compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 20 août 2017

Info du reste du monde : 10 000 indonésiens réunis contre la déforestation

Plusieurs milliers indonésiens ont interprété à l'unisson un chant et une danse traditionnels pour dénoncer les ravages des palmiers à huile.

Plus de 10 000 Indonésiens se sont réunis cette année afin d’interpréter la Saman, la danse traditionnelle des « mille mains », dans le but de protester contre la destruction de leur parc national, le Gunung Leuser, au profit des palmiers à huile.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

 
 
Derrière cette manne financière, une catastrophe pour les derniers poumons verts de la planète, mais aussi pour la biodiversité.
 
Des espèces rares, comme l’orang-outan de Sumatra, subissent de plein fouet les répercussions de la déforestation. Il n’en resterait désormais plus que 7 000 sur l’île.

Une impressionnante synchronisation et un chant venus du cœur afin de mettre en lumière une cause urgente.

La danse traditionnelle des « mille mains » a été inclue dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2011.

Et quoi de mieux qu’une ancienne tradition mêlant chant et danse pour se faire entendre ? Avec plus de 10 000 participants, le résultat est aussi époustouflant que symboliquement fort.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

L’huile de palme est devenue omniprésente dans les aliments industriels transformés. Plus de 90% de la production mondiale de cet « or rouge » provient de Malaisie et d’Indonésie.

Face à ce terrible et inquiétant constat, les Indonésiens se mobilisent, en espérant que leur voix soit enfin entendue.

« Six terrains de football de forêt disparaissent chaque minute en Indonésie » affirment les associations de protection de l’environnement. (source et crédit photo : Raphaëlle Dormieu Radio-Canada Information 17 août 2017)

dimanche, 06 août 2017

Un film documentaire : « Futur d’espoir »

« Futur d’espoir » est un film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde.

Capture d’écran 2017-03-05 à 00.36.33

Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels...

lundi, 24 juillet 2017

Occitanie : communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d'OGM

 "Nous avons rédigé des communiqués de presse envoyés aux médias lundi 10 juillet à midi, sans trop de succès en particulier pour le fauchage du champ de tournesol muté VrTH (variétés mutées tolérantes aux herbicides) - silence complet - Ce qui est relativement habituel, comme le fait que le semencier ne porte pas plainte. peut-être vaut-il mieux pour eux étouffer l'affaire ?"

Afin qu'il atteigne les lecteurs : voici le communiqué de presse concernant le fauchage de tournesol muté

OGM - Communiqué presse Usclat d Herault-page-001.jpg

vendredi, 14 juillet 2017

Votre chronique : les perturbateurs endocriniens... et la santé

Une vidéo qui permet de mieux comprendre les perturbations induites par ces substances chimiques

La Commission européenne a obtenu, le 4 juilletun vote favorable des Etats membres à son projet, controversé, de définition réglementaire des perturbateurs endocriniens. Aujourd’hui, ces substances chimiques sont partout. Dans les aliments, les pesticides, les emballages, les cosmétiques… Le problème, c’est qu’elles interfèrent avec le système hormonal des hommes et des femmes et que ces interactions peuvent augmenter le risque de contracter des pathologies, telles que des cancers, le diabète ou l’infertilité. L’exposition aux perturbateurs endocriniens est d’autant plus préoccupante que, même à petite dose, ils peuvent avoir de lourdes conséquences. Alors, comment fonctionnent les perturbateurs ? Comment perturbent-ils ? 

LE MONDE

vendredi, 07 juillet 2017

Votre chronique : ondes électromagnétiques et pollutions chimiques, autant de nuisances pour la santé publique

Le professeur Dominique Belpomme, poursuit son engagement pour alerter sur les dangers des pollutions environnementales. Au sein de L’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anticancéreuse, il mène un combat soutenu pour promouvoir au niveau national et international, en particulier européen, une politique de prévention.

Le professeur Dominique Belpomme est à l'origine de la formulation de santé durable, image en miroir du concept de développement durable et de prévention environnementale qui lui est associé. Concepts formulés et explicités dans le Mémorandum de l’Appel de Paris ainsi que dans plusieurs articles et livres grand public

Conférence du Professeur Belpomme cancérologue et docteur en médecine environnementale à Biarritz le 2 février 2017

 

Le Professeur Dominique Belpomme, président de l’ECERI, l’Institut Européen de recherche sur le cancer et l'environnement.

Dans son ouvrage “Comment naissent les maladies… et que faire pour rester en bonne santé”, le Professeur Belpomme propose une nouvelle grille de lecture et met en avant toutes les incidences des paramètres extérieurs et environnementaux sur la santé., entre 70 et 90% des cancers déclarés sont dus à l’environnement. Le spécialiste évoque les pesticides, la pollution, les ondes et les divers expositions dont nous sommes victimes, souvent, sans même nous en douter.

Ajoutée le 25 juilet 2016 par http://www.tvlibertes.com/

Rencontre dans les Hauts Cantons d'Oc le 23 juin 2015 avec le professeur Dominique Belpomme

lundi, 05 juin 2017

Occitanie : Journée solidaire contre l’autisme au boulodrome d’Autignac

« Bougeons-nous pour Kaicy » contre l’autisme.

Les associations d’Autignac se mobilisent contre l’autisme et apportent leur soutien à Kaicy, fille de Aurya et de Thomas Chareyre (champion du monde de Supermoto).

autignac,thomas chareyre,kaicy,auria,santé,françois anglade,jacques eliez,laurens

Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

"Ce fut une journée solidaire... De nombreux donateurs pour les lots, des commerces ont été présents ... un bel élan de solidarité."

https://www.facebook.com/Bougeons-nous-pour-Kaicy-contre-...

Pour soutenir cet élan de solidarité, contact : Patricia au : 06 61 85 86 72  mail : Patricia.arbouy@laposte.net

Kaicy.jpg

"La France est la première nation à remporter trois fois de suite le Supermoto des Nations grâce à Thomas Chareyre, Sylvain Bidart et Laurent FATH."

Plus d'infos :

https://www.perce-neige.org/actus/comprendre-le-handicap/autisme/?gclid=CJbK-ImqotQCFQaeGwodCrQLCw

www.lci.fr/sante/journee-mondiale-2017-autisme-7-idees-re...

dimanche, 04 juin 2017

Occitanie : pARTage zapatiste à Béziers

Les 09 et 10 juin, étape languedocienne de la tournée en France de l’exposition : « pARTage zapatiste, œuvres des communautés zapatistes du Chiapas », à la CIMADE, 14 rue de la rotonde, Béziers.

zapatiste.jpg

* Programme 

  - Vendredi 09 Juin 18h30-22h  / Vernissage de l'exposition

  - Samedi 10 juin 10h-18h

             - 12h : Repas partagé

             - 15h : Conférence " Construire nos propres mondes. A propos de l'autonomie Zapatiste " avec Jérôme Baschet

Ces œuvres de grandes dimensions, peintes ou brodées, ont été réalisées collectivement par les villages zapatistes, à l’occasion du festival « CompArtepor la Humanidad ».

Elles célèbrent à leur manière un art « qui ne se voit pas et ne s’entend pas », qui est aussi celui de la résistance et de la rébellion.

 Les zapatistes ont souhaité que ces œuvres circulent dans le cadre d’une campagne mondiale

              « Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas »

par laquelle ils appellent à soutenir partout les migrants et ceux qui résistent aux détentions et déportations.

Ainsi, en offrant une tonne du café produite dans leurs coopératives, ils ont décidé d'apporter leur soutien aux personnes qui, souffrant de persécutions et de discriminations, ont été obliger de fuir leurs pays.

C'est pourquoi à l'occasion de cette exposition, solidaire des Zapatistes le collectif Mut-Vitz 34, qui depuis plusieurs années s'est organisé localement pour acheter ensemble leur café, participera à cette campagne en offrant à son tour une centaine de paquets de café aux migrants présents dans notre région.

★ ★ ★

Le Mexique a été le lieu de nombreuses luttes depuis la colonisation espagnole, en particulier la lutte pour l’indépendance au XIXème siècle, la révolution de 1910 au cours de laquelle se sont distingués Emiliano Zapata et Pancho Villa, ou encore plus récemment le soulèvement Zapatiste de 1994 au Chiapas. Ces luttes s’inscrivent dans un contexte de reconnaissance des droits indigènes contre cinq cents ans d’impérialisme occidental. Depuis la rébellion de 1994, les communautés zapatistes s’appliquent à construire l’autonomie. Celle-ci passe par une volonté d’intégrer les indigènes à la nation sur un pied d’égalité, tout en reconnaissant leurs différences, pour donner corps à l’idéal « d’un monde qui puisse contenir de nombreux mondes », et ce en dehors de l’État mexicain et de ses institutions. Pour défendre la nation contre le capitalisme mondialisé, ils mettent en œuvre dans tous les secteurs de la société une forme d’organisation politique décentralisée et participative. L’essentiel de l’activité des communautés zapatistes tourne autour de la paysannerie. Les terres sont majoritairement destinées à la culture vivrière, le reste est destiné à l’exportation. C’est le cas du café, dont la vente demeure un enjeu essentiel pour la construction de l’autonomie. Après 23 ans de résistance, cette lutte anticapitaliste tient toujours tête à l’État mexicain, au prix de nombreuses victimes de la très forte répression militaire et paramilitaire. Elle s’articule au niveau local autour des questions de réappropriation et de de défenses des communautés, des terres et des territoires, et au niveau international par des rencontres artistiques (compArte) et scientifiques (conSciencias) l’an passé et renouvelées cette année, et par une campagne mondiale de soutien aux migrants (« Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas ») lancée il y a quelques mois, et relayée par la Sexta, le réseau international de soutien aux peuples en lutte au Chiapas. Mut-Vitz 34 mutvitz34@laposte.net http://www.alternatives34.ouvaton.org/collectifs:mut-vitz-34

mercredi, 17 mai 2017

Glyphosate : risque réel de ré-autorisation pour 10 ans !

Communiqué de Générations Futures : La Commission européenne relance la procédure pour autoriser le #glyphosate

Nous demandons à la France de s'opposer à la position de la Commission européenne et de ne pas autoriser le glyphosate !

Les discussions sur l’autorisation du glyphosate, herbicide le plus vendu au monde, vont reprendre. Le risque d’une ré autorisation pour 10 ans est réel. Générations Futures exhorte la France de s’opposer à cette autorisation eu égard au classement comme cancérigène probable du Centre international de recherche sur le cancer.

Les commissaires européens ont donné leur accord pour « redémarrer les discussions avec les Etats membres sur un possible renouvellement de l’autorisation du glyphosate pour 10 ans », a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’exécutif européen.

« La Commission a pris en compte les dernières études scientifiques, en particulier la conclusion du Comité d’évaluation des risques de l’ECHA confirmant que la substance active ne devrait pas être classée comme cancérigène », explique l’institution dans un court communiqué.

Chaque Etat membre garde le droit d’autoriser ou non l’utilisation de pesticides à base de glyphosate sur leur territoire, rappelle-t-elle par ailleurs.

La décision portant sur la licence du glyphosate se prend au sein d’un comité technique regroupant des représentants des États membres. Lors du dernier vote en date, fin juin 2016, deux pays, la France et Malte, avaient voté contre un renouvellement de l’autorisation, et sept s’étaient abstenus (Allemagne, Italie, Portugal, Autriche, Luxembourg, Grèce, Bulgarie), bloquant la décision.

Après l’opinion de l’ECHA, l’Association européenne des fabricants de pesticides (ECPA, qui compte parmi ses adhérents Monsanto, Bayer, Dow, BASF, Syngenta…) avait dit s’attendre à ce que la Commission s’engage rapidement dans une nouvelle procédure de demande d’agrément pour 15 ans, soit une durée plus longue que celle effectivement envisagée par Bruxelles.

Cette position de la Commission européenne fait fi de l’Initiative Citoyenne européenne (ICE) qui a déjà recueilli 750 000 signatures en 4 mois demandant l’interdiction du glyphosate, la réforme de la procédure d’approbation des pesticides et l’instauration des objectifs obligatoires de réduction dans l’utilisation des pesticides au sein de l’UE. La France a recueilli le nombre de signatures nécessaire (55500)

Générations Futures

Contact :

François Veillerette - Directeur et porte-parole de GF :
06 81 64 65 58 
francois@generations-futures.fr

Nadine Lauverjat - Coordinatrice de GF : 
06 87 56 27 54 
nadine@generations-futures.fr

Plus d'info

https://www.infogm.org/5877-glyphosate-toxique-cancerigen...

www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/28/roundup-le-pest...

mercredi, 10 mai 2017

10 mai : Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et... de leurs abolitions

Article 4 Déclaration Universelle des droits de l'homme de 1948

« Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude.

L'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes » 

Résultat de recherche d'images pour "travail précaire et esclavage+moderne la toupie"

«La traite des êtres humains en France est une réalité méconnue», constate en 2016 la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH). Pourtant, « loin des idées reçues, l'esclavage moderne existe dans notre pays, de même que le travail forcé de personnes vulnérables, et que nombre d'enfants et d'adolescents sont contraints à mendier ou à voler...» écrit la CNCDH qui estime que « la France ne consacre pas assez de moyens à la lutte contre la traite et l'exploitation des êtres humains.»
Pour une réflexion sur le respect de la dignité humaine et la notion de crime contre l'humanité le 10 mai a été choisi en référence au 10 mai 2001, jour de l'adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi reconnaissant la traite et l'esclavage comme crime contre l'humanité (loi n° 2001-434 du 21 mai 2001).
Le samedi 4 février 2017 était le 223e anniversaire de la première abolition de l’Esclavage en France

« Le 4 février 1794, la Convention nationale abolit l’esclavage et déclare les anciens esclaves citoyens. Cette abolition fait suite aux révoltes d’esclaves, de personnes libres de couleur et à la guerre entre la République française, la Grande-Bretagne et l’Espagne...»
 
Le 27 avril 2017 était le 169e anniversaire de l'adoption du décret d'abolition de l'esclavage

« Le 27 avril 1848, la France adopte le décret d’abolition de l’esclavage. La France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, a déclaré la traite négrière et l’esclavage "crime contre l’humanité".»

Définition de l'esclavage
 
Comité Contre L'esclavage Moderne
Le Comité contre l'Esclavage Moderne (CCEM) a été crée en 1994 (www.esclavagemoderne.org)
"Les principales formes contemporaines d’esclavage sont l’esclavage pour dette, le travail forcé, qui comprend l'esclavage sexuel et l'esclavage domestique, le mariage forcé, l’esclavage traditionnel, et le travail exorbitant des enfants… Si elles se rencontrent le plus souvent en Asie et en Afrique, l’Europe et l’Amérique sont également concernées. Il existe des esclaves dans les immenses plantations du Brésil, des femmes sont victimes de trafic et d’esclavage sexuel en Europe, de jeunes enfants sont asservis comme domestiques dans des pays occidentaux. Ce fléau n’épargne aucun pays. En France, cette nouvelle servitude se retrouve notamment dans l'esclavage domestique, les ateliers clandestins, la mendicité forcée, et la prostitution forcée…"

MOLEM1080 REPORTAGE

dimanche, 05 mars 2017

Votre chronique : La nouvelle cartographie des cours d’eau menace l’intérêt général

"La nouvelle cartographie des cours d’eau menace l’intérêt général

Un article du 2 mars 2017 / Lorène Lavocat et Fabrice Nicolino (Reporterre)

"Près d'un cours d'eau sur cinq pourrait être déclassé en fossé ou ravine, et échapper ainsi au cadre protecteur de la loi sur l'eau. Avec des conséquences terribles pour l'environnement : pollution de l'eau, eutrophisation et algues vertes, mort des écosystèmes..."

"Est-ce un cours d’eau ou un fossé ? La question n’a rien d’anodin : épandage de pesticides et travaux d’aménagement sont interdits à proximité du premier, mais autorisés autour du second. Le déclassement possible de nombre de cours d’eau menace la qualité de notre environnement.

Impulsée par la FNSEA, la cartographie des cours d’eau pourrait à terme bouleverser profondément la géographie de nos territoires et la qualité de notre environnement. Ce qui se joue dans les couloirs des préfectures n’a donc rien d’anodin. Derrière des termes techniques et des formulaires compliqués, se dessine une menace écologique grave sur la qualité des rivières du pays..."

Lire la suite : La-nouvelle-cartographie-des-cours-d-eau-menace-l-interet...

À consulter : Une série d'articles de Reporterre sur l'identification et la cartographie des cours d'eau entrepris par l'Etat, et les manœuvres de la FNSEA pour en faire déclasser le maximum.

-- Quand le gouvernement et la FNSEA redessinent la carte des cours d'eau
https://reporterre.net/Quand-le-gouvernement-et-la-FNSEA-redessinent-la-carte-des-cours-d-eau

-- La FNSEA veut faire disparaître les petits cours d'eau de nos cartes https://reporterre.net/La-FNSEA-veut-faire-disparaitre-les-petits-cours-d-eau-de-nos-cartes
-- La nouvelle cartographie des cours d'eau menace l'intérêt général https://reporterre.net/La-nouvelle-cartographie-des-cours-d-eau-menace-l-interet-general Et pourtant : "En France, 76 % des concentrations d’insecticides mesurées dans les cours d’eau et leurs sédiments sont supérieures aux limites fixées par l’Union Européenne." https://reporterre.net/spip.php?page=redirect&id_article=8939