compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 18 septembre 2017

Un message pour l'humanité !

Texte écrit et dit par Charlie Chaplin... en 1939

Extrait du film « Le Dictateur » de Charlie Chaplin, réalisé en 1939

The Great Dictator (Discours final Version Originale)

jeudi, 14 septembre 2017

Votre chronique : les effets des ondes électromagnétiques...

Image associéehttp://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-ondes-electromagnetiques-ras-sos-selon-anses-49643/

Peut-on se prémunir des effets des ondes électromagnétiques ?

mardi, 12 septembre 2017

Votre chronique : Collision mortelle d’un AIGLE ROYAL avec une éolienne

FNE Languedoc Roussillon

Collision mortelle d’un AIGLE ROYAL avec une éolienne du plateau de l’Escandorgue dans l’Hérault 

Au début du mois d’août, le cadavre d’un Aigle royal équipé d’un GPS a été retrouvé à proximité d’une éolienne exploitée par EDF Énergies Nouvelles sur la commune de JONCELS (34) au lieu-dit Combe Caude dans le massif de l’Escandorgue.

Aigle royal (Aquila chrysaetos)

Alors que plusieurs associations et spécialistes avaient averti des risques pour les Aigles royaux qui fréquentent le massif de l’Escandorgue, FNE regrette que ces alertes n’aient pas été entendues et porte plainte aujourd’hui pour destruction d’espèce protégée.

FNE Languedoc-Roussillon soutient le développement de l’énergie éolienne parce qu’elle est incontournable pour la réussite de la transition énergétique, mais considère qu’elle doit passer par une bien meilleure prise en compte de ses impacts sur la biodiversité par les exploitants, et en particulier EDF Énergies Nouvelles (1).

Les impacts prévisibles des parcs éoliens du massif de l’Escandorgue sur l’Aigle royal

Six parcs éoliens sont construits (51 éoliennes) et 5 autres en projet (38 éoliennes) dans le domaine vital du couple d’Aigles royaux de l’Escandorgue, ce qui représente une pression très forte pour ce couple de grands rapaces. Malgré cette évidence, les études d’impacts n’ont pas suffisamment pris en compte l’impact cumulé sur ces derniers (2).

L’aménagement du parc éolien de Combe Caude, comprenant 7 éoliennes au sein d’un ensemble de 17 éoliennes, a été autorisé suite à un permis de construire accordé le 1er septembre 2005 à la société EDF EN France.

Alors que le risque de collision mortelle d’un Aigle royal avec une éolienne en fonctionnement apparaissait probable, EDF EN n’a pas cru utile de demander une dérogation pour la destruction d’espèce protégée, qui est la procédure conseillée par le ministère de l’environnement en présence d’enjeux importants.
Ce type d’autorisation constitue une garantie pour l’exploitant dont la responsabilité ne peut être engagée dès lors qu’il détient une telle autorisation. Elle est aussi une garantie d’une meilleure prise en compte des impacts sur la biodiversité puisqu’elle implique la réalisation d’une étude approfondie et, surtout, la mise en œuvre de mesures destinées à éviter, réduire et le cas échéant compenser les impacts résiduels sur les populations d’oiseaux concernées.

Pour limiter les impacts potentiels sur les Aigles royaux fréquentant le massif de l’Escandorgue, le préfet de l’Hérault a cependant pris un arrêté réglementant l’exploitation de ces éoliennes en 2015, imposant la mise en place d’un système d’avertissement anti-collision. Des dispositifs DT Bird – critiqués pour leur efficacité aléatoire – ont été mis en place sur les éoliennes.

La première fois qu’une collision mortelle d’un Aigle royal avec une éolienne est avérée en France

L’Aigle royal fait partie des plus grands rapaces. Tantôt admiré, tantôt persécuté, il a survécu au 20ème siècle après avoir frôlé la disparition et présente un fort caractère patrimonial. Aujourd’hui il fait l’objet de nombreuses protections (3) et il est inscrit sur la liste rouge de la faune menacée de France, dans la catégorie « rare ».

Si l’impact des éoliennes implantées dans le domaine de chasse des Aigles royaux était prévisible, c’est la première fois en France qu’une collision mortelle entre un Aigle royal et une éolienne est avérée. La détection de cette collision a été possible grâce au programme de suivi GPS porté par l’association BECOT depuis 1 an sur 9 jeunes Aigles royaux dans le sud du Massif Central. Le cadavre ayant été caché par un charognard, il n’aurait selon toute vraisemblance pas été retrouvé sans la puce GPS.

Cette mortalité démontre, une fois de plus et de manière incontestable que l’impact de l’éolien sur la faune volante (oiseaux et chauves-souris) existe et peut concerner des espèces protégées et menacées. Elle confirme, par ailleurs, que l’impact observé est probablement bien en deçà de la réalité, et que les dispositifs anti-collision ne sont pas une garantie d’absence d’impact pour les oiseaux, même de grande dimension (plus faciles à détecter).

En dehors de cette mortalité directe, un impact fort sur la fragmentation et la perte d’habitat

Si la rencontre d’un jeune aigle avec une pale d’éolienne revêt un caractère spectaculaire, le suivi GPS mis en place depuis 2014 sur un des Aigles royaux adultes du massif de l’Escandorgue montre surtout une forte fragmentation et une modification importante du cœur de leur domaine vital suite à la construction des premiers parcs éoliens. L’impact du développement éolien sur les aigles est donc multiple (destruction d’individu occasionnelle, mais aussi et surtout perte d’habitats), ce qui n’a jamais été mis en évidence ni appréhendé correctement par les études pré-implantation.

Concilier développement de l’énergie éolienne et protection de la biodiversité

Le développement d’éoliennes en Occitanie revêt un intérêt public certain. Il est incontestable que la région est peu autonome en matière d’alimentation électrique, et qu’un rééquilibrage de la production électrique est utile à cette région. Pour FNE LR, il est impératif de développer des énergies renouvelables (ENR) faiblement émettrices de gaz à effet de serre afin de protéger l’environnement sur le long terme.
Mais l’objectif de développement de l’énergie éolienne ne doit pas constituer un blanc seing au détriment des autres intérêts environnementaux et, tout particulièrement, la protection de la biodiversité. Cet enjeu est particulièrement fort dans notre région, qui contrairement à bien d’autres, a la chance d’accueillir des aigles.

Pour concilier ces enjeux environnementaux qui se heurtent au développement éolien avec une intensité particulière dans notre région, le développement de l’énergie éolienne doit être planifié de manière courageuse et les développeurs éoliens doivent se montrer exemplaires.

Comme le souligne Simon Popy, Président de FNE Languedoc-Roussillon : « Les exploitants éoliens et tout particulièrement EDF EN, doivent reconnaître les conséquences des éoliennes sur la faune volante pour mieux la protéger. Il en va de l’acceptation même des éoliennes et donc de leur bon développement. Que cela soit dans le cas du massif de l’Escandorgue ou dans celui du parc d’Aumelas dans l’Hérault, nous constatons que certains exploitants refusent de demander des dérogations à la destruction d’espèces protégées. FNE LR demande avec insistance que ces dérogations pour destructions d’espèces protégées soient mises en place pour les espèces patrimoniales. Bien que nous regrettions d’en arriver là, nous sommes prêts à recourir au juge si cela s’avère nécessaire pour y parvenir. »

(1) : EDF EN est une filiale d’EDF, détenue à 85,6% par l’Etat français fin 2016

(2) : Ainsi le permis d’aménager du parc de Bernagues (construit) a été annulé par la cour administrative d’appel de Marseille (arrêt du 26/01/2017) pour ce motif

(3) : désigné espèce protégées, inscrit à l’annexe 1 de la directive oiseaux, à l’annexe II de la convention de Berne et à la convention de Bonn qui lui accorde un statut de protection à l’échelle mondiale ou encore protégé par la convention de Washington sur le trafic d’espèce protégées.

dimanche, 10 septembre 2017

Occitanie-Vieussan : d'un procès local à la cour de justice européenne ?

Dans le cadre d'une opération nationale initiée par les Faucheurs Volontaires sur toute la France le 19 mars 2016, vingt et un Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM comparaissaient devant le tribunal de Foix le 17 août 2017, accusés d'avoir rendu impropres à la vente des bidons d'herbicides dans plusieurs magasins de la région

faucheurs d'OGM.jpgLes militants, Faucheurs et Faucheuses volontaires d'OGM dénoncent activement le danger du Roundup

Il s'agissait de bidons de Roundup de Monsanto contenant du glyphosate et d'autres composants hautement toxiques.

Bidons d'herbicides.jpg

Saisine de la Cour de Justice Européenne en perspective

À la suite d'une audience très courte, la procureur a choisi de suivre la défense demandant au tribunal de saisir la Cour de Justice Européenne.

Cette saisine aura pour objet la mise en question de la législation européenne sur les pesticides, notamment sur leurs méthodes d'évaluation, la plupart du temps insuffisantes et biaisées. La réponse du tribunal -saisira-t-il la Cour de Justice Européenne ?- sera donnée le 12 Octobre 2017.

La législation européenne sur les pesticides mise en question

3 fraudes sont ainsi pointées de la part de Monsanto qui déclare le glyphosate formule active du Roudup, déclare les co-formulants inertes, et fait les tests à long terme sur le glyphosate seul.

glyphosate

Pour les témoins, spécialistes reconnus : Pr Gilles-Eric Séralini chercheur et professeur en biologie moléculaire à l'université de Caen, co-fondateur du CRIIGEN (Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique), un membre de l'Association Le Chabot surveillance du réseau hydraulique local, un membre du Comité Écologique Ariègeois, Alain Moles agriculteur victime des pesticides, Sofia Gatica militante argentine contre OGM et pesticides, Cécile Stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre Alerte Médecins Pesticides, Nina Holland, Corporate Europe Observatory, le glyphosate n'est pas la matière active du round up. Les co-formulants, poisons très corrosifs issus du pétrole, de l'arsenic, etc., 1000 fois plus efficaces et toxiques ne sont jamais testés, ni énoncés, protégés par le secret industriel.

Un premier procès pour les mêmes faits avait eu lieu à Privas, le 30 septembre 2016, les témoins étaient : Paul Bousquet, médecin ardéchois membre d'Alerte Médecins Pesticides, Leïla Jenkins, militante argentine contre les OGM et les pesticides, Frédéric Jacquemart, biologiste, Président de la FRAPNA Ardèche et ancien membre du Haut Conseil aux Biotechnologies, Joël Spiroux de Vendômois, médecin, chercheur et Président du Comité de Recherche et d’Information Indépendante sur le Génie Génétique. Ce procès aboutit à la condamnation symbolique de 200 euros avec sursis.
2 autres procès se tiendront : le 18 octobre 2017 à Béziers et le 20 Octobre 2017 à Guingamp. 

Pour plus d'information, ci-dessous les vidéos enregistrements des prises de parole qui ont suivi le procès de Foix

Sortie du Tribunal, 17 08 2017 6mn  https://youtu.be/mx1vw_Edir8


Procès de Foix, 17 08 2017 : Les témoins partie 1 33mn https://youtu.be/THd1J7X2ii8

Procès de Foix, 17 08 2017 partie 2 23 mn : https://youtu.be/5ZQu0BDIZnI

Revue de presse des actions du 19 mars 2016 https://www.youtube.com/watch?v=FedkLU16HTQ

Déclaration de Ségolène Royal : https://www.youtube.com/watch?v=5l2rA59Ec7k

06:21 Publié dans Actualités, agriculture, Associations, Béziers, Débat/Forum, deuil, développement durable, eau, écologie, Economie, Europe, France, Haut Languedoc, Hauts Cantons d'Oc, Hérault, information, mobilisation populaire, monde, Nature/Environnement, Occitanie, patrimoine, Politique, pollution, santé, sculpture, société, solidarité, Vieussan, viticulture | Tags : législation européenne sur les pesticides, cour de justice européenne, tribunal de foix, occitanie, faucheurs d'ogm, faucheurs volontaires d'ogm, le larzac, variétés mutées tolérantes aux herbicides, destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié, mutagénèse, herbicides, plantes génétiquement modifiées (pgm), plantes transgéniques, roundup de monsanto, glyphosate, composants toxiques, université de caen, criigen, association le chabot surveillance du réseau hydraulique local, comité Écologique ariègeois, alain moles agriculteur victime des pesticides, sofia gatica militante argentine contre ogm et pesticides, nina holland, corporate europe observatory, paul bousquet, médecin ardéchois membre d'alerte médecins pesticides, leïla jenkins, militante argentine contre les ogm et les pesticides, frédéric jacquemart, biologiste, joël spiroux de vendômois, gilles-eric séralini chercheur et professeur en biologie molécul, faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm devant le tribunal de, comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie, cécile stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre alerte médecins, président de la frapna ardèche et ancien membre du haut conseil | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

jeudi, 07 septembre 2017

Votre chronique : lettre du Président de la République aux professeurs

Lettre du Président de la République aux professeurs 1.jpg

Lettre du Président de la République aux professeurs 2.jpg

dimanche, 20 août 2017

Info du reste du monde : 10 000 indonésiens réunis contre la déforestation

Plusieurs milliers indonésiens ont interprété à l'unisson un chant et une danse traditionnels pour dénoncer les ravages des palmiers à huile.

Plus de 10 000 Indonésiens se sont réunis cette année afin d’interpréter la Saman, la danse traditionnelle des « mille mains », dans le but de protester contre la destruction de leur parc national, le Gunung Leuser, au profit des palmiers à huile.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

 
 
Derrière cette manne financière, une catastrophe pour les derniers poumons verts de la planète, mais aussi pour la biodiversité.
 
Des espèces rares, comme l’orang-outan de Sumatra, subissent de plein fouet les répercussions de la déforestation. Il n’en resterait désormais plus que 7 000 sur l’île.

Une impressionnante synchronisation et un chant venus du cœur afin de mettre en lumière une cause urgente.

La danse traditionnelle des « mille mains » a été inclue dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2011.

Et quoi de mieux qu’une ancienne tradition mêlant chant et danse pour se faire entendre ? Avec plus de 10 000 participants, le résultat est aussi époustouflant que symboliquement fort.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

L’huile de palme est devenue omniprésente dans les aliments industriels transformés. Plus de 90% de la production mondiale de cet « or rouge » provient de Malaisie et d’Indonésie.

Face à ce terrible et inquiétant constat, les Indonésiens se mobilisent, en espérant que leur voix soit enfin entendue.

« Six terrains de football de forêt disparaissent chaque minute en Indonésie » affirment les associations de protection de l’environnement. (source et crédit photo : Raphaëlle Dormieu Radio-Canada Information 17 août 2017)

lundi, 07 août 2017

Votre chronique : La Sécurité sociale... une solidarité à préserver

Plus de précisions ?

jeudi, 27 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : Pôle de Pleine Nature "Montagnes du Caroux", plan d'actions

Arielle Escuret, maire de la commune rappelle la qualité et la diversité de l'offre d'activités de pleine nature qui ont permis au Pays Haut Languedoc et Vignobles d'élaborer le projet Pôle de Pleine Nature "Montagnes du Caroux", retenu en novembre 2016.

Arielle Escuret, maire de la commune a présenté le projet Pôle de Pleine Nature “Montagnes du Caroux”.jpgPhoto vidéo cantons d'oc

Ce plan d'actions, dans le cadre de l'appel à projet du Groupement d'Intérêt Public, GIP Massif Central, sur le territoire des communautés de communes Grand Orb et Minervois Saint Ponais Orb Jaur, permet d'accéder à des financements européens, FEDER.

caroux 1.jpg

Une place de choix pour la commune de Mons-la-Trivalle aux sites emblématiques

"La commune de Mons-la-Trivalleprécise l'élue, s'est vue accorder une place de choix au sein de ce Pôle de Pleine Nature (PPN), eu égard aux pratiques existantes, à la fréquentation de ses sites emblématiques : sentiers de randonnées et circuits VTT, voies d'escalade, canyons, pratique du trail, du canoë kayak, etc., et aux prestataires déjà installés ".

En partenariat avec les communautés de communes Minervois-Saint Ponais-Orb-Jaur et Grand Orb, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, le département de l’Hérault, Hérault Tourisme, Hérault sport et la région Occitanie, l’objectif est d’organiser et promouvoir l’offre d’activités de pleine nature de nombreux porteurs de projets qui sont des collectivités, des établissements publics mais également des associations ou des privés.

"La commune est maître d'ouvrage sur deux actions, 
continue Arielle Escuret : une étude élaborée cette année, visant à mieux connaitre la fréquentation, la circulation, le stationnement sur le territoire de la commune et principalement autour des Gorges d'Héric et du site du Rec Grand.

trail dans le Caroux.jpgLe trail, en pleine expansion au niveau national est une pratique locale très prisée

2018-2019 verra l'implantation d'un camp de base, point d'informations techniques et pratiques, auquel pourra être rattachée la future Station Trail"."

La pratique du trail est inscrite
comme l’une des activités à développer prioritairement dans le cadre de ce projet et plusieurs actions, dont la création de parcours permanents de trail, sont envisagées dans les années à venir.

"Le trail est en pleine expansion au niveau national mais également au niveau du pôle de pleine nature. Cette pratique locale est notamment catalysée par une programmation événementielle riche et structurante se félicite madame le maire. Le trail du Caroux qui s’est tenu dimanche 16 juillet 2017 sur Mons la Trivalle en est l’illustration."

lundi, 24 juillet 2017

Occitanie : communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d'OGM

 "Nous avons rédigé des communiqués de presse envoyés aux médias lundi 10 juillet à midi, sans trop de succès en particulier pour le fauchage du champ de tournesol muté VrTH (variétés mutées tolérantes aux herbicides) - silence complet - Ce qui est relativement habituel, comme le fait que le semencier ne porte pas plainte. peut-être vaut-il mieux pour eux étouffer l'affaire ?"

Afin qu'il atteigne les lecteurs : voici le communiqué de presse concernant le fauchage de tournesol muté

OGM - Communiqué presse Usclat d Herault-page-001.jpg

vendredi, 21 juillet 2017

Occitanie Tourisme : Lancement du CRT Occitanie, nouvelle agence régionale d'attractivité touristique

Communiqué de presse

La nouvelle agence régionale d’attractivité touristique, au cœur des enjeux économiques de la Région Occitanie

"Ce matin 20 juillet s'est tenue la conférence de lancement du CRT Occitanie, la nouvelle agence régionale d'attractivité touristique, à Toulouse, en présence de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée, de Virginie Rozière, Présidente du CRT Occitanie et de Jean-Louis Guilhaumon, Vice-président délégué au tourisme et au thermalisme de la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée.

L'occasion d'annoncer la nouvelle marque de destination touristique : Occitanie / Sud de France. Pour accéder au dossier de presse de cette conférence, veuillez cliquer sur le lien en fin de mail."

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : CPConferencedelancementduCRTOccitanie.pdf