compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 07 août 2017

Votre chronique : La Sécurité sociale... une solidarité à préserver

Plus de précisions ?

dimanche, 06 août 2017

Un film documentaire : « Futur d’espoir »

« Futur d’espoir » est un film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde.

Capture d’écran 2017-03-05 à 00.36.33

Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels...

lundi, 24 juillet 2017

Occitanie : communiqué de presse des Faucheurs Volontaires d'OGM

 "Nous avons rédigé des communiqués de presse envoyés aux médias lundi 10 juillet à midi, sans trop de succès en particulier pour le fauchage du champ de tournesol muté VrTH (variétés mutées tolérantes aux herbicides) - silence complet - Ce qui est relativement habituel, comme le fait que le semencier ne porte pas plainte. peut-être vaut-il mieux pour eux étouffer l'affaire ?"

Afin qu'il atteigne les lecteurs : voici le communiqué de presse concernant le fauchage de tournesol muté

OGM - Communiqué presse Usclat d Herault-page-001.jpg

samedi, 08 juillet 2017

Vieussan : hommage à la mémoire de Roger Combes et de Marc Villebrun à Plaussenous

Le mardi 11 juillet fête Saint Benoît, patriarche des moines d'Occident et Saint Patron de l'Europe. À cette occasion la chapelle Sainte Madeleine de Mounis, remarquable patrimoine du XIIe siècle enserré par les murs ronds de son cimetière, ouvrira ses portes.

Chapelle de Sainte Madeleine de Mounis Plaussenous,.JPGLa Chapelle Sainte Madeleine de Mounis et son cimetière circulaire, remarquable édifice du XIIe siècle.

Une messe anniversaire y sera célébrée par le père Joseph-Marie Verlinde, curé de la paroisse de Notre-Dame des Lumières.

À 18 h, l'office religieux rendra hommage à la mémoire de Roger Combes et de Marc Villebrun, tous deux décédés au début de l'année 2016.

Contact auprès de Georgette Villebrun, présidente de L'Association des Amis deSainte Madeleine de Mounis qui entretien le patrimoine du hameau de Plaussenous. tel 04 67 95 80 17.

mardi, 04 juillet 2017

Mons-La-trivalle : La Passejade dévoilera l'âme de La Voulte

Le jeudi 6 Juillet prochain à Mons la Trivalle, une "Passejade" ouverte à tous est organisée au départ du parking de l'Office de Tourisme à 8 h 30.

La Passejade, promenade en occitan, invite résidents, touristes et vacanciers à participer aux jeudis de la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs (PRTL).

la chapelle Saint Roch, emblème de la Voulte, se dresse au confluent du Jaur et de l'Orb, face au Caroux.jpgLa chapelle romane Saint Roch de la Voulte domine le paysage, face au Caroux

Ces circuits de visite mis en place suite au travail de pré-inventaire et de valorisation du patrimoine religieux et de l’Art Sacré des Hautes Terres d'Oc, vont à la découverte de sites porteurs de l'histoire locale.

La boucle pédestre à Mons-La-trivalle s'orientera vers Les Gorges d'Héric pour rejoindre La Voulte par voies panoramiques, prévoir des chaussures de marche, retour au point de départ.

La visite sera accompagnée par Jean-Luc Lauze qui saura initier les visiteurs tout au long de l'itinéraire qu'il a soigneusement choisi avec l'agrément des organisateurs.

Passionné d'histoire et président de L'Association des Amis de La Voulte, le patrimoine est cher au cœur de Jean Luc qui dévoilera avec émotion les moindres secrets de ces lieux porteurs de l'âme du pays où il a grandi.

Pour toute information sur cette journée contacter M. C. Dides Tél : 06 95 65 41 46 ou j. L. Lauze Tel : 04 67 97 72 77

jeudi, 22 juin 2017

Occitanie : Anti Éolien industriel, blocage du Pont du Rec Bouriège (11300)

Aude : le combat du pont du Rec, des éoliennes bloquées depuis 10 jours !

" 18 et 19 jour du blocage du pont du Rec Le feuilleton continue

W.E calme sur le pont du Rec. Ouvriers  et chauffeurs sont partis. 4 socles d'éoliennes sont gardés par 1 vigile en bas dans le village de Bouriège. Assis à droite et à gauche du pont, sur une propriété privée, nous gardons cet accès.

La convivialité est toujours au R.V. En dehors des repas nous nous passons des informations et commentons les événements. Le club de lecture  a ouvert son stand et de nombreux livres sont apparus sur le pont comme autant d'invitations à un peu de calme que "les résistants " ont bien mérité.

La vidéo https://youtu.be/zjRgHvX2iSU  que chacun a pu  voir retranscrit assez bien la tension dans laquelle nous nous sommes trouvés.

A ce 19e jour du blocage les questions fondamentales demeurent. Les violations de propriété privée, la disparition des 4 parapets des 2 ponts , l'essai d'élargissement de la route par le conseil départemental stoppé par la venue d'un géomètre expert qui en a constaté l'illégalité,  tous ces faits sont autant de preuves pour nous de ce qui devrait s'appeler bel et bien une fraude. Fraude pour laquelle nous sommes allés au tribunal et où ce tribunal a préféré croire les différentes compagnies que les citoyens. Ce que nous pouvons  regretter mais pas pour autant accepter.

En effet il y a eu des défaillances à plusieurs niveaux puisque le manque de vérification a donné un permis à une compagnie qui n'aurait pas du l’avoir. Ce qui est surréaliste c'est qu'il ait fallu attendre 12 ans et les événements que nous connaissons pour se trouver face à ce principe de réalité.

Nous rappelons que 60 convois sont encore à venir dont certains  tubes qui devraient faire 32 m X5 m et les pales de 40 mètres ; le pont mesurant 4, 09 m dans sa partie la plus étroite, on peut imaginer facilement ce qui va advenir.  Si nous savons tenir un mètre, il est bien évident que le bataillon de techniciens, d’ingénieurs des différentes compagnies en passant par les maires de Bouriège le savent aussi.

Néanmoins le but depuis déjà de nombreuses années, était de passer" coûte que coûte" et... la marchandisation du territoire s’est mise en marche.  Et les sommes proposées aux différents riverains se sont envolées et nous en avons apportées  les preuves écrites au tribunal. Mais la réponse a été que ces démarches n’avaient pour but que de faciliter l’accès mais que cela ne remettait pas en question  la possibilité existante de pouvoir accéder au site sans modifier les voies d’accès.

La même logique a prévalu pour la demande d'un permis pour une nouveau chemin!!!!. Depuis 10 ans nous avons passé beaucoup de temps à nous battre pour nos droits. Nous ne sommes pas responsables des défaillances administratives et autres qui nous ont conduits à la situation présente.

Nous ne sommes pas d'accord pour que nos élus comme nos administrations prennent des décisions qui vont à l’encontre de nos droits en favorisant des compagnies privées. Nous demandons donc la reconnaissance de ces erreurs, la reconnaissance de  la fraude, l’arrêt total de ce projet.

Pourquoi les citoyens devraient-ils être pénalisés pour le reste de leurs vies par des défaillances de certaines administrations alors qu'ils ont eux même lutté pour que la vérité soit faite ? Ce serait trop injuste ...et si le droit n'est pas la justice il a pour mission et pour éthique de s'en approcher au mieux....

Nous en appelons au nouveau président de la république, au premier ministre puisque leur gouvernement prône davantage de transparence et d'équité ; au ministre de l'écologie et de la solidarité  parce que ce projet   bafoue l'idée même d’écologie.

Pour toutes ces raisons et parce que le Pont du Rec est devenu l'emblème d'un choix entre  une victoire démocratique ou une honte républicaine, nous demandons l’arrêt total et immédiat de ce projet.
Agnès Roy pour le Collectif des Résistants du Pont du Rec
06 08 66 53 97"

Autres témoignages en image

Éoliennes industrielles: l'imposture (ZAD Albine et Limoux+ l'Amassada)

Combien ça coute ? Eoliennes : Un business dans le vent - Reportage

jeudi, 08 juin 2017

Hauts Cantons d'Oc : L’association Culture et loisirs vincentinois organise une journée de gratuité

Le samedi 10 juin, de 16h à 19h, l’association Culture et loisirs vincentinois organise une journée de gratuité à la salle polyvalente de Saint Vincent d'Olargues.

journée gratuité.jpg

lundi, 05 juin 2017

Occitanie : Journée solidaire contre l’autisme au boulodrome d’Autignac

« Bougeons-nous pour Kaicy » contre l’autisme.

Les associations d’Autignac se mobilisent contre l’autisme et apportent leur soutien à Kaicy, fille de Aurya et de Thomas Chareyre (champion du monde de Supermoto).

autignac,thomas chareyre,kaicy,auria,santé,françois anglade,jacques eliez,laurens

Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

"Ce fut une journée solidaire... De nombreux donateurs pour les lots, des commerces ont été présents ... un bel élan de solidarité."

https://www.facebook.com/Bougeons-nous-pour-Kaicy-contre-...

Pour soutenir cet élan de solidarité, contact : Patricia au : 06 61 85 86 72  mail : Patricia.arbouy@laposte.net

Kaicy.jpg

"La France est la première nation à remporter trois fois de suite le Supermoto des Nations grâce à Thomas Chareyre, Sylvain Bidart et Laurent FATH."

Plus d'infos :

https://www.perce-neige.org/actus/comprendre-le-handicap/autisme/?gclid=CJbK-ImqotQCFQaeGwodCrQLCw

www.lci.fr/sante/journee-mondiale-2017-autisme-7-idees-re...

dimanche, 04 juin 2017

Occitanie : pARTage zapatiste à Béziers

Les 09 et 10 juin, étape languedocienne de la tournée en France de l’exposition : « pARTage zapatiste, œuvres des communautés zapatistes du Chiapas », à la CIMADE, 14 rue de la rotonde, Béziers.

zapatiste.jpg

* Programme 

  - Vendredi 09 Juin 18h30-22h  / Vernissage de l'exposition

  - Samedi 10 juin 10h-18h

             - 12h : Repas partagé

             - 15h : Conférence " Construire nos propres mondes. A propos de l'autonomie Zapatiste " avec Jérôme Baschet

Ces œuvres de grandes dimensions, peintes ou brodées, ont été réalisées collectivement par les villages zapatistes, à l’occasion du festival « CompArtepor la Humanidad ».

Elles célèbrent à leur manière un art « qui ne se voit pas et ne s’entend pas », qui est aussi celui de la résistance et de la rébellion.

 Les zapatistes ont souhaité que ces œuvres circulent dans le cadre d’une campagne mondiale

              « Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas »

par laquelle ils appellent à soutenir partout les migrants et ceux qui résistent aux détentions et déportations.

Ainsi, en offrant une tonne du café produite dans leurs coopératives, ils ont décidé d'apporter leur soutien aux personnes qui, souffrant de persécutions et de discriminations, ont été obliger de fuir leurs pays.

C'est pourquoi à l'occasion de cette exposition, solidaire des Zapatistes le collectif Mut-Vitz 34, qui depuis plusieurs années s'est organisé localement pour acheter ensemble leur café, participera à cette campagne en offrant à son tour une centaine de paquets de café aux migrants présents dans notre région.

★ ★ ★

Le Mexique a été le lieu de nombreuses luttes depuis la colonisation espagnole, en particulier la lutte pour l’indépendance au XIXème siècle, la révolution de 1910 au cours de laquelle se sont distingués Emiliano Zapata et Pancho Villa, ou encore plus récemment le soulèvement Zapatiste de 1994 au Chiapas. Ces luttes s’inscrivent dans un contexte de reconnaissance des droits indigènes contre cinq cents ans d’impérialisme occidental. Depuis la rébellion de 1994, les communautés zapatistes s’appliquent à construire l’autonomie. Celle-ci passe par une volonté d’intégrer les indigènes à la nation sur un pied d’égalité, tout en reconnaissant leurs différences, pour donner corps à l’idéal « d’un monde qui puisse contenir de nombreux mondes », et ce en dehors de l’État mexicain et de ses institutions. Pour défendre la nation contre le capitalisme mondialisé, ils mettent en œuvre dans tous les secteurs de la société une forme d’organisation politique décentralisée et participative. L’essentiel de l’activité des communautés zapatistes tourne autour de la paysannerie. Les terres sont majoritairement destinées à la culture vivrière, le reste est destiné à l’exportation. C’est le cas du café, dont la vente demeure un enjeu essentiel pour la construction de l’autonomie. Après 23 ans de résistance, cette lutte anticapitaliste tient toujours tête à l’État mexicain, au prix de nombreuses victimes de la très forte répression militaire et paramilitaire. Elle s’articule au niveau local autour des questions de réappropriation et de de défenses des communautés, des terres et des territoires, et au niveau international par des rencontres artistiques (compArte) et scientifiques (conSciencias) l’an passé et renouvelées cette année, et par une campagne mondiale de soutien aux migrants (« Face aux murs d’en haut, les brèches et la résistance d’en bas ») lancée il y a quelques mois, et relayée par la Sexta, le réseau international de soutien aux peuples en lutte au Chiapas. Mut-Vitz 34 mutvitz34@laposte.net http://www.alternatives34.ouvaton.org/collectifs:mut-vitz-34

jeudi, 01 juin 2017

Vieussan : attaques de poulailler par deux chiens affamés au hameau du Pin

Samedi 27 mai 2 chiens ont attaqué un poulailler afin de se rassasier avec trois poules.

« Ce matin, raconte l'habitante, ils devaient encore avoir faim car ils sont revenus afin d'attaquer l'oie, seule survivante de leur première visite.

vieussan,le pin,chiens perdus,poulailler,poule,oie,

Les deux chiens attendent l'issue qui fixera leur sort

Sont-ils abandonnés par leur propriétaire ou sont-ils perdus ? Toujours est-il que nous les avons attrapés, l'un border collie et l'autre croisé berger allemand. Nous leur avons donné à boire et manger mais que faire d'autre ?»

Ces villageois cherchent une solution. « Nous avons demandé à la mairie pour apprendre que la commune ne cotise plus à une fourrière depuis l'agrandissement de la COM COM. Alors on essaye la Fédération de Chasse qui ne peut intervenir car les chiens n'ont pas attaqué d'animaux sauvages. La gendarmerie a d'autres chats à fouetter...»

Ils se demandent que faire pour retrouver les propriétaires car les chiens n'ont pas de collier, juste un morceau de ceinture de sécurité au tour du cou pour l'un et un pseudo collier rouge pour l'autre mais aucun nom, aucun numéro de téléphone...
« Doit-on les livrer à la SPA ? » s'interrogent-ils. Sachant le sort qui leur serait rapidement dévolu ils espèrent une prise de conscience locale.