Le Comptoir Associatif Place du Platane accueille le public pour ses expositions collectives dès ce 1er août de 11 h à 13 h, de 17 h 30 à 20 h et sur rendez vous. Contact Marie Hélène Roger au 06 73 19 57 47.
Site www.marieheleneroger.com

dimanche, 04 juin 2017

Occitanie : pARTage zapatiste à Béziers

Les 09 et 10 juin, étape languedocienne de la tournée en France de l’exposition : « pARTage zapatiste, œuvres des communautés zapatistes du Chiapas », à la CIMADE, 14 rue de la rotonde, Béziers.

zapatiste.jpg

* Programme 

  - Vendredi 09 Juin 18h30-22h  / Vernissage de l'exposition

  - Samedi 10 juin 10h-18h

             - 12h : Repas partagé

             - 15h : Conférence " Construire nos propres mondes. A propos de l'autonomie Zapatiste " avec Jérôme Baschet

Ces œuvres de grandes dimensions, peintes ou brodées, ont été réalisées collectivement par les villages zapatistes, à l’occasion du festival « CompArtepor la Humanidad ».

Elles célèbrent à leur manière un art « qui ne se voit pas et ne s’entend pas », qui est aussi celui de la résistance et de la rébellion.

 Les zapatistes ont souhaité que ces œuvres circulent dans le cadre d’une campagne mondiale

              « Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas »

par laquelle ils appellent à soutenir partout les migrants et ceux qui résistent aux détentions et déportations.

Ainsi, en offrant une tonne du café produite dans leurs coopératives, ils ont décidé d'apporter leur soutien aux personnes qui, souffrant de persécutions et de discriminations, ont été obliger de fuir leurs pays.

C'est pourquoi à l'occasion de cette exposition, solidaire des Zapatistes le collectif Mut-Vitz 34, qui depuis plusieurs années s'est organisé localement pour acheter ensemble leur café, participera à cette campagne en offrant à son tour une centaine de paquets de café aux migrants présents dans notre région.

★ ★ ★

Le Mexique a été le lieu de nombreuses luttes depuis la colonisation espagnole, en particulier la lutte pour l’indépendance au XIXème siècle, la révolution de 1910 au cours de laquelle se sont distingués Emiliano Zapata et Pancho Villa, ou encore plus récemment le soulèvement Zapatiste de 1994 au Chiapas. Ces luttes s’inscrivent dans un contexte de reconnaissance des droits indigènes contre cinq cents ans d’impérialisme occidental. Depuis la rébellion de 1994, les communautés zapatistes s’appliquent à construire l’autonomie. Celle-ci passe par une volonté d’intégrer les indigènes à la nation sur un pied d’égalité, tout en reconnaissant leurs différences, pour donner corps à l’idéal « d’un monde qui puisse contenir de nombreux mondes », et ce en dehors de l’État mexicain et de ses institutions. Pour défendre la nation contre le capitalisme mondialisé, ils mettent en œuvre dans tous les secteurs de la société une forme d’organisation politique décentralisée et participative. L’essentiel de l’activité des communautés zapatistes tourne autour de la paysannerie. Les terres sont majoritairement destinées à la culture vivrière, le reste est destiné à l’exportation. C’est le cas du café, dont la vente demeure un enjeu essentiel pour la construction de l’autonomie. Après 23 ans de résistance, cette lutte anticapitaliste tient toujours tête à l’État mexicain, au prix de nombreuses victimes de la très forte répression militaire et paramilitaire. Elle s’articule au niveau local autour des questions de réappropriation et de de défenses des communautés, des terres et des territoires, et au niveau international par des rencontres artistiques (compArte) et scientifiques (conSciencias) l’an passé et renouvelées cette année, et par une campagne mondiale de soutien aux migrants (« Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas ») lancée il y a quelques mois, et relayée par la Sexta, le réseau international de soutien aux peuples en lutte au Chiapas. Mut-Vitz 34 mutvitz34@laposte.net http://www.alternatives34.ouvaton.org/collectifs:mut-vitz-34

mardi, 02 mai 2017

Un disciple de Maître Chen Chuan Gang à Mons la Trivalle

Christian Millard fondateur de l’Institut Européen de Dayan Qi Gong basé sur la commune de Mons la Trivalle, dédit tout son enseignement au système complet du Qi Gong de l’Oie Sauvage qu'il est le seul a enseigner dans sa globalité.

Mons la Trivalle,Qi gong de l’Oie Sauvage,Christian Millard,Maître Chen Chuan Gang,http://www.iedqg.org/,Christian Millard a eu l’honneur d’être intronisé disciple de Maître Chen Chuan Gang

Cette année, son traditionnel voyage en Chine a été pour lui riche d’honneur et d’enseignements.
Après une émouvante cérémonie initiatique Christian Millard a reçu son passeport de disciple de l’Oie Sauvage devenant ainsi le 3ème étranger à recevoir cette distinction sur une centaine de disciples chinois toujours vivants à ce jour.

Mons la Trivalle,Qi gong de l’Oie Sauvage,Christian Millard,Maître Chen Chuan Gang,http://www.iedqg.org/,

Enseignant, formateur et praticien du Qi gong de l’Oie Sauvage, Christian a reçu son diplôme d’enseignant officiel de Dayan Qi Gong et a eu l’honneur d’être intronisé disciple de Maître Chen Chuan Gang, 28ème dépositaire de la lignée de l’Oie Sauvage en Chine.

« Par ses 3 aspects thérapeutiques, méditatifs et martiaux, le Dayan Qi Gong est à travers sa philosophie, son apprentissage et sa pratique un puissant outil de développement personnel » déclare Christian Millard qui organise de nombreux stages tout au long de l’année grâce à l'approche exclusive de l'école de l'oie sauvage et de ses techniques millénaires.

« Des séances de Dayan Qi gong sont organisées à Béziers à la Maison de la vie associative les lundis de 10 h 30 à 12 h et les jeudis de 18 h 30 à 20 h » ajoute Christian qui partage son enseignement et donne des cours à l’association des parkinsoniens de l’Hérault à Béziers et à La Maison pour tous de Magalas.

Sur la commune à Mons la Trivalle, les séances de Dayan Qi gong sont organisées tous les mercredi de 18 h à 19 h 30 dans la salle polyvalente. La prochaine aura lieu le 3 mai 2017.

Renseignement et information : www.iedqg.org

Contact secrétariat au 06 83 02 97 88 mail : dayan.ghislaine@gmail.com