compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 04 janvier 2017

[ZÉRO PHYTO] : Bonne année pour la nature !

STOP AUX PESTICIDES DANS LES LIEUX PUBLICS ET PLACE AUX ALTERNATIVES !

Depuis le 1er janvier 2017, les collectivités territoriales, les établissements publics et l’État ne peuvent plus utiliser ou faire utiliser des pesticides pour l'entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant de leur domaine public ou privé.

Afficher l'image d'origine

 VOIR L'INTERVIEW DE JOËL LABBÉ 

SÉNATEUR DU MORBIHAN

Rappel des faits : une procédure législative de longue haleine 

Le 22 juillet 2015, l’Assemblée nationale a adopté la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit la mise en place de l’objectif zéro pesticide dans l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017 : interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries. De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites à partir du 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. A noter que les produits de biocontrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique peuvent être utilisés.

Depuis hier, plus aucune commune n’a le droit d’utiliser ou de faire utiliser des pesticides de synthèse dans ses espaces verts, promenades, forêts et voiries. Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan et à l’origine de cette loi, nous explique, pourquoi il a souhaité déposer cette loi et comment elle devra se mettre en place.

Et maintenant ? Quels impacts pour les acteurs publics ?

Si de nombreuses collectivités, dont des communes de toutes tailles (Versailles, Strasbourg, Mouans-Sartoux, Grande-Synthe, Paris…), ont déjà dit stop aux pesticides en se tournant vers les alternatives, d’autres n’ont pas encore franchi le cap. Or le printemps va arriver à grands pas, et si ces collectivités ne prennent pas les mesures qui s’imposent, elles vont se retrouver hors la loi.

L'initiative « 0phyto 100%bio » souhaite donc rappeler à toutes ces collectivités françaises qui seraient tentées d’avoir recours, cette année encore, aux pesticides de synthèse, leur obligation de respecter cette loi qui constitue une réelle avancée pour la protection de l’environnement et surtout de la santé des professionnels des espaces verts comme des citoyens.

Les organisations partenaires invitent les citoyens à interpeller les maires de leur commune sur ce sujet et à inciter les communes qui le souhaitent à se signaler sur le site sur www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr

Pour plus d’informations consultez la campagne « 0phyto 100%bio » www.0phyto-100pour100bio.fr

Consultez également le « kit collectivité » destiné à accompagner les communes à passer au 0 phyto et à l’introduction de produits bio dans la restauration collective.

 CONSULTER LA CARTE DES VILLES ET VILLAGES SANS PESTICIDES

CONSULTER LE « KIT COLLECTIVITÉ » 

Joël Labbé - Zéro phyto

Guillaume Bodin 

QUI SUIS-JE ?

J'étais ouvrier viticole sur des domaines en bio et en biodynamie avant de me lancer dans la réalisation de films documentaires ! Amoureux de la nature et épicurien, je me suis dit qu'il fallait faire ma part dans ce monde afin de sensibiliser le maximum de personne à la préservation de l'environnement et à une alimentation de qualité. J'ai déjà réalisé "La Clef des Terroirs" en 2010 qui explique le travail de vignerons en bio et en biodynamie, ainsi que "Insecticide Mon Amour" en 2015 qui parle du problème des traitements systématiques des vignes aux insecticides et dont l'affaire d'un vigneron (Emmanuel Giboulot) ayant refusé de traiter avait fait la une de la presse en 2014 ! Je réalise depuis un peu plus d'un an un documentaire "Zéro Phyto 100% Bio", soutenu en novembre par plus de 1500 personnes et les associations Bio Consom'acteurs, Agir Pour l'Environnement et Générations Futures, qui sortira en salle en novembre 2017 et qui sera en avant-première dès le mois de mars 2017 un petit peu partout en France.

J'ai créé ma propre petite structure de production de films pour être le plus indépendant possible : Dahu Production (Je suis savoyard... Pour ceux faisant le lien avec l'animal !). Cette structure est membre d'une Coopérative d'Activités et d'Emploi (CAE) annécienne exploitant sous la forme d'une Société Coopérative et Participative (SCOP) au nom d'Amétis. J'ai préféré intégrer une Coopérative d'Activités et d'Emploi plutôt que de créer ma propre structure car je pense qu'il devient urgent de faire de l'économie collaborative et ce système de la CAE exploitée sous la forme d'une SCOP répond à mes convictions en matière de partage.

Bonne année à tous et à la nature :-)

Guillaume Bodin

jeudi, 30 juin 2016

Hauts Cantons : Les Toiles du Maquis 1, 2, 3 juillet

L'Union Locale CNT des  Hauts Cantons relaie cette info

"Les bienfaits cumulés du progrès industriel, de la concentration de pouvoirs capitaliste et de l'art de faire passer les vessies de la domination pour de démocratiques lanternes, ont accouché d'un présent qui nous baigne dans son infâme bouillon de médiocrités tandis que se profile à l'horizon un en deçà de la bougie, d'ores et déjà bien palpable de Tchernobyl à Fukushima.
 
Nous voici, sous l'auguste conduite des "intelligences artificielles", du contrôle cybernéticien et de cette culture Novlangue qui dévaste la pensée, au seuil d'une société totalitarisée par zombification, peuplée de clônes sociaux dont les modèles se dupliquent  sous l'individualisme forcené qui, en l'absence presque achevée pourtant d'individus authentiques, domine aujourd'hui. Aucune chance de dévier la trajectoire sans refonder du commun."
 
C'est dans cette perspective qu'est née l'idée des Toiles du Maquis dont le programme des 1, 2 et 3 juillet figure en fichier joint.

Les Toiles du Maquis,histoire du cinéma, cinémas forains,culture populaire, intelligence collective,Festival,association Ciné Pelloche

Les Toiles du Maquis du 1er au 3 juillet 2016

Vendredi 1 juillet
21h30: Le crime de Monsieur Lange.

Samedi 2 juillet 15h30: Forza Spezzano Albanese. 16h15: Le Dossier Plogoff. 17h30/ 19h30: Débat sur l’organisation horizontale des luttes. 21h30 : La bataille de L’Eau Noire.

Dimanche 3 juillet 16h : L’an 01.

À la Ferme du Maquis, 34 210 Hameau du Bois-Bas 
Restauration et buvette sur place

Les Toiles du Maquis : Pour maintenir vivace une histoire du cinéma
qui, des cinémas forains aux cinémas de quartier, a été partie prenante de la culture populaire comme expression et pratique de son intelligence collective.

Les Toiles du Maquis,histoire du cinéma, cinémas forains,culture populaire, intelligence collective,Festival,association Ciné Pelloche
Festival organisé par l’association 
Ciné Pelloche

Le Crime de Monsieur Lange Fiction. Argentique 16mm. 1 h 24.
Tourné fin 1935, ce film de Jean Renoir, avec Jacques Prévert au scénario, Jules Berry et quelques autres talents à l’écran, témoigne de l’état d’esprit d’une époque où surviendra, sous le Front
populaire, une massive grève générale assortie d’occupations d’usines et autres centres de dépossession, qui fera reculer un petit peu l’injustice sociale.

Forza Spezzano Albanese 
Documentaire. Numérique. 35 mn.
Dans une commune de Calabre d’environ 7000 habitants, l’action directe d’un petit groupe sur le quotidien a impulsé, en contre pouvoir à la gestion de la commune par les institutions municipales et leurs règles de démocratie représentative, la création d’une Fédération Municipale de Base. Outil de
dénonciation publique, force de contestation et de proposition, école d’émancipation, elle constitue un embryon d’auto gouvernement.

Le Dossier Plogoff 
Documentaire. Argentique 16mm. 52 mn.
Fin novembre 1978, le Conseil général du Finistère se prononce pour l’installation d’une centrale  nucléaire à Plogoff. Le 30 janvier 1980, les dossiers pour l’enquête d’utilité publique sont réceptionnés à la mairie de Plogoff devant laquelle ils sont brûlés l’après-midi même. Tourné pendant les événements qui vont suivre, Le Dossier Plogoff expose la lutte des habitants d’une petite commune qui réussi à faire plier un projet prétendu «d’intérêt général» par l’État.

La bataille de l’Eau Noire
 Documentaire. Numérique. 73 mn.
Belgique 1978. Le Ministre des travaux inutiles projette un immense barrage dans la vallée de l’Eau Noire, en amont de la petite ville de Couvin. Mais les habitants se transforment en de fiers irréductibles et livrent une flamboyante guérilla...

L’an 01 
Fiction. Numérique. 87mn.
Sorti en salle le 22 février 1973, l’an 01 est assez emblématique de l’époque pré et surtout post 68; il en exprime les désirs et l’esprit de subversion. Ce film est en premier lieu, bien qu’il porte la marque originelle du dessinateur
Gébé, une œuvre collective.«L’an 01 est en fait au cinéma ce qu’une coopérative est au monde du marché : une entreprise artisanale portée par une petite communauté, sans que personne ne tire la couverture à soi...»

 
 

lundi, 07 décembre 2015

Une vidéo : - Spécial investigation - " Ecolos : Ennemis D'Etat"

À l'heure de la COP 21, à voir et méditer pour l'avenir proche... et celui des génération futures



Émission du 30 Novembre 2015 - Spécial investigation-  " Ecolos : Ennemis D'Etat"

samedi, 14 mars 2015

Vieussan : le projet de barrage à Sivens confronte deux conceptions du monde

Dans la salle du peuple, seulement quelques personnes ont assisté à la projection malgré l'actualité des plus chaudes en ce 6 mars 2015 à Sivens avec la décision du Conseil Général du Tarn de poursuivre un projet de barrage et l'expulsion des opposants par la force.

Les 4 documentaires filmés montraient les violences policières : sur le site, le jeune écologiste Rémi Fraisse est mort le 26 octobre 2014, tué par l'explosion d'une grenade offensive de la gendarmerie. À Nantes le 22 février 2014, trois manifestants ont perdu un œil à la suite de tirs de flash-ball. 

Un débat a suivi les projections. Des personnes ont témoigné des événements du jour, ont dit les conditions de vie des opposants, le blocus organisé par la FNSEA et la police.

Le site de Sivens, enjeux entre deux conceptions du mondeLe site de Sivens, enjeux entre deux conceptions du monde

« Si cette collusion entre un syndicat agricole et la police semble logique, chacun défendant une même vision du monde et de la répartition des richesses, il n'en demeure pas moins, souligne l'assemblée, qu'elle est inquiétante car jamais vue depuis Vichy, et d'autant plus préoccupante avec la montée de l’extrême droite dans le pays ».

L'Union Locale CNT organisera une nouvelle séance le vendredi 20 mars à Saint Pons de Thomières à 20 h à la salle sous la mairie.

« A la lecture de ces articles de La Dépêche et de FR3, il est clair que la « stratégie du fait accompli » a encore une fois été appliquée à Sivens par la CACG et le Conseil général du Tarn ».

Le barrage de Sivens n'est que la répétition du barrage de Fourogue : même constructeur, la Cie d'Aménagement des Côteaux de Gascogne (CACG) ; même décideur, le conseil général du Tarn.

« L’actualité tragique de Sivens rappelle ce qui s'est passé à Fourogue. Jugé pourtant illégal par le tribunal administratif ce barrage est aujourd'hui bien en place depuis 17 ans. La « stratégie du fait accompli »  a été efficace contre les opposants de l'époque.»

A Sivens les opposants, en empêchant physiquement le chantier, ont mis en échec les promoteurs. Le nouveau projet nécessitera une nouvelle procédure, il est  donc reporté de plusieurs années.

« Pour alimenter la réflexion, ajoute l'organisateur, et répondre, peut-être, à quelques commentaires de l'article précédent, voici quelques liens »:

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/06/1986180-avant-...

http://www.ladepeche.fr/article/2014/11/25/1998458-fourog...

http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2014...

jeudi, 05 mars 2015

Vieussan : ciné-débat autour de quatre courts-métrages

Le Vendredi 6 mars, à 20 h, dans la salle du peuple de Vieussan-village, l'Union Locale CNT, (Confédération Nationale du Travail)  propose 4 courts métrages sur la ZAD, (Zone à Défendre) du Testet.

Depuis 2011, le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet agit pour la protection de cette zone menacée de destruction par le projet de barrage de Sivens sur la rivière Tescou, dans le département du Tarn. Le projet sacrifierait la dernière zone humide importante du bassin du Tescou, qui abrite au moins 94 espèces animales protégées et 353 espèces de plantes vasculaires.

« Pour Sivens, cette semaine est déterminante. La ZAD est en danger, menacée par la collusion entres des milices et les forces de l’ordre. 

Les films projetés montrent que la mort de Rémy s'inscrit dans une stratégie constituée entre autres et depuis de longs mois de harcèlements, d'injures, de mutilations, d'incarcérations contre les opposants aux grands projets inutiles et leur monde. C'est un tournant dans cette montée en puissance de la domination policière. »

ciné débat.JPGLa toile, vecteur de réflexion pour un public attentif le temps d'un "ciné débat "

Ces films, réalisés en toute liberté, par des collectifs libres et indépendants, apportent des témoignages et seront suivis d’échanges et de débats.

sivens,rémiy fraisse expulsion,milices,zad,zadistes,zone a défendre,zone d'aménagement différé,cnt,vieussan,ciné débat

Plus d'info sur le site  https://tantquilyauradesbouilles.wordpress.com/