compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 17 avril 2018

Votre chronique : « journée internationale des luttes paysannes »

17 avril 2018 : journée internationale des luttes paysannes –

Résultat de recherche d'images pour "17 AVRIL JOURNÉE INTERNATIONALE DES LUTTES PAYSANNES frère des hommes"

Frères des Hommes a ajouté une vidéo : [17 AVRIL JOURNÉE INTERNATIONALE DES LUTTES PAYSANNES].

"Chaque année, le 17 avril, Journée internationale des luttes paysannes pour La Via Campesina, tout en continuant de lutter pour une réforme agraire complète, nous commémorons le massacre des paysans sans terre ayant eu lieu le 17 avril 1996 à Eldorado dos Carajás, au Brésil. Pendant la manifestation, la police militaire brésilienne de l’État amazonien du Pará a attaqué des membres du Mouvement des travailleurs sans terre (MST) bloquant une route, tuant 19 personnes et blessant des centaines de paysans."


"Ce 17avril, en poursuivant la lutte paysanne, nous nous mobilisons contre les accords de libre-échange (ALE), la criminalisation des luttes sociales, pour la terre, les territoires, l’eau et la #SouverainetéAlimentaire.
Nous appelons nos membres, alliés, amis et communautés du monde entier à nous rejoindre par des actions directes, des activités culturelles, des conférences, des projections de films, 

des débats publics et des rassemblements pour dénoncer les avancées du capitalisme qui se font au détriment des peuples et de leurs territoires. Envoyez-nous à lvcweb@viacampesina.org toutes les actions et activités prévues afin que nous puissions les rassembler sur la carte globale des actions.

Lire l’intégralité de l’appel pour le 17 avril 2018 ici.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
#17Abril #April17#17Avril #LaViaCampesina  #SoberaníaAlimentaria #StopFTA #SouverainetéAlimentaire #LuttesPaysannes #FoodSovereignty

@viacampesinaFR

https://www.facebook.com/viacampesinaOFFICIAL

Nous nourrissons nos peuples et construisons les mouvements pour changer le monde!
Contre le pillage orchestré par le capitalisme, pour la terre et la souveraineté de notre peuple!

Cet article existe aussi en anglais et en espagnol "

vendredi, 26 janvier 2018

Votre chronique : Philip Forrer présente "Le Jardin du Graal"

L'Abondance Végétale selon Philip Forrer - culture sur buttes
 
Résultat de recherche d'images pour "Philip Forrer"

Philip Forrer expérimente la culture sur buttes depuis plus de 40 ans, dans ce film vous verrez comment il se nourrit toute l'année de son potager.

Résultat de recherche d'images pour "Philip Forrer"

mercredi, 03 janvier 2018

Votre chronique : La Mort est dans le pré

"Ce documentaire va éveiller nos consciences sur le scandale des agriculteurs empoisonnés par les pesticides de leurs propres champs."

"Peut-on vraiment évoquer un crime ou un complot à ce sujet, la réalité est peut être plus nuancée et difficile à cerner, mais quoi qu'il en soit, ce documentaire révèle les dessous de graves défaillances liées l'utilisation des pesticides.

Tout d'abord, il semble que ce soit la course au profit qui est indirectement à l'origine des maladies des agriculteurs mentionnés dans le reportage. En semant des pesticides, «les travailleurs des champs» étaient loin de se douter qu'ils récolteraient des cancers et des troubles neurologiques. «Intitulé la mort est dans le pré», ce reportage est un gros plan sur la souffrance de ces sacrifiés de l'agriculture.

Caroline est la première d'entre eux, et lance cet appel qui résonne dans le vide tel un cri angoissant : «les agriculteurs sont en train de mourir». Il faut dire que Caroline a déjà payé un lourd tribut pour son exploitation puisque son mari (Yannick) est décédé de leucémie, une mort attribuée par les médecins à l'utilisation des pesticides."

dimanche, 12 novembre 2017

Votre chronique : l'encyclopédie mondiale des oiseaux...

Merci à J P pour ce partage 

"L'Encyclopédie mondiale des oiseaux"... Avec la connaissance complète de tous  les oiseaux du monde et de leur chant.

Image associée

"Cliquez sur le nom d'un oiseau ou « par région(s)», dans le monde.

Pour vous, ils n'auront plus de secrets et cliquez aussi sur son chant (à droite de chaque fiche).

Un site à conserver !

Superbe site de reconnaissance des oiseaux !"

Cliquer sur le lien ci-dessous : 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/France.htmltml

Résultat de recherche d'images pour "oiseaux gift"

dimanche, 15 octobre 2017

Hérault : Procès des Faucheurs Volontaires d'OGM à Béziers ce mercredi 18 octobre

Faucheurs Volontaires d'OGM pour dénoncer publiquement les effets nocifs du Roundup

"Les Faucheurs Volontaires d'OGM se sont mobilisés le 19 mars 2016 sur tout le territoire français pour dénoncer la vente des pesticides et notamment du Roundup contenant du glyphosate et des co-formulants hautement toxiques. Ils se sont introduits dans 34 magasins et ont peint les bidons concernés.

12 Faucheurs (-ses) Volontaires sont en procès à Béziers le mercredi 18 octobre pour être intervenus dans un magasin de Pézenas.

La région du Languedoc Roussillon est largement utilisatrice de Roundup ou d'herbicides à base de glyphosate (plus de 4000 tonnes annuelles). Selon la direction de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse  sa concentration peut dépasser localement 200 fois la norme.

Les Faucheurs Volontaires mènent un combat contre les OGM et l'agriculture industrielle qui les utilise. Il y a un lien direct entre les herbicides et les OGM : en effet la majorité de ceux-ci sont des OGM rendus tolérants aux
herbicides, que ce soit par la méthode de la transgenèse, mise en place à la fin des années 90, ou par les méthodes de mutagenèse plus récentes.
Les OGM transgéniques ne sont plus cultivés en France, mais le sont ailleurs et sont importés massivement pour nourrir nos animaux d'élevage. Dans les pays où ils sont cultivés, les épandages d'herbicides sont la cause de morts, de malformations et de maladies intolérables.
Des OGM mutés sont cultivés en France ce sont essentiellement du tournesol et du colza (150 000 ha environ) : ce sont des éponges à pesticides et les résidus d'herbicides se retrouvent dans les huiles alimentaires et dans l'eau potable, c'est à dire dans nos assiettes et dans nos verres.

Alerter sur un problème majeur de santé publique 

     "Les Faucheurs Volontaires, par cette action du 19 mars 2016, ont voulu alerter sur : 

    - le problème majeur de santé publique que provoque l'utilisation des herbicides et en particulier du                glyphosate classé en 2015 comme « cancérogène probable » par le CIRC, centre de Recherche sur le Cancer

     - les dangers liés à la dispersion du glyphosate (ou de son métabolite l'AMPA) et de ses co-formulants             hautement toxiques 

     - la soumission des pouvoirs publics aux lobbies agro-alimentaires et leur irresponsabilité face aux                   problèmes des pesticides et des OGM, 

      - l'absence de transparence concernant la culture dans notre pays d'OGM mutés tolérants aux herbicides. 

      Les Faucheurs Volontaires demandent

     - le retrait immédiat du Roundup et autres herbicides contenant du glyphosate

      - la levée du secret industriel sur les co-formulants du Roundup et autres herbicides à base de glyphosate. En effet ces herbicides sont constitués de 30 à 40 pour cent de glyphosate, le reste étant des co-formulants toxiques échappant à toute évaluation

      - un moratoire sur la culture en France des OGM mutés tolérants aux herbicides

      - un moratoire sur les importations d'OGM."   Le Collectif des Faucheurs d'OGM

"Le glyphosate empoisonne à petit feu : maladies chroniques, Parkinson, cancers, malformation, dérèglement génétique, problème de fertilité, de comportement, autisme... Perturbateur endocrinien le Roundup entraîne malformations génitales et pubertés précoces (Pr Sultan*, Montpellier)"

En Argentine les champs d'OGM sont traités au glyphosate par avion²"Aux USA, la moitié des enfants seront autistes d’ici 2025" met en garde la chercheuse principale du Massachussetts Institute of Technology**.

Pour les nombreux témoins, spécialistes reconnus, le glyphosate n'est pas la seule matière active du round up. Les co-formulants, poisons très corrosifs issus du pétrole, de l'arsenic, etc., sont 1000 fois plus efficaces et toxiques, ils ne sont jamais testés, ni énoncés, protégés par le secret industriel.

Plusieurs procès ont eu lieu dans différentes régions de France "Nous provoquons délibérément les jugementsUn procès local porterait ces méfaits sur la place publique et sensibiliserait aussi les viticulteurs de la région."

flier 18 oct. verso (1).jpgaffiche 18 oct..jpg

Les Faucheurs Volontaires d'OGM ont un objectif précis

"Nous souhaitons aboutir ainsi à la Saisine de la Cour de Justice Européenne pour dénoncer publiquement les effets nocifs, les évaluations biaisées et incomplètes du glyphosate et de ses co-formulants."

Les procès se multiplient et les militants de l'Hérault attendent leur convocation au tribunal correctionnel de Béziers, ce 18 octobre prochain. 

Une "Touche d'espoir" : Le glyphosate convoqué à Bruxelles

   - Lors du délibéré de ce 12 octobre 2017, le tribunal de Foix a suivi la requête du Parquet et décidé de saisir la Cour européenne de justice sur cette question. Pour les Faucheurs, c’est « une excellente victoire ».

     https://www.infogm.org/6352-foix-evaluation-herbicide-devant-cour-europeenne?lang=fr

   - et en images :

     http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/ariege/foix/glyphosate-juge-du-tribunal-foix-saisit-europe-dangerosite-pesticides-1346687.html

autre liens :

http://www.midilibre.fr/2014/09/13/les-pesticides-plaie-d...

*Le professeur Charles Sultan alertait déjà en 2013

**http://www.northeastern.edu/nejrc/wp-content/uploads/NPAC...

²cf - http://www.midilibre.fr/2012/04/16/la-pulverisation-aerie...

Dossier_Presse_Beziers.doc

06:05 Publié dans abeilles, Actualités, agriculture, amérique, Associations, biodiversité, culture, deuil, développement durable, eau, écologie, Economie, France, Haut Languedoc, Hauts Cantons d'Oc, Hérault, information, jardin, mobilisation populaire, monde, Nature/Environnement, Occitanie, patrimoine, Politique, pollution, santé, société, solidarité, vin, viticulture | Tags : législation européenne sur les pesticides, cour de justice européenne, tribunal de foix, occitanie, faucheurs d'ogm, faucheurs volontaires d'ogm, le larzac, variétés mutées tolérantes aux herbicides, destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié, mutagénèse, herbicides, plantes génétiquement modifiées (pgm), plantes transgéniques, roundup de monsanto, glyphosate, composants toxiques, université de caen, criigen, association le chabot surveillance du réseau hydraulique local, comité Écologique ariègeois, alain moles agriculteur victime des pesticides, sofia gatica militante argentine contre ogm et pesticides, nina holland, corporate europe observatory, paul bousquet, médecin ardéchois membre d'alerte médecins pesticides, leïla jenkins, militante argentine contre les ogm et les pesticides, frédéric jacquemart, biologiste, joël spiroux de vendômois, gilles-eric séralini chercheur et professeur en biologie molécul, faucheurs et faucheuses volontaires d'ogm devant le tribunal de, comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie, cécile stratonovitch pédiatre et pédopsychiatre alerte médecins, président de la frapna ardèche et ancien membre du haut conseil | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

lundi, 24 juillet 2017

Occitanie : communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d'OGM

 "Nous avons rédigé des communiqués de presse envoyés aux médias lundi 10 juillet à midi, sans trop de succès en particulier pour le fauchage du champ de tournesol muté VrTH (variétés mutées tolérantes aux herbicides) - silence complet - Ce qui est relativement habituel, comme le fait que le semencier ne porte pas plainte. peut-être vaut-il mieux pour eux étouffer l'affaire ?"

Afin qu'il atteigne les lecteurs : voici le communiqué de presse concernant le fauchage de tournesol muté

OGM - Communiqué presse Usclat d Herault-page-001.jpg

dimanche, 02 juillet 2017

Occitanie : rencontre avec les Faucheurs d'OGM sur Le Larzac le 8 et 9 juillet 2017

Assemblée Générale nationale annuelle des Faucheurs Volontaires

"Les Faucheurs volontaires mènent une action globale, cohérente, depuis près de 15 ans. L’opposition des Faucheurs volontaires aux plantes génétiquement modifiées (PGM) ne se limite pas à la destruction des cultures. Certes, ce mouvement a détruit des parcelles de plantes transgéniques et mutées, mais il a aussi questionné les importations de soja génétiquement modifié dans les ports français, la pertinence de développer des variétés mutées tolérantes aux herbicides (VrTH) ou les choix de la recherche tant privée que publique en matière de développement agricole. La dernière action a eu lieu le 15 avril 2017 en Côte-d’Or : destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié par mutagénèse pour tolérer des herbicides.

occitanie,faucheurs d'ogm,le larzac,lantes génétiquement modifiées (pgm) ne se limite pas à la destr,ce mouvement a détruit des parcelles de plantes transgéniques et,mais il a aussi questionné les importations de soja génétiquemen,la pertinence de développer des variétés mutées tolérantes aux h,destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié,mutagénèse,herbicides

Nous organisons l'A G nationale annuelle des Faucheurs Volontaires dans l'Hérault les 8 et 9 juillet à la Vacquerie (juste au-dessus de Lodève). Cette A G est en partie ouverte au public et aux autres luttes en convergence avec celle des Faucheurs.

Dans ce cadre, il y aura le samedi matin une conférence de Pièces et Main d'oeuvre (PMO) avec la participation de Bénédicte Bonzi (faucheuse, Présidente d'Info OGM et membre démissionnaire du Haut Conseil des Biotechnologies). PMO nous présentera quelques unes de leurs enquêtes, notamment sur l'artificialisation du vivant, mais aussi sur les nanotechnologies, les villes intelligentes (Linky...) ... car c'est la même logique qui conduit à produire des plantes OGM, des nanos, une société entièrement tournée vers la surveillance et le contrôle des êtres humains, leur dépossession et la destruction de leurs cultures.

L'idée est d'ouvrir ensemble le champ des possibles, de montrer la diversité des angles concernant nos stratégies de lutte.

A 14 h, un point sur la législation OGM sera fait par Frédéric Prat d'Info OGM. Et l'après-midi des projections de courts métrages sur l'action des faucheurs.

Toute la journée, il y aura des stands d'associations de la région (la Conf, réseau semences paysannes, anti-nucléaire 34, Malvési, l'Amassada, ...), et un concert à 21 h.

Le dimanche soir projection du film de l'Amassada "Pas res nos arresta" suivi d'un débat. RTE (Réseau de Transport d’Électricité) veut implanter à Saint Victor et Melvieu (Aveyron) un méga transformateur électrique sur sept hectares de terres agricoles. Ce transformateur serait un carrefour important de la circulation du réseau international du commerce de l'énergie et permettrait de récupérer la production de 1000 éoliennes industrielles en construction sur les crêtes de la région. Ce film montre comment la résistance s'est organisée autour de l'Amassada (cabane construite sur les terres convoitées) et les raisons de cette lutte contre cette soi-disant transition vers une énergie dite « renouvelable » et le monde qui l'accompagne. Il a été réalisé par l'Amassada.

Vous êtes les bienvenus ! Il y a la possibilité de camper gratuitement."

Plus d'infos sur les nouveaux OGM, dont le colza et tournesol mutés cultivés depuis plusieurs années en France et qui sont des Variétés rendues tolérantes aux herbicides (VrTH )

https://www.infogm.org/des-tournesols-mutes-tolerants-a-d...

https://www.infogm.org/-les-nouveaux-ogm-

https://www.infogm.org/6273-progression-ogm-caches-vrth-france-europe

https://www.infogm.org/5676-france-faucheurs-volontaires-...

Pourquoi les Faucheurs volontaires disent NON aux VrTH mutées

http://www.faucheurs-volontaires.fr/rubrique1.php?AC=463&...

Pour Pièces et Main d'Oeuvre, conférence le samedi matin :

http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=plan

Extrait de l'appel des Chimpanzés du futur : "Frères humains, sœurs humaines, Vous avez entendu parler du transhumanisme et des transhumanistes ; d’une mystérieuse menace, groupe fanatique, société de savants et d’industriels, discrète et puissante, dont les menées occultes et l’objectif affiché consistent à liquider l’espèce humaine pour lui substituer l’espèce supérieure, « augmentée », des hommes-machines. Une espèce résultant de l’eugénisme et de la convergence des nanotechnologies, des biotechnologies, des neurotechnologies et des immenses progrès de la science. Vous avez entendu l’ultimatum, cynique et provocant, de ce chercheur en cybernétique : « Il y aura des gens implantés, hybridés, et ceux-ci domineront le monde. Les autres qui ne le seront pas, ne seront pas plus utiles que nos vaches actuelles gardées au pré. » (1) et encore, « Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur. » (2)"

NOTES (1) cf. Magazine Au fait, mai 2014.  (2) Libération, 12/05/02 

source : http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&a...

Conférence sur le compteur Linky : Conférence « Contre Linky et la vie connectée » présentée par Pièces et Main d’œuvre : https://www.youtube.com/watch?v=NGPNLb0rTg4

Pour l'Amasada : https://douze.noblogs.org/

Programme :

occitanie,faucheurs d'ogm,le larzac,lantes génétiquement modifiées (pgm) ne se limite pas à la destr,ce mouvement a détruit des parcelles de plantes transgéniques et,mais il a aussi questionné les importations de soja génétiquemen,la pertinence de développer des variétés mutées tolérantes aux h,destructions de parcelles d’essai de colza génétiquement modifié,mutagénèse,herbicides

vendredi, 14 avril 2017

Voyage dans la glycine...

La vie des hauts cantons d'Oc en images

Résultats de recherche d'images pour « glycine »

Vidéo Cantons d'Oc 

lundi, 20 mars 2017

Votre chronique : "le droit international des droits de l’homme énonce le droit à la santé "

Du 20 au 30 mars 2017 semaine pour le rappel des Alternatives aux Pesticides
 
nuit-grave-logo-gf
 
 
A l’initiative du collectif d’associations « Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides » et de l’association Générations Futures, cette semaine a pour objectifs d’informer sur les impacts des pesticides sur l’environnement et sur la santé, ainsi que de faire connaitre et de promouvoir les alternatives à leur utilisation.
 
OMS1

Des rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alertent... (lire la suite...)

"Si vous aussi, vous souhaitez que nos élu(e)s et futur(e)s élu(e)s s’intéressent à ce sujet, demandez aux candidat(e)s à l’élection présidentielle de protéger nos enfants des pollutions multiples et diverses !"

>>> Signez et relayez notre pétition <<<

Ce que les « Monsanto Papers » révèlent du Roundup LEMONDE.FR

La justice américaine a déclassifié des correspondances internes de la firme. Dès 1999, cette dernière s’inquiétait du potentiel mutagène du glyphosate.

Rarement hasard du calendrier aura été plus embarrassant pour une agence d’expertise. Dans le cadre d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Or le 15 mars, à la veille de la publication de cette documentation confidentielle, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) annonçait qu’elle ne considérait le glyphosate ni comme cancérogène ni même mutagène – c’est-à-dire capable d’engendrer des mutations génétiques.

Pour Monsanto, l’affaire est cruciale : le Roundup est la pierre angulaire de son modèle économique, fondé sur la vente liée de ce pesticide et des cultures transgéniques capables de le tolérer.

La rapporteuse spéciale sur le droit à l’alimentation de l’ONU dresse un réquisitoire des conséquences délétères des pesticides sur la faune, la flore et l’être humain. Un article de notre partenaire, Le Journal de l’Environnement. euractiv.fr

« Être tributaire de pesticides dangereux est une solution à court terme qui porte atteinte au droit à une alimentation suffisante et au droit à la santé des générations actuelles et des générations futures.» Hilal Elver n’a pas la notoriété d’u...  Afficher la suite ici

mercredi, 08 mars 2017

Votre chronique : Un maire en guerre contre les pesticides

Henri Boguet, un maire soucieux de ses administrés
 
« A Fontoy en Moselle, un maire a pris un arrêté municipal contre l'usage de certains insecticides. Effectif depuis le 16 février dernier, cet arrêté est jugé illégal par la sous Préfecture de Thionville. Ce dossier est en cours d'expertise dans le cadre de cette phase pré-contentieuse.
Par Matthieu Mercier 
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison.  / © Matthieu Mercier
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison. / © Matthieu Mercier
Le maire de Fontoy, sans étiquette, en est à son 8e mandat. Il ne se représentera pas, c'est donc un combat sans arrières-pensées qu'il mène en ce moment contre les pesticides. Henri Boguet veut faire bouger les lignes et défendre les abeilles et donc la santé de ses administrés. Il a pris un arrêté en novembre pour interdire l'usage de certains pesticides dans sa commune, des néonicotinoïdes. Mais ce texte va à l'encontre d'une loi biodiversité qui prolonge l'usage de certains produits insecticides jusqu'en 2020. La Préfecture de Moselle a donc demandé le retrait de cet arrêté, pourtant effectif depuis le 16 février.

"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi".  / © Matthieu Mercier"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi". / © Matthieu Mercier
Une menace de recours au Tribunal administratif a été brandie. Elle ne change pas l'attitude du maire, médecin de profession. Pour lui c'est au contraire à l'industrie chimique qui fabrique ce genre de produits de transformer ses produits.

"Quand on voit comment sont protégés certains agriculteurs dans leurs tracteurs, avec des scaphandres, on se dit qu'eux aussi ont bien compris la nocivité des traitements qu'ils utilisent".

De leurs côté les apiculteurs applaudissent le maire. Face à la lente mais certaine disparition de leurs abeilles, ils se sont mobilisés. Un Lorrain a lancé une pétition en ligne. Elle a déjà récolté près de 28000 signatures. Sur le bureau du maire, les mails d'encouragements sont très nombreux. »
 


Arrêté municipal anti pesticides

Voir le reportage sur le lien ci dessous :

Le maire de Fontoy a pris un arrêté municipal effectif depuis quinze jours pour interdire l'usage de certains pesticides. mais la prefecture le juge illégal, l'élu local est prêt à aller devant le tribunal .  - France 3 Lorraine - Matthieu Mercier et Benoît Bour

"Des gouvernants qui représenteraient réellement les intérêts des populations pour lesquelles ils travaillent, ne devraient pas tolérer que les intérêts des lobbies passent avant la santé publique !"

Liens vers la pétition en ligne

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/...

Soutien au Maire de Fontoy qui interdit les pesticides tueurs d'abeilles (néonicotinoïdes) sur sa commune !

vendredi, 17 février 2017

Vieussan : Janine a quitté son petit royaume du Fargaydas

C’est en 1976 que Janine et Raymond se sont installés au Fargaydas. Ils y ont cultivé fraises et asperges que Janine vendait sur les marchés. Tombée amoureuse de son petit paradis elle n’a jamais voulu le quitter.

Au milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Jeanine a  vécu heureuse.pngAu milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Janine a vécu heureuse

« Maman se plaisait dans cette vie rustique loin du brouhaha de la ville et de la société de consommation, elle aimait plus que tout son jardin, ramasser de la salade sauvage, cuisiner pour les amis, jouer au scrabble, et les livres. C’est d’ailleurs avec ces derniers qu’elle a le plus voyagé, un fauteuil confortable, devant le poêle en hiver, devant la porte en été. »

maman.JPGDans "le petit royaume du Fargaydas" Janine, l'esprit en éveil, aimait toujours recevoir ses amis, jouer au scrabble...

Janine était liée d'amitié avec les écrivains occitans Yves Rouquette décédé en janvier 2015 et Marie Rouanet qui a écrit un touchant hommage lu durant les funérailles de Janine où ses amis l'accompagnèrent :

«Notre amitié est lointaine, elle date de notre arrivée à Béziers. Nos hommes participèrent à toutes les causes justes : Le Larzac, le refus du bétonnage du littoral, les exigences pour garder digne la langue d'Oc. Nous étions près d'eux dans l'aventure utopique des disques Ventadorn...

Raymond disparu tu as continué à maintenir le petit royaume du Fargaydas, le bois à couper, les ronces à tenir en respect, les semis à soigner, les cueillettes à assurer, les réserves, la table à pourvoir pour ta famille et pour tous ceux qui trouvèrent chez vous table ouverte et ils sont nombreux à se souvenir... J'ai compris grâce à toi ce qu'était la fidélité. Elle n'est ni dans les gémissements ni dans les tombes fleuries mais dans chaque geste, dans chaque pas pour "garder de périr" l'œuvre accomplie à deux. »

Janine s’est éteinte tout doucement, sans bruit, comme la flamme d’une chandelle qui n’a plus rien pour s’alimenter.

À ses fils Jacques et Pierre et leur famille, à ses petits-enfants Marielle, Nadia, Sophie, Guilhem et Marine qui lui apportait son soutien quotidien, tous adressent leurs sincères condoléances.

mardi, 14 février 2017

Hauts-Cantons-d'Oc : La pluie continue de tomber ce mardi 14 février

La pluie continue de tomber. Ciel couvert et averses se succèdent. Cet épisode pluvieux place quatre départements en vigilance orange : Aveyron pour inondation, les Pyrénées-Orientales, l’Aude et l’Hérault pour pluie-inondation...

DSC00316.JPGL'Orb à Vieussan à 11 h le 14 février l'Orb est presque sur la Départementale 14, la passerelle a disparu
DSC00318.JPGL'Orb a submergé les jardins potagers de Vieussan

 Pour voir la vidéo, clic sur l'image ci dessous :

L'Orb et le Jaur Vieussan et Olargues 14 février 2017 Réalisation Vidéo Cantons d'Oc

logo.jpg

hauts-cantons-d'oc,pluie,14 février 2017,averse,épisode pluvieux,vigilance orange,aveyron,les pyrénées-orientales,aude,hérault,inondation
Le Jaur dans les vignes à Ornac Mons 14 février 2017hauts-cantons-d'oc,pluie,14 février 2017,averse,épisode pluvieux,vigilance orange,aveyron,les pyrénées-orientales,aude,hérault,inondation

lundi, 13 février 2017

Mons-la-Trivalle : réunion du Bureau Syndical du Parc naturel Régional du Haut Languedoc

Le Bureau du Parc naturel régional du Haut Languedoc s’est réuni le 2 février à la base de loisirs de Mons la Trivalle, sous la présidence de Daniel Vialelle en présence du vice-président délégué Jean Arcas et de Arielle Escuret, maire de Mons la Trivalle.

bureau syndical WP_20170202_004.jpgRéunion du bureau syndical du PNRHL : les élus présents ont préparé les dossiers

Le bilan de cette récente réunion du Bureau syndical du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc informe sur les divers dossiers et projets en cours.

mons-la-trivalle,parc naturel régional du haut languedoc

Les élus présents ont préparé les dossiers concernant :
- La prolongation de la durée de la Charte. La charte, issue d’une large concertation entre communes, départements et régions du territoire, définit les missions et les objectifs du Parc. Unique et différente dans chaque Parc, c'est LE document de référence qui régit un Parc naturel régional, elle résume le projet de territoire pour douze ans, consigne les priorités du Parc en matière de protection de l'environnement, d'aménagement du territoire, de développement économique et social et d'accueil touristique. Opposables aux documents d'urbanisme depuis 1993, les chartes peuvent ainsi empêcher des projets d'aménagement non compatibles avec les objectifs de la charte. En 2016, à l'issue des 3 premières années de mise en œuvre de la charte, une évaluation intermédiaire avec bilan a eu lieu.
- Les partenariats avec les associations : Pierres Sèches de Faugères, association sauvegarde du patrimoine des hauts cantons de l'Hérault ; le réseau des jardiniers du PNRHL ;  ainsi qu’avec le CAUE* du Tarn (énergie), (le CAUE, Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement est un organisme départemental créé à l’initiative du Conseil général dans le cadre de la loi sur l’architecture de 1977. Le CAUE est investi d’une mission de service public) ; et l’association des Parcs du Massif Central (tourisme/itinérance).

- Un point d’actualité a également été fait sur le développement de la marque « Valeurs Parc naturel régional » : intégration de nouveaux producteurs, campagne d’affichage au printemps.

- Une demande de subvention a également été validée, pour animer les actions relatives à la forêt (charte forestière de territoire)."

mercredi, 04 janvier 2017

[ZÉRO PHYTO] : Bonne année pour la nature !

STOP AUX PESTICIDES DANS LES LIEUX PUBLICS ET PLACE AUX ALTERNATIVES !

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et l’État ne peuvent plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l'entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé.

Afficher l'image d'origine

 VOIR L'INTERVIEW DE JOËL LABBÉ 

SÉNATEUR DU MORBIHAN

Rappel des faits : une procédure législative de longue haleine 

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries. De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. A noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.

Depuis hier, plus aucune commune n’a le droit d’utiliser ou de faire utiliser des pesticides de synthèse dans ses espaces verts, promenades, forêts et voiries. Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan et à l’origine de cette loi, nous explique, pourquoi il a souhaité déposer cette loi et comment elle devra se mettre en place.

Et maintenant ? Quels impacts pour les acteurs publics ?

Si de nombreuses collectivités, dont des communes de toutes tailles (Versailles, Strasbourg, Mouans-Sartoux, Grande-Synthe, Paris…), ont déjà dit stop aux pesticides en se tournant vers les alternatives, d’autres n’ont pas encore franchi le cap. Or le printemps va arriver à grands pas, et si ces collectivités ne prennent pas les mesures qui s’imposent, elles vont se retrouver hors la loi.

L'initiative « 0phyto 100%bio » souhaite donc rappeler à toutes ces collectivités françaises qui seraient tentées d’avoir recours, cette année encore, aux pesticides de synthèse, leur obligation de respecter cette loi qui constitue une réelle avancée pour la protection de l’environnement et surtout de la santé des professionnels des espaces verts comme des citoyens.

Les organisations partenaires invitent les citoyens à interpeller les maires de leur commune sur ce sujet et à inciter les communes qui le souhaitent à se signaler sur le site sur www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr

Pour plus d’informations consultez la campagne « 0phyto 100%bio » www.0phyto-100pour100bio.fr

Consultez également le « kit collectivité » destiné à accompagner les communes à passer au 0 phyto et à l’introduction de produits bio dans la restauration collective.

 CONSULTER LA CARTE DES VILLES ET VILLAGES SANS PESTICIDES

CONSULTER LE « KIT COLLECTIVITÉ » 

Joël Labbé - Zéro phyto

Guillaume Bodin 

QUI SUIS-JE ?

J'étais ouvrier viticole sur des domaines en bio et en biodynamie avant de me lancer dans la réalisation de films documentaires ! Amoureux de la nature et épicurien, je me suis dit qu'il fallait faire ma part dans ce monde afin de sensibiliser le maximum de personne à la préservation de l'environnement et à une alimentation de qualité. J'ai déjà réalisé "La Clef des Terroirs" en 2010 qui explique le travail de vignerons en bio et en biodynamie, ainsi que "Insecticide Mon Amour" en 2015 qui parle du problème des traitements systématiques des vignes aux insecticides et dont l'affaire d'un vigneron (Emmanuel Giboulot) ayant refusé de traiter avait fait la une de la presse en 2014 ! Je réalise depuis un peu plus d'un an un documentaire "Zéro Phyto 100% Bio", soutenu en novembre par plus de 1500 personnes et les associations Bio Consom'acteurs, Agir Pour l'Environnement et Générations Futures, qui sortira en salle en novembre 2017 et qui sera en avant-première dès le mois de mars 2017 un petit peu partout en France.

J'ai créé ma propre petite structure de production de films pour être le plus indépendant possible : Dahu Production (Je suis savoyard... Pour ceux faisant le lien avec l'animal !). Cette structure est membre d'une Coopérative d'Activités et d'Emploi (CAE) annécienne exploitant sous la forme d'une Société Coopérative et Participative (SCOP) au nom d'Amétis. J'ai préféré intégrer une Coopérative d'Activités et d'Emploi plutôt que de créer ma propre structure car je pense qu'il devient urgent de faire de l'économie collaborative et ce système de la CAE exploitée sous la forme d'une SCOP répond à mes convictions en matière de partage.

Bonne année à tous et à la nature :-)

Guillaume Bodin

vendredi, 14 octobre 2016

Vieussan : Annette du Pin nous a quitté

Annette a définitivement quitté le Pin, ses amis et la maison de son enfance.

Anne Marie, que tout le monde connaît sous le prénom affectueux d' Annette, a connu une jeunesse difficile. Orpheline de père à 17 ans, elle a vécu avec Reine sa mère, à qui elle prodigua jusqu'à sa mort des soins attentifs.

Mariée, elle travaillait dans la vigne tout au long du jour, rentrant après sa rude besogne pour s'occuper de ses deux filles et de la maisonnée.

annette farenc,décès de annette farenc,le pin,vieussanAnnette avait su garder son sourire a travers les épreuves de la vie (photo vidéo cantons d'oc)

Guy son mari décédé à 58 ans la laisse veuve et elle connaîtra d'autres nombreux deuils, perdant l'une de ses filles encore jeune. Traversant ses multiples épreuves, son naturel optimiste l'aide à surmonter tous les aléas, ainsi que les soucis de santé qui l'ont ensuite assaillie.

Dans sa maison familiale, la retraite venue, Annette avait su garder son sourire a travers les épreuves de la vie. Elle a vécu le bonheur calme qu'elle aimait, soignant ses poules et cultivant son jardin de fleurs.

Ces derniers mois la maladie l'a terrassée, laissant dans la tristesse sa fille Marie France qui vivait près d'elle, l'assistant tous les jours, jusqu'à ses derniers moments.

À sa fille, ses proches et ses amis, nous présentons nos sincères condoléances.

vendredi, 07 octobre 2016

Vieussan : à Miravel, de vraies vacances, comme tout le monde

Le 9 octobre prochain est consacrée Journée Mondiale du handicap. La protection des droits et de la dignité, l’accès aux loisirs et à la culture* pour les personnes handicapées n’est pas toujours facile.

Encadré par des éducateurs du GREAT, Groupement Régional d'Éducation et d'Aide par le Tourisme, association qui organise des vacances adaptées, un groupe était accueilli au Domaine de Miravel pendant 3 semaines.

vieussan-le-domaine-de-miravel-lieu-privilegie-pour-accueill_745510_510x255.jpgOuvert à tous au cœur de la nature, Miravel offre un accueil privilégié en gestion écologique

Pour François, leur hôte, un grand nombre de questions se sont posées. La variété des handicaps, mentaux, visuel ou de mobilité amenait à tester le plan de mise en conformité du domaine (démarche obligatoire pour tout établissement recevant du public, ERP). 

« Si la démarche était un peu complexe et demandait un gros travail, nous avions néanmoins rencontré une écoute et des réactions constructives auprès des services dédiés de la Préfecture et notre dossier nos plans et nos demandes raisonnables de dérogation et d’adaptations ont été validés par elle. »

vieussan-le-domaine-de-miravel-lieu-privilegie-de ressourcement.jpgPour le droit  de tous aux loisirs, François ouvre le jardin privilégié de Miravel

« La confrontation avec la réalité d’un grand groupe de handicapés adultes de 30 à 60 ans a conduit à réaliser à chaud quelques équipements complémentaires. Nous avons appris que chacun d'eux est un cas unique et demande beaucoup d‘écoute. Les handicapés ne sont pas handicapés du cœur, ils prennent grand soin les uns des autres.»
Leur émotivité, souvent forte, les fait réagir plus vite et plus fort que la moyenne, comme des enfants.

ils se tiennent la main.jpg

« Nous passons nos vacances en famille avec les handicapés, déclare l'une des enfants des éducateurs du groupe. Ce sont des adultes, mais ils sont comme nous, nous nous comprenons. »

Ce public différent a ainsi bénéficié de vraies vacances comme tout le monde et avec tout le monde. La plupart d’entre eux travaillent dans des ESAT, avec des métiers protégés. Certains sont mariés, mènent des vies de famille.

« Les efforts d’un petit groupe d’hommes et de femmes de bonne volonté, généreux et compétents, conservent un tissu social digne de ce nom. Ces héros du quotidien peuvent renverser la vapeur, affirme François.

Ce séjour de vacances adaptées au domaine de Miravel a été pour nous une grande leçon concrète, rappelant qu’il n’y a pas de développement durable si on laisse un tiers de la population sur le bas-côté. »

Plus d'info :

*L’accès à la culture pour les personnes en situation de handicap n’est pas toujours facile. Bâtiments non adapté, explications trop compliquées, personnel non formé,... que dit la loi sur l’accessibilité culturelle ?

CULTURE ET HANDICAP, LA RÉGLEMENTATION

1948 – ONU – Déclaration Universelle des droits de l’homme, art 27 : « Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté »

1993 – ONU – Résolution n°48/96 du 20 décembre 1993, règle 10 : « Les Etats feront en sorte que les handicapés soient intégrés dans les activités culturelles et puissent y participer en toute égalité. »

2002 – France – Loi de modernisation sociale, art 53 : « L’accès du mineur ou de l’adulte handicapé physique, sensoriel ou mental aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens, notamment […] aux loisirs, au tourisme et à la culture constituent est une obligation nationale.

2007 – ONU – Convention relative aux droits des personnes handicapées, art 30 : « Les États Parties reconnaissent le droit des personnes handicapées de participer à la vie culturelle, sur la base de l’égalité avec les autres » et « Les États Parties prennent des mesures appropriées pour donner aux personnes handicapées la possibilité de développer et de réaliser leur potentiel créatif, artistique et intellectuel, non seulement dans leur propre intérêt, mais aussi pour l’enrichissement de la société »

2005 – France – Loi du 11 février 2005 : La loi oblige les établissements accueillant du public à se rendre accessibles pour tous, quelque soit le handicap. Les établissements ont un délai de 10 ans pour se conformer à la loi. Parmi les établissements recevant du public, on inclut bien sûr les établissements culturels, tels que les musées, les théâtres, les monuments historiques, les bibliothèques, etc...

LA COMMISSION CULTURE ET HANDICAP

Depuis 2001, une Commission « Culture et Handicap » a été créée afin de rassembler les différentes parties prenantes (ministères chargés de la Culture et des personnes en situation de handicap, établissements médico-sociaux, structures culturelles, associations de personnes handicapées, collectivités territoriales…) et réfléchir au moyen d’améliorer l’accessibilité artistique et culturelle aux personnes en situation de handicap.

En 2003, cette Commission a notamment publié une Charte d’accueil des personnes handicapées dans les lieux culturels. Cette charte permet d’aider les établissements culturels à bien comprendre les enjeux de l’accueil d’un public en situation de handicap et donne des pistes de réflexion pour les rendre accessibles.

Les congés payés désignent les périodes de congé au cours desquelles le salarié est payé par l'employeur en raison d'une obligation légale dans certains pays.

Apparus en France le 20 juin 1936 et en Belgique dès le 8 juillet suivant, les congés payés sont une innovation sociale majeure dont certaines prémices étaient apparues dans des conventions collectives en Allemagne dès le début du xxe siècle. Cette législation sociale est liée à l'avènement du Front populaire en France. Au début du xxIe siècle, les congés payés existent dans de nombreux pays. (source wikipédia)

mardi, 07 juin 2016

Hauts Cantons : Nuit Debout à Saint-Pons

Nuits-Debout aura lieu dans les Hauts Cantons, à Saint-Pons-de-Thomières, mercredi 08 juin 2016 à compter de 18 h 30, sur le parvis de la mairie.

Afficher l'image d'origine

Le message à transmettre "On ne lâche rien , mais rien de rien ....." Pierre Blondeau

contact : lacigale.stpons@gmail.com

Dernières infos : "Les Nuit Debout font le mur - Durant la nuit du 25 au 26 mai, le collectif Saint-Ponais Nuits debout a retroussé ses manches et pris la truelle..." http://la-commune.over-blog.com/

 

mercredi, 01 juin 2016

Votre chronique : Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Communiqué par le 27 mai 2016

"Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

COP 21 et persistance d’un modèle de consommation obsolète 

Déjà en amont de la COP21, Pierre Rabhi exprimait ses doutes quant à son efficacité. Le fondateur du mouvement Colibri était assez pessimiste sur le sujet : « Il ne sortira rien de cette énième grand-messe. J’ai du mal à croire que les changements structurels nécessaires y soient actés ». Car, pour lui, la COP21 ne s’attaque pas « aux sources des déséquilibres ».

Quelles sont alors les sources de ce déséquilibre à la fois écologique, mais aussi économique (entre les pays du Nord et du Sud, par exemple) ? Selon le sage paysan, c’est notre modèle économique même et notre façon de consommer. Il en appelle donc à « quitter le culte de la croissance indéfinie ».

Arrêter d’en vouloir toujours plus : la seule solution 

Seule solution pour s’en sortir, quitter ces pratiques effrénées de consommation, pour se tourner vers d’autres solutions plus durables et modérées dans leur fonctionnement : « Il faut entrer dans une nouvelle ère, celle de la modération : modération de la consommation et de la production ». Au rang des choses à supprimer : la pêche industrielle, l’agriculture intensive, etc.

Une nouvelle façon de consommer et de créer de la richesse doit être mise en place, selon Rabhi. Et cette nouvelle façon, c’est l’agroécologie, concept qu’il défend depuis longtemps. Cette nouvelle vision de l’agriculture promeut le compostage, la pluriculture, la recherche de complémentarité entre les espèces, la réintroduction des haies, etc. Une  façon de cultiver la terre qui a déjà fait ses preuves, notamment lors de la mission qu’il a menée en 1981 au Burkina Faso, avec son association Terre et Humanisme : l’expérience a permis aux paysans burkinabés de retrouver une autonomie alimentaire, qu’ils peinaient à atteindre lorsqu’ils essayaient de se développer selon les lois de la mondialisation.

20467223

Ce qui l’inquiète : la récupération de cette idéologie par les multinationales

L’idée de l’agroécologie se répand de plus en plus dans les médias, dans les discours des politiques, dans celui des grands groupes, etc. Une évolution qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne réjouit pas son chantre tant que cela. Pierre Rabhi considère l’adoption de ce discours comme un leurre des grandes multinationales, qui se cachent derrière du greenwashing.

« L’agroécologie, ne se résume pas à des techniques, mais répond à une éthique de vie qui consiste à préserver la terre en tant que patrimoine », déclare-t-il, nous rappelant aussi la composante humaine de l’agroécologie, que certaines grandes entreprises négligent toujours, alors même qu’elles prétendent aller vers une agriculture plus durable. Une agriculture plus équilibrée passera par l’arrêt de l’exploitation de l’humain, pense l’agronome algérien.

Contre l’agriculture industrielle : les initiatives citoyennes

Désillusionné sur le pouvoir des initiatives gouvernementales et internationales, comme la COP21, Pierre Rabhi n’est pourtant pas pessimiste. Il entrevoit une lueur d’espoir au bout du chemin : les initiatives citoyennes. Selon le sage de l’agroécologie, c’est par le bas que se fera la révolution de demain.

« La société civile est en train de se forger un nouvel imaginaire face à un système à bout de souffle, dont le déclin se traduit par la montée du chômage, de la pauvreté et de nombreux déséquilibres. (…)Les innovations sociales qui se multiplient sur les territoires, dans l’écologie, les énergies renouvelables, l’éducation… sont autant d’expérimentations qui vont assurer le futur», décrypte Pierre Rabhi.

C’est pourquoi lui-même souhaite épouser le mouvement et lui fournir un nouveau souffle. Au micro du Monde, il confie envisager de «lancer une plate-forme citoyenne, un forum civique qui révélera tout ce qu’entreprend la société civile. Un inventaire dynamique des alternatives, en quelque sorte, qui permettra, quelques mois avant les échéances de 2017, de montrer aux politiques ce que font les citoyens ».

coups-projecteur-image-copy10-big

À quand un véritable support politique ? 

Pour Rabhi, on l’a compris, l’initiative vient d’en bas, des citoyens qui prennent conscience de l’obsolescence d’un modèle économique. Mais pour que cette révolution verte soit véritablement mise en place, il faudrait que ces initiatives qui viennent « par le bas », remontent « vers le haut » : « Si nous avions des politiques intelligents, ils appuieraient ces initiatives qui émanent de la société civile ». 

Rien n’est moins sûr en cette période de crise : entre élections présidentielles qui approchent et incompréhension des politiques, l’agroéconomie peut encore attendre. Il n’y a, pour s’en convaincre, qu’à se rappeler les mots récents de Sarkozy, qui définit l’agroécologie comme « une véritable obsession pour la destruction de notre puissance agricole qui serait remplacée par la possibilité donnée aux bobos d’aller faire leurs courses à la ferme dans le cadre des circuits courts ». Une analyse qui passe fondamentalement à côté d’une tendance émergente et dynamique de notre nouvelle société.

Cette incompréhension des sphères politiques conduit à l’immobilisme vis à vis de l’écologie et de l’industrie alimentaire. Pourtant, selon Rabhi, « il y a urgence. Car ce n’est pas la planète qui est en danger, mais l’humanité. La Terre, elle, en a vu d’autres ».

Sources : Interview de Rabhi par Le MondeLe mépris de Nicolas Sarkozy pour l’agroécologie

 

 

mardi, 26 avril 2016

Mons-la-Trivalle : une journée bio avec les jardins de Gus à la Tanek

Ce dimanche 1er mai, sera une journée exceptionnelle pour La Tanek : la petite boutique associative qui regroupe la riche exposition des produits du terroir et de l’artisanat locaux sera agréablement reverdie par la luxuriance et le parfums des végétaux.

La venue de Gus à la Tanek annonce toujours un été fertile.JPGLa venue de Gus à la Tanek annonce toujours un été fertile

Les jardins de Gus continuent leur vocation nourricière et viennent embellir toute la saison des jardiniers amateurs de vie saine, nombreux parmi les habitants les Hauts Cantons de L'Hérault.

La Tanek a changé de commune, transportant de Vieussan à Mons toutes ses productions locales, et , comme chaque année se fait une fête d'accueillir Gus et ses plants de culture biologique.

Plants de légumes bio : tomates, aubergines, courgettes, poivrons et bien d'autres, de variétés diverses, des traditionnelles aux plus exceptionnelles, et aussi des aromatiques classiques et originales et des plants de fleurs, promesse d'un bel été...

Le choix sera grand et Gus, égal à lui-même, sera là dans toute son authenticité pour accueillir les jardiniers d'un jour comme les plus experts !

La Tanek, désormais située face à la Crèche de Mons-la-Trivalle attendra de nombreux amateurs à ce sympathique rendez-vous de nature de 10 h à 19 h dimanche 1er mai.
Contact La Tanek :  tel. 07 68 41 09 39.

GUS 1°mai 16 n°2.jpg

vendredi, 22 avril 2016

Votre chronique : Journée de la Terre ce 22 Avril 2016 - "Des arbres pour la Terre" -

Journée internationale de la Terre nourricière 22 avril

"Cette année, la Journée de la Terre nourricière coïncide avec la cérémonie de signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, organisée au Siège des Nations Unies à New York. Cet Accord a été adopté par l’ensemble des 196 parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques lors de la COP21 à Paris le 12 décembre 2015. Dans cet Accord, tous les États s’engagent à œuvrer pour limiter la hausse globale des températures sous la barre des 2°C – voire même 1,5°C dans la mesure du possible, considérant la gravité de la situation. Cette cérémonie est organisée le 1er jour où l’Accord est ouvert à signatures afin de s’assurer que celui-ci entre en vigueur dès que possible.

See original image

L’expression « Terre nourricière » est communément utilisée pour désigner notre planète dans de nombreux pays ou régions, ce qui reflète l’interdépendance entre les êtres humains, les autres espèces vivantes et cette planète que nous partageons tous. Soulignant que la Journée de la Terre est célébrée chaque année dans de nombreux pays, l’Assemblée générale a décidé de désigner le 22 avril Journée internationale de la Terre nourricière en 2009, dans sa résolution A/RES/63/278.

Journée de la Terre 2016

Thème 2016 : Des arbres pour la Terre

La Journée de la Terre a été célébrée aux États-Unis dès 1970. Elle est organisée par le "réseau Earth Day EN". Sa mission est d’élargir et diversifier le mouvement mondial en faveur de l’environnement et d’en faire le moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger la Terre pour les générations futures. Avec les yeux tournés vers le 50e anniversaire, le thème de cette année fixe l’objectif de planter 7,8 milliards d’arbres d’ici les 5 prochaines années.

Pourquoi des arbres ?

Les arbres aident à lutter contre les changements climatiques
Ils absorbent l’excès de CO2 de notre atmosphère. En un an, un hectare d’arbres adultes absorbe la même quantité de CO2 produite par l’émission d’une voiture parcourant 80 000 km.
Les arbres aident à filtrer l’air que l’on respire
Les arbres absorbent les odeurs et les gaz polluants (oxyde d’azote, ammoniac, dioxyde de soufre et ozone) et filtrent les particules de l’air grâce à leurs feuilles et leur écorce.
Les arbres nous aident à lutter contre les pertes d’espèces
En plantant des arbres adaptés au milieu naturel, nous pouvons lutter contre les pertes d’espèces et connecter des habitats entre des parcelles de forêts.
Les arbres aident les communautés et les moyens de subsistance
Les arbres aident les communautés à atteindre une durabilité économique et environnementale tout en fournissant de la nourriture, de l’énergie et des revenus."

  logo  15.jpg  Voir la vidéo : « Journée mondiale de l'environnement»

   Réalisation Vidéo Cantons d'Oc  

  Musique : Beer Belly Blues By John Deley