compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 08 mai 2018

Votre chronique : « Let it be »

Let it be...

Résultat de recherche d'images pour "« Let it be »"

Let It Be , chanson des Beatles, écrite par Paul McCartney

"À sa sortie, beaucoup de gens ont vu dans cette chanson des références bibliques. Paul McCartney a déclaré plus tard que la chanson lui avait été inspirée par un rêve qu'il a fait durant la période tendue des enregistrements du projet Get Back (devenu l'album Let It Be). Il avait rêvé de sa mère Mary McCartney, la Mother Mary à laquelle font référence les paroles, qui est morte d'un cancer lorsque Paul avait 14 ans."

When I find myself in times of trouble 
Mother Mary comes to me 
Speaking words of wisdom, let it be. 
And in my hour of darkness 
She is standing right in front of me 
Speaking words of wisdom, let it be. 
Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 

And when the broken hearted people 
Living in the world agree, 
There will be an answer, let it be. 
For though they may be parted there is 
Still a chance that they will see 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let, let it, let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 
(instrumental break) 

Let it be, let it be. 
Let it be, let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be. 

And when the night is cloudy, 
There is still a light that shines on me. 
Shine on 'til tomorrow, let it be. 
I wake up to the sound of music 
Mother Mary comes to me 
Speaking words of wisdom, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
There will be an answer, let it be. 

Let it be, let it be. 
Let it be, yeah let it be. 
Whisper words of wisdom, let it be.

 Image associée

TRADUCTION LET IT BE - THE BEATLES

Quand je me trouve dans les moments difficiles 
Mère Marie vient à moi 
Disant des mots sages, ainsi soit-il. 

Et dans mes heures de ténèbres 
Elle est debout droite en face de moi 
Disant des mots sages, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Et quand les gens, le cœur brisé 
Vivant dans le monde seront d'accord, 
Il y aura une réponse, ainsi soit-il. 

Car, bien qu'ils peuvent être séparés il y a 
Encore une chance que l'on verra 
Il y aura une réponse, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Ouais, il y aura une réponse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il ! 

Et quand la nuit est nuageuse, 
Il y a toujours une lumière qui brille sur moi, 
Brille sur moi jusqu'à demain, ainsi soit-il. 

Je me réveille au son de la musique 
Mère Marie vient à moi 
Disant des mots de sagesse, ainsi soit-il. 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Ouais, il y aura une réponse, ainsi soit-il ! 

Ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, ainsi soit-il, 
Chuchote des paroles de sagesse, ainsi soit-il !

Résultat de recherche d'images pour "« Let it be »"

jeudi, 03 mai 2018

Votre chronique : « Journée mondiale de la liberté de la presse »

Classement mondial de la liberté de la presse 2018 : la haine du journalisme menace les démocraties

  

SAVE DEMOCRACY.
FIGHT FAKE NEWS. 

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le 3 mai 2018, Reporters sans frontières (RSF) lance un film de mobilisation contre les “fake news”. Ce spot met en parallèle les ravages humains des contrefaçons de produits industriels ou pharmaceutiques et les ravages politiques de la “contrefaçon” de l’information.

"La liberté d’information est le fondement de toute démocratie.

Pourtant, près de la moitié de la population mondiale n’a toujours pas accès à une information libre.

La liberté d’expression et d’information est la première des libertés. Comment lutter contre le massacre des civils, le fléau des enfants soldats et défendre les droits des femmes, comment préserver notre environnement si les journalistes ne sont pas libres de rapporter les faits, de dénoncer des abus et d’interpeller la conscience générale ?

Dans certains pays, les tortionnaires cessent leur triste besogne le jour où la presse les dénonce. Ailleurs, ce sont les hommes politiques corrompus qui abandonnent leurs pratiques illicites lorsque les journalistes d’investigation publient des informations compromettantes.
La liberté d’information est le  fondement de toute démocratie. Pourtant, près de la moitié de la population mondiale n’a toujours pas accès à une information libre." En savoir plus

mardi, 17 avril 2018

Votre chronique : « journée internationale des luttes paysannes »

17 avril 2018 : journée internationale des luttes paysannes –

Résultat de recherche d'images pour "17 AVRIL JOURNÉE INTERNATIONALE DES LUTTES PAYSANNES frère des hommes"

Frères des Hommes a ajouté une vidéo : [17 AVRIL JOURNÉE INTERNATIONALE DES LUTTES PAYSANNES].

"Chaque année, le 17 avril, Journée internationale des luttes paysannes pour La Via Campesina, tout en continuant de lutter pour une réforme agraire complète, nous commémorons le massacre des paysans sans terre ayant eu lieu le 17 avril 1996 à Eldorado dos Carajás, au Brésil. Pendant la manifestation, la police militaire brésilienne de l’État amazonien du Pará a attaqué des membres du Mouvement des travailleurs sans terre (MST) bloquant une route, tuant 19 personnes et blessant des centaines de paysans."


"Ce 17avril, en poursuivant la lutte paysanne, nous nous mobilisons contre les accords de libre-échange (ALE), la criminalisation des luttes sociales, pour la terre, les territoires, l’eau et la #SouverainetéAlimentaire.
Nous appelons nos membres, alliés, amis et communautés du monde entier à nous rejoindre par des actions directes, des activités culturelles, des conférences, des projections de films, 

des débats publics et des rassemblements pour dénoncer les avancées du capitalisme qui se font au détriment des peuples et de leurs territoires. Envoyez-nous à lvcweb@viacampesina.org toutes les actions et activités prévues afin que nous puissions les rassembler sur la carte globale des actions.

Lire l’intégralité de l’appel pour le 17 avril 2018 ici.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
#17Abril #April17#17Avril #LaViaCampesina  #SoberaníaAlimentaria #StopFTA #SouverainetéAlimentaire #LuttesPaysannes #FoodSovereignty

@viacampesinaFR

https://www.facebook.com/viacampesinaOFFICIAL

Nous nourrissons nos peuples et construisons les mouvements pour changer le monde!
Contre le pillage orchestré par le capitalisme, pour la terre et la souveraineté de notre peuple!

Cet article existe aussi en anglais et en espagnol "

jeudi, 29 mars 2018

Votre chronique : « Les chats ne mangent pas tous les oiseaux ! »

Résultat de recherche d'images pour "image chat et oiseau ami"

mardi, 06 mars 2018

Hauts cantons d'Oc : HURLEVENT ASSO invite à son assemblée générale le 9 mars

"Nous vous invitons à l’assemblée générale de notre association (9 mars 2018, 18 H 30, salle de Prémian)"

Invitation-A-G-Hurlevent-2018.jpg invitation à l’assemblée générale

"Cette réunion se situe dans un contexte d’envahissement de la crête qui domine notre vallée, celle des Avant-Monts, par des éoliennes géantes :

EDF EN confirme depuis quelques années sa volonté de la coloniser. C’est d’abord 10 machines sur Ferrières-Poussarou (projet publié en 2012, puis 9 sur Riols (publié début 2015). Ces deux projets ont été autorisés par le Préfet. Mais EDF Energies Nouvellles ne s’en tiendra pas là : elle a, n’en doutons, déjà, dans ses cartons, un projet de 8 à 10 machines au-dessus d’Olargues et de Saint-Etienne d’Albagnan, reconstituant ainsi la zone de développement éolien qu’elle proposait en 2008 et que notre association, avec le concours des habitants de Pardailhan (ou l’inverse) a fait échouer en janvier 2010 (40 à 50 éoliennes projetées).

On ne s’en rend pas compte, mais ces monstres d’acier vont changer radicalement notre cadre de vie. Ce sera difficile à supporter, pas seulement pour les riverains qui prendront les nuisances de plein fouet, mais aussi pour de très nombreux habitants de notre vallée qui auront pleine vue sur cette funeste barrière et pour les touristes à qui ça ne plaira pas et qui déserteront les gîtes et autres lieux d’accueil (cf. association hebergeurs touristique inde PDF Article AHTI Une etude sondage edifiant )

Depuis 2008, nous luttons et avons réussi jusqu’ici à endiguer cet assaut.

Mais aujourd’hui la menace se précise et, compte tenu du danger qu’elle présente, nous avons besoin de votre renfort. Rejoignez nous, venez à notre assemblée générale de ce vendredi 9 mars pour élaborer avec nous notre plan de lutte contre ces projets dévastateurs.

A bientôt.

NB : L’énergie éolienne n’est pas fiable du tout. Nous vous ferons parvenir prochainement des documents qui le montrent. D’autres sources d’énergie existent, beaucoup plus écologiques, dont la géothermie. Il faut imposer à nos dirigeants irresponsables un changement d’orientation sur le plan énergétique."

samedi, 27 janvier 2018

Votre chronique : projection du documentaire "Fajara" dans les locaux de la Cimade à Béziers

Projection et débat le jeudi 08 février à 20 h dans les locaux de la Cimade à Béziers

"Fajara"

Calais : sur le chemin de l'espoir

T-shirt pour femme "Il n'y a pas d'étrangers sur cette terre"


Le jeudi 08 février à 20 h

aura lieu la projection suivie d'un débat du documentaire

"Fajara"

en présence de la réalisatrice Isabelle Grenet.

Affiche Béziers-page-001.jpg

 
"Ce documentaire de 1 h 10 minutes a été tourné sur la Jungle de Calais pendant 11 mois de l'automne 2015 au printemps 2016. 
Il retrace la vie des exiléEs dans ce bidonville, recueille leurs témoignages.
Il aborde également l'action des associations humanitaires, des bénévoles, mais aussi les violences policières et étatique.
Les habitantEs de la jungle ont subi plusieurs expulsions de leurs lieux de vies, la réalisatrice Isabelle Grenet a su saisir ces moments douloureux.
FAJARA est aussi porteur d'espoir pour tous ceux et celles qui tentent de passer la frontière pour aller en Angleterre.
Nous verrons que certains y arrivent, des familles sont à nouveau réunies."


La réalisatrice a passé 11 mois dans la "Jungle", en immersion complète. Elle nous livre un regard totalement inédit sur ce lieu, son quotidien, ses drames et ses joies aussi.

Locaux de la Cimade : 14 rue de la Rotonde 34500 Béziers.
Ouverture des portes à 19h45.

Soirée organisée avec le soutien de la Cimade et de Visa 34

vendredi, 26 janvier 2018

Votre chronique : Philip Forrer présente "Le Jardin du Graal"

L'Abondance Végétale selon Philip Forrer - culture sur buttes
 
Résultat de recherche d'images pour "Philip Forrer"

Philip Forrer expérimente la culture sur buttes depuis plus de 40 ans, dans ce film vous verrez comment il se nourrit toute l'année de son potager.

Résultat de recherche d'images pour "Philip Forrer"

lundi, 15 janvier 2018

Votre chronique : De quelques occupant.es de la zad (NDDL)

Communication de quelques occupants de la ZAD de Notre Dame des Landes
 
Résultat de recherche d'images pour "zad notre dame des landes"Un fermier dans l'une des fermes de la ZAD à Notre-Dame-des-Landes, le 17/01/2018 photo Loic Venance/AFP
 
Lettre aux comités locaux, aux soutiens du mouvements, et à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans le mouvement contre l’aéroport et son monde

 lundi 15 janvier 2018

 "On assiste ces dernières semaines à un déluge de déclarations médiatiques autour de la zad de NDDL et de son avenir – aéroport ou pas, expulsions ou pas, nouveau Larzac ou pas, blablabla. Autant dire qu’on ne s’y retrouve pas forcément, voire pas du tout, voire au contraire.

Quelques retours nous portent à croire que c’est pas toujours très clair, pour les membres des comités locaux, les soutiens et les sympathisant.e.s, surtout celleux qui sont un peu loin. C’est à vous qu’on adresse cette lettre, parce qu’on a envie d’expliquer ce qu’on comprend de la situation, et aussi de porter une autre voix que celles qui se font le plus entendre. 

On, c’est quelques habitant.es / occupant.es, de différents lieux de la zad, qui n’ont pas toujours les mêmes positions, mais se rejoignent souvent sur la volonté que la zad conserve une certaine radicalité qui ne soit pas que de façade, en restant attaché.es à ce que chacun.e puisse trouver sa place dans ce qui se vit ici."

Pour lire la suite  http://zad.nadir.org/spip.php?article5028

dimanche, 07 janvier 2018

Envie d'envol ? El cóndor pasa...

El condor pasa.jpg

El cóndor pasa es del compositor peruano Daniel Alomía Robles el 19 de diciembre de 1913 en Lima-Perú.

Inscrite au patrimoine culturel du Pérou en 2004, la chanson El cóndor pasaest d'abord une œuvre théâtrale musicale classée traditionnellement comme zarzuela,. 

El cóndor pasa est une opérette d'où est extraite la chanson du même nom. La musique, inspirée de la musique traditionnelle andine, est composée par le péruvien Daniel Alomía Robles et les paroles originales sont écrites par Julio de La Paz (Julio Baudouin) en 1913. Mais la pièce ne fut publiée qu'en 1933.

mercredi, 03 janvier 2018

Votre chronique : La Mort est dans le pré

"Ce documentaire va éveiller nos consciences sur le scandale des agriculteurs empoisonnés par les pesticides de leurs propres champs."

"Peut-on vraiment évoquer un crime ou un complot à ce sujet, la réalité est peut être plus nuancée et difficile à cerner, mais quoi qu'il en soit, ce documentaire révèle les dessous de graves défaillances liées l'utilisation des pesticides.

Tout d'abord, il semble que ce soit la course au profit qui est indirectement à l'origine des maladies des agriculteurs mentionnés dans le reportage. En semant des pesticides, «les travailleurs des champs» étaient loin de se douter qu'ils récolteraient des cancers et des troubles neurologiques. «Intitulé la mort est dans le pré», ce reportage est un gros plan sur la souffrance de ces sacrifiés de l'agriculture.

Caroline est la première d'entre eux, et lance cet appel qui résonne dans le vide tel un cri angoissant : «les agriculteurs sont en train de mourir». Il faut dire que Caroline a déjà payé un lourd tribut pour son exploitation puisque son mari (Yannick) est décédé de leucémie, une mort attribuée par les médecins à l'utilisation des pesticides."