compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 17 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : vernissage de l'exposition "Léo et Julie de concert "

Le Jeudi 20 juillet à 19 h Le Comptoir Associatif accueille deux jeunes dessinateurs Julie Legrand et Léo Alcaraz pour le vernissage de leur exposition : "Léo et Julie de concert ".

"A mi-chemin entre illustration et bande dessinée, nous nous spécialisons dans le champ de l'image et de la narration." déclarent les duettistes, en formation à l'Ecole Supérieure d'Art d'Épinal dans les Vosges.

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert.jpg"Trapézistes", une œuvre de Julie 

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert 2.jpg"Liberté d'expression", une œuvre de Léo

Dessins, illustrations, gravures ou sérigraphies, technique et formation académique sont au service de l'imagination.

Julie et Léo ont à peine plus de 20 ans et chacun, dans son propre registre, construit un univers fantastique. L'exposition est à découvrir jusqu'au 30 juillet.

mercredi, 17 mai 2017

Mons-la-Trivalle : mardi 23 mai, après midi festive et concert exceptionnel avec le Festival Maï que Maï

Dans le cadre de la 10e édition du Festival Maï que Maï, ce mardi 23 mai l'église de Mons accueillera un concert exceptionnel par la présence de 2 musiciens de talent Carlo Rizzo et Jean-Pierre Sarzier en clôture de l'après midi festive.

À partir de 18 h 30, espace restauration et petit bal trad de l'apéro devant le Comptoir Associatif où l'on découvrira l'exposition des artistes plasticiens participants au festival.

Carlo Rizzo et Jean Pierre Sarzier.jpgCarlo Rizzo et Jean Pierre Sarzier

Patricia, porte parole des organisateurs du festival présente les deux interprètes du concert :

« C’est en 1979, que Carlo Rizzo a découvert le tambourin grâce à Alfio Antico et Raffaele Inserra, deux percussionnistes traditionnels du sud d’Italie. Il poursuit seul son apprentissage à travers les répertoires traditionnels, la musique ancienne et plus contemporaines, le jazz, explorant toutes les possibilités des percussions jouées à la main.

L’interprète se fait Inventeur, et, pour aller plus loin encore en vient à créer deux nouveaux instruments, le tambourin polytimbral et le tambourin multitimbral. ces instruments lui permettent d’adapter à chacun de ces répertoires qu’il a fait siens son étonnante virtuosité et son sens de l’improvisation.

Époustouflant ! Carlo Rizzo joue en solo dans des concerts mélangeant percussion et chant. Les grandes scènes nationales et des festivals internationaux le programment régulièrement. Il a créé ou participé à la création d’une trentaine d'ensembles.

mai qu mai.jpg

Carlo Rizzo partagera l'espace avec Jean Pierre Sarzier, clarinettiste renommé. Jean-Pierre a participé à la création de la musique du spectacle Atropos , de la compagnie Lanabel, sous la direction de Thierry Ronget, aux côtés du percussionniste Jérôme Vion. Il a récemment collaboré avec Strigall, compositeur, on l'entendra, à la clarinette en bambou dans la bande-son du spectacle de Jean-Claude Gallotta, L'étranger. Il compose et réalise la musique du spectacle Carnet de Poilu de Fleur Lemercier marionnettiste. La semaine festivalière s'annonce prometteuse pour toutes les oreilles !»

La soirée est organisée en partenariat avec l'association trivalloise Monta Davala et le concert, point d'orgue de l'animation à 21 h est en libre participation au chapeau.

jeudi, 09 mars 2017

Mons-la-Trivalle : trois univers musicaux se retrouvent au Comptoir Associatif

Pour chanter en acoustique dans la chaleureuse ambiance du Comptoir Associatif, trois univers musicaux différents se retrouveront ce vendredi 10 mars.
 Sculptures de Marie Hélène Roger pour une.jpgLuxuriance étonnante de sculptures à l'accueil du Comptoir Associatif des artistes

mercredi, 30 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : Philippe Ramos et la sculpture sur bois dans tous ses états

Philippe Ramos expose au Comptoir des Artistes ses sculptures nées de la forêt de Crouzac sur la route de Cambon et Salvergues où il vit.

Philippe Ramos.jpgPhilippe Ramos, menuisier de son état est artiste dans l'âme

Le plateau de l’Espinouse est hanté, habité d'êtres singuliers. Autour de la cabane forestière des Bourdils, des diablesses aux cheveux de sphaignes squattent les sources, des monstres surgissent des pierriers faisant fuir les mouflons, des faunes en groupes sous les amélanchiers jouent sur des flûtes traversières, des vaincus de la civilisation industrielle ont construits de frêles abris autour de caravanes récupérées.

mons-la-trivalle,philippe ramos,anton reichl,pom,daniel biau,marie hélène roger,comptoir associatif de mons-la-trivalle,sculpture,sculpture sur bois

Philippe Ramos, menuisier de son état et artiste dans l'âme, ne pouvait rester insensible à cette puissante effervescence. Ses sculptures, d'une maîtrise technique sophistiquée, font œuvre de résurrection. La gouge et le ciseau revisitent le bois brut, abattu par la hache, outil emblématique de la forêt.

Tête, Philippe Ramos.jpgSculpture, tête sur bourrelet cicatriciel de hêtre et bois flotté, série Les Grandes Gueules, Philippe Ramos

Les têtes montées sur socles offrent un visage tragique, la bouche béante ou étrécie, l'œil étonné, les formes semblent exhaler la douleur de tant de sacrifices. Cicatrices des arbres terrassés et inclusions de boutures sauvées, s'épousent.

La première des Grandes Gueules de Bois 2013 Sculpture tête sur une très belle inclusion de hêtre.jpgSculpture tête sur une inclusion de hêtre, série : "Les Gueules de Bois", Hêtre et bois flotté

De bois de châtaignier, d'olivier, de hêtre ou de noyer, Philippe restitue, dans la série de ses  Grandes Gueules émouvantes, l'intensité dramatique qui sourd d'un environnement empreint de magie.

BoisSontExot120716-2

À l’accueil des visiteurs du Comptoir des Artistes, comme en un aquarium de bois, des poissons de palissandre flottent dans un corail de buis. Ce buisson de petits bois exotiques vient rappeler que l'artiste a connu, loin du Somail, d’autres forêts luxuriantes. 

La sculpture sur bois dans tous ses états pour découvrir Philippe Ramos et revoir aussi des œuvres de Biau, Pom et Reichl, c'est au Comptoir des Artistes à Mons-la-Trivalle ce vendredi 2 décembre, vernissage à 18 h. Contact : 06 73 19 57 47.

jeudi, 24 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : Antonio Sclano en ligne de mire au Comptoir des Artistes

Antonio Sclano sera au rendez-vous du Comptoir des artistes

L’idée était en germe depuis pas mal de temps de donner carte blanche au peintre visionnaire Antonio Sclano sur les murs du Comptoir Associatif où exposent les artistes des Hauts Cantons d'Occitanie.

6 novembre au comptoir antonio sclano.jpgAntonio Sclano promène son œil affûté sur les couleurs du monde depuis plus de 80 ans

Les voûtes accueillantes, anciennement clapier et souille à cochon, sont un refuge sans comparaison pour les œuvres des artistes singuliers. Antonio Sclano fidèle ami des artistes, promène toujours avec le même plaisir, son œil affûté et espiègle sur les couleurs du monde depuis plus de 80 printemps.

Ses grands formats disent le pays natal, la Toscane aux lumières fabuleuses, dont l’enfant se souvient. Ses compositions sur bois racontent Argelès et ses rudesses catalanes, lieu de création cher à son cœur. Sur des toiles de petites dimensions, tout en élan et finesse, Antonio révèle sa tendresse pour les vallées d'ici.

Le vernissage sera remarquable tout comme l’ampleur du travail accroché : 24 peintures. Car l’homme de pinceaux est aussi homme de fourneau, dûment formé aux sciences des couleurs et de l'art culinaire par sa mère.

Un tout Sclano au rendez-vous pour le plaisir, œil et papilles, au Comptoir Associatif de Mons-la-Trivalle vendredi 25 novembre à 18 h, l’heure du Berger Toscan !
Contact : 06 73 19 57 47

mardi, 09 août 2016

Mons-la-Trivalle : Florence Monllor expose au Comptoir Associatif

Les tableaux de Florence Monllor, au cœur de l'art pictural

Petite fille de Roger Barbotte, peintre impressionniste à Montmartre, Florence commence très jeune par le dessin puis peint à l'Huile durant 20 ans.

Diplômée en Décoration sur Céramique dès 1986 elle obtient en 1991 le Prix du Jeune Peintre « style Surréaliste Architectural » lors de l'exposition à Saint Jean Cap Ferrat et celui de l'ODAC (Office Départemental des Actions Culturelles à Nice) pour la 3e Rencontre Franco Italienne à Breil sur Roya. 3e prix du Concours de l'Escarène Niçoise en 1995, puis 2e en 1996, Florence Monllor se prête à de nombreuses expositions sur la Cote d' Azur.

mons-la-trivalle,comptoir associatif de mons-la-trivalle,Florence Monllor,peintre,Le méticuleux travail de la coquille d'œuf offre de nombreuses possibilités de création pour Florence Monllor

« Passionnée d' Architectures d'ombres et lumières, je crée avec lenteur mes fondations,
et le trompe l'œil s'insère dans mon travail avec passion. En 2000 Je deviens Copiste de Maîtres au Marché Nocturne d' Antibes. » Affichage de P1030304.JPG en cours...

mons-la-trivalle,peinture,comptoir associatif de mons-la-trivalle,florence monllor,peintre

Travail des couleurs, technique du trait et de la matière, habileté de mise en scène : 30 ans d'expérience et autant de qualités, classiques mais rares, pour cette professionnelle de la peinture.

mons-la-trivalle,peinture,comptoir associatif de mons-la-trivalle,florence monllor,peintre

Habitante de Prémian depuis 2 ans, cette première exposition de Florence Monllor vient compléter la palette des nombreux peintres des Hauts Cantons et de ses vallées.

mons-la-trivalle,peinture,comptoir associatif de mons-la-trivalle,florence monllor,peintre

« Ce changement de vie et de région devient un tournant dans mon style pictural et varie avec son temps vers de la Peinture Contemporaine.

mons-la-trivalle,comptoir associatif de mons-la-trivalle,florence monllor,peintre,peintureTravail de la coquille d'œuf (détail du tableau)

Le travail sur le relief m'amène au travail de la coquille d'œuf qui m'offre de nombreuses possibilités de création. »

mons-la-trivalle,peinture,comptoir associatif de mons-la-trivalle,florence monllor,peintre

L'exposition ouverte dès ce mardi 9 août restera visible jusqu'au 15 août. L'artiste invite à venir à sa rencontre au Comptoir Associatif, place du platane, au centre du village à Mons la Trivalle. Ouvert de 11 h à 13 h et de 17 h 30 à 19 h, du mardi au dimanche matin et sur rendez-vous au 06 73 19 57 47.

Contact Florence Monllor au 06 64 07 03 33.

samedi, 06 août 2016

Mons-la-Trivalle : Vernissage de l'exposition de Florence Monllor

Florence Monllor expose au Comptoir Associatif

Florence Monllor.jpg

Trente ans d'expérience l'ont d'abord conduite à la réalisation de remarquables trompe-l’œil dans les villages de l'arrière pays provençal.

Habitant depuis deux ans à Prémian, cette première exposition de Florence Monllor vient compléter la palette des nombreux peintres des Hauts Cantons et de ses vallées. L'exposition reste visible jusqu'au 15 août.

Le vernissage a lieu ce samedi 6 août à 19 h, l'artiste invite à venir à sa rencontre  au Comptoir Associatif, place du platane, au centre du village à Mons la Trivalle.

Ouvert de 11 h à 13 h et de 17 h 30 à 19 h, du mardi au dimanche matin et sur rendez-vous Contact tel au 06 73 19 57 47. 

dimanche, 24 avril 2016

Hauts Cantons : Le festival « Mai que Mai » approche...

La neuvième édition du festival « Mai que Mai» approche. Dédié à la culture occitane sous toutes ses formes il aura lieu la première semaine de mai en cette année 2016 et réjouira les vallées, s'arrêtant au cœur des villages.

Rando-artistique au rythme de la musique avec la tribu des Yeux rouges suivie par un public familial

« Mai que Mai» déroule chaque année au mois de mai ses joyeuses animations appréciées par un large public familial.

Depuis 2008, l'association Tafanari mène la ronde de la fête et conduit en fanfare le festival au rythme des dansantes musiques de balétis et de bodegas sur le territoire du Haut Languedoc. 

Sa riche programmation offre la variété d'une culture vivante et contemporaine au travers d'expressions artistiques aussi diverses que le conte, la musique, le théâtre, la danse, les arts plastiques, la littérature, le cinéma...
Le programme détaillé de chacun des événements festifs sera bientôt communiqué en attendant le mois de mai dans la bonne humeur.
Balades artistiques, concerts, et spectacles rythmeront le festival. Des expositions et des stages sont aussi organisés.
Inscriptions pour l'exposition des artistes à Mons dès maintenant au 06 73 19 57 47. Pour les inscriptions aux stages et tous renseignements contacter l'association Tafanari au 06 87 46 01 72.

mercredi, 23 mars 2016

Mons-la-Trivalle : lecture partagée autour de l'économie de la contribution

Un sujet très attendu dans le contexte de crise économique actuelle sera abordé ce Jeudi 24 mars avec la lecture de l'ouvrage de Philippe Derudder, « Les monnaies locales complémentaires : pourquoi et comment ? »

pour que l'argent serve....jpg

Alors qu'il était patron d'une P.M.E. florissante dans le domaine du transport et du négoce international, Philippe Derudder décide un jour de démissionner, refusant de continuer à apporter sa contribution à un système où la prospérité des uns se traduit par l'appauvrissement des autres, à l'inverse même du fondement de l'économie libérale. https://fr.wikipedia.org/wiki/Domenico_Losurdo.


Philippe Derudder.jpgPhilippe Derruder veut "mettre l'économie et l'argent au service de la planète" (http://aises-fr.org/)

Philippe Derudder se consacre depuis à la recherche de solutions économiques et financières alternatives, ainsi qu'à l'évolution des mentalités, pour lutter contre « la logique de misère dans l'abondance ». Il est consultant et anime des séminaires sur l'économie alternative et « Passer d’un consumérisme toxique à une économie de la contribution.  http://rue89.nouvelobs.com/2013/02/02/bernard-stiegler-nous-entrons-dans-lere-du-travail-contributif-238900
Réagir par la «consommation collaborative » à la sous-utilisation de la plupart des produits, c'est optimiser leur usage, redonner sens à un espace partagé.

monnaiesloc_visuel.jpgLe livre  de Philippe Derudder propose un autre usage de "la monnaie"

Philippe Derudder retrace ainsi l'histoire d'une dizaine d'expériences pionnières au XXe siècle; il dresse ensuite le portrait d'expériences actuelles dans le monde, et notamment en France où il a été à l'origine de la plupart des initiatives. La dernière partie est un guide pratique pour mettre en œuvre une monnaie locale complémentaire.

Une monnaie locale complémentaire, MLC est une monnaie non soutenue par un gouvernement national et destinée à être échangée dans une zone restreinte. Ces monnaies prennent de nombreuses formes, aussi bien matérielles que virtuelles. Ce sont par exemple le SEL, Système d'Échange Local, l'Occitan à Pézenas ou l'Abeille à Villeneuve-sur-Lot.

Nous sommes dans l’économie de partage, celui de l’optimisation de l’usage, une façon de réagir à la sous-utilisation de la plupart des produits de consommation. Partager habitat, transport, loisirs, équipement, travail, c’est le modèle de la « consommation collaborative ».

L’expression, inventée dès 1978, le modèle en marche depuis permettrait de redonner à un espace partagé, l’humanité et le sens que l’économie conventionnelle n’incarne plus.

La lecture partagée « Les monnaies locales complémentaires : pourquoi et comment ? » dans le cadre des Jeudis du Livre se tiendra ce 24 mars à 18 h 30 au Comptoir Associatif de Mons.

mercredi, 09 mars 2016

Mons-la-Trivalle : « Le manifeste de nos causes communes » sera lu au Comptoir Associatif

La lecture partagée de ce jeudi donnera la parole à Edwy Plenel, journaliste, écrivain et enseignant, ancien directeur du Monde. Il est président de Mediapart, journal numérique d'enquête, participatif et indépendant qui rassemble plus de 110 000 abonnés.

« Dire Nous », livre de 200 pages, est publié aux éditions Don Quichotte en ce début mars. Comme un refrain insistant, il invite à secouer l’indifférence et à réveiller l’espérance. Ce manifeste est celui des causes communes, contre les peurs et les haines.
Image illustrative de l'article Edwy Plenel

« D’un manifeste l’autre, “Dire nous” fait suite à “Dire non”, paru en 2014. Sa nécessité surgit d’un sentiment d’urgence : nous ne pouvons plus être spectateurs ou commentateurs de l’égarement où des politiques affaiblis et affolés entraînent notre peuple et notre nation. »

Entrée au comptoir associatif.JPGLes "Lectures Partagée" au comptoir associatif promettent un regain d’enthousiasme 

Edwy Plenel avance quarante récits pour comprendre le monde qui vient, solidement appuyé sur Edouard Glissant et Jean Jaurès. Les références à l’histoire de la Gauche étayent son propos : « Il est temps de dire nous. Dire nous pour éviter le désastre où nous entraîne une politique de la peur qui se sert du terrorisme comme d’un alibi pour nous congédier, mettre en panne notre démocratie, mettre en cause nos libertés, mettre en péril notre sécurité.»

La convergence hebdomadaire des ''Lectures Partagées'' promet donc un regain d’enthousiasme. Jean Michel l'assure et conduira le débat ce 10 mars à 18 h 30 au Comptoir Associatif.