compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 18 décembre 2017

Votre chronique : réflexion sur le contenu du registre d’enquête publique du SAGE Orb

Réflexion d'un riverain autour du Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SAGE) de l’ORB

"Ce schéma d’aménagement et de gestion de l’eau du fleuve Orb concerne 105 communes situées sur le bassin versant de l’Orb ; mais surtout sur les affluents du Jaur et de la Mare au pied du Caroux et de l’Espinouse, dans le cadre de la gestion de la qualité et la quantité de l’eau eau potable et assainissement  et de la protection contre les inondations ( GEMAPI).... Merci de faire passer..." D. B.

Image associée

« Avec le réchauffement de la planète et ses conséquences, l’EAU est au centre de toutes les
préoccupations à tous les niveaux. L’eau, un BIEN COMMUN, doit être préservée de toute urgence. Les
monts de l’Espinousse, Caroux, Somail, Escandorgue recueillent les pluies cévenoles du Massif Central
méridional. (Le cycle de l’eau de la montagne à la mer méditerranée )
Récemment, une enquête publique s’est déroulée pour étudier toutes les problématiques concernant
l’eau du grand bassin versant de l’Orb, fleuve côtier à l’ouest du département 34 (http://www.vallees-orb-libron.fr/). Un fleuve bien irrigué qui va généreusement alimenter de surcroît la nappe de l’Astien et transférer de l’eau aux communes du Minervois ainsi qu’aux stations littorales entre Narbonne et Gruissan.

Le premier schéma d’Aménagement et de Gestion de l’EAU ( SAGE) est mis en place en 2017, grâce à
la création d’un Etablissement Public qui remplace le Syndicat Mixte de la vallée de l’Orb. Ce schéma
d’aménagement est coordonné avec le Schéma directeur de l’agence de Bassin Rhône- Méditerranée
(SDAGE).

L’enquête publique, qui vient de se dérouler du mois de novembre au 8 décembre, a concernées 105
communes de l’ouest héraultais ; communes toutes traversées par des rivières, ruisseaux, et tout un
chevelu de petit riu formant le grand bassin versant de l’Orb et du Libron. L’eau des montagnes
alimentent les nappes phréatiques et les sources, qui elles mêmes alimentent les canaux, béals et
pesquiers construits par l’homme.

Dans cette géographie locale, le contrôle de l’eau et sa distribution demandent une gestion programmée sérieuse, que l’administration à du mal à mettre en place . La vétusté du réseau s’accroît, la qualité de l’eau potable se dégrade ; la situation devient critique , face à des administrateurs de l’eau qui sont en incapacité d’y remédier.

A qui l’eau appartient-elle ?

Lors de l’enquête publique, quelques remarques critiques qui ont été énoncées, méritent d’être
soulignées :
• Une demande d’approche locale et montagnarde, pour ne pas se laisser se dominer par l’aval et ses
objectifs particuliers. L’amont est au cœur du système eau avec ses sources, ses nappes et réservoirs
en eau , sa zone humide, la dynamique des rivières , l’oxygénation de l’eau, et ses ripisylves
écologiques. Une bonne coopération interprofessionnelle et politique est primordiale au développement
et à l’entretien des zones de montagne riche en potentialité.
• Il faut rendre moins opaque les services publics liés aux équipements et infrastructures (ouvrages
d’adduction, de collecte d’eau ou d’assainissement).
• Privilégier la création de bassins réservoir et les équipements de potabilisation de l’eau sur place,
• Essayer de réduire le coût des réseaux longs et complexes et surtout de profiter de la qualité à
proximité de notre l’eau de Montagne. Pour cela, nos services compétents doivent s’appliquer à faire
avancer les projets d’intérêts généraux (PIG), en particulier l’entretien des rivières afin de parer aux
violentes inondations dûes aux fortes crues cévenoles et de se pencher sur la préservation des béals et
autres patrimoines hydrauliques.
• Il est à déplorer un manque de représentation et d’équité des diversités territoriales et des opinions
locales correspondantes au terroir, à sa géographie, à sa culture etc. ...entre le littoral et l’arrière pays
(départements 12 et 34)
• Il est à déplorer de constater, qu’au sein de la commission locale de l’eau (CLE), il n’y ait aucune
présence de représentants d’associations comme les ASA locales et autres associations sur
l’environnement et sur le cadre de vie (Trame verte et bleue : urbanisme, paysage...)

A nous citoyens de prendre conscience de l’enjeu capital de la survie de l’eau potable par notre propre
comportement en restant vigilants, critiques et actifs sur les décisions qui sont prises souvent d’une
façon un peu trop arbitraire pour nos gouvernants.

Notes
CLE, = commission locale de l’eau une structure administrative et politique du gouvernement de l’eau »

Plus d'infos

La région Méditerranée : un « hot-spot » du changement climatique

- http://www.partenariat-francais-eau.fr/comite-francais-un...

- http://www.partenariat-francais-eau.fr/en/our-productions/

- http://www.partenariat-francais-eau.fr/wp-content/uploads...

- http://www.partenariat-francais-eau.fr/en/wp-content/uplo...

Risque climatique et accès à l’eau en Méditerranée : presentation_du_seminaire_eau_septembre_2015.pdf

lundi, 20 mars 2017

Votre chronique : "le droit international des droits de l’homme énonce le droit à la santé "

Du 20 au 30 mars 2017 semaine pour le rappel des Alternatives aux Pesticides
 
nuit-grave-logo-gf
 
 
A l’initiative du collectif d’associations « Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides » et de l’association Générations Futures, cette semaine a pour objectifs d’informer sur les impacts des pesticides sur l’environnement et sur la santé, ainsi que de faire connaitre et de promouvoir les alternatives à leur utilisation.
 
OMS1

Des rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alertent... (lire la suite...)

"Si vous aussi, vous souhaitez que nos élu(e)s et futur(e)s élu(e)s s’intéressent à ce sujet, demandez aux candidat(e)s à l’élection présidentielle de protéger nos enfants des pollutions multiples et diverses !"

>>> Signez et relayez notre pétition <<<

Ce que les « Monsanto Papers » révèlent du Roundup LEMONDE.FR

La justice américaine a déclassifié des correspondances internes de la firme. Dès 1999, cette dernière s’inquiétait du potentiel mutagène du glyphosate.

Rarement hasard du calendrier aura été plus embarrassant pour une agence d’expertise. Dans le cadre d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Or le 15 mars, à la veille de la publication de cette documentation confidentielle, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) annonçait qu’elle ne considérait le glyphosate ni comme cancérogène ni même mutagène – c’est-à-dire capable d’engendrer des mutations génétiques.

Pour Monsanto, l’affaire est cruciale : le Roundup est la pierre angulaire de son modèle économique, fondé sur la vente liée de ce pesticide et des cultures transgéniques capables de le tolérer.

La rapporteuse spéciale sur le droit à l’alimentation de l’ONU dresse un réquisitoire des conséquences délétères des pesticides sur la faune, la flore et l’être humain. Un article de notre partenaire, Le Journal de l’Environnement. euractiv.fr

« Être tributaire de pesticides dangereux est une solution à court terme qui porte atteinte au droit à une alimentation suffisante et au droit à la santé des générations actuelles et des générations futures.» Hilal Elver n’a pas la notoriété d’u...  Afficher la suite ici

lundi, 10 octobre 2016

Nature : Les trois vallées

au croisement des 3 vallées noir et blanc.jpg
Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

mardi, 27 septembre 2016

Mons-la-Trivalle : interdiction de chasser le dimanche 2 octobre 2016

Francis Sigé président de l'ACCA, communique : Le Conseil d'Administration de l'Association Communale de Chasse Agréée de Mons La Trivalle rappelle aux chasseurs que toute chasse, au petit et grand gibier, sera interdite le dimanche 2 octobre 2016.

Cette interdiction rigoureuse est à respecter sur l'ensemble du territoire de l'Unité de Gestion n° 5 Sud (Caroux-Espinouse) ainsi que sur le secteur des Avants Monts, Unité de Gestion n° 6 ( rive droite des cours d'eau du Jaur et de l'Orb )

actualités, associations, chasse,pêche, hauts cantons d'oc, mons-la-trivalle, traditions, a.c.c.a., association communale de chasse agréée, mons la trivalle, local de chasse, conseil d'administrationL'espace autour du Caroux, territoire privilégié de chasse et de randonnée

La décision est appliquée par mesure de sécurité, suite à la Randonnée Pédestre Départementale organisée ce jour là, dimanche 2 octobre 2016, avec départ et arrivée place de La Gare, face à la mairie annexe de Mons-la-Trivalle.


mercredi, 18 mai 2016

Mons-la-Trivalle : "Écarts dans la Vallée" invite à son vernissage au Comptoir Associatif

Les nombreux artistes de la vallée groupés en collectif, ouvrent leurs ateliers pour un long week-end : « Écarts dans la Vallée » permettra de venir à leur rencontre, de mieux les connaître et de découvrir leurs œuvres.

Le Comptoir Associatif accueille les artistes
Le Comptoir Associatif accueille les artistes

« Pourquoi chercher à s'égarer quand les chemins sont balisés ? Parce que il n'y a que là où l'on s'est égaré q'on a une chance de se retrouver.
Mais se retrouver où ? À l'écart des grands axes et des petits trop parcourus, chez des artistes par exemple quand leurs ateliers souvrent. »

Ainsi, Els Knockaert, peinture - portrait et Antonio Sclano peinture à Olargues, Pablo Quedad, ''ferraillogue'' - sculpture sur métal, Marie Hélène Roger peinture - sculpture et Petra Schubert peinture - sculpture - Land-Art à Mons le Trivalle, Yves Alleaume peinture - sculpture, Felip Costes peinture, Karl Michaelis sculpture et Pascale Soulas peinture - sculpture à Colombières sur Orb, seront heureux d'accueillir le public dans leurs ateliers respectifs, le samedi 21 et le dimanche 22 mai.

Les visites se dérouleront de 11 h à 19 h.

Cet événement itinérant « Écarts dans la Vallée » permettra de découvrir pour l'occasion les paysages printaniers de la vallée, d’Olargues à Colombières sur Orb.

Le vendredi 20 mai à 18 h 30, les artistes vous invitent au vernissage qui aura lieu au Comptoir Associatif, place du platane à Mons la Trivalle.
Contact tel : 06 73 19 57 47

vendredi, 22 avril 2016

Votre chronique : Journée de la Terre ce 22 Avril 2016 - "Des arbres pour la Terre" -

Journée internationale de la Terre nourricière 22 avril

"Cette année, la Journée de la Terre nourricière coïncide avec la cérémonie de signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, organisée au Siège des Nations Unies à New York. Cet Accord a été adopté par l’ensemble des 196 parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques lors de la COP21 à Paris le 12 décembre 2015. Dans cet Accord, tous les États s’engagent à œuvrer pour limiter la hausse globale des températures sous la barre des 2°C – voire même 1,5°C dans la mesure du possible, considérant la gravité de la situation. Cette cérémonie est organisée le 1er jour où l’Accord est ouvert à signatures afin de s’assurer que celui-ci entre en vigueur dès que possible.

See original image

L’expression « Terre nourricière » est communément utilisée pour désigner notre planète dans de nombreux pays ou régions, ce qui reflète l’interdépendance entre les êtres humains, les autres espèces vivantes et cette planète que nous partageons tous. Soulignant que la Journée de la Terre est célébrée chaque année dans de nombreux pays, l’Assemblée générale a décidé de désigner le 22 avril Journée internationale de la Terre nourricière en 2009, dans sa résolution A/RES/63/278.

Journée de la Terre 2016

Thème 2016 : Des arbres pour la Terre

La Journée de la Terre a été célébrée aux États-Unis dès 1970. Elle est organisée par le "réseau Earth Day EN". Sa mission est d’élargir et diversifier le mouvement mondial en faveur de l’environnement et d’en faire le moyen le plus efficace pour bâtir un environnement sain et durable, faire face aux changements climatiques et protéger la Terre pour les générations futures. Avec les yeux tournés vers le 50e anniversaire, le thème de cette année fixe l’objectif de planter 7,8 milliards d’arbres d’ici les 5 prochaines années.

Pourquoi des arbres ?

Les arbres aident à lutter contre les changements climatiques
Ils absorbent l’excès de CO2 de notre atmosphère. En un an, un hectare d’arbres adultes absorbe la même quantité de CO2 produite par l’émission d’une voiture parcourant 80 000 km.
Les arbres aident à filtrer l’air que l’on respire
Les arbres absorbent les odeurs et les gaz polluants (oxyde d’azote, ammoniac, dioxyde de soufre et ozone) et filtrent les particules de l’air grâce à leurs feuilles et leur écorce.
Les arbres nous aident à lutter contre les pertes d’espèces
En plantant des arbres adaptés au milieu naturel, nous pouvons lutter contre les pertes d’espèces et connecter des habitats entre des parcelles de forêts.
Les arbres aident les communautés et les moyens de subsistance
Les arbres aident les communautés à atteindre une durabilité économique et environnementale tout en fournissant de la nourriture, de l’énergie et des revenus."

  logo  15.jpg  Voir la vidéo : « Journée mondiale de l'environnement»

   Réalisation Vidéo Cantons d'Oc  

  Musique : Beer Belly Blues By John Deley

dimanche, 10 avril 2016

Hauts-Cantons : votre chronique... la vie... envers !

Imagina.jpgPhoto Imagina

mardi, 29 mars 2016

Mons-la-Trivalle : appel aux créateurs des trois vallées

Le foyer rural et la mairie préparent le premier salon d'arts plastiques des artistes des trois vallées, exposition qui aura lieu dans la salle polyvalente du 15 au 22 octobre 2016.
« À cette occasion, précisent les organisateurs, nous sommes à la recherche de créateurs en peinture, dessin, céramique, sculpture, mosaïque, photo...»

au croisement des 3 vallées.jpgLa rencontre des créateurs des 3 vallées aura lieu à Mons-La-Trivalle   

Cet appel part du désir de mettre en commun les ressources, d'organiser des expositions, de faire rencontrer les talents amateurs ou professionnels, nombreux dans la région.
 
Ainsi sont proposées, dans l'esprit du foyer rural, des rencontres et des expériences à partager. À la croisée des chemins de l'art et de la culture, la programmation mettra en lumière les créateurs plasticiens des vallées de l'Orb, du Jaur et du Somail, des prix : de la mairie, du public et du salon seront distribués.

«Afin de préparer cet événement important de la rentrée 2016, faites-vous connaître dès aujourd'hui, rappellent Danielle Hocquet et Josy Bouisson, vous recevrez fin avril le règlement et les fiches d'inscription pour finaliser votre participation. Le droit d'accrochage étant de 20 euros, la clôture des inscriptions le 30 juillet. »

Contact : Danielle Hocquet, tel. 04 67 97 75 18, mail. dhocquet@yahoo.fr ou Josy Bouisson : tel. 06 71 67 62 65, mail : bouisson.gilbert@neuf.fr.

jeudi, 14 janvier 2016

Mons-La-trivalle - Orb-Jaur : Maryse a pris sa retraite après 38 ans de service au collège intercommunal

C'est avec un pincement au cœur que Maryse, a vu sonner l'heure de sa retraite et se retrouve quelque peu désœuvrée dans sa maison à Tarassac.

Maryse IMG_0474.JPGMaryse parmi les enfants de la cantine du collège qui était son domaine (photo Daniel F.)

Si certains abordent avec joie cette étape où leur vie professionnelle se termine, Maryse ne savoure pas vraiment ce loisir qui s'impose. Aide cuisinière au collège intercommunal, elle a nourri 2 générations d'enfants des vallées de l'Orb et du Jaur.

"Je suis née à Maurouls et quand l'école au village a fermé, je suis allée à l"école primaire à Olargues, en CE2 en 1958, puis au collège.

tarassac,mons-la-trivalle,maryse majri,olargues,collège,communauté de communes,cantine,cuisineUn joli souvenir de jeunesse : à 16 ans, Maryse a été élue "Miss Lacaune"

J'ai quitté le collège pour passer mon bac et j'y suis revenue pour y travailler en 1978, embauchée par l'association de parents d'élèves puis par le syndicat des écoles.

Marise photo 001.jpgC'était en 1980, Maryse et Régine sa collègue dans la cuisine rudimentaire du collège

À la cuisine j'ai commencé avec un matériel rudimentaire. Tous les enfants venaient manger, ceux de la maternelle, du primaire et du collège. On faisait tout, les sauces, les potages et de la vraie purée : on se pelait 25 à 30 kg de patates !»

Embauchée par l'association de parents d'élèves, puis par le syndicat des écoles, Maryse est devenue agent technique en 84. "J'en ai vu défiler des enseignants et j'ai donné à manger à des enfants dont j'avais connu les parents à la cantine !"

Maryse se souvient avec gratitude et tient à remercier les anciens maires des petites communes alentours qui ont lutté pour garder le collège, menacé de fermeture en 1980 par manque d'effectif.

Avec la création du syndicat intercommunal, Maryse est devenue agent technique en 1984. «J'en ai vu défiler des enseignants et j'ai donné à manger aux enfants après avoir servi les parents à la cantine ! »

Maryse IMG_0474 (2).jpg

Quand ils la croisent, ils l'interpellent : « Mamé, c'est toi qui nous a appris a aimer les épinards ! » Maryse est contente de cette reconnaissance : « Ça me fait plaisir, qu'ils m'appellent Mamé. On les leur faisait avec de la béchamel les épinards, de la vraie, comme à la maison, maintenant on n'a plus le droit, c'est fini, terminé ! il y a des granulés express. Et c'est obligatoire ! »

Elle se plaît à évoquer les bons souvenirs : « On peut dire que j'ai passé toute ma vie au collège. Ici, c'est pas comme en ville, ils sont gentils ces petits. J'ai connu deux générations, toutes les familles de la vallée. Ça me manque un peu. Il faut que je trouve quelque chose à faire ! »

tarassac,mons-la-trivalle,maryse majri,olargues,collège,communauté de communes,cantine,cuisine
Maryse, très émue, a fêté son départ, ici avec Régine, sa collègue depuis ses débuts

À son départ Maryse s'est fait une joie d'offrir un apéritif dînatoire. « Après 38 ans au service des communes, j'ai regretté l'absence des représentants de la Communauté, seule Arielle Escuret, maire de Mons-La-Trivalle était présente.»

Maryse l'avoue, c'est une page qui se tourne. Généreuse et active, elle a besoin de prendre ses repères. Avec son caractère dynamique, on peut gager qu'elle saura rester impliquée activement dans la vie locale et tous lui souhaitent une excellente retraite.

jeudi, 17 décembre 2015

Mons-la-Trivalle : l'écho de Noël retentira autour de la Chapelle de la Voulte

Le dimanche 20 décembre 2015, à 17 h 30, dans la petite chapelle de la Voulte suspendue au confluent de l'Orb et du Jaur, l'ensemble Tafanari propose un concert « a la candèla ».

« Organisé avec la participation de l'association des Amis de la Voulte, le concert est sans électricité, sans chauffage mais avec vin chaud, petits gâteaux, chandelles et belle musique, » se plaît à dire Pascale au nom de Tafanari.

La chapelle de La Voulte domine les ruines de l'ancien château (3).jpgLa chapelle de La Voulte s'éveillera au «Sonar Nadalet », dans l'attente des étoiles de Noël

La chapelle de La Voulte résonnera ainsi des échos de Noël, et tous viendront à Mons La Trivalle « Sonar Nadalet » : chanter Noël avec un programme tout en nuances régionales, traversant les chaleureux Noëls de tous les pays et de tous les temps pour une durée d'une heure environ.

« Munissez vous de chandelles et couvrez vous chaudement, car la petite chapelle n'a pas l'électricité : « Écharpes, doudounes, chaussettes, bouillottes et « tot acquò » seront de rigueur ! précise Pascale, mais un vin chaud vous réconfortera à la sortie. »

Le répertoire au charme de toujours sera interprété par Hélène Bissière, accordéons ; Sophie Cadillon, chant et Violon ; Pascale Théron : Craba ou Bodega ( cornemuse occitane), Flûte et Clarinette Basse et d'autres invités bienvenus.

Pour un avant goût de la traditionnelle veillée de Noël, entrée en Libre Participation au chapeau.