compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 07 décembre 2017

Orb et Libron : Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE)

Enquête publique

Le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) des Vallées de l'Orb et du Libron fait l'objet d'une enquête publique

Il reste quelques heures pour déposer une observation

"Dans le cadre de la procédure d'approbation du Schéma d'Aménagement de Gestion des Eaux (SAGE) des bassins versants de l'Orb et du Libron, le projet présenté par le Syndicat mixte des vallées de l'Orb et du Libron (SMVOL), maître d'ouvrage, est soumis à enquête publique qui se déroulera du lundi 30 octobre 2017 à 9H00 au vendredi 8 décembre 2017 à 17 H 00, pendant 40 jours consécutifs."

enquête publique.jpg

https://www.democratie-active.fr/enquete-sage-vallees-orb...

Enquête publique par internet jusqu’au 8 décembre 16 h  maximum 
Le dossier SAGE est consultable sur  le site Internet des services de l’État, aux liens suivants : 
 
 
 
Pour réagir au projet et déposer vos observations, c'est  avant le 8 décembre 16 h sur  le registre dématérialisé : https://www.democratie-active.fr/enquete-sage-vallees-orb-libron

vendredi, 17 novembre 2017

Votre chronique : Le chardonneret prend son bain

Rien n'est meilleur que des mains amicales

Une espèce menacée : Le chardonneret se cache pour mourir (Hicham AIT ALMOUH

vendredi, 03 novembre 2017

Votre chronique : enquête publique ouverte du 2 novembre au 8 décembre 2017 pour approbation du SAGE

L'enquête publique préalable à l’approbation du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) des bassins de l’Orb et du Libron vient de s'ouvrir 

Image associée

Premier Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau « SAGE Orb »,   concernant l’eau potable, l’assainissement, le ruissellement, la gestion des zones humides, la prévention des risques d’inondation, la protection des rivières, riu et ruisseaux, les zones de baignade, hydroélectricité,  etc... du 2 novembre au 8 décembre 2017

Le dossier de l'enquête contenant les infos est accessible sur ce lien : https://www.democratie-active.fr/enquete-sage-vallees-orb-libron/dossier-enquete-publique-dematerialisee-s1012.html

Liste des lieux de réunions publiques : https://www.democratie-active.fr/enquete-sage-vallees-orb-libron/

Ce Premier Schéma d’aménagement et de gestion de l’eau  SAGE Orb :  schéma sur l’eau potable, les inondations, la biodiversité , l’urbanisme, le ruissellement des pluies cévenoles , la protection des rivières , des ruisseaux, riu, béal,  des canaux d’irrigation, des pesquiers, des bassins d’orages, des forages,   etc...
 
Lire ci-dessous
l'avis préfectoral d’enquête publique (préfet de l’Hérault et préfet de l’Aveyron)
affiché dans plus de 110 communes 

gestion,schéma d’aménagement et de gestion des eaux (sage),bassins,orb,libron,« sage orb »,eau potable,assainissement,ruissellement,risques d’inondation,protection des rivières,riu et ruisseaux,zones de baignade,hydroélectricité,enquête publique,approbation du sagegestion,schéma d’aménagement et de gestion des eaux (sage),bassins,orb,libron,« sage orb »,eau potable,assainissement,ruissellement,risques d’inondation,protection des rivières,riu et ruisseaux,zones de baignade,hydroélectricité,enquête publique,approbation du sagegestion,schéma d’aménagement et de gestion des eaux (sage),bassins,orb,libron,« sage orb »,eau potable,assainissement,ruissellement,risques d’inondation,protection des rivières,riu et ruisseaux,zones de baignade,hydroélectricité,enquête publique,approbation du sage

Les communes de l’Hérault -en gras les communes du bassin amont de l’Orb- concernées par le projet sont : Les-Aires, Assignan, Autignac, Avène, Babeau-Bouldoux, Bassan, Bédarieux, Berlou, Bessan, Béziers, Boujan Sur Libron, Le-Bousquet-D'orb, Cabrerolles, Cambon-Et-Salvergues, Camplong, Capestang, Carlencas- Et-LevasCastanet-Le-Haut, Causses-Et-Veyran, Caussiniojouls, Cazedarnes, Cazouls-Les-Béziers, Cébazan, Ceilhes-Et-Rocozels, Cers, Cessenon- Sur-Orb, Colombières-Sur-Orb, Colombiers, Combes, Corneilhan, Courniou-Les-Grottes, Creissan, Cruzy, Dio-Et-Valquieres, Espondeilhan, Faugeres, Ferrieres-Poussarou, Fouzilhon, Fraisse-Sur- Agoût, Gabian, Graissesac, HérépianJoncels, Lamalou-Les-Bains, Laurens, Lespignan, Lieuran-les-Beziers, Lignan-Sur-Orb, Lunas, Magalas, Maraussan, Maureilhan, Mons-La-Trivalle, Montady, Montblanc, Murviel-Les-Béziers, Olargues, Pailhes, Pardailhan, Pezenes-Les-Mines, Pierrerue, Portiragnes, Le-Poujol-Sur-OrbPradal, Prades-Sur-Vernazobres, Prémian, Puimisson, Puissalicon, Puisserguier, Quarante, Riols, Romiguières, RoquebrunRoqueredondeRosis, Saint-Chinian, Saint-Étienne- D'albagnan, Saint-Étienne-D'estrechoux, Saint-Genies-De-Varensal, Saint-Genies-Le-Bas, Saint-Gervais- Sur-MareSaint-Julien-D'olargues, Saint-Martin-De-L'arçon, Saint-Nazaire-De Ladarez, Saint-Pons-De-Thomières, Saint-Vincent-D'olargues, Sauvian, Sérignan, Servian, Taussac-La-Billière, Thézan-Les-Béziers, La- Tour-Sur-Orb, Valras-Plage, Vendres, Vias, Vieussan, Villemagne-L'argentière, Villeneuve-Les-Béziers, Villespassans. 

LIEUX de consultations  du dossier 

HORAIRES D’OUVERTURE DES BUREAUX

Syndicat mixte des vallées de l’Orb et du Libron (SMVOL), Siège de l’enquête Domaine de Bayssan à BEZIERS

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Mairie de Le-Bousquet-D'orb

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 et le samedi de 9h00 à12h00

Mairie de Bédarieux

du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Mairie de Boujan Sur Libron

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 18h00

Mairie de Ceilhes-Et-Rocozels

du lundi au vendredi de 9h00 à 12h15

Mairie de Cessenon-Sur-Orb

du lundi au mercredi de 9h00 à 12h00 et de 16h00 à 18h00 ; le jeudi de 9h00 à 12h00 ; le vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00

Mairie de Laurens

du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Mairie de Lignan-Sur-Orb

du lundi au jeudi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00, le vendredi de 8h00 à12h00 et de 14h00 à17h00

Mairie de Olargues

les lundi, mercredi et vendredi de 9h00 à 12h00 ; les mardi et jeudi de 13h30 à 16h30

Mairie de Puisserguier

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Mairie de Saint-Chinian

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Mairie de Saint-Gervais-Sur-Mare

les lundi, mardi et mercredi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h00 ; le jeudi de 9h30 à 12h00 ; le vendredi de 9h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Mairie de Saint-Pons-De-Thomières

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h45 à 17h30

Mairie de Sérignan

du lundi au jeudi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 et le vendredi de 8h00 à 12h00

Mairie de Vias

du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 17h00

 
• Pour trouver l’ensemble du dossier avec cartes et règlement imposable  par le schéma d’aménagement 
- consulter le site Internet des services de l’État, au lien suivant : http://www.herault.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Enquetes-publiques2
• Pour déposer ses observations via internet -avant le 8 décembre 2017 à 17 h 00- sur le site internet comportant le registre dématérialisé, au lien suivant : https://www.democratie-active.fr/enquete-sage-vallees-orb-libron

dimanche, 15 octobre 2017

Hérault : Procès des Faucheurs Volontaires d'OGM à Béziers ce mercredi 18 octobre

Faucheurs Volontaires d'OGM pour dénoncer publiquement les effets nocifs du Roundup

"Les Faucheurs Volontaires d'OGM se sont mobilisés le 19 mars 2016 sur tout le territoire français pour dénoncer la vente des pesticides et notamment du Roundup contenant du glyphosate et des co-formulants hautement toxiques. Ils se sont introduits dans 34 magasins et ont peint les bidons concernés.

12 Faucheurs (-ses) Volontaires sont en procès à Béziers le mercredi 18 octobre pour être intervenus dans un magasin de Pézenas.

La région du Languedoc Roussillon est largement utilisatrice de Roundup ou d'herbicides à base de glyphosate (plus de 4000 tonnes annuelles). Selon la direction de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse  sa concentration peut dépasser localement 200 fois la norme.

Les Faucheurs Volontaires mènent un combat contre les OGM et l'agriculture industrielle qui les utilise. Il y a un lien direct entre les herbicides et les OGM : en effet la majorité de ceux-ci sont des OGM rendus tolérants aux
herbicides, que ce soit par la méthode de la transgenèse, mise en place à la fin des années 90, ou par les méthodes de mutagenèse plus récentes.
Les OGM transgéniques ne sont plus cultivés en France, mais le sont ailleurs et sont importés massivement pour nourrir nos animaux d'élevage. Dans les pays où ils sont cultivés, les épandages d'herbicides sont la cause de morts, de malformations et de maladies intolérables.
Des OGM mutés sont cultivés en France ce sont essentiellement du tournesol et du colza (150 000 ha environ) : ce sont des éponges à pesticides et les résidus d'herbicides se retrouvent dans les huiles alimentaires et dans l'eau potable, c'est à dire dans nos assiettes et dans nos verres.

Alerter sur un problème majeur de santé publique 

     "Les Faucheurs Volontaires, par cette action du 19 mars 2016, ont voulu alerter sur : 

    - le problème majeur de santé publique que provoque l'utilisation des herbicides et en particulier du                glyphosate classé en 2015 comme « cancérogène probable » par le CIRC, centre de Recherche sur le Cancer

     - les dangers liés à la dispersion du glyphosate (ou de son métabolite l'AMPA) et de ses co-formulants             hautement toxiques 

     - la soumission des pouvoirs publics aux lobbies agro-alimentaires et leur irresponsabilité face aux                   problèmes des pesticides et des OGM, 

      - l'absence de transparence concernant la culture dans notre pays d'OGM mutés tolérants aux herbicides. 

      Les Faucheurs Volontaires demandent

     - le retrait immédiat du Roundup et autres herbicides contenant du glyphosate

      - la levée du secret industriel sur les co-formulants du Roundup et autres herbicides à base de glyphosate. En effet ces herbicides sont constitués de 30 à 40 pour cent de glyphosate, le reste étant des co-formulants toxiques échappant à toute évaluation

      - un moratoire sur la culture en France des OGM mutés tolérants aux herbicides

      - un moratoire sur les importations d'OGM."   Le Collectif des Faucheurs d'OGM

"Le glyphosate empoisonne à petit feu : maladies chroniques, Parkinson, cancers, malformation, dérèglement génétique, problème de fertilité, de comportement, autisme... Perturbateur endocrinien le Roundup entraîne malformations génitales et pubertés précoces (Pr Sultan*, Montpellier)"

En Argentine les champs d'OGM sont traités au glyphosate par avion²"Aux USA, la moitié des enfants seront autistes d’ici 2025" met en garde la chercheuse principale du Massachussetts Institute of Technology**.

Pour les nombreux témoins, spécialistes reconnus, le glyphosate n'est pas la seule matière active du round up. Les co-formulants, poisons très corrosifs issus du pétrole, de l'arsenic, etc., sont 1000 fois plus efficaces et toxiques, ils ne sont jamais testés, ni énoncés, protégés par le secret industriel.

Plusieurs procès ont eu lieu dans différentes régions de France "Nous provoquons délibérément les jugementsUn procès local porterait ces méfaits sur la place publique et sensibiliserait aussi les viticulteurs de la région."

flier 18 oct. verso (1).jpgaffiche 18 oct..jpg

Les Faucheurs Volontaires d'OGM ont un objectif précis

"Nous souhaitons aboutir ainsi à la Saisine de la Cour de Justice Européenne pour dénoncer publiquement les effets nocifs, les évaluations biaisées et incomplètes du glyphosate et de ses co-formulants."

Les procès se multiplient et les militants de l'Hérault attendent leur convocation au tribunal correctionnel de Béziers, ce 18 octobre prochain. 

Une "Touche d'espoir" : Le glyphosate convoqué à Bruxelles

   - Lors du délibéré de ce 12 octobre 2017, le tribunal de Foix a suivi la requête du Parquet et décidé de saisir la Cour européenne de justice sur cette question. Pour les Faucheurs, c’est « une excellente victoire ».

     https://www.infogm.org/6352-foix-evaluation-herbicide-devant-cour-europeenne?lang=fr

   - et en images :

     http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/glyphosate-juge-du-tribunal-foix-saisit-europe-dangerosite-pesticides-1346687.html

autre liens :

http://www.midilibre.fr/2014/09/13/les-pesticides-plaie-d...

*Le professeur Charles Sultan alertait déjà en 2013

**http://www.northeastern.edu/nejrc/wp-content/uploads/NPAC...

²cf - http://www.midilibre.fr/2012/04/16/la-pulverisation-aerie...

Dossier_Presse_Beziers.doc

06:05 Publié dans abeilles, Actualités, agriculture, amérique, Associations, biodiversité, culture, deuil, développement durable, eau, écologie, Economie, France, Haut Languedoc, Hauts Cantons d'Oc, Hérault, information, jardin, mobilisation populaire, monde, Nature/Environnement, Occitanie, patrimoine, Politique, pollution, santé, société, solidarité, vin, viticulture | Tags : législation européenne sur les pesticides, cour de justice européenne, tribunal de foix, occitanie, faucheurs d'ogm, faucheurs volontaires d'ogm, le larzac, variétés mutées tolérantes aux herbicides, destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié, mutagénèse, herbicides, plantes génétiquement modifiées (pgm), plantes transgéniques, roundup de monsanto, glyphosate, composants toxiques, université de caen, criigen, association le chabot surveillance du réseau hydraulique local, comité Écologique ariègeois, alain moles agriculteur victime des pesticides, sofia gatica militante argentine contre ogm et pesticides, nina holland, corporate europe observatory, paul bousquet, médecin ardéchois membre d'alerte médecins pesticides, leïla jenkins, militante argentine contre les ogm et les pesticides, frédéric jacquemart, biologiste, joël spiroux de vendômois, gilles-eric séralini chercheur et professeur en biologie molécul, faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm devant le tribunal de, comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie, cécile stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre alerte médecins, président de la frapna ardèche et ancien membre du haut conseil | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

jeudi, 12 octobre 2017

Votre chronique : le fléau des bouteilles en plastique...

Qu'en pensez-vous?

L'eau en bouteille n'est pas plus saine que l'eau du robinet et elle coûte 300 fois plus cher que l'eau du robinet !

Sans parler de l'énergie gaspillée et de la pollution liée aux bouteilles en plastique...
Reporterre

 
 
La quasi-totalité des foyers français a accès à une eau du robinet potable et plutôt bonne. Pourtant, le pays est dans le top 5 des plus gros buveurs d’eau…
REPORTERRE.NET 

mercredi, 04 octobre 2017

Votre chronique : prévention des incendies de forêt

L’image contient peut-être : texteAucun texte alternatif disponible.L’image contient peut-être : texte

samedi, 16 septembre 2017

Votre chronique : Communiqué de presse de Générations Futures

Communiqué de presse de Générations Futures

Glyphosate : Générations Futures  demande au gouvernement français d’exiger une enquête indépendante sur l’affaire des copiés-collés des données de Monsanto dans le dossier d’évaluation du glyphosate de l’agence sanitaire allemande Bfr.

Alors que quelques centaines d’agriculteurs manipulés par l’agro-industrie se compromettent dans un combat d’arrière-garde en défendant dans les rues le glyphosate, premier pesticide polluant nos rivières et cancérogène probable pour l’homme, Générations Futures revient sur le scandale du copié collé de passages entier du dossier de Monsanto dans le rapport de l’agence sanitaire allemande Bfr.

Ces copiés collés concernent l’évaluation de dizaines études universitaires indépendantes sur les effets du glyphosate. On s’en doute, le rapport de Monsanto juge dans la quasi-totalité des cas ces études universitaires, dont beaucoup montrent la dangerosité du glyphosate,  comme non fiables. Le problème c’est que le rapport d’évaluation du Bfr reprend mots pour mots des pages entières de ces évaluations de Monsanto dans son propre rapport d’évaluation, en utilisant de manière grossière la technique du copié-collé !  Le Bfr utilise ensuite ces éléments de Monsanto pour juger lui aussi ces études comme non fiables, au lieu de produire lui-même sa propre évaluation indépendamment de l’industrie, comme on serait en droit de l’attendre. L’EFSA (l’Agence européenne de sécurité sanitaire)  s’est ensuite basée sur ce rapport pour produire son propre avis, favorable au glyphosate.

Générations Futures demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire et qu’une commission d’enquête soit mise en place. De toute évidence le fonctionnement des agences sanitaires doit être profondément réformé, afin d’éviter de tels agissements préjudiciables à la santé publique.

« Nous considérons ces agissements comme extrêmement graves. C’est la question de l’indépendance de l’évaluation des pesticides qui est en cause. Nous demandons au gouvernement français de rester ferme sur ses positions et contre la ré-autorisation du glyphosate. »  déclare François Veillerette, Porte-parole de Générations Futures. « Nous demandons également au gouvernement de demander la mise en place d’une commission d’enquête européenne indépendante pour faire toute la lumière sur cette affaire scandaleuse de copié collé du rapport de Monsanto par l’Agence allemande ! Il s’agit d’un véritable scandale de santé publique sur lequel toute la lumière doit être faite. »

Générations Futures

Contact presse:

Nadine Lauverjat - Coordinatrice

François Veillerette - Porte-parole et Directeur

dimanche, 10 septembre 2017

Occitanie : d'un procès local à la cour de justice européenne ?

Dans le cadre d'une opération nationale initiée par les Faucheurs Volontaires sur toute la France le 19 mars 2016, vingt et un Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM comparaissaient devant le tribunal de Foix le 17 août 2017, accusés d'avoir rendu impropres à la vente des bidons d'herbicides dans plusieurs magasins de la région

faucheurs d'OGM.jpgLes militants, Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM dénoncent activement le danger du Roundup

Il s'agissait de bidons de Roundup de Monsanto contenant du glyphosate et d'autres composants hautement toxiques.

Bidons d'herbicides.jpg

Saisine de la Cour de Justice Européenne en perspective

À la suite d'une audience très courte, la procureur a choisi de suivre la défense demandant au tribunal de saisir la Cour de Justice Européenne.

Cette saisine aura pour objet la mise en question de la législation européenne sur les pesticides, notamment sur leurs méthodes d'évaluation, la plupart du temps insuffisantes et biaisées. La réponse du tribunal -saisira-t-il la Cour de Justice Européenne ?- sera donnée le 12 Octobre 2017.

La législation européenne sur les pesticides mise en question

3 fraudes sont ainsi pointées de la part de Monsanto qui déclare le glyphosate formule active du Roudup, déclare les co-formulants inertes, et fait les tests à long terme sur le glyphosate seul.

glyphosate

Pour les témoins, spécialistes reconnus : Pr Gilles-Eric Séralini chercheur et professeur en biologie moléculaire à l'université de Caen, co-fondateur du CRIIGEN (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique), un membre de l'Association Le Chabot surveillance du réseau hydraulique local, un membre du Comité Écologique Ariègeois, Alain Moles agriculteur victime des pesticides, Sofia Gatica militante argentine contre OGM et pesticides, Cécile Stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre Alerte Médecins Pesticides, Nina Holland, Corporate Europe Observatory, le glyphosate n'est pas la matière active du round up. Les co-formulants, poisons très corrosifs issus du pétrole, de l'arsenic, etc., 1000 fois plus efficaces et toxiques ne sont jamais testés, ni énoncés, protégés par le secret industriel.

Un premier procès pour les mêmes faits avait eu lieu à Privas, le 30 septembre 2016, les témoins étaient : Paul Bousquet, médecin ardéchois membre d'Alerte Médecins Pesticides, Leïla Jenkins, militante argentine contre les OGM et les pesticides, Frédéric Jacquemart, biologiste, Président de la FRAPNA Ardèche et ancien membre du Haut Conseil aux Biotechnologies, Joël Spiroux de Vendômois, médecin, chercheur et Président du Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le Génie Génétique. Ce procès aboutit à la condamnation symbolique de 200 euros avec sursis.
2 autres procès se tiendront : le 18 octobre 2017 à Béziers et le 20 Octobre 2017 à Guingamp. 

Pour plus d'information, ci-dessous les vidéos enregistrements des prises de parole qui ont suivi le procès de Foix

Sortie du Tribunal, 17 08 2017 6mn  https://youtu.be/mx1vw_Edir8


Procès de Foix, 17 08 2017 : Les témoins partie 1 33mn https://youtu.be/THd1J7X2ii8

Procès de Foix, 17 08 2017 partie 2 23 mn : https://youtu.be/5ZQu0BDIZnI

Revue de presse des actions du 19 mars 2016 https://www.youtube.com/watch?v=FedkLU16HTQ

Déclaration de Ségolène Royal : https://www.youtube.com/watch?v=5l2rA59Ec7k

06:21 Publié dans Actualités, agriculture, Associations, Béziers, Débat/Forum, deuil, développement durable, eau, écologie, Economie, Europe, France, Haut Languedoc, Hauts Cantons d'Oc, Hérault, information, mobilisation populaire, monde, Nature/Environnement, Occitanie, patrimoine, Politique, pollution, santé, sculpture, société, solidarité, Vieussan, viticulture | Tags : législation européenne sur les pesticides, cour de justice européenne, tribunal de foix, occitanie, faucheurs d'ogm, faucheurs volontaires d'ogm, le larzac, variétés mutées tolérantes aux herbicides, destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié, mutagénèse, herbicides, plantes génétiquement modifiées (pgm), plantes transgéniques, roundup de monsanto, glyphosate, composants toxiques, université de caen, criigen, association le chabot surveillance du réseau hydraulique local, comité Écologique ariègeois, alain moles agriculteur victime des pesticides, sofia gatica militante argentine contre ogm et pesticides, nina holland, corporate europe observatory, paul bousquet, médecin ardéchois membre d'alerte médecins pesticides, leïla jenkins, militante argentine contre les ogm et les pesticides, frédéric jacquemart, biologiste, joël spiroux de vendômois, gilles-eric séralini chercheur et professeur en biologie molécul, faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm devant le tribunal de, comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie, cécile stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre alerte médecins, président de la frapna ardèche et ancien membre du haut conseil | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

samedi, 02 septembre 2017

Votre chronique : « Comment l'agriculture conventionnelle a tué nos sols et nos terroirs »

Environnement : "Comment l'agriculture conventionnelle a tué nos sols et nos terroirs". par Claude et Lydia Bourguignon (Ingénieurs en agronomie)

jeudi, 10 août 2017

Mons-La-Trivalle : Tubing river dans les rapides de Tarassac

Au départ de la Base de Plein Air de Mons-La-Trivalle, louée pour l'occasion, Languedoc Évasion propose la découverte du Tubing.

L'association, organisatrice de séjours sportifs et culturels est agréés par le ministère de la Jeunesse et des Sports et permet la pratique d’activités ludiques et conviviales.

"L'activité Tubing que nous proposons est unique dans l'Hérault, déclare Nicolas. C'est une pratique sportive et rafraîchissante, encadrée par du personnel qualifié. Le Tubing est peu connu, nous ne sommes que 3 prestataires en France à proposer cette activité."

TUBING LOUIS.jpgLe Tubing dans les rapides de l'Orb, fait la joie de Louis et de tous les enfants dès 8 ans

Une bouée gonflable individuelle pour descendre les rapides de l'Orb qui deviennent un Aqualand Naturel, et voici le Tubing, adapté aux familles et aux enfants dès 8 ans.

Nicolas et son équipe de Languedoc Evasion proposent deux parcours de Tubing river individuel, de 1 h ou 2 h en location, ou accompagné par un moniteur brevet d'État pour un encadrement professionnel.

Les tarifs par personne sont de 12 € pour 1 h ou 18 € pour 2 h.

L'accueil de groupe, de 12 personnes maximum, est possible, encadré par un moniteur diplômé : 250 € pour la 1/2 journée.

Renseignements et réservations au tel. 06 13 08 18 13. www.languedoc-evasion.com