compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 12 mars 2016

Hauts Cantons : Claude Bas, pompier de Combes, nous a quitté

Les pompiers des Hauts Cantons sont en deuil, l'Amicale des sapeurs pompiers de Combes pleure Claude Bas, leur copain à tous.

photo de claude.pngClaude Bas, pour tous, c'était Poulou.

Tous ses camarades et amis sapeurs pompiers, ont voulu lui rendre hommage, en quelques lignes simples et sincères rappeler sa présence parmi eux :

103_8987 (2).jpghameau de la carral,centre de secours de combes,sapeurs pompiers,pompiers,hauts cantons,deuil,amicale des sapeurs pompiers de combes,claude bas,caserne de combes

« Dernier enfant né sur la commune, au hameau de la Carral, Claude Bas a participé à la création du centre de secours le 13 mai 1978 avec son père Marcel et son frère Domi.

À la fois conducteur, mécanicien, impliqué dans le brûlage dirigé, le secours en montagne, le commando héliporté, il a contribué à l’évolution du centre.

Il n’était pas rare l’hiver de le voir au volant de son dodge déneiger les routes du secteur. Par son engagement empreint de rigueur, de dévouement à répondre aux missions, Claude a incarné les valeurs les plus simples et les plus nobles du volontariat. »

l'équipe des organisateurs et bénévoles sur le podium !.jpgL'équipe duTrail des Banuts a dédié la course à Poulou qui n'a pu être avec eux, le 27 septembre 2015 

«Le malheur de l’avoir perdu ne doit pas faire oublier le bonheur de l’avoir connu.

Claude pour tes camarades tu es toujours là. »

À sa mère, à son épouse et à ses enfants, à son frère, à tous ses proches, et à tous ses camarades dans le deuil, nous adressons nos sincères condoléances.

vendredi, 01 janvier 2016

Bonne Année 2016 !

Carte de voeux 2016 Planète Bleue

Joie et Paix pour tous !

vendredi, 11 décembre 2015

Hauts Cantons : Élections Régionales du 2e tour, information de vote

À propos des "votes blancs" et "votes nuls".

élections (2).jpg

« Gisser dans l’urne une enveloppe vide n’est pas considéré comme un vote blanc mais comme un vote nul. Le vote blanc consiste à mettre dans l'enveloppe puis dans l’urne une feuille blanche, sans aucune mention de candidat. 

Quant au vote nul, c’est... tout le reste : un bulletin portant des rayures ou des mentions ; plusieurs bulletins différents dans une même enveloppe ; un bulletin déchiré ; etc.

Le code électoral tient la comptabilité des deux, de façon distincte. Mais seul le vote « blanc » est pris en considération.»

Un lecteur du blog  signale cependant : " ...après une recherche dans le code électoral (http://www.legifrance.gouv.fr/), voici ce que j'ai trouvé :

 
LOI n° 2014-172 du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections
 
Article 1
 
Le troisième alinéa de l'article L. 65 du code électoral est complété par trois phrases ainsi rédigées : 
« Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal.
Ils n'entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins.
 
Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. »
 
Il y a là une contradiction que je laisse méditer."
 
Un lien à suivre pour approfondir l'histoire du vote blanc.
 
 
Les Pouvoirs publics reconnaissent le vote blanc : Loi n° 2014-172 du 21 février 2014

"Le vote blanc consiste, pour un électeur, à glisser un bulletin vierge (ou pas de bulletin du tout) dans l’enveloppe qu’il dépose ensuite dans l’urne. Jusque-là, le code électoral n’établissait pas de distinction entre vote blanc et vote nul (bulletins déchirés ou annotés). Lors du dépouillement, les votes blancs et les votes nuls étaient comptabilisés ensemble et annexés au procès-verbal du dépouillement mais sans être pris en compte dans le décompte des suffrages exprimés.
 
Les parlementaires ont considéré que le vote blanc a une signification politique particulière et qu’il convient d’opérer une distinction claire entre l’absence de vote, le vote nul parce qu’irrégulier et le vote blanc du citoyen. En outre, une meilleure reconnaissance du vote blanc devrait contribuer à la lutte contre le développement de l’abstention voire "dégonfler les votes pour les extrêmes", l’électeur disposant d’une voie nouvelle pour faire entendre son insatisfaction à l’égard de l’offre politique et pour appeler au renouvellement de celle-ci." (source http://www.vie-publique.fr/)

samedi, 26 septembre 2015

Hauts Cantons : Trail des Banuts 2015

Trail et Randonnée des Banuts 2015  

départ banuts 2014.jpgDépart banuts 2014

À ne pas manquer ce dimanche 27 septembre...

vendredi, 26 juin 2015

Rosis : Jacques Bonnet invite à la découverte d'un lieu rare où vécu La Résistance

Samedi 27 juin 2015 à 9 h, Jacques Bonnet conduira la balade, allant de lieu en lieu : clinique de Saint-Vital, Forêt des Écrivains combattants avec ses stèles et ses points de vue, col de Madale, ancienne colonie des pupilles, église de Douch et le col de l’Ourtigas.

Stèle à la mémoire des Résistants de Bir-Hakeim près de l'église de DouchStèle à la mémoire des Résistants de Bir-Hakeim près de l'église de Douch

L'objectif est de révéler à travers un paysage, une histoire :  celle de la résistance au régime de Vichy et à l’occupant nazi et, plus précisément, du maquis Bir-hakeim.

À partir de chaque station il y aura de petites marches de quelques centaines de mètres. Pas de grosse randonnée, la balade est à la portée de tous. Pique-nique soit à l’église de Douch soit au col de l’ Ourtigas.

« La Forêt des Écrivains Combattants est un lieu rare mais il n’est préservé et renouvelé que par nos regards et nos actes de randonneurs, de visiteurs et d’amoureux de la Forêt ».

Pour se joindre à la balade, prendre, à la sortie du Poujol sur Orb vers Saint-Pons, la petite route à droite qui monte vers Combes et la Forêt des Écrivains Combattants. Traverser Combes, dépasser la clinique Saint-Vital. Le rendez-vous est à 50 mètres, en face du centre des Sapeurs-pompiers, sur un parking de terre.

Contact Jacques Bonnet, Tél. 06 82 23 06 85.

mardi, 23 juin 2015

Mons-la-Trivalle :« Les Jeudis du Comptoir » invitent Jacques Bonnet

La mémoire des écrivains combattants accueillie aux « Jeudis du Comptoir »

Dans le cadre des «Jeudis du Comptoir » Jacques Bonnet, auteur de livres de mémoire présentera l'histoire de la «Forêt des Écrivains Combattants» le 25 juin à 18 h 30.

Jacques Bonnet, guerre,Histoire,résistanceJacques Bonnet, une enfance pendant la guerre,  une vie d' engagement dans l'Histoire

L'auteur répondra aux questions essentielles expliquant l'existence de ce lieu : Pourquoi les stèles des écrivains combattants dans la forêt de sapins au dessus de Lamalou ?

Quelle était la démarche des fondateurs de ce chemin de mémoire, créé après la tuerie imbécile de 14-18 ?

Comment une équipe de forestier et d'écrivains planta ce balcon mémorial dominant sur les communes de Combes et Rosis ?

Le débat élargi, les écrivains syriens martyrisés n'auraient-il pas ici toute leur place ?

Jacques Bonnet rappellera combien la fonction d'un lieu exceptionnel de mémoire est d'importance pour que le passé continue de s'inscrire dans l'actualité du siècle, éclairant le présent.

"Les jeudis du Comptoir" sont accueillis au Comptoir Associatif  place du Platane à Mons la Trivalle, à 18 h 30.

dimanche, 21 juin 2015

Hauts Cantons : Saute Mouflon et Roquebrune, en avant première de la 6666

Ce samedi 20 juin, il était 7h 30 quand ils se sont élancés hors de Lamalou-les-Bains pour grimper la raide piste forestière, croisant les pins majestueux puis les robustes châtaigniers pour atteindre les premiers cailloux de la Croix des Baussels.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

Côte et descentes s'enchaînent sur dalles et rochers pour atteindre la tombe mégalithique à 779 m d’altitude et 653m+ et la première descente en a surpris plus d'un avant la montée vers le hameau de Madale, le point de vue sauvage et le ravito, puis ça grimpe sévèrement s’adoucissant vers le sommet à 1 047m.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

La terrible descente de l’Esquino d’Aze, caillouteuse, rocher et escaliers de roche, « c’est somptueux mais ça se mérite ! » Antoine les avait prévenus.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

La descente va sur Saint Martin où le 2e point d’eau était bienvenu avant la remontée vers Bartouyre, comité d’accueil au sommet puis descente du Sentier des Gardes jusqu’au Pont des Soupirs.

Mons-La-Trivalle,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666,

Cailloux en plaques éparses puis marches d’escalier de pierres, en bas, à Mons la Trivalle le 2e ravito avant la direction d'Ornac, la montée jusqu’à Courbou et la fameuse descente du Pic de Naudech.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

Le 3e et somptueux ravitaillement du Col de la Garlande offre la beauté du site,...
mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666la convivialité de l'accueil...mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666et, luxe apprécié avec le chaud soleil du jour, une douche rapide...

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

...et bien méritée avant la descente jusqu'à Ceps et la dernière piste caillouteuse, du Garrigas qui descend jusqu’à Roquebrun, et l'arrivée sur l’esplanade Farret.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

C'est ainsi, en vrais héros qu'ils ont couru la grande aventure de la Saute Mouflon : 43,7 km et 2 508 m +.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

Le 1er  arrivé est Hugo Jeanne en 5h 23' 43'',  en 2e position, Mickael Gasc a couru en 5h 38' 48'', Maxime Durand, arrive en 5h 41'12'' à la 3e place, 4e Ugo Ferrar, 5h 43' 11'', Laurent Jalabert, 5e en 5h 59' 45'', 6e Florian Risi, 6 h 01' 25'', 7e, Laurent Labit, 6h 05' 05''.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

Sonia Glarey,  8e au scratch et 1e féminine, 6h 05' 22'', 9e, Morgane Cretton 2e féminine en 6h 05' 42'',10e Cyril Bouvier a couru en 6h 11' 43''.

La Roquebrune, course nature  de 12 km en auto-suffisance a pris, à son tour le départ sur l’esplanade Farret, emportant les coureurs par le chemin des olivettes qui grimpe vers le porche de l’église et la tour avant la petite route de Laurenque.mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666 crédit photo: A360DEGRES.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666

Le peloton s’étirait dans le décor sauvage,avant le sentier ombragé qui traverse par 2 fois le ruisseau d’Aupenac à sec, avant de monter sévèrement vers le point haut, proche du Cazalou. Le sentier bosselé slalome ensuite dans la forêt jusqu'à une altitude de 500 m en virages serrés, qui mène soudain à la descente étroite et caillouteuse du Garrigas, avec en vue,  Roquebrun, et l’arrivée.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666crédit photo: A360DEGRES.

Atteint le bord de l’Orb, il ne restait plus que 500m pour rejoindre l’esplanade d’arrivée où Ghislain Touzet a fini 1er au scratch en 54' suivi de Julien klevge en 56', Gaël Charre, 58', Benoit Phalippou et Philippe Lafranchi ont couru en 1h 01'.

les féminines suivaient de près avec 1h 09' pour Mireille Pagès, 1h 10 pour Carole Moïse, Sophie Pontello a couru en 1 h 18'.

mons-la-trivalle,roquebrun,saute mouflon,roquebrune,antoine guillon,6666Des pieds qui ont bien couru ! : Mickael Gasc, dossard 1111 est arrivé 2e de la Saute Mouflon 

Ils prennent un repos mérité avant d'accueillir l'autre grande aventure, à suivre jusqu'à demain : les concurrents de la 6666 arriveront dimanche matin, après une nuit dans le Caroux à la lumière de la lune.

logo 7.jpg

Voir les images mises en ligne sur Vidéo Cantons d'Oc

Pour lire la vidéo clic sur le lien ci-dessous :

« La Saute Mouflon et la Roquebrune 2015 »

mercredi, 31 décembre 2014

Saint-Martin-de-l'Arçon : Hubert Fieu était un homme aimable et discret qui aimait les abeilles

Sa grande silhouette mince et son sourire aimable étaient familiers dans ces hauts cantons qu'il aimait. Calme et avenant Hubert Fieu allait atteindre ses 82 ans le 17 janvier tout proche. Son long combat contre la maladie a eu raison de ses forces, lentement mais inexorablement.

Hubert était né en 1933 à Saint-Martin-de-l'Arçon. Pendant la guerre, le pain était rare, Hubert, à 11 ans partit garder les vaches d'un fermier qui avait des ruches et découvrit là ce qui allait être pour lui une passion, les abeilles.

Peu intéressé par l'école, Hubert avait un goût vif pour la vie en plein air. Son premier essaim capturé, il le descendit attaché sur son dos, à vélo jusqu'à la maison familiale à Saint Martin.

saint-martin-de-l'arçon,hubert fieu,hauts cantons,guerre,le pain,la nature,abeilles,les bancs de l'école,essaims,ruches,provence,miel,lavande,le vernet,daniel balavoine,«partir avant les miens»

Il a 20 ans quand il épouse Yvette originaire du Vernet. Ils choisissent d'habiter Mons-la-Trivalle, dans les sentiers du Caroux, Hubert est chez-lui. D'abord ouvrier maçon par nécessité, sa dextérité naturelle et sa grande intelligence de la nature lui ont permis de quitter ce travail pénible pour se consacrer aux abeilles.

saint-martin-de-l'arçon,hubert fieu,hauts cantons,guerre,le pain,la nature,abeilles,les bancs de l'école,essaims,ruches,provence,miel,lavande,le vernet,daniel balavoine,«partir avant les miens»

Avec Alix Alingry de La Pomarède il garda un lien amical né sur les bancs de l'école. « Nous étions jeunes, raconte Alix, c'est lui qui m'a tout appris sur les abeilles, la récolte des essaims. Moi, j'ai 4 ruches. Hubert, il les aimait les abeilles, il les transportait partout, jusqu'en Provence pour le miel de lavande .»

La cérémonie religieuse a été célébrée à Saint-Martin-de-l'Arçon. Dire l'émotion de l'assemblée est un exercice difficile. Sa famille et ses amis l'ont accompagné ensuite au cimetière du Vernet où Hubert repose désormais.Saint-Martin-de-l'Arçon,Hubert Fieu,hauts cantons,guerre,le pain,la nature,abeilles,les bancs de l'école,essaims,ruches,Provence,miel,lavande,Saint-Martin-de-l'Arçon,le Vernet ,Daniel Balavoine,«Partir avant les miens»

Les condoléances sincères, les mots d’amitié ne comblent pas la perte. Hubert ne souhaitait pas laisser les siens dans la peine.

Il aurait aimé leur dédier ces belles paroles de Daniel Balavoine, « Partir avant les miens » : « La poussière vit hors du temps. Il faut rester à la lumière. Dansez, buvez en me berçant. Que je vous aime en m'endormant. »

vendredi, 26 décembre 2014

Hauts Cantons : paysage d'autrefois de la montagne de lumière "le Caroux".

La soirée "Nadalet à La Voulte" et l'article paru le 20 décembre dernier ont réveillé des souvenirs et suscité un commentaire signé Bernard y est publié.

Je vous le retranscris ci-dessous car il y joint trois photos qui ne peuvent être vues dans le format "commentaire",  afin quelles puissent être situées dan leur contexte.

« Photos anciennes-cartes postales : Paysage d'autrefois de la montagne de lumière  "le Caroux". Barrage de la Biconque».

« Souvenir, souvenir

barrage de La Biconque,Taussac-La Billière,Combes,Lamalou,col de Madale,col des Très Vents,les Pétètés d'en Cabousses,Carte postale :  Vue sur le lac - Un pêcheur sur la rive

Le beau lac de la Biconque au dessus de Lamalou dans les années 1950-60, bel écran de verdure pour le plaisir des pêcheurs, des fervents du Kayac et même des joutes lors de grandes festivités lamalousiennes   

barrage de La Biconque,Taussac-La Billière,Combes,Lamalou,col de Madale,col des Très Vents,les Pétètés d'en Cabousses, Festivités de Lamalou -Ville : Joutes sur le lac de La Biconque

Le barrage de La Biconque, sur les communes de Taussac- La Billière et de Combes, est propriété de la commune de Lamalou. Situé en contrebas du col de Madale, de la Pierre Plantée et du col des Très Vents (les Pétètés d'en Cabousses) il recueille les eaux.

barrage de La Biconque,Taussac-La Billière,Combes,Lamalou,col de Madale,col des Très Vents,les Pétètés d'en Cabousses,

Lac gelé vers les années 1950

Cette ressource en eau a été conçue en 1924 par un ingénieur en chef des Ponts et chaussées à la demande du maire de Lamalou le docteur CAUVY dans un but précis la gestion de l'eau pour le bien-être de tous.»

Pour plus d'info :

Le lac de La Biconque figure dans l' Inventaire des zones humides du département de l'Hérault (2006) et s'inscrit  dans le Périmètre du SAGE Orb-Libron, Etat initial de l'atlas cartographique du Syndicat Mixte des Vallées de l’Orb et du Libron validé en Commission Locale de l’Eau le 13 mars 2013   

Suite à l'Enquête publique relative à la D.I .G concernant l' entretien de la ripisylve par le SIVU O.R.B présentée par Jean-Noël BRENON commissaire enquêteur,  février/mars 2014)-un avis favorable a été donné au projet relatif à la déclaration d'intérêt général concernant le programme d'entretien et de restauration de la ripisylve sur les cours d'eau de l'ORB, du RIEU-POURQUIE, du BITOULET et leurs affluents par le Syndicat Mixte Orb, Rieu-Pourquié, Bitoulet dans les conditions telles que détaillées au dossier présenté le 17 avril 2014.

dimanche, 21 décembre 2014

Hauts Cantons : une pensée pour Théo Colborn, une Grande Dame, décédée ce 14 décembre 2014

Le collectif Anti-gaz de Schiste des Hauts Cantons salue la mémoire  de Théodora Colborn, engagée dans la lutte contre les gaz de schiste, elle avait étudié la liste des produits chimiques contenus dans la fracturation hydraulique et témoigné dans Gasland. Tous ceux qui ont vu le film ont apprécié la transparence de ses propos.

hauts cantons,gaz de schiste,perturbateurs endocriniens,Théo Colborn

Les recherches deThéo Colborn ont mis en évidence les les effets des perturbateurs endocriniens dès 1990

Theodora Colborn, zoologiste américaine née en 1927, participe, à la fin des années 80, avec John Peterson Myers et Dianne Dumanoski à la rédaction d’un livre sur les Grands Lacs américains "Great Lakes, Great Legacy", publié en 1990, il alerta le monde.

Le livre dresse la liste des constats habituels : les zones humides sont sacrifiées, les lacs les plus petits meurent lentement sous les pluies acides, les PCB et le DDT continuent d’empoisonner les écosystèmes, les moyens de dépollution sont trop faibles...

« L'homme en voie de disparition  » un livre qui a fait sensation lors de sa parution aux Etats Unis en 1996, sous le titre de « Our Stolen Future ». 

Ce livre a été jugé suffisamment important par le vice président des Etats Unis, Al Gore, pour qu'il en écrive la préface, et suffisamment dérangeant pour qu'une partie de l'industrie chimique ait entrepris, en vain, de le discréditer...  

« Les perturbateurs chimiques forcent la barrière du placenta,  s'attaquent en effet au fragile équilibre hormonal du foetus et peuvent hypothéquer définitivement son développement sexuel, la mise en place de son système nerveux et l'efficacité de ses défenses immunitaires. DDT accumulé dans les tissus maternels au fil des années, désherbants présents dans l'air et dans l'eau, matières plastiques emballant nos aliments... Il agit à des doses infimes et les conséquences n'apparaissent, le plus souvent, que 20 ou 30 ans plus tard. »

L’énoncé est limpide : « De nombreux composés libérés dans l’environnement par les activités humaines sont capables de dérégler le système endocrinien des animaux, y compris l’hommeSpermatozoïdes en baisse, maladies infectieuses en hausse, cancers du sein et des testicules en constante augmentation, telle est aujourd'hui l'inquiétante réalité.

Et si les polluants chimiques étaient les principaux responsables ?» 

C'est l'hypothèse, fortement étayée par de nombreux travaux scientifiques, qu'avance ce livre choc : L'homme en voie de disparition.

Le Concept de " perturbateurs endocriniens" est ratifié à la conférence de Wingspread en 1991

Fabrice Nicolino rend un bel hommage à Theo Colborn, "héroïne de l’humanité" : « Zoologiste, formidable fouineuse, géniale tisseuse de liens, de fils et de causalités, elle avait compris avant tout le monde qu’une nouvelle menace pesait sur la vie des êtres. Ce qu’elle allait appeler, en 1991, avec une poignée d’amis méconnus, les perturbateurs endocriniens.»http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1847.