compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 11 janvier 2018

Rosis - Douch : la commune du Caroux en deuil avec la disparition de René Magnaldi

C’est avec une grande émotion que Jacques Mendes, maire de Rosis, accompagné des élus voisins et en présence de ses nombreux amis a salué la mémoire de René Magnaldi qui nous a quitté à l’âge de 68 ans.

"Ami personnel et 1er adjoint de la commune de Rosis où il a siégé à mes côtés pendant 23 années consécutives, René était l’âme vivante de Douch. Il a contribué à protéger, à valoriser et à moderniser le hameau comme en témoignent les ouvrages dans lesquels il s'est impliqué : le lavoir, le four à pain, les hébergements communaux, le moulin de Lafage, sans oublier la Maison du Mouflon et dernièrement la pose de la stèle en mémoire des médaillés militaires.

chantier douch René Magnaldi.JPGRené Magnaldi s'est impliqué durant 23 ans dans la vie de la commune de Rosis au cœur du Caroux

Très attaché à la pierre, René a toujours privilégié la restauration du patrimoine architectural, s’impliquant souvent physiquement à leur rénovation. Ces ouvrages seront pour toujours marqués de son indélébile empreinte. Sans lui à Douch, désormais rien ne sera plus comme avant."

René Magnaldi s'est consacré à structurer la commune de Rosis et plus particulièrement le proche environnement de ce mythique Massif du Caroux Espinouse dont il connaissait les moindres recoins et qu’il aimait tant. Sportif, passionné de randonnées et d’escalade, il a intégré le centre de secours en montagne des sapeurs pompiers de Combes. Homme discret et attentif, il savait intervenir simplement, en toute franchise et avec le plus grand souci de justice et d'équité. Il prodiguait des conseils judicieux et avertis qui lui valurent toujours l'approbation unanime de tous : au sein du Conseil Municipal comme dans sa fonction de formateur du GRETA de Bédarieux où il prodiguait son savoir-faire aux stagiaires qui expriment aujourd'hui leurs témoignages reconnaissants.

rosis conseillers municipaux (2).jpg

"Il va maintenant rejoindre son copain Daniel Bourdon, 2ème adjoint de la commune, lui aussi disparu voilà un an de cette innommable maladie contre laquelle ils ont lutté jusqu'au dernier souffle. Tous deux ont marqué la vie de notre commune et laisseront dans nos mémoires le souvenir impérissable d'hommes de bien," termina Jacques Mendes, profondément affecté par ces 2 pertes successives.

René Magnaldi continuera de vivre dans nos cœur. À son épouse, à ses enfants et à toute sa famille nous adressons nos condoléances émues et attristées pour ce deuil ressenti douloureusement par tous.

mercredi, 18 février 2015

Mons-la-Trivalle : Fin d'un contentieux électoral

Fin d'un contentieux électoral : Claude Tarraga proclamé élu en qualité de conseiller municipal.

À la suite des dernières élections municipales de 2014, des recours devant le juge avaient été déposés dans différentes communes de l'Hérault, dont Mons-La-Trivalle.

Le mardi 17 juin 2014, le tribunal administratif de Montpellier s'était prononcé en faveur de la modification des résultats proclamés à Mons-La-Trivalle au second tour des élections municipales 2014.

Le 20 janvier 2015, le Conseil d’Etat examinait le recours d’Arielle Escuret, maire élue de Mons-La-Trivalle, contre l’annulation, sur protestation de Régis Cèbe, de l’élection de Gérard Lefrançois. 

Par arrêté du 26 janvier 2015, le Conseil d’Etat a conclu au rejet de la requête présentée par Arielle Escuret, Maire de Mons la Trivalle, demandant l’annulation du jugement du Tribunal Administratif de Montpellier rendu le 17 juin 2014. (cf. « comptes publics » Hérault).

mons-la-trivalle,politique,élection,conseiller municipal,tarraga,tribunal administratif,montpellier,actualités,gorges d'héric,hauts cantons d'oc,information,la coste,la voulte,le verdier bas,le verdier haut,les pradals,ornac,élections municipales 2014 à mons-la-trivalle,recoursClaude Tarraga, conseiller municipal de Mons-la-Trivalle

En rejetant ce recours, le Conseil d’Etat a confirmé l’annulation de l’élection de Gérard Lefrançois et la proclamation de Claude Tarraga.

La bataille autour de l’élection d’un conseiller municipal de Mons-La-Trivalle est terminée.

-----------------------------------------

Communiqué de  Régis CEBE, le 10.02.2015 :

« Par arrêt du 26.01.2015, le Conseil d’Etat a conclu au rejet de la requête présentée par Mme Arielle ESCURET, Maire de Mons la Trivalle, par laquelle elle demandait l’annulation du jugement du Tribunal Administratif de Montpellier rendu le 17.06.2014. Le TA n’avait pas suivi les observations de Mme A. ESCURET, Maire de Mons la Trivalle ainsi que de Mr Christian CORDIER, 1er adjoint, assistés par le cabinet d’avocats défendant régulièrement les intérêts de la commune. Il avait annulé l’élection de Mr Gérard LEFRANCOIS (liste RINGAL, maire sortant) et proclamé élu Mr Claude TARRAGA (liste CEBE). A l’issue du 2ème tour des élections, Régis CEBE, conseiller municipal de Mons, tête de la liste Mons la Trivalle Debout avait adressé une réclamation à Mr le Sous-Préfet de Béziers, qui l’a transmise au TA. Mme A. ESCURET a formulé un appel devant le CE qui a contraint Mr CEBE,sans l’assistance d‘un avocat, à présenter un mémoire en défense.»

Régis CEBE déclare :

« Le non  respect du code électoral a été  sanctionné par le TA et  confirmé par le CE. Les attestations produites par des élus de la liste de Mme A. ESCURET et des électeurs ne respectant pas les lois de la République ont été rejetées.  Les  deux  juridictions  ont  donné  raison  aux  citoyens  qui  n’avaient pas  accepté  de  tels  agissements en mentionnant les irrégularités sur le procès-verbal des opérations électorales. C’est une satisfaction.

Les  objectifs  des 5 conseillers municipaux représentant notre liste, sont résolument tournés vers la  défense des intérêts communaux, sans opposition systématique, mais dans le total respect des dispositions réglementaires.

Ce contentieux électoral n’a bien évidement pas été dirigé contre Mr G. LEFRANCOIS. 

Bienvenue à Mr C. TARRAGA qui après plus de 10 mois d’une procédure contentieuse va enfin pouvoir s‘installer dans son rôle de conseiller municipal ».

Sollicitée à son tour, Arielle ESCURET, maire, expose pour sa part « quelques éléments récapitulatifs factuels se rapportant à la décision du conseil d'état :

- Suite à une protestation de Régis Cèbe, s'appuyant sur une observation consignée par une déléguée sur le procès verbal du 2ème tour de l'élection municipale, le tribunal administratif de Montpellier par son jugement du 17/06/2014 a annulé l'élection de Gérard LEFRANCOIS et proclamé Claude TARRAGA élu.

- J'ai fait une requête au conseil d'Etat (enregistrée le 18/07/2014), comme le prévoit la procédure, en tant que membre de la liste "Ensemble, continuons pour Mons la Trivalle notre village"

- La décision de la section contentieux du Conseil d'Etat, lu en séance publique le 26/01/2015, a confirmé le jugement du Tribunal Administratif.

- Ayant reçu la notification par écrit le 06/02/2015, j'ai adressé une convocation à Claude TARRAGA pour le conseil municipal du 11/02/2015

- A l'ouverture de la séance, j'ai, par quelques mots de préambule, souhaité la bienvenue à Claude TARRAGA et donné quelques éléments d'explication notamment pour le public présent.

- La composition des commissions communales sera à nouveau mise à l'ordre du jour du prochain conseil municipal afin d'intégrer M. TARRAGA dans l'action municipale.

Ceci n'est pas un communiqué de presse, il s'agit d'éléments factuels dans l'ordre chronologique (je ne reviens pas sur les faits puisqu'ils ont été jugés). »

----------------------------------------------------------

Il faut rappeler qu'à Mons-La-Trivalle, pour une population de 547 habitants, dont 35.1%  de propriétaires, un taux de d'actifs de 64.8%, 16.4% de chômage et un taux de résidence principale de 48.5%, l’abstention ainsi que le score de l’extrême gauche, sont toujours inférieurs à la moyenne nationale.

Lors des élections municipales de 2014, les enjeux du scrutin à Mons étaient serrés. Pour 15 sièges à pourvoir, la liste des candidats à la mairie, qui s'étaient présentés au premier tour, était longue.

Archives des élections 2014 à Mons-La-Trivalle, quelques liens :

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archiv...

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archive/2014/03/24/mons-la-trivalle-elections-municipales-du-23-mars-2014.html

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archiv...

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archiv...

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archiv...

 http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/...

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archiv...

mardi, 23 décembre 2014

Mons La Trivalle : la salle polyvalente bientôt rénovée

Restaurer la toiture de la salle polyvalente est un chantier qui s'imposait. Un petit historique dressé par Jean Marie Vissac, conseiller municipal en charge du projet, permet de situer l'importance de ce lieu destiné aux réunions citoyennes.

début décembre 2014 173.JPG

« Sa construction fut décidée par le conseil municipal en 1982 sous la conduite de Pierre Granier maire de la commune. Elle fut inaugurée en 1983 par le nouveau maire Pierre Azéma. Cela fait un peu plus de trente ans. La nouvelle équipe municipale en place depuis mars a pris comme engagement de redonner un coup de jeune à cette salle parfaitement fonctionnelle.»
début décembre 2014 178.JPG
Suite à un problème récurrent de fuite à cause d’un défaut de fabrication des tuiles, le conseil municipal a décidé de faire procéder au remplacement de la couverture, ces travaux sont actuellement en cours.
Ils sont décomposés en plusieurs temps : dépose des anciennes tuiles, des gouttières pendantes et des panneaux de particules altérés par la pourriture qui sont remplacés par des panneaux de particules aux normes d'aujourd’hui. La pose d’un écran sous tuile pare pluie, de contre lattage et liteaux avant les tuiles neuves en harmonie avec celle de la crèche actuellement en construction, la pose de gouttières pendantes neuves termineront le chantier.

début décembre 2014 176.JPG

« L’ensemble de la toiture fait 389 m² et la surface utile de la salle est de 250 m². L’espace rangement pour le mobilier de la salle, tables chaises bancs est de 50 m². Quelques travaux de mise en conformité pour la sécurité de tous les usagers suivront, le plus vite possible en fonction des finances communales et des aides consenties par différents organismes, la réfection du plafond et une mise aux normes actuelles en matière d’isolation. 
Il ne manquera plus qu’un rafraîchissement des peintures et nous aurons à nouveau une magnifique salle ». conclut Jean Marie Vissac au nom de tous.
 

jeudi, 27 mars 2014

Mons-la-Trivalle : Alain Fromage confirme sa candidature au second tour

« Les résultats du premier tour des élections municipales de Mons-la-Trivalle me donnent à penser que ma candidature a reçu un écho favorable. Je remercie sincèrement toutes celles et tous ceux qui en sont à l’origine.

Plus que jamais je suis volontaire et motivé pour contribuer au sein du futur conseil municipal de Mons-la-Trivalle, s’il m’en est donné mandat, à un travail collectif dans l’esprit exposé dans ma lettre de candidature. »

Alain Fromage précise qu'il souhaite devenir l'un des 15 conseillers municipaux : « un habitant de la commune comme chacun, ...(qui)...se pose aussi en relais. » 

Sa vision du « fonctionnement efficace d’un conseil municipal dans une « petite » commune : « rassembler toutes les personnes volontaires et motivées au-delà de toute notion de « listes ».

alain FromageP1010440.JPGAlain Fromage confirme sa candidature hors liste

Je considère en effet que toutes les idées, toutes les suggestions, tous les points de vue dignes d’intérêt sont à prendre en compte, à confronter par le débat au sein du conseil municipal... ( qui doit se ) doter d’un mode de travail collectif»

Alain Fromage propose « Pour Mons-la-Trivalle : ambition et raison ! » 

Des idées qu'il développera en réunion publique à 11 h 00, le samedi matin 29 mars 2014 en salle polyvalente de Mons-la-Trivalle.