compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 01 juin 2016

Votre chronique : Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Communiqué par le 27 mai 2016

"Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

COP 21 et persistance d’un modèle de consommation obsolète 

Déjà en amont de la COP21, Pierre Rabhi exprimait ses doutes quant à son efficacité. Le fondateur du mouvement Colibri était assez pessimiste sur le sujet : « Il ne sortira rien de cette énième grand-messe. J’ai du mal à croire que les changements structurels nécessaires y soient actés ». Car, pour lui, la COP21 ne s’attaque pas « aux sources des déséquilibres ».

Quelles sont alors les sources de ce déséquilibre à la fois écologique, mais aussi économique (entre les pays du Nord et du Sud, par exemple) ? Selon le sage paysan, c’est notre modèle économique même et notre façon de consommer. Il en appelle donc à « quitter le culte de la croissance indéfinie ».

Arrêter d’en vouloir toujours plus : la seule solution 

Seule solution pour s’en sortir, quitter ces pratiques effrénées de consommation, pour se tourner vers d’autres solutions plus durables et modérées dans leur fonctionnement : « Il faut entrer dans une nouvelle ère, celle de la modération : modération de la consommation et de la production ». Au rang des choses à supprimer : la pêche industrielle, l’agriculture intensive, etc.

Une nouvelle façon de consommer et de créer de la richesse doit être mise en place, selon Rabhi. Et cette nouvelle façon, c’est l’agroécologie, concept qu’il défend depuis longtemps. Cette nouvelle vision de l’agriculture promeut le compostage, la pluriculture, la recherche de complémentarité entre les espèces, la réintroduction des haies, etc. Une  façon de cultiver la terre qui a déjà fait ses preuves, notamment lors de la mission qu’il a menée en 1981 au Burkina Faso, avec son association Terre et Humanisme : l’expérience a permis aux paysans burkinabés de retrouver une autonomie alimentaire, qu’ils peinaient à atteindre lorsqu’ils essayaient de se développer selon les lois de la mondialisation.

20467223

Ce qui l’inquiète : la récupération de cette idéologie par les multinationales

L’idée de l’agroécologie se répand de plus en plus dans les médias, dans les discours des politiques, dans celui des grands groupes, etc. Une évolution qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne réjouit pas son chantre tant que cela. Pierre Rabhi considère l’adoption de ce discours comme un leurre des grandes multinationales, qui se cachent derrière du greenwashing.

« L’agroécologie, ne se résume pas à des techniques, mais répond à une éthique de vie qui consiste à préserver la terre en tant que patrimoine », déclare-t-il, nous rappelant aussi la composante humaine de l’agroécologie, que certaines grandes entreprises négligent toujours, alors même qu’elles prétendent aller vers une agriculture plus durable. Une agriculture plus équilibrée passera par l’arrêt de l’exploitation de l’humain, pense l’agronome algérien.

Contre l’agriculture industrielle : les initiatives citoyennes

Désillusionné sur le pouvoir des initiatives gouvernementales et internationales, comme la COP21, Pierre Rabhi n’est pourtant pas pessimiste. Il entrevoit une lueur d’espoir au bout du chemin : les initiatives citoyennes. Selon le sage de l’agroécologie, c’est par le bas que se fera la révolution de demain.

« La société civile est en train de se forger un nouvel imaginaire face à un système à bout de souffle, dont le déclin se traduit par la montée du chômage, de la pauvreté et de nombreux déséquilibres. (…)Les innovations sociales qui se multiplient sur les territoires, dans l’écologie, les énergies renouvelables, l’éducation… sont autant d’expérimentations qui vont assurer le futur», décrypte Pierre Rabhi.

C’est pourquoi lui-même souhaite épouser le mouvement et lui fournir un nouveau souffle. Au micro du Monde, il confie envisager de «lancer une plate-forme citoyenne, un forum civique qui révélera tout ce qu’entreprend la société civile. Un inventaire dynamique des alternatives, en quelque sorte, qui permettra, quelques mois avant les échéances de 2017, de montrer aux politiques ce que font les citoyens ».

coups-projecteur-image-copy10-big

À quand un véritable support politique ? 

Pour Rabhi, on l’a compris, l’initiative vient d’en bas, des citoyens qui prennent conscience de l’obsolescence d’un modèle économique. Mais pour que cette révolution verte soit véritablement mise en place, il faudrait que ces initiatives qui viennent « par le bas », remontent « vers le haut » : « Si nous avions des politiques intelligents, ils appuieraient ces initiatives qui émanent de la société civile ». 

Rien n’est moins sûr en cette période de crise : entre élections présidentielles qui approchent et incompréhension des politiques, l’agroéconomie peut encore attendre. Il n’y a, pour s’en convaincre, qu’à se rappeler les mots récents de Sarkozy, qui définit l’agroécologie comme « une véritable obsession pour la destruction de notre puissance agricole qui serait remplacée par la possibilité donnée aux bobos d’aller faire leurs courses à la ferme dans le cadre des circuits courts ». Une analyse qui passe fondamentalement à côté d’une tendance émergente et dynamique de notre nouvelle société.

Cette incompréhension des sphères politiques conduit à l’immobilisme vis à vis de l’écologie et de l’industrie alimentaire. Pourtant, selon Rabhi, « il y a urgence. Car ce n’est pas la planète qui est en danger, mais l’humanité. La Terre, elle, en a vu d’autres ».

Sources : Interview de Rabhi par Le MondeLe mépris de Nicolas Sarkozy pour l’agroécologie

 

 

vendredi, 29 avril 2016

Olargues : le 30 avril, mobilisation "contre le saccage de nos territoires..."

Affichage de Affiche 30 avril 02.jpg en cours...Affichage de Affiche 30 avril 02.jpg en cours...manifestation citoyenne,actualités,associations,climat,courniou,débatforum,développement durable,écologie,economie,europe,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mbilisation populaire,natureenvironnement,patrimoine,politique,pollution,santé,sciences et technologie,société,tourisme,urbanisme,somail,éolien industriel,association hurle vent

mardi, 19 avril 2016

Haut Languedoc : Conférence Manifestation Citoyenne à Mazamet le 22 avril

Le collectif TNE communique :
 
 "APPEL À TOUTES LES ASSOCIATIONS ET À TOUTES LES PERSONNES QUI REFUSENT L'INVASION ÉOLIENNE INDUSTRIELLE DANS NOTRE RÉGION.
 
Le TNE est un collectif citoyen de 25 associations du Haut-Languedoc, militant pour préserver une montagne authentique et accueillante, pour défendre les droits de ses habitants et pour promouvoir des alternatives énergétiques."
 
Un aperçu de l'ampleur du débat autour de l'éolien industriel sur le lien : http://www.panache-salvetois.fr/mazamet-adresse-anti-eoli...

zones industrielles en nouvelle Occitanie.jpgzones industrielles en nouvelle Occitanie

 60 % de l'éolien industriel de la région est concentré dans 3 parcs régionaux (Haut-Languedoc, Grands Causses et Narbonnaise) ! Margeride, Lévezou, Corbières, Montagne Noire sont défigurés.
 
" Bonjour,
La Conférence Manifestation Citoyenne de Mazamet, c'est dans cinq jours seulement ! 
Une occasion unique de montrer notre indignation et notre résolution.
 
Une chance de nous rencontrer, associations, militants, sympathisants de toute la grande région.
Il est encore temps de s'organiser !
Il faut venir nombreux, covoiturer, rameuter nos voisins, nos amis, nos familles !

mazamet,manifestation citoyenne,actualités,associations,climat,courniou,débatforum,développement durable,écologie,economie,europe,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mbilisation populaire,natureenvironnement,patrimoine,politique,pollution,santé,sciences et technologie,société,tourisme,urbanisme,somail,éolien industriel,association hurle ventPlan d'accès au palais des congrès de Mazamet 

Si certain-e-s d'entre vous souhaitent profiter du buffet froid en arrivant (servi entre 18h30 et 19h30) qu'ils veuillent bien nous le faire savoir avant jeudi soir.
Si besoin d'hébergement, contactez-moi rapidement." 

pour TNE Emmanuel Forichon tel 05 63 73 03 28
Contact : Toutesnosenergies@laposte.net ☎ : 06 08 68 00 96 et 05 63 73 03 28

mazamet,manifestation citoyenne,actualités,associations,climat,courniou,débatforum,développement durable,écologie,economie,europe,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mbilisation populaire,natureenvironnement,patrimoine,politique,pollution,santé,sciences et technologie,société,tourisme,urbanisme,somail,éolien industriel,association hurle vent

mercredi, 09 décembre 2015

État d’urgence climatique : appels à se mobiliser à Toulouse et à Paris :

« Appel à rassemblement de soutien aux exproprié-e-s de Notre-Dame-des-Landes le jeudi 10 décembre à partir de 11 h place Stalingrad (Paris, 19e) et mobilisation pour l'urgence climatique samedi 12 décembre
 
Message pour relayer en urgence plusieurs appels à se mobiliser à Toulouse et à Paris :

- Appel à rassemblement demain à Paris en soutien aux expulsés à NDDL

- Appel à la chaine humaine Climat à Toulouse ce samedi 12 décembre

- Appel à la chaine humaine Climat à Paris ce samedi 12 décembre


logo Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du TESTET

Le jeudi 10 décembre se tiendra une audience en référé-expulsion à 11 h 30 au Tribunal de Grande Instance de Nantes. Cette assignation concerne 4 exploitations agricoles et 11 familles : paysans, habitants locataires ou propriétaires historiques.

AGO/Vinci, qui agit pour le compte de l’État via le ministère de l'écologie, réclame : 

  • l'expulsion immédiate, sous peine d'astreinte de 200€‚ par jour et par dossier (4 pour certains) et si besoin avec le concours de la force publique.
  • saisie et séquestration des biens, outils de travail et cheptels ;
  • sans respect de la trêve hivernale.

Toutes ces personnes sont concernées par l'accord politique dit 'grève de la faim' de mai 2012 qui protégeait contre l'expulsion les habitant-e-s vivant sur la zone avant la déclaration d'utilité publique.

Cette assignation tombe alors qu'il n'y a aucune urgence, aucune date n'étant fixée pour le début des travaux, et que, dans le même temps, Vinci signe des baux précaires pour que des parcelles de la ZAD soient mises en culture la saison à venir.

Où est la cohérence ?

L'accélération du dossier intervient en pleine tenue de la COP21 où la France prétend afficher son exemplarité sur les moyens de freiner le réchauffement climatique, notamment par la mise en place d'une agriculture soi disant « durable ».

Elle intervient aussi pendant l'état d'urgence consécutif aux attentats : or nous constatons que cet état d'urgence est largement utilisé pour limiter nos libertés (interdictions de manifester, perquisitions, assignations à résidence, ...) et réprimer les militants (blessures infligées par la police, gardes à vue, ...). Il vise à installer la peur , à verrouiller le débat public et à casser les solidarités.

L'importante mobilisation de 2012 ayant mis en échec la stratégie policière de l’État pour vider la ZAD, Vinci tente à présent de mettre à genoux les paysan-ne-s et habitant-e-s en les menaçant d'astreintes, et de les priver des moyens de faire vivre leurs fermes. Le référé déposé a en fait pour objectif de vider la ZAD, il cible des lieux de vie, de solidarité, d'organisation, d'invention d'autres mondes possibles que celui du profit, du béton et de la terreur.

Les personnes, les collectifs de soutien à la lutte contre l'aéroport, les organisations et associations révoltés par l'annonce de ce référé-expulsions, appellent les militants venus pour la COP et toutes les personnes concernées. 

Pour informer, affirmer notre détermination et notre cohésion,

dans l'esprit du convoi parti de Notre-Dame-des-Landes fin novembre

Rassemblement convivial

En soutien aux actions prévues à Nantes le jour même devant le tribunal

Le jeudi 10 décembre

Place Stalingrad à partir de 11h et jusqu'à 19h30 :

repas à 12 h et à 18 h, prises de parole, chorale, lectures, batucada, spectacle de magie, infokiosque, ...

Plus de détails sur la programmation de l'après-midi sur les sites ci-dessous dès que possible.

Si changement inopiné de programme consulter:

anticop21.org

et aussi zad.nadir.org

Ou à défaut 06 41 00 92 23

TOULOUSE

SAMEDI 12 DÉCEMBRE à 12 h 12
Chaîne Humaine sur les allées Jules Guesde

Avec des animations diverses et variées (départ devant le Muséum)

À la fin de la COP21, face à l’état d’urgence climatique, nous serons dans la rue pour avoir le dernier mot et prendre notre avenir en main. Les nécessités minimales pour une planète juste et vivable sont des lignes rouges qui sont depuis longtemps franchies. Le 12 décembre, nous nous mettrons en mouvement pour le rappeler. Nous tracerons les lignes rouges infranchissables pour garantir la sécurité climatique et nous nous engagerons collectivement à agir pour les défendre.

 Venir en rouge si possible. Cette manifestation vient d’être déclarée en préfecture en autre par les Amis de la Terre MP
(voir l’appel complet)

Appel à un rassemblement déclarant l’état d'urgence climatique
Samedi 12 décembre à 14 h au Champ de Mars devant la Tour Eiffel

Nous, Amis de la Terre France, Alternatiba, Action Non Violente COP21, Bizi, Confédération Paysanne, Coordination de l’Action Non-Violente de l’Arche, Mouvement pour une Alternative Non-Violente, Collectif National Pas Sans Nous, Emmaüs Lescar Pau, Unef appelons à un rassemblement massif, pacifique et déterminé déclarant l’état d’urgence climatique ce samedi 12 décembre à 14h à Paris, sur le Champ-de-Mars, devant la Tour Eiffel.

Nous vous appelons à signer et relayer massivement la pétition appelant à ce rassemblement et à se mobiliser massivementsamedi prochain sur le Champ de Mars devant la Tour Eiffel.

http://urgenceclimatique.wesign.it/fr

Mobilisé-e-s par l’urgence climatique, l’exigence de justice sociale, la lutte contre toutes les formes de domination et la protection des populations affectées, nous sommes hautement préoccupé-e-s par le déroulement actuel de la COP21. Alors que ce sommet international avait pour mission d’aboutir à un accord permettant de stabiliser le climat, tout indique qu’il n’en sera rien.

Les engagements actés de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ne garantissent aucunement une stabilisation de la température moyenne au-dessous du seuil de +2°C à l’horizon 2100. Au contraire, ils nous mènent vers un dérèglement de plus de 3°C, nous faisant franchir les seuils irréversibles et incontrôlables d’emballement du climat. L’absence de mesures suffisantes et contraignantes pouvant être mises en place entre 2015 et 2020, renforce la certitude de franchir ces seuils, et pose les bases d’un véritable crime contre l’humanité. En outre, la facture humaine que nous devrons payer est alourdie par l’insuffisance criante de financements propres permettant aux pays et populations les plus vulnérables de se protéger contre les conséquences catastrophiques du dérèglement climatique en cours et à venir.

Aujourd’hui, les chefs d’État du monde entier, et notamment les États du Nord, ne sont pas à la hauteur du défi et de leur responsabilité historique dans ce moment décisif pour notre avenir commun. Or, les climatologues le confirment, il ne nous reste plus que quelques années pour agir.

On ne peut pas nous demander d’accepter l’inacceptable ! Nous devons alerter la population mondiale sur ce qui se joue à Paris. En invitant tout d’abord l’ensemble de la société civile à renforcer les alternatives et solidarités concrètes permettant de réduire immédiatement les facteurs de dérèglement et d’augmenter nos capacités à faire face à leurs effets. En appelant ensuite à la mise en place d’une vaste mobilisation citoyenne, interpellant sans relâche au cours des années à venir les dirigeant-e-s politiques et économiques en vue de changer le cours des choses pendant qu’il est encore temps.

Le samedi 12 décembre à 14 heures sur le Champ de Mars devant la Tour Eiffel nous constituerons de très larges chaînes humaines, portant les messages d’alerte et de mobilisation que nous adresserons aux peuples du monde. Les murs que nous ferons tomber ensemble deviendront des ponts. Nous aurons le visage découvert, comme signe de notre participation strictement non-violente à ce rassemblement.

Samedi, toutes et tous à Paris pour déclarer l'état d'urgence climatique ! »

https://www.facebook.com/events/1526849980974595/

dimanche, 29 novembre 2015

Info du reste du monde : ce dimanche, les chaussures marcheront pour le climat !

Après le cauchemar des attentats, le gouvernement a annulé la Marche pour le Climat de Paris. Et nous venons d'apprendre que tous les rassemblements en France étaient également interdits ce week-end.

C'est un coup dur, mais notre incroyable mouvement en France ne se laisse pas réduire au silence. Voici comment.

Dès que la nouvelle de l’annulation est tombée, des bénévoles sont descendus dans les rues de la capitale, malgré le mauvais temps et les alertes à la bombe, pour collecter des milliers de chaussures données par toutes celles et ceux qui auraient voulu participer à la Marche.

Dimanche, nous allons recouvrir une grande place dans le centre de Paris de ces “chaussures en marche”représentant la détermination de Paris à se faire entendre sur le changement climatique.

Hier, nous avons été nombreux, des quatre coins du monde, à manifester aux Parisiens et Parisiennes notre solidarité en nous prenant en photo avec nos chaussures. Mais plus nous en rassemblons physiquement à Paris, plus notre message sera clair.

Aujourd’hui nous vous proposons une fantastique manière de participer à la Marche des chaussures de Paris sans y être!

PS : Certaines préfectures ont également restreint les rassemblements en régions ce week-end. Mais toutes les marches locales ne sont pas annulées  vérifiez les dernières informations de l'évènement le plus proche de chez vous sur cette page.

Pour plus d'informations:

COP21: le gouvernement interdit les manifestations sur la voie publique (Le Monde) 
http://www.lemonde.fr/cop21/article/2015/11/18/le-gouvernement-annule-les-manifestation-sur-le-climat-du-29-novembre-et-du-12-decembre_4812854_4527432.html  

Climat: malgré les attaques de Paris, la COP21 aura bien lieu (Novethic)
http://www.novethic.fr/empreinte-terre/climat/isr-rse/climat-la-cop21-aura-bien-lieu-malgre-les-attaques-de-paris-143695.html

Manifs interdites: Vous ne pouvez pas marcher? Apportez vos chaussures (Les Inrocks)
http://www.lesinrocks.com/2015/11/22/actualite/manifs-interdites-vous-ne-pouvez-pas-marcher-apportez-vos-chaussures-11789215/

“Nous n'avons ni plan B ni planète B” (Paris Match) 
http://www.parismatch.com/Actu/International/Nous-n-avons-ni-plan-B-ni-planete-B-Sauver-la-Terre-Ban-Ki-Moon-792642   

Coup de chaud sur la planète avant la COP21 (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/08/21/coup-de-chaud-sur-la-planete-avant-la-cop21_4732758_4527432.html  

 

Appel de toute l'équipe d'Avaaz**

« Ce week-end, notre mouvement descendra dans les rues lors de la plus grande Marche pour le climat de l'histoire.

Pourquoi ? Parce que nos gouvernements se réunissent le lendemain et pourraient finalement se mettre d'accord pour nous préserver d'une catastrophe climatique.

Au fil des siècles, de grandes manifestations ont changé le cours de l'Histoire :
la marche de Martin Luther King vers Washington a marqué la fin de la ségrégation raciale.
 
la Marche du Sel de Gandhi a fait comprendre à la Grande-Bretagne que le temps du pouvoir colonial était passé.
 
Aujourd'hui, cette Marche Mondiale pourrait bien être la Marche de notre génération, celle qui vise à la survie de notre espèce.

Notre mouvement a passé huit années à se préparer à ce moment. Nous sommes prêts.
 
Tout ce que nous devons faire, chacun(e) d'entre nous, c'est participer à cette journée historique, et diffuser cette invitation à tous nos proches et ami(e)s :

https://secure.avaaz.org/fr/event/globalclimatemarch/pourunmondemoinscon/?cl=8995154935&v=69395"

Vous trouverez ci-dessous un évènement qui a lieu près de chez vous:

pourunmondemoinscon ATTENTION ÉVÉNEMENT ANNULÉ (INTERDIT)
2015-11-29, 15:00:00
Narbonne
Parvis de la Médiatèque
https://secure.avaaz.org/fr/event/globalclimatemarch/pourunmondemoinscon/?cl=8995154935&v=69395
 
Ou cliquez sur notre carte mondiale des Marches pour le climat pour trouver une action près de chez vous.
 
Ce week-end, nous serons des centaines de milliers à parler d'une seule voix, pour essayer ensemble d'assurer la survie de notre espèce. C'est notre seule chance de sauver notre avenir et de créer un incroyable précédent en faveur du pouvoir citoyen, contre les petits arrangements politiques qui nous mènent à notre perte. Si nous réussissons, et nous le devons, nous aurons fait un grand pas vers le monde que nous voulons tous.

Rendez-vous dans les rues ce week-end.
Avec espoir et détermination,
Alice et toute l'équipe d'Avaaz »
 
**Avaaz est un réseau citoyen mondial de 41 millions de membres qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. ("Avaaz" signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 18 pays et 6 continents et travaille dans 17 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

mardi, 05 mai 2015

Mons-la-Trivalle : le nouveau livre de Naomi Klein partagé ce Jeudi 7 mai au Comptoir Associatif

L’idée, c’est de faire une lecture à plusieurs voix de ce gros livre ‘’Tout peut changer’’ publié chez Actes Sud par Naomi Klein, l’auteure de « No Logo ».

Naomi klein, un regard différent sur le changement climatiqueNaomi klein, un regard différent sur le changement climatique (photo Rosa Luxemburg Stiftung–New York Office)

Le dilemme est bien connu : d’un côté, afin d’éviter le dérèglement de notre climat, nous devons réduire notre usage des ressources naturelles ; de l’autre, s’il ne veut pas s’effondrer, notre modèle économique exige une croissance sans limites fondée sur le tout pétrole. Il n’y a qu’un seul de ces paramètres qui peut changer, et ce ne sera pas la nature.

« Un constat s'impose, précisent les organisateurs, depuis que les gouvernements se sont décidés à prendre en compte la question du réchauffement, les émissions de CO2 ont augmenté de 61%. »

Débat à l’initiative du Front de Gauche de La Vallée, « de 18 heures à 20 heures, suivi d’une dégustation de vins « nature », c'est en effet indispensable… pour garder le moral !»