compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

mardi, 24 juin 2014

Vieussan : Le collectif anti-gaz de schiste appelle à participer à la marche citoyenne

Le collectif Orb-Jaur non aux gaz de schiste s'est regroupé avec les collectifs de l'Hérault et de l'Aude.

Leur but : l'information et la mobilisation citoyenne sur tout le territoire du « Permis des Plaines du Languedoc »..

gaz de schiste,actualités, fracturation hydrauique culture, débatforum, développement durable, eau, écologie, economie, nature,environnement, politique, collectif orb jaur non aux gaz de schiste,société, vieussan

Puits de forage dans le gisement de Barnett shale, Alvarado, Texas – Etats-Unis © Greg Barnes

Et « ça bouge sur le Permis Plaines du Languedoc : un représentant de la société Athemis Francespécialisée dans l'acquisition de données sismiques est venu voir plusieurs maires du Minervois pour les prévenir qu'une campagne sismique avec des camions vibrateurs serait organisée sur leurs communes (voir midilibre article de R Ferrando 5 juin 2014

Gaz de schiste : la peur des camions de sondage dans le Biterrois et dans l'Aude

A Quarante, le maire a interdit aux camions de sondage de transiter par la commune.DR .ML 05/06/14 

La “sismique réflexion”, généralement utilisée pour ces sondages « mobilise de trois à cinq véhicules vibrateurs et un camion labo.  Les camions vibrateurs émettent dans le sous-sol des ondes à fréquences déterminées. Les échos des ébranlements sur les surfaces de discontinuité sédimentaires sont ensuite recueillis par des capteurs. Ces procédés créent des nuisances sur les structures des sols et les bâtiments.

Un géologue de la société Athémis venu dans les communes concernées, dément tout sondage dans l'optique d'une exploitation du gaz de schiste, alléguant des "'actualisation de données recueillies par Total, il y a quelques années".

Cependant il est souligné qu'Athémis réalise également des sondages pour Lundin International

La résistance s'organise pour dénoncer la multinationale Lundin Petroleum «qui, en voulant procéder à ces recherches sismiques, semble bien mettre en place une manœuvre pour prolonger à l'expiration du mois d’octobre, le permis exclusif de recherche d’hydrocarbure liquide ou gazeux dit Plaines du Languedoc, accordé pour 5 ans en 2009»

Le risque de fracturation hydraulique existe, même si, dans le rapport rendu au 15 octobre au gouvernement, Lundin dit ne pas pratiquer de « fracturation hydraulique  », il ne dit pas comment il compte extraire les hydrocarbures, ne parle pas des techniques de production utilisées.

La proposition de loi constitutionnelle visant à modifier la Charte de l'environnement est aussi à prendre en considération : la nouvelle obligation constitutionnelle déclarant qu'il "incomberait aux autorités publiques d'encourager la recherche scientifique et de valoriser le principe d'innovation, de façon à éviter une application excessive du principe de précaution en raison d'une mauvaise appréciation des risques encourus par l'environnement du fait de l'insuffisance des connaissances scientifiques, laquelle inciterait davantage à l'inaction et à l'abstention qu'àl'expérimentation."

gaz de schiste,actualités,fracturation hydrauique culture,débat,forum,développement durable,eau,écologie,economie,nature,environnement,politique,collectif orb jaur non aux gaz de schiste,société,vieussan

L'objectif de mobilisation nationale est de « sensibiliser le plus grand nombre de personnes possible, élus et population, aux nuisances environnementales induites par ce projet,» explique un des adhérents.

Le collectif Orb-Jaur non aux gaz de schiste avec les nombreuses associations de défense de l'environnement, appelle à se joindre à la  marche de protestation programmée par l'inter collectif Héraultais et Audois le samedi 28 Juin

La manifestation commencera devant la coopérative d’Argeliers en Minervois à 9 h et  se dirigera vers Mirepeisset.

Renseignements, contact : collectif.orbjaur.nongds@orange.fr et collectifngds.canal@hotmail.fr

Plus d'infos ?

«Lundin doit déposer la demande de renouvellement de son permis de recherche avant le 30 juin.!
C'est un permis qui vise l'huile (pétrole) de schiste, comme le montre le dossier déposé en octobre 2009, avant la loi interdisant la fracturation hydraulique (sauf pour expérimentation), même si depuis la loi, Lundin affirme rechercher du conventionnel, qui, étant donné la complexité des formations géologiques dans la région, présenterait autant de risque pour l'environnement et en particulier pour les nappes phréatiques, d'autant que Lundin reconnait vouloir forer à plusieurs milliers de mètres de profondeur.
Et n'oublions pas que lorsque le Traité Transatlantique de libre échange entre les USA et l'Union Européenne sera signé, plus rien ne pourra empêcher les compagnies pétrolières de venir exploiter les hydrocarbures en France, qu'ils soient conventionnels ou non.» communiqué A R

Voir la carte officielle du permis en page 5 

http://s338614470.onlinehome.fr/joomla_1.7_prod/images/pe...

Sur le principe de précaution et ... principe d'innovation :

(http://www.reporterre.net/spip.php?article6030)

(http://www.reporterre.net/spip.php?article5956)

http://ventenac-equitable.over-blog.com/2014/06/gaz-de-sc...

dimanche, 02 février 2014

Mons-la-Trivalle : un sigle percutant pour un avenir de fraternité où « un autre monde est possible »

ATTAC, Association pour la Taxation des Transaction financières et l'Aide aux Citoyens : ainsi déroulé, le titre de cette association loi 1901, fondée en France en 1998, apparaît dans toute la projection de son idéologie. 

le terme claquant de violence qui lui est trop souvent attribué, restreint ce mouvement à une agitation dé-constructive, loin de son projet qui tend vers la réalisation de la devise  :  « liberté,égalité fraternité  ».

« ATTAC se mobilise pour la construction d’une démocratie active, pour une transition vers une société solidaire, respectueuse de la nature.

S'opposer au productivisme, inventer des modes de développement sociaux, écologiques contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde pour la prise de pouvoir par les citoyens sur leur vie»

P1020659.JPG

13 ans pour ATTAC et l'engagement pour un avenir plus fraternel

ATTAC Jaur-Somail a récemment fêté son anniversaire au lieu de rassemblement des Airettessanseau dont ils soutiennent la défense. L'eau distribuée localement, bien que « juridiquement potable », chargée en calcaire incrustant est peu satisfaisante et entraîne de graves nuisances pour les usagers.

« Nous ne sommes pas condamnés à subir les ravages de cette mondialisation et le cynisme des élites déclare Pierre Blondeau. L'association est engagée au quotidien contre le néolibéralisme, le détournement de la richesse produite par le travail. La crise financière n’est pas un accident mais le résultat logique d’un gigantesque casino où l’avenir de la planète se joue à la roulette.»

Dans les Hauts cantons, 2 groupes à Bédarieux et Saint Pons qui rassemblent les adhérents de La Salvetat, Olargues, Olonzac mobilisés contre les grands projets industriels, (SITA, Éolien), pour la préservation des ressources naturelles et la défense des citoyens précarisés.

mons-la trivalle,natureenvironnement,politiqu actualités,associations,caroux,culture,débat,forum,développement durable,eau,écologie,economie

http://france.attac.org/actus-et-medias/images-militantes/photos/exposition-sur-les-banques

« L’accès de toutes et de tous à un travail décent et aux droits sociaux doit avoir la priorité sur les cours boursiers. Les banques font et défont les gouvernements.

Les inégalités explosent, les puissantes mobilisations citoyennes, des « indignés » se multiplient marquant le refus de la dictature de la finance et d’une classe politique inféodée.»

«Penser Global, agir local » ATTAC veut affirmer la voie d’une démocratie réelle.

samedi, 16 novembre 2013

Vieussan : le collectif Orb-Jaur "Non au Gaz de Schiste" se mobilise contre le grand marché transatlantique

Appel à mobilisation pour défendre l'Intérêt Général menacé par le TAFTA (grand marche transatlantique UE-USA)

Vieussan : le collectif Orb-Jaur "Non au Gaz de Schiste" se mobilise contre le grand marché transatlantique

Pour soutenir l'élan démocratique de défense des libertés citoyennes, le Collectif Orb-Jaur Non au Gaz de Schiste est signataire de l'appel « Stop T AFTA.» (Trans-Atlantic Free Trade Agreement) grand marché transatlantique UE-USA qui vise l'attribution,  pour les multinationales, du même statut que les nations-états.

«Dans le plus grand secret et un total déni de démocratie, la Commission Européenne est en train de négocier un accord de libre échange avec les USA, sous la pression des lobbies des multinationales qui en seront les bénéficiaires.»

Les multinationales à l'assaut des nations-états

Vieussan : le collectif Orb-Jaur "Non au Gaz de Schiste" se mobilise contre le grand marché transatlantique

L'objectif de ce traité est de faire sauter les différences réglementaires entre les USA et les nations européennes pour toujours plus de libéralisme.

«Cela, permettra aux grandes entreprises de poursuivre en justice les gouvernements qui essayent de défendre leurs citoyens, grâce au mécanisme des règlements de conflits d'investissement d'Etat, qui donnera aux multinationales le même statut que les nations-états et sera jugé par un tribunal extra-judiciaire. Composé de 3 juristes privés, il aurait le droit de demander des dédommagements illimités, payés par les contribuables, en raison de politiques domestiques concernant la santé, la finance, l'environnement et d'autres éléments d'intérêt général, les multinationales prétendant qu'elles réduiraient les « bénéfices futurs attendus ». Sans possibilité d'appel.

Vieussan : le collectif Orb-Jaur "Non au Gaz de Schiste" se mobilise contre le grand marché transatlantique

Par exemple, «pour le gaz de schiste, les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA. La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et intérêts auprès des nations qui s'y opposent.»

Le seul texte officiel publié est le mandat donné  par les gouvernements des États de l'UE à la Commission européenne pour négocier avec les USA. » voir le lien :  http://stoptafta.wordpress.com/2013/11/01/le-mandat-ue-de-negociation-du-grand-marche-transatlantique-ue-usa/ (avec les commentaires de Raoul Marc Jennar).»

Vieussan : le collectif Orb-Jaur "Non au Gaz de Schiste" se mobilise contre le grand marché transatlantique

Il s'agit d'informer la population des dangers de ce traité -dont il est très peu question dans les médias- pour les valeurs de la République et la souveraineté des États.

Une conférence pour s'informer

Une conférence de Raoul Marc Jennar, pour mieux comprendre les enjeux de ce traité, aura lieu à Montpellier : le 28 novembre, à 20h, salle Guillaume de Nogaret, Espace Pitot, Boulevard Professeur Louis Vialleton, à l'initiative des Amis du Monde diplomatique.« L'intérêt général »,  une entrave aux multinationales

 

Les Engraineurs appellent à mobilisation pour défendre l'intérêt général, à Paris le 24 novembre (http://www.collectif-lesengraineurs.com). Cette initiative est reprise  partout en France le 24 novembre.

À Montpellier, le rassemblement  le 24 novembre est à 14 h place de la Comédie (aux 3 Grâces). et ailleurs : http://stoptafta.wordpress.com/category/mobilisations/