compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 17 décembre 2016

Mons-la-Trivalle : Assemblée Générale de l'Association de la Chapelle de la Voulte

Assemblée générale de l'Association la Chapelle de la Voulte

L'Association de la Chapelle de la Voulte rappelle que son Assemblée générale aura lieu ce samedi 17 décembre à 16 h 30 à la salle polyvalente de Mons la trivalle.

mercredi, 23 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : Assemblée Générale annuelle de l'Association de La Chapelle de la Voulte

Jean Luc Lauze, président de L'Association la Chapelle de la Voulte, annonce leur prochaine Assemblée Générale annuelle 2016 et invite cordialement la population à participer.

« La Chapelle Saint Roch de La Voulte, est un patrimoine qui mérite l'attention de tous, rappelle-t-il. Vous avez à cœur de promouvoir le patrimoine de la vallée du Jaur et de l'Orb, après la sauvegarde de la chapelle, il serait souhaitable de rendre le site agréable, sécurisé, etc...

La Chapelle Saint Roch de La Voulte, telle la prou d'un navire (2).jpgLa Chapelle Saint Roch de La Voulte mérite l'attention de tous pour veiller à sa sauvegarde

Ce site a besoin de tous, pour le promouvoir et aussi sauvegarder et conforter les restes de l'ensemble du monument, des remparts, des tours et de tout l'environnement remarquable qui le complète. »

L'assemblée générale de l'Association la Chapelle de la Voulte aura lieu le samedi 17 décembre à 16 h 30 à la salle polyvalente de Mons la trivalle.

Au cours de cette assemblée, les points suivants seront abordés :
I   – Adoption du Procès Verbal de l’Assemblée Générale du 16 janvier 2016
II  – Rapport moral concernant l’année 2016
III – Rapport financier de l’année 2016
IV  – Projets d’animation 2017
V   –  Renouvellement du Conseil d'Administration
VI  – Questions diverses.

Le verre de l'amitié prolongera les échanges en clôture de réunion.

« Dans l'attente de votre participation à tous j'ai grand plaisir à vous communiquer ces informations et espère votre soutien. »

Contact : Tél. 04 67 97 72 77.

 

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

samedi, 01 août 2015

Roquebrun : un accueil très apprécié par les touristes

Ce dimanche 26 juillet était l'occasion pour les touristes de découvrir leur lieu d'accueil, Roquebrun, ses bâtiments et son histoire.

Après une visite commentée du village par Michel Bordenave, adjoint au maire de Roquebrun et président de l'association Patrimoine et mémoire de nostre pais qui œuvre pour la mise en valeur du patrimoine et de l'histoire locale, les touristes ont pu déguster les vins du Groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC) Guiraud-Boissezon.

DSCF2777.jpg

Une vingtaine de personnes ont participé à cette rencontre, ravies de mieux connaître la commune, ses richesses qui se dégustent des yeux et flattent le palais.

Michel Bordenave propose de  nouvelles visites estivales. Les prochaines auront lieu ce dimanche 2 août et dimanche 9 août, le départ  est programmé à 17 h 30 du camping-campotel.

Les amateurs peuvent se joindre au groupe à 18 h 00 lors du passage à l'Office de Tourisme qui recèle toutes les informations indispensables pour des vacances réussies à Roquebrun, au plus proche du terroir et de ses habitants.

Contact : Patrimoine et mémoire de nostre paisMichel Bordenave Rue des Olivettes 34460 ROQUEBRUN

Téléphone : 04 67 89 76 34. adresse email : michel.bordenave@aliceadsl.fr ou mmn.bordenave@sfr.fr

Contact Office du Tourisme de Roquebrun au 04 67 23 02 21.

samedi, 01 novembre 2014

Vieussan : Jany Cros était de « ceux qui construisent l'avenir »

Au Pin, berceau d'Annie Pla, son épouse, Jean-Marie Cros, Jany pour tous, était chez lui. Ses 2 fils et leurs compagnes : Patrick et Christine, Olivier et Séverine, ses petits enfants, Indy, Paul et Tom, Gilles son beau frère et Yolande, le cercle de famille autour de lui était chaleureuxJany Cros,Le Pin,VieussanSaint Pierre La Mer,La Salvetat,peintre                    Jany Cros aimait les bonheurs authentiques et le travail bien fait

Dans le jardin près du ruisseau il avait créé un havre de calme où il aimait lire et voir autour de lui ses petits enfants s'égayer.

Artisan, de Saint-Pierre-La-Mer jusqu'à La-Salvetat-sur-Agoût, son savoir-faire reconnu, il réalisait les travaux de peintures dans « les règles de l'art ». Il savait d'un coup d'œil évaluer « la souffrance  » d'un bâtiment, lui rendre « sa santé » puis l'embellir, harmonisant et valorisant au plus proche de l'original et de ses matériaux.

Le respect du patrimoine, du travail des hommes au fil de l'histoire, autant de valeurs qu'il aimait perpétuer, restaurer les œuvres anciennes pour qu'elles continuent à traverser le temps.: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

Artisan, un titre modeste pour cet homme que l'amour de « la belle œuvre » guida tout au long de sa vie. Il avait à cœur la transmission des savoirs, fier d'exercer un « métier » porteur d'identité que son fils Olivier continue. 

jany cros,saint -pierre-la-mer,la salvetat-sur-agoût,vieussan,plaussenous,peinture,décors,hauts cantons,haut languedoc,architectureVieussan-Village vue par Jany

Artiste dans l'âme, Jany exécutait décors et frises avec délicatesse et sobriété, il laisse des œuvres aux chœurs des édifices, et, maîtrisant peintures et encres, des toiles, qu'il offrait volontiers en toute simplicité.

Né en 1940, Jany Cros avait obtenu son bac avec mention très bien. Curieux de tout, passionné de mathématiques et d'histoire, il aimait avant tout sa famille, les bonheurs authentiques et le travail bien fait.

Pour les siens, le souvenir de Jany  porte l'espoir d'un monde à rendre toujours plus beau, lui qui mit en œuvre les usages tissés au fil des siècles afin que s'élève et se transmette la voix des Compagnons, «Soyez de ceux qui construisent l'avenir ! »

lundi, 11 juin 2012

Vieussan-Plaussenous : lumineuse et immaculée, Sainte Madeleine de Mounis accueille ses amis

La petite église est méconnaissable. Sous les pinceaux de Jany et Olivier, c'est un véritable miracle accompli. Envolée la grise mine et les relents de moisissures, c'estfraîche et pimpante que la petite église s'est réveillée.

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

Une jeunesse nouvelle respire sous ses voûtes, le tableau du chœur a retrouvé sa noblesse

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

et le chemin de croix éclate de blancheur virginale soulignée d'azur.

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier crosPhoto de Georges Barreau

L'inauguration est le prétexte à la célébration d'une messe, le père Jef Desfour, en charge de la paroisse, a dit la bonne parole à sa façon simple et familière, le père Marc Tayac, 85 ans est venu tout spécialement pour l'assister

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

.Bravo et merci à Georgesl'aimable reporter qui a filmé la messe chantée et photographié les prêtres et les fidèles durant la célébration. 

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier crosPhoto de Georges Barreau 

La petite église n'est pas assez grande pour contenir les nombreux fidèles, les voix de la Chorale des Hauts Cantons emplissent le silence.

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

Les choeurs s'unissent encore devant l'assemblée qui partage ensuite le verre de l'amitié. Annie est très fière de son fiston ! 

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

 

Jany et Olivier au centre de la foule sont félicités, Georgette, très animée, affiche sa joie sans détours.

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

En compagnie de Marc, fils de la présidente qui profite de cette fête pour sa première sortie de convalescence, Gilles Pla, maire de la commune admire le nouveau décor intérieur de l'église dont la commune, propriétaire des murs a fait réparer le toit il y a peu de temps.

 

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

 

L'église Sainte Madeleine de Mounis date de 1870, sa rénovation est un embellissement et une richesse certaine pour la vie du hameau et de la commune de Vieussan. Elle est pour tous symbole de culture et lieu de souvenirs.

Voir les images du reportage vidéo : «  Inauguration de l'Église Sainte Madeleine à Plaussenous »

Lien :  vidéo Cantons d'Oc,  « La vie des Hauts Cantons en Images». 

vieussan,plaussenous,haut languedoc,architecture,hauts cantons,sainte madeleine de mounis,jany et olivier cros

Georgette est radieuse auprès de Marc, heureuse de voir son projet mené à bien et soutenu par tant de participation : « Notre Sainte patronne est rénovée complètement maintenant. On a eu une très grande fête, une très belle messe. Merci à tous ! »

 

Voir l'album photos « Inauguration de l'Église Saint Madeleine à Plaussenous »

mardi, 13 mars 2012

Vieussan : une nouvelle jeunesse pour l'église Sainte Madeleine

Au cœur du hameau de Plaussenous l'église Sainte Madeleine de Mounis a été construite en 1870, prenant le relais pour la célébration du culte, de la chapelle du même nom, alors en ruine.

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

La petite chapelle, eu égard à son grand âge et à son architecture médiévale, a bénéficié, pour sa réhabilitation récente de subventions auxquelles l'église ne peut prétendre. 

Le toit remanié, les gouttières placées par la municipalité, c'est maintenant l'intérieur de l'Église  que Les Amis de Sainte Madeleine de Mounis ont décidé de rénover avec la bénédiction de l’Évêché. 

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

À grand renfort de lotos et de repas conviviaux cette entreprise est menée à bien. Georgette, présidente de l'association, s'attache à maintenir debout ce patrimoine, témoin des liens d'une communauté et de son histoire.

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

 Jany et Olivier sont chargés de redonner à l'édifice une nouvelle jeunesse.

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

« C'est du patrimoine, les terrains pour la construction ont été donnés par des familles de la paroisse, les pierres transportées par les hommes du village.

Les treize stations du chemin de croix en plâtre moulé, furent acquises également par chacun des habitants, elles seront restaurées aussi d'une façon tout à fait simple, en respectant la sobriété de leurs décors...

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

Pour le grand  tableau du chœur on peut pas le toucher, tout partirait en lambeaux, il sera nettoyé sur place et protégé... »

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

« Il a plu à l'intérieur pendant des années et les murs ont souffert. On a décapé, passé des produits : fixateur, anti-salpêtre. Maintenant l'église est saine, les peintures vont tenir, ça va être fini avec une peinture hydropliolite, il faut laisser respirer les murs construits à la chaux.

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architecture

Pour donner plus de hauteur, arceaux et voûtes seront peints en blancs et les parties murales dans un ton de pierre, un peu orangé en harmonie avec les teintes du terroir.  Nous fabriquons nos propres couleurs...»

: vieussan,plaussenous, hauts cantons, haut languedoc,peinture,architectureJany et Olivier Cros, de père en fils, amoureux des vieilles bâtisses

Il faut dire que,  Jules Cros, le grand père,  fut Compagnon du Devoir  dès 1928.  Jany  lui  succède en 1959 et Olivier poursuit l'entreprise en 1988, de père en fils, ils aiment le travail bien fait. Ils ont déja rénové plusieurs édifices. Leur savoir-faire est reconnu, les travaux, peintures et décors, réalisés dans « les règles de l'art ».

 

images réalisées par vidéo cantons d'Oc

En 2010, l'UNESCO a inscrit le compagnonnage au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Le « réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier » que les Compagnons de tous les Devoirs mettent en œuvre selon des usages tissés au fil des siècles est à l'honneur. «Soyez de ceux qui construisent l'avenir !» dit leur slogan.

Rendez-vous sera bientôt pris pour fêter dignement la mise en beauté de Sainte Madeleine.