compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 15 janvier 2017

Vieussan : « Qui était donc mon grand père, Jean Joseph Paul Roque ? »

Retrouver ses racines est une interrogation essentielle, d'autant plus attachante quand cette quête recèle un mystère.

Pour Monique, épouse Astier née Cazaledes, la partie occultée de sa généalogie autour de son grand père Jean Joseph Paul Roque, l'obsède.

Séducteur frivole ou amant sincère, pourra-t-elle découvrir sa personnalité ?

Qui était donc mon grand père Jean Joseph Paul Roque.jpgPour Monique,  son grand père Jean Joseph Paul Roque reste une énigme à élucider

« Je vais essayer de vous relater le peu que je connais : ma grand mère, Henriette Cazaledes Marie Claire est née à Cazouls les Béziers le 22 janvier 1883. Elle a eu 2 enfants naturels : Paul Henri Joseph Pierre Cazaledes, mon père, né à Barcelone le 28 mars 1903 et Claire Marie Rose Cazaledes, ma tante née à Béziers le 12 décembre 1904.

vieu,reconnaissance de paternité,famille,roque,cazaledes,combes,berlou,cazouls les béziers,saint pons de thomièresLe 22 janvier 1883 naissait Henriette Cazaledes

Henriette est décédée à Béziers des suites de l'accouchement, le 5 janvier 1905. Elle avait 22 ans !

Ses 2 enfants ont été reconnus par leur père Jean Joseph Paul Roque né à Béziers le 6 mai 1869. C'est lui, MON GRAND PERE dont je sais seulement qu'il est décédé à Béziers le 10 octobre 1906. »

Mais, la reconnaissance des 2 enfants d'Henriette n'était pas légale, le divorce de Jean Joseph Paul, en instance en Espagne n'était pas prononcé. Sa mère, Claire Roudigou, née à Cazouls le 24 avril 1844 et veuve de Jean Paul Roque, charcutier, né à Saint Pons le 29 janvier 1844, la fait annuler après la mort de son fils.

« Sur son lit de mort ma grand-mère Henriette a fait appeler ses parents, Bruno Cazaledes et Marie Boissezon, qui l'avaient rejetée et purement et simplement mise à la porte quand elle était enceinte, pour leur demander pardon et pour qu'ils s'occupent de ses 2 enfants. En sa mémoire ils ont appelé leur petite fille Henriette comme leur fille.»

C'est autour de la crèche de Noël au Pin que Monique a retrouvé le berceau de ses arrière-grands-parents maternels sur la commune de Vieussan à Boissezon.

- "Henri Cazaledes, né à Cazouls le 25 septembre 1857 et décédé le 17 février 1934 et Boissezon Marie Joséphine née à Cazouls le 8 février 1859 décédée à Cazouls le 24 février 1940 (fille de Boissezon Pierre et de Carrière Claire, sœur de Boissezon Zélie Emma née à Boissezon le 25 janvier 1881 épouse de Boissezon Joseph Pierre - mariés sous le régime dotal -acte Me Gabolde notaire à Olargues)
Zélie est la mère de Boissezon François Marie Joseph né le 14 juin ? et décédé à Cazouls le 10 mars 1931 laissant pour recueillir sa succession sa mère Zélie Emma et sa tante Marie Joséphine Boissezon (mon arrière grand-mère)
François est donc le cousin germain de ma grand-mère Henriette Cazaledes."

« En outre ma tante, Henriette a été mise en nourrice dans la famille Combes de Berlou qui habitait face à la cave coopérative. Je me souviens être allée acheter du vin chez eux. Je suppose que la sœur de lait de ma tante devait avoir sensiblement le même âge qu'elle.

Mon père et ma tante m'ont dit se souvenir s'être appelés Roque à l'école maternelle pendant quelques années et puis tout à coup s'être appelée Cazaledes. Je pense que pour eux cela a du être un traumatisme et une honte. c'est pour cela qu'ils avaient du mal a en parler et que j'ignore beaucoup de choses.

François Guiraud, ancien maire de Vieussan, était le filleul de mon père Paul. Il était venu à Cazouls lors des obsèques de mon père en 1977. J'ai le souvenir d'un monsieur très distingué. OUF ! je vous ai tout dit ! »

Henriette cazaledes  2016-02-29 12.06.04.jpg

Quelques documents anciens, de rares photos, quelques dessins précis de paysages, de délicats portraits tracés de la main légère d'Henriette, jeune fille romanesque.

Henriette Cazaledes.jpg

Ces lignes sensibiliseront peut-être des lecteurs : « Je pense qu'il est difficile de tisser les parentés tout cela est tellement vieux... Ce que je connais mal et que j'aimerais mieux démêler concerne la lignée de mon grand père Jean Joseph Paul Roque. »

Qui pourra aider Monique à retrouver des liens et réhabiliter la mémoire de celui dont elle ignore tout ?

samedi, 22 novembre 2014

Votre chronique : Cécile sainte patronne des musiciens...

music-clipart4.jpg

Jusqu’au Moyen-Age, le patron des musiciens était le pape Saint Grégory, mais quand l'académie de musique de Rome fut créée en 1584, elle fut placée sous la protection de Sainte Cécile. Ainsi s’établit sa vénération devenue universelle, comme patronne des musiciens. Enfin, depuis le 15e siècle, l’emblème de Sainte Cécile est devenu l’orgue.

logo 7.jpg

 Un peu de musique pour Sainte Cécile

 voir le blog Vidéo Cantons d'Oc,  clic sur le lien ci-dessous :

 « Sainte-Cécile le 22 novembre »

  

« Cécile naquit dans la noble famille pratiquante de Rome des Cœcilia. Riche, cultivée,fervente des arts, elle avait un talent tout particulier pour la musique... Sous les persécutions cruelles des chrétiens, perpétrées par l’empereur Marc-Aurèle, Cécile utilisa à sa maison pour prêcher la foi avec éloquence et convertir... Arrêtée, elle fut condamnée à mort.. Le soldat chargé de la décapiter perdit courage, et frappa à trois reprises, mais en vain. La loi romaine interdisant le quatrième coup, elle fut abandonnée gisant dans son sang et survécut trois jours... Cécile mourut le 22 novembre de l’an 230.»

musique,Sainte Cécile,Sculpteur : Stefano Maderno, Palestrina 1575 - Rome 1636Santa Cecilia, marbre, 1600 Sculpteur : Stefano Maderno, Palestrina 1575 - Rome 1636 

« Cécile fut inhumée dans la position exacte où elle expira, avec les doigts étendus, dans les catacombes de Saint Callixte... Les reliques de Cécile et Valérien sont réunies aujourd'hui sous le grand autel de l’église Sainte Cécile de Trastevere qui lui est dédiée.»

Sainte Cécile est l’une des martyrs des débuts de l’Eglise les plus vénérés, désormais patronne de la musique, des musiciens, des compositeurs, des luthiers, des chanteurs, des poètes et des brodeuses, célébrée le 22 novembre.cécile.jpg

samedi, 05 juillet 2014

Roquebrun : l'exposition sur « Les mariages d'antan » a fait des heureux

Une dizaine de nouveaux adhérents pour la bibliothèque ! Les bénévoles se réjouissent. C'est en venant admirer « Les mariages d'antan », dévoilés tout près des rayons de livres qui s'offrent au prêt que certains ont fait la découverte de ce service de proximité.

roquebrun,bibliothèque,vœux,bonne année,mariage,exposition

Ce premier mois de l'été, souvent dédié aux mariages au XXe siècle, l'est  encore quelquefois aujourd'hui.

Bien à propos, l'association Librinspir exposait à la bibliothèque ces instantanés de voiles blancs et certains ont pu y contempler une aïeule, y reconnaître le regard martial d'un ancêtre, bien droit dans le sobre costume.

roquebrun,bibliothèque,mariage,exposition

Autant de souvenirs nostalgiques et précieux, sortis des coffrets enrubannés pour s'exposer aux yeux émus et aux regards curieux. 

Cette exposition sur « Les mariages d'antan » a fait les beaux jours de la bibliothèque située 1 rue du Barry, au dessus de la poste. La prochaine exposition, plus dépaysante, permettra de découvrir le Cambodge à partir du 8 juillet.

L'adhésion à la bibliothèque est gratuite. Contact sur place aux heures d'ouverture :

Horaires d’été :  lundi et mercredi de 10 H à 12 H     

                          vendredi de 10 H à 12 H et  de 17 H à 19 H

adresse mail : bibliotheque.roquebrun@gmail.com 

samedi, 07 juillet 2012

Suzanne, la maman de "Tarzan", accueille Yanis, son 4e arrière petit fils

Assise sous le mûrierSuzanne se souvient : Née à Villespassan en 1933, c'est au baptême  de la fille de son amie Marie et d'Henry, un copain de Lucien, qu'ils se sont rencontrés.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

«J'avais 20 ans ! Lucien venait me voir à bicyclette, 40 km !»

« On était nombreux dans la famille : 8 enfants, 5 filles et 3 garçons. Je suis allée à la vigne à 14 ans, dès que j'ai fini l'école. » 

Lucien était exploitant et ouvrier agricole à Tarassac. «Je l'ai connu au mois d'août,  en 1954, on s'est fiancés au mois de décembre et au mois d"avril on s'est marié.»

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

Lucien avait 29 ans et avait toujours vécu avec ses parents. "Je suis venue habiter à Tarassac, dans leur maison.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

Ça m'a changée. On s'entendait, des fois oui des fois non, comme tous. Comme il avait de la propriété il n'a jamais voulu partir" ajoute Suzanne.

Nicole est née en 57, Brigitte en 59, Christine et Jean Luc, les jumeaux, en 1965. 

Il n'y avait pas de voiture. On allait à mobylette, ou à pied . «J'allais aux châtaigniers avec les jumeaux sur la poussette et les 2 petites marchaient de chaque côté, une portait le pain, l'autre l'eau. On y passait toute la journée puis Lucien venait avec la charrette chercher les châtaignes, le soir on  les triait. Pareil pour les cerises.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

 «Il y avait la vigne, on était une grande colle. On déposait le raisin dans les cuves, par la cuisine et ils  descendaient dans la cave. On faisait notre vin.Je n'arrêtais pas !»  confie Suzanne fière de son labeur.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

http://monslatrivalle.blogs.midilibre.com/media/01/02/1157566165.jpg

Nicole a 2 enfants : Séverine qui a 2 filles, Chloé, championne de gymnastique en région Rhone-Alpes et Carla, Gymnaste elle ausi ; Sébastien vit à Olargues et a deux garçons, Yoan et Yanis, le petit dernier.  

 

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

Nicole vient souvent, elle s'occupe de la santé de Suzanne et des papiers.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

La grippe a fatigué suzanne, mais la venue de Yanis, son 4e arrière petit fils fait briller ses yeux.

Brigitte n'est pas loin, elle a 2 fils : Antony, je l'ai gardé jusqu'à 14 ans, elle travaillait, il a 27 ans maintenant et Clément, qui a 13 ans.

Christine, on l'a perdu en 1997, elle a eu Mickaël, il a 25 ans et Nicolas, 20 ans. Elsa a 14 ans,  il y a plusieurs années que je ne l'ai pas vue. je suis triste de ne pas la voir.» 

Jean luc, dit Tarzan, lui a 2 garçons, Florian 21 ans et Sylvain, 15 ans, ils vivent à Tarassac.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

Lui, c'est Roxy, le chien de Nicole.

Lucien est décédé en 2002, le 20 décembre. Il était né en 1924, le 13 décembre, son chien, Youki, un épagneul qui ne le quittait pas s'est fait écrasé, un an après jour pour jour.

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

«Jusqu'à l'année dernière je vendangeais et «j'espoudassais », avec ma canne... Cet hiver j'ai eu la grippe, ça m'a complètement mise à plat. Je marchais plus, ...moi qui étais si dégourdie ! ... on va m'opérer bientôt ! »

mons la trivalle,tarassac,suzanne beltran,tarzan,hauts cantons,haut languedoc,châtaigne,vigne,cerises

Maintenant, Les vignes, on les a toutes arrachées sauf quatre, pour les enfants. Les cerisiers, en face de Saint Martin, sont  vieux. Le jardin, il est plein d'herbe, je peux plus y aller,  je fais rien plus, il me tarde d'y retourner...  Après l'opération.»

2707435465.jpg

Voir les images du reportage vidéosur le blog vidéo Cantons d'Oc :

 clic sur le lien :  « Visite chez Suzanne à Tarassac »  

« La vie des Hauts Cantons en Images ».

 

Être la maman de Tarzan, c'est quelque chose. « Il est gentil dit-elle ! Quand j'étais malade cet hiver, il me portait le manger, il s'est bien occupé de moi. Il habite juste en face. Les infirmières, Florence, Francine et Rose me soignaient aussi. »

Toute cette jeunesse autour d'elle, c'est la fierté de Suzanne. Quand on lui dit qu'elle a une belle et grande famille, elle rit et répond :« Et c'est pas fini... ».

Voir l'album photos : Suzanne, vendanges et famille

 Commentaires (2) |