compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 10 octobre 2017

Les Boloss des belles lettres : Hommage à Jean Rochefort

Jean Rochefort ...

"Cyrano de Bergerac" d'Edmond Rostand par Jean Rochefort dans Les Boloss des belles lettres

Jean Rochefort (avait enregistré pour France 5 en 2016 Les Boloss des belles lettres, un programme court où il résumait en trois minutes un chef-d’œuvre de la littérature en langage de banlieue...

dimanche, 06 août 2017

Un film documentaire : « Futur d’espoir »

« Futur d’espoir » est un film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde.

Capture d’écran 2017-03-05 à 00.36.33

Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels...

lundi, 17 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : vernissage de l'exposition "Léo et Julie de concert "

Le Jeudi 20 juillet à 19 h Le Comptoir Associatif accueille deux jeunes dessinateurs Julie Legrand et Léo Alcaraz pour le vernissage de leur exposition : "Léo et Julie de concert ".

"A mi-chemin entre illustration et bande dessinée, nous nous spécialisons dans le champ de l'image et de la narration." déclarent les duettistes, en formation à l'Ecole Supérieure d'Art d'Épinal dans les Vosges.

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert.jpg"Trapézistes", une œuvre de Julie 

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert 2.jpg"Liberté d'expression", une œuvre de Léo

Dessins, illustrations, gravures ou sérigraphies, technique et formation académique sont au service de l'imagination.

Julie et Léo ont à peine plus de 20 ans et chacun, dans son propre registre, construit un univers fantastique. L'exposition est à découvrir jusqu'au 30 juillet.

mercredi, 28 juin 2017

Rosis : Christian Faliu, échos poétiques des « Turbulences » du monde

Depuis le calme petit village du Caroux, Christian Faliu se consacre patiemment à l'écriture poétique.

Assis durant de longues et silencieuses heures à sa table de travail, il s'immerge pourtant au cœur des flux perpétuels d'énergie qui traversent le monde. Un grave accident met fin à la carrière d'enseignant de l'homme de lettres. La voie du poète s'ouvre à lui.

rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

 « Ce 19e recueil traite d'Histoire, de géographie physique, de religion, d'actualité sous diverses formes déclare Christian Faliu. Le titre, Turbulences, mobilise plusieurs thématiques qui renvoient toutes à des moments de vie intenses, de grande énergie.» 

L'Art poétique est une exigence. Depuis le premier poème évoquant Le Destin de Palmyre, l'enchaînement des textes ne respecte nulle chronologie, mais rebondit par associations d'idées ou d'images.rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

Le long travail de recherche poétique conduit à la perception du monde. Enthousiasme, orgueil, violence, espoir et désespoir, immuablement mêlés, toujours recommencés sont autant de turbulences dévoilées à la quête du poète. L'écriture dit les tensions toujours à l'œuvre qui structurent les sociétés. 

Christian Faliu se laisse emporter et nous entraîne, de poèmes en poèmes, à travers le temps, jusqu'à La ''Jungle'' de Calais.

rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

L'auteur dit son exigence « Le choix des mots mis à la rime demeure très précis dans les échos qu'ils veulent suggérer : sidéral/orchestral, renégat/dégât. Les images fortes sont condensées dans les deux vers finaux de La Débâcle, vision de la misère humaine en marche.»

rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

Érudit, Christian Faliu cisèle chacun de ses poèmes, élaborant un savant petit recueil. « Le livre joue des ressources du dizain, du sonnet, des séries de quatrains qui font se suivre tous les genres et toutes les époques, hors chronologie mais chacun entrant en écho avec les autres.»

rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

"L'illustration de première de couverture choisie par mon éditeur de La Nouvelle Pléiade, correspond exactement au thème du livre, confie le poète, elle est l'œuvre de son épouse, aquarelliste de talent que je remercie.»

rosis,poésie,poète,grammaire,lexique,haut languedoc,hauts cantons,espinouse,christian faliu,caroux,christian faliu turbulences

Le recueil diffusé par l'Étrave, 21 rue des Veyrières 84100 Orange et par La Société des poètes Français 16 rue Monsieur Le Prince 75006 Paris, est aussi disponible chez l'auteur : Christian Faliu Cours Le Bas 34 610 Rosis.

Revoir les images de la première rencontre avec le poète lors de la publication de son recueil « Écho du paradis »  publié le 4e trimestre 2013 : Images sur http://videocantondoc.blogs.midilibre.com/ l publié 4e trimestre 2013  : http://videocantondoc.blogs.midilibre.com/ 

 

lundi, 05 juin 2017

Occitanie : Journée solidaire contre l’autisme au boulodrome d’Autignac

« Bougeons-nous pour Kaicy » contre l’autisme.

Les associations d’Autignac se mobilisent contre l’autisme et apportent leur soutien à Kaicy, fille de Aurya et de Thomas Chareyre (champion du monde de Supermoto).

autignac,thomas chareyre,kaicy,auria,santé,françois anglade,jacques eliez,laurens

Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

"Ce fut une journée solidaire... De nombreux donateurs pour les lots, des commerces ont été présents ... un bel élan de solidarité."

https://www.facebook.com/Bougeons-nous-pour-Kaicy-contre-...

Pour soutenir cet élan de solidarité, contact : Patricia au : 06 61 85 86 72  mail : Patricia.arbouy@laposte.net

Kaicy.jpg

"La France est la première nation à remporter trois fois de suite le Supermoto des Nations grâce à Thomas Chareyre, Sylvain Bidart et Laurent FATH."

Plus d'infos :

https://www.perce-neige.org/actus/comprendre-le-handicap/autisme/?gclid=CJbK-ImqotQCFQaeGwodCrQLCw

www.lci.fr/sante/journee-mondiale-2017-autisme-7-idees-re...

mardi, 09 mai 2017

Votre chronique : Pierre Desproges...

Le 9 mai 1939, naquit Pierre Desproges...

« Je crois qu’on a le droit de rire de tout. Mais rire avec tout le monde, ça, peut-être pas... » Lire plus

Description de cette image, également commentée ci-aprèsPierre Desproges en scène à Morlaix en Bretagne le 26 janvier 1985 (photo de Roland Godefroy)

"Le but de l’homme moderne sur cette terre est à l’évidence de s’agiter sans réfléchir dans tous les sens, afin de pouvoir dire fièrement, à l’heure de sa mort : « Je n’ai pas perdu mon temps. »"-La Minute nécessaire de monsieur Cyclopède - Éditions du Seuil - 14/08/2008-

Retrouver son humour noir, son anticonformisme et son sens de l'absurde...

dimanche, 09 avril 2017

Mons-la-Trivalle : avec Germaine, c'est un rayon de soleil qui s'éteint

Germaine, tout au long de ses 73 années d'existence a gardé la vivacité joyeuse et spontanée de l'enfance jusqu'à ce dernier combat qu'elle menait vaillamment contre la maladie.

Trivalloise d'adoption, sa générosité et son dynamisme ont fait de Germaine Prévault une figure locale appréciée de tous. Elle était de toutes les fêtes, toujours partante pour donner un coup de mains dans les milieux associatifs du village.

Germaine.jpgTous à Mons-La-Trivalle gardent la mémoire de Germaine et de son sourire communicatif

Active et souriante parmi les bénévoles, elle s'habillait de couleurs ensoleillée. Tous ceux qu'elle croisait étaient sensibles à sa personnalité chaleureuse, son rire communicatif transmettait son amour de la vie. Germaine aimait se retrouver au milieu de la fête, partageant gaiement son enthousiasme.

20161008_125512.jpeg

Avec Micheline son aînée de 10 ans que tous appellent Mamie, elles formaient un joyeux tandem, s'amusant, semant autour d'elles entrain et bonne humeur dans chacune des festivités, au service ou sur la piste de danse.

Voilà 3 ans, les deux doyennes avaient célébré leurs décennies respectives avec tous leurs amis de Mons-la-Trivalle où elles ont noué des liens affectueux.

Indépendante, Germaine a longtemps gardé une activité de service auprès de personnes âgées. Dans sa petite voiture orange sans permis, elle allait sur les routes des Hauts Cantons. Toujours battante et vive avec son caractère entier, son sens de la répartie elle a su faire face aux épreuves.

20161008_125007.jpeg

En octobre dernier encore, tous applaudissaient son énergie lors du repas des anciens où Germaine partageait la joie ambiante.

Jardinière à la mains verte, Germaine cultivait une profusion de fleurs autour de sa maison et sur sa terrasse, colorée a son image.

« Notre Germaine vas nous manquer, dit Sophie, comme tous très attristée. Avec elle nous avons perdu un grand rayon de soleil à Mons-La-Trivalle. » Tous adressent leurs condoléances sincères à sa famille et ses proches.

mercredi, 08 mars 2017

8 mars : Journée des droits des femmes

Vidéo Cantons d'Oc invite à revoir un joli souvenir, c'était en 2011 à Mons-la-Trivalle, clic ci dessous :

"Une femme libre est exactement le contraire d'une femme légère."

"N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. 

Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."

Simone de Beauvoir

vendredi, 17 février 2017

Vieussan : Janine a quitté son petit royaume du Fargaydas

C’est en 1976 que Janine et Raymond se sont installés au Fargaydas. Ils y ont cultivé fraises et asperges que Janine vendait sur les marchés. Tombée amoureuse de son petit paradis elle n’a jamais voulu le quitter.

Au milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Jeanine a  vécu heureuse.pngAu milieu de la nature, dans son petit paradis du Fargaydas Janine a vécu heureuse

« Maman se plaisait dans cette vie rustique loin du brouhaha de la ville et de la société de consommation, elle aimait plus que tout son jardin, ramasser de la salade sauvage, cuisiner pour les amis, jouer au scrabble, et les livres. C’est d’ailleurs avec ces derniers qu’elle a le plus voyagé, un fauteuil confortable, devant le poêle en hiver, devant la porte en été. »

maman.JPGDans "le petit royaume du Fargaydas" Janine, l'esprit en éveil, aimait toujours recevoir ses amis, jouer au scrabble...

Janine était liée d'amitié avec les écrivains occitans Yves Rouquette décédé en janvier 2015 et Marie Rouanet qui a écrit un touchant hommage lu durant les funérailles de Janine où ses amis l'accompagnèrent :

«Notre amitié est lointaine, elle date de notre arrivée à Béziers. Nos hommes participèrent à toutes les causes justes : Le Larzac, le refus du bétonnage du littoral, les exigences pour garder digne la langue d'Oc. Nous étions près d'eux dans l'aventure utopique des disques Ventadorn...

Raymond disparu tu as continué à maintenir le petit royaume du Fargaydas, le bois à couper, les ronces à tenir en respect, les semis à soigner, les cueillettes à assurer, les réserves, la table à pourvoir pour ta famille et pour tous ceux qui trouvèrent chez vous table ouverte et ils sont nombreux à se souvenir... J'ai compris grâce à toi ce qu'était la fidélité. Elle n'est ni dans les gémissements ni dans les tombes fleuries mais dans chaque geste, dans chaque pas pour "garder de périr" l'œuvre accomplie à deux. »

Janine s’est éteinte tout doucement, sans bruit, comme la flamme d’une chandelle qui n’a plus rien pour s’alimenter.

À ses fils Jacques et Pierre et leur famille, à ses petits-enfants Marielle, Nadia, Sophie, Guilhem et Marine qui lui apportait son soutien quotidien, tous adressent leurs sincères condoléances.

jeudi, 16 février 2017

Vieussan : voilà un an, Michel Gailhard nous quittait

Michel Gailhard nous a quitté en février 2016 à l'âge de 69 ans. 

À Sète et à Vieussan ses amis se souviennent.

"Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants." écrit Jean D'Ormesson 

photo_MG.jpg
Nicole, sa sœur, lrappelle Michel Gailhard à notre mémoire : "Un an que Michel nous a quitté !

À tous il laisse son livre, publié en juin 2016: « Vieussan. Un village occitan traverse le temps » (éditions du Mont - 4, rue Mistral - 34370 cazouls-lès-Béziers) ses lignes garderont sa mémoire.

Sensible à ce souvenir, son ami Bernard B. écrit : « Michel m'aurait dit :" Je serai triste comme un saule, quand le Dieu qui partout me suit, me dira la main sur l'épaule, va-t'en voir là-haut si j'y suis..... » ("Le testament") G. Brassens.