compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 05 octobre 2017

Mons-la-Trivalle : « Retrouver l’aube » ce vendredi au Comptoir des Artistes

L'expression artistique, depuis Lascaux, démontre combien elle améliore les relations sociales, en lieu et place de l’art de la guerre

"Retrouver l’aube", l'ouvrage de Jean Claude Ameisen, paru en 2014 aux Éditions Les Liens Qui Libèrent, est proposé à la lecture partagée ce vendredi 6 Octobre, au Comptoir Associatif.

ameisen.jpgJean Claude Ameisen  dévoile les minuscules horloges biologiques au cœur des êtres vivants.

Extraits : "il fut un temps où tout récit était un chant...  Il n’y avait pas d’histoire, pas de poème, pas d’épopée, pas d’enseignement qui ne soit incarné par la musique d’une voix ...  Toute littérature était orale... Plus tard quand les images, puis les mots ont commencé à s’inscrire dans la pierre, l’argile, le papyrus, le parchemin, les récits n’eurent plus besoin de voix... Les récits avaient acquis le pouvoir de traverser le temps, en silence, en attendant qu'un regard les éveille. Mais longtemps cet éveil s’est fait sous la forme d’une musique, la mélodie de la voix du lecteur..."

L'auteur, médecin, professeur d’immunologie, est aussi un intellectuel académique de haut niveau. Ses recherches sur l’origine des phénomènes d’autodestruction cellulaire et le rôle de la ''mort cellulaire programmée'' dans le développement des maladies, l'ont engagé dans une réflexion éthique.

Président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) depuis 2012, il  s'implique dans le développement des relations entre science, culture et société. Directeur du Centre d’études du vivant, membre du Conseil scientifique du Collège international de Philosophie, il est président du comité national d’éthique.

Jean Claude Ameisen aborde dans son livre l’origine de l’espèce humaine, sujet brûlant depuis que Charles Darwin a démontré que ''l’homme descend du singe''. L'ouvrage est une mine de connaissances scientifiques et de références littéraires. L'auteur dévoile les minuscules horloges biologiques qui battent les heures au cœur de chaque être vivant. 

"La plus belle chose dont nous puissions faire l'expérience est le mystère -la source de tout vrai art et de toute vraie science" écrit-il citant Albert Einstein (Le monde tel que je le vois).

Dans le sillage de scientifiques et d'humanistes, mais aussi de penseurs, poètes ou artistes, l'auteur propose un voyage poétique à travers l’espace et le temps, à la rencontre des merveilles du monde.

Les participants sont invités à se joindre à cette quête pour voir plus loin et, au delà des bouleversements du monde, tenter de "Retrouver l'aube".

Rendez-vous est donné au Comptoir Assocatif à Mons la Trivalle place du Grand Platane à 18 h 30. Contact : 06 70 95 05 56.

mercredi, 09 mars 2016

Mons-la-Trivalle : « Le manifeste de nos causes communes » sera lu au Comptoir Associatif

La lecture partagée de ce jeudi donnera la parole à Edwy Plenel, journaliste, écrivain et enseignant, ancien directeur du Monde. Il est président de Mediapart, journal numérique d'enquête, participatif et indépendant qui rassemble plus de 110 000 abonnés.

« Dire Nous », livre de 200 pages, est publié aux éditions Don Quichotte en ce début mars. Comme un refrain insistant, il invite à secouer l’indifférence et à réveiller l’espérance. Ce manifeste est celui des causes communes, contre les peurs et les haines.
Image illustrative de l'article Edwy Plenel

« D’un manifeste l’autre, “Dire nous” fait suite à “Dire non”, paru en 2014. Sa nécessité surgit d’un sentiment d’urgence : nous ne pouvons plus être spectateurs ou commentateurs de l’égarement où des politiques affaiblis et affolés entraînent notre peuple et notre nation. »

Entrée au comptoir associatif.JPGLes "Lectures Partagée" au comptoir associatif promettent un regain d’enthousiasme 

Edwy Plenel avance quarante récits pour comprendre le monde qui vient, solidement appuyé sur Edouard Glissant et Jean Jaurès. Les références à l’histoire de la Gauche étayent son propos : « Il est temps de dire nous. Dire nous pour éviter le désastre où nous entraîne une politique de la peur qui se sert du terrorisme comme d’un alibi pour nous congédier, mettre en panne notre démocratie, mettre en cause nos libertés, mettre en péril notre sécurité.»

La convergence hebdomadaire des ''Lectures Partagées'' promet donc un regain d’enthousiasme. Jean Michel l'assure et conduira le débat ce 10 mars à 18 h 30 au Comptoir Associatif.

mercredi, 27 janvier 2016

Mons-la-Trivalle : lecture partagée au Comptoir Associatif

Le Jeudi 28 janvier à 18 h au Comptoir Associatif, lecture partagée du livre de Stephen Jay Gould : « La vie est belle : Les surprises de l'évolution ». Rencontre débat animée par Jean-Michel Villeroux.

La vie a créé une multitude d’espèces que Gould nomme la disparité morphologique. (Élasmosaure à la forme fantasque) Elasmosaure.jpgÉlasmosaure à la forme fantasque

C’est un classique de la littérature consacrée à Darwin et qui démontre combien sa théorie de l’évolution heurte le bons sens et les religions.

Un site unique découvert dans les années 1910 : les schistes de Burgess, bouleverse nos conceptions. La vie a créé une multitude d’espèces que Stephen Jay Gould nomme "la disparité morphologique".

mons-la- trivalle,jeudi du livre,comptoir associatif,homo sapiens,sciences,Élasmosaure,forme fantasque,littérature,darwin,théorie de l’évolution,shistes de burgesÀ l'âge de cinq ans, S J Gould (1941-2002) découvre le tyrannosaure et décide de devenir paléontologue

Ces exemples démontrent comment l’espèce homo sapiens ne descend pas du singe, et les hommes ne peuvent donc pas être distingués en « races » humaines, terme qui n’existe pas...

« Il faut désormais regarder l'évolution comme un ensemble d'événements à la fois parfaitement logiques, mais absolument impossibles à prédire et non-reproductibles. Le maître mot de l'histoire de la vie est celui de contingence...»

mons-la- trivalle,jeudi du livre,comptoir associatif,homo sapiens,sciences,Élasmosaure,forme fantasque,littérature,darwin,théorie de l’évolution,shistes de burges

 Un brillant exposé de Stephen Jay Gould, qui pose une véritable révolution scientifique et conduit à une profonde remise en cause de nos conceptions traditionnelles.

Dérangeant bien des idées reçues cet ouvrage permettra de riches échanges, et des éclairages ouvrant sur de nouveaux horizons, non déterminés...  : « La vie est belle », par son unicité et son imprévisibilité même.
Contact : 06 70 95 05 56.

jeudi, 21 janvier 2016

Mons-la-Trivalle : L'Atlas Des Origines De L'homme au Jeudi du Livre cette semaine

La prochaine lecture partagée promet une intéressante traversée de l'histoire de l'Humanité, cette espèce cosmopolite dont nous sommes et dont on sait en somme beaucoup de choses, et très peu à la fois.

Jean-Michel partage ses enrichissantes lectures au Comptoir  AssociatifJean-Michel partage ses enrichissantes lectures au Comptoir Associatif

L'Atlas Des Origines De L'homme - Une Histoire Illustrée de Douglas Palmer viendra à la rencontre des lecteurs. Cet ouvrage, somme des connaissances actuelles en paléoanthropologie retrace l'histoire de la discipline, fait le point sur les outils aujourd'hui disponibles et les orientations prises par les chercheurs.

Nos ancêtres ne nous sont plus inconnus, mais leur liste s'allonge régulièrement. "Quel genre d'êtres étaient Australopithecus afarensis, Homo habilis, Homo erectus ? Ou d'autres moins célèbres, comme Homo ergaster, Homo heidelbergensis, Homo floresiensis - découvert récemment sur l'île de Flores ?"

De nombreuses hypothèses restent en suspend. On sait maintenant que l'homme de Néanderthal était une lignée cousine d'Homo sapiens, et non son ancêtre. Mais pourquoi a-t-il disparu ? Quand le genre Homo s'est-il séparé des lignées de grands singes ? Comment Homo sapiens a-t-il colonisé toute la planète ?

Traçant notre patrimoine préhistorique et le chaînon manquant des racines de la famille humaine, cette somme de connaissance est un livre passionnant pour comprendre vraiment la question de nos origines.

« Mieux qu'un livre, c'est une bible qui rend limpides toutes les questions sur le pourquoi et le comment de la dangerosité de notre espèce : homo sapiens sapiens (2 fois savante, hélas).» assure Jean-Michel Villeroux qui animera la rencontre. Salle chauffée et verre de l'amitié en clôture. 

Ce Jeudi 21 janvier au Comptoir Associatif à 18 heures, place du Platane à Mons-la-Trivalle.

Contact : 06 70 95 05 56

jeudi, 07 janvier 2016

Mons-la-Trivalle : jeudis du livre au Comptoir Associatif

Le premier jeudi du livre de cette année 2016 au Comptoir Associatif de Mons la Trivalle propose la lecture partagée du livre : « Sivens sans retenue ». 

mons-la-trivalle,livre,comptoir associatif de mons,lecture partagée,jeudi du livreLe projet initial du barrage de Sivens abandonné, un "projet réduit" est à l'étude

Les éditions La Lenteur font paraître à chaud ce recueil de documents sur les événements autour du chantier de barrage dans la forêt de Sivens dans le Tarn.

"Tracts, articles, échanges épistolaires, tribunes de presse et témoignages, les 150 pages retracent la montée en puissance de la mobilisation et donnent une idée de la diversité des tendances en son sein. Ces pages proposent aussi une perspective politique : le rejet d'un système social basé sur le développement économique."

L'automne 2014², avec la mort de Rémi Fraisse, tué par une grenade offensive lancée par les gendarmes mobiles parmi les manifestants contre le projet, a marqué le franchissement d'un nouveau seuil dans le conflit qui oppose l'État français à des fractions de sa population sur les questions d'aménagement des territoires.

Après 2 années de controverses et de manifestations, le projet initial de barrage à Sivens qui devait retenir 1,5 million de mètres cubes d’eau a été abandonné par l’État qui va ouvrir des discussions pour une retenue d’eau moins ambitieuse.

Animée par l'association Attac Jaur Somail les débats sur les conflits engendrés par un modèle de société qui laisse insatisfaits* de nombreux citoyens, s'ouvriront autour de la lecture partagée du livre Sivens sans retenue², ce Jeudi 7 janvier à 18 heures, au Comptoir Associatif, place du Platane à Mons-la-Trivalle. contact : 06 70 95 05 56.

²Sivens sans aucune retenue n° 1 à 7 du bulletin quotidien de la semaine du 25 octobre 2014 

 

*Ainsi en parallèle, le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes est vivement contesté depuis... 50 ans.

Les opposants des Haut Cantons, sympathisants appellent à manifestation le 9 janvier 2016 :

Aéroport de Notre Dame des Landes : Manifestation à Saint-Pons

« Non à l'aéroport !   Non à l'expulsion de la Z.A.D.** !

Le samedi 9 janvier 2016 est la journée nationale de soutien aux camarades qui luttent contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes (NDDL).

Le comité de soutien NDDL de Saint-Pons/vallée du Jaur appelle à une manifestation, le même jour, à 14 H 30, Place du Foirail à Saint-Pons.

Soyons nombreux à dire NON à ce grand projet coûteux et inutile ! Que le gouvernement respecte les consignes de la COP 21. Halte au productivisme mortifère ! Oui à la décroissance ! »

**Z.A.D. : pour les aménageurs : Zone d’Aménagement Différé ; pour les Zadistes : Zone À Défendre

jeudi, 29 octobre 2015

Le Jeudi des livres au Comptoir Associatif

Le dernier livre de Pierre André Taguieff : Du diable en politique. Réflexions sur l'anti lepénisme ordinaire (Paris, CNRS Éditions, 2014),  sera partagé ce jeudi 29 octobre au Comptoir Associatif

Philosophe, politologue et historien des idées, Pierre André Taguieff, est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherches politiques de Sciences Po. Son dernier livre décrypte le processus de diabolisation du Front National et ses revers.

« Pierre André Taguieff est extrêmement sévère vis à vis des hommes et des femmes de bonne volonté qui agissent contre le racisme, annonce l'organisateur. Partager la lecture de quelques pages de cet ouvrage sera donc éprouvant, mais nécessaire car écrites par le meilleur historien du CNRS sur l'extrême droite. »

mons-la-trivalle,jeudi du livre,comptoir associatif,politique,livrePierre André Taguieff décrypte le processus de diabolisation du Front National et ses revers...

Pierre André Taguieff, passionné par l'histoire du sens des mots, analyse les thèses racistes depuis leurs origines, confrontant science sociale et histoire du langage. Ses ouvrages soulèvent une vive polémique.

Cet impressionnant bouquin promet un débat brûlant ce jeudi 29 octobre à 18 h 30 au Comptoir Associatif, place du platane.

En  toute amitié et modération, la lecture partagée du livre de Pierre André Taguieff se prolongera, autour d'un verre de vin nouveau. Contact : 06 70  95 05 56.

jeudi, 22 octobre 2015

Mons-la-Trivalle : Stephen Jay Gould en images au Comptoir Associatif

Le jeudi du Livre 

Ce jeudi 22 Octobre, lecture partagée de l'œuvre du paléontologue Stephen Jay Gould (1941-2002) spécialiste de la théorie de l’évolution.

mons-la-trivalle,jeudi du livre,comptoir associatif de mons-la-trivalleStephen Jay Gould, derrière lui la peinture d'un tyrannosaure. Photo de Jim Krementz

Bien avant les conférences sur le climat (la prochaine Cop 21 mobilise tous les écologistes pour le 29 novembre à Paris), Stephen Jay Gould a tiré la sonnette d’alarme : 12% des oiseaux, 23% des mammifères, 32 % des amphibiens sont en danger d’extinction !

L’Orang Outang, dernier "cousin de l’homme" est une espèce menacée d’extinctionL’Orang Outang, dernier "cousin de l’homme", une espèce menacée d’extinction

Arrivé tardivement sur la scène de l’évolution, Homo Sapiens -vieux seulement de 230 000 ans- domine la terre entière. Mais ce « troisième chimpanzé » comme l’appelle l’écologue américain Jared Diamond, a si bien réussi qu’il a fait disparaître de nombreuses espèces maritimes et terrestre et menace maintenant sa propre survie.

Principaux facteurs, la fragmentation et la perte des habitats, le commerce international des espèces menacées d’extinction (tel l’Orang Outang, le singe le plus proche cousin de l’homme) et l’introduction d’espèces invasives.

Dans la Vallée du Jaur les fleurs jaunes du séneçon du Cap et les jolis épis envahissants des ophiopogons sur toutes les parcelles en friches signent la fin des populations autochtones de graminées comme l’agrostis jouet du vent.

Éviterons-nous la sixième extinction? L’activité humaine en augmentant la température moyenne de la planète menace la biodiversité, compromet la survie de notre espèce.

«Ce qu’on sait aujourd’hui de la disparition des mammifères et des oiseaux permet de dire que cela représente plusieurs fois le bruit de fond de l’extinction naturelle » démontre l'auteur par des schémas limpides.»

Stephen Jay Gould à écrit La Foire aux dinosaures. Réflexion sur l’histoire naturelle (Seuil 1997) et La vie est belle. Les surprises de l’évolution (Seuil, rééd. 2004).

Les questions biologiques les plus techniques rendues accessible au grand public ce jeudi à 18 h 30 au Comptoir de Mons.

tel. 06 70 95 05 56 

jeudi, 15 octobre 2015

Mons-la-Trivalle : le bouleversement du monde passionne les jeudis du Comptoir Associatif

Le Jeudi du Livre de ce 15 octobre sera une plongée « Dans la lumière et les ombres », 2e opus du cycle Sur les épaules de Darwin, après la dernière lecture partagée qui proposait, à la suite de Jean Claude Ameisen, de « Retrouver l’aube ».

« Cuidado, sois prudent » écrivait le jeune Darwin dans ses carnets secrets. Révéler ses idées serait « comme confesser un meurtre ». Il les développera donc en silence.

Caricature montrant Darwin avec un corps de singe (magazine Hornet de 1871).jpgCaricature montrant Darwin avec un corps de singe, il se laissa pousser la barbe à partir de 1866 (magazine Hornet de 1871)

Publiée, sa théorie « De l'origine des espèces », bouleversera la vision du monde. Nous partageons soudain avec l’univers vivant une généalogie commune, faite de transformations, de métamorphoses.

Cette invitation à la rencontre des origines du monde, où les nôtres se fondent, se poursuit en un voyage poétique.

Le livre, récit tumultueux dit l'émerveillement « d’arriver à l’endroit d’où nous sommes partis et de connaître le lieu pour la première fois ». 

comptoir associa.jpgLes idées s'exposent aussi au Comptoir Associatif de Mons-la-Trivalle

Le 15 octobre à 1 8 h 30 au Comptoir Associatif, place du platane, la lecture partagée du livre de Jean-Claude Ameisen «Dans la lumière et les ombres » prolongera le débat autour de la dégustation de vin blanc nouveau. Contact : 06 70 95 05 56.

mercredi, 07 octobre 2015

Mons-la-Trivalle : « Retrouver l’aube » ce jeudi, à la suite de Jean Claude Ameisen

Au Jeudi du livre, ce 8 Octobre, l'ouvrage de Jean Claude Ameisen, paru en 2014 aux Éditions Les Liens Qui Libèrent, est proposé à la lecture partagée au Comptoir Associatif.

ameisen.jpgJean Claude Ameisen  dévoile les minuscules horloges biologiques au cœur des êtres vivants.

L'auteur, médecin, professeur d’immunologie, est aussi un intellectuel académique de haut niveau. Ses recherches sur l’origine des phénomènes d’autodestruction cellulaire et le rôle de la ''mort cellulaire programmée'' dans le développement des maladies, l'ont engagé dans une réflexion éthique.

Président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) depuis 2012, il  s'implique dans le développement des relations entre science, culture et société. Directeur du Centre d’études du vivant, membre du Conseil scientifique du Collège international de Philosophie, il est président du comité national d’éthique.

Jean Claude Ameisen aborde dans son livre l’origine de l’espèce humaine, sujet brûlant depuis que Charles Darwin a démontré que ''l’homme descend du singe''.

Avec grand talent l'écrivain dévoile les minuscules horloges biologiques au cœur de chaque être vivant. Comme sur France Inter dans son émission ''Sur les épaules de Darwin'', Prix 2013, Meilleure émission de radio Prix 2013, ce livre est une mine de connaissances scientifiques, de références littéraires.

« La plus belle chose dont nous puissions faire l'expérience est le mystère -la source de tout vrai art et de toute vraie science- » écrit-il citant Albert Einstein dans Le monde tel que je le vois.

L'expression artistique démontre combien, depuis Lascaux, l'art améliore les relations sociétales en lieu et place de l’art de la guerre.

Les participants tenteront à leur tour ce voyage poétique à la rencontre des merveilles du monde, se hissant sur les épaules des plus grands pour voir plus loin.

Rendez-vous est donné au Comptoir de Mons la Trivalle, place du Grand Platane à 18 h 30 pour « Retrouver l’aube » avec Jean Claude Ameisen.

Contact : 06 70 95 05 56.

mercredi, 02 septembre 2015

Mons-la-Trivalle : le « néotène » sera conté aux Jeudis du Comptoir Associatif

« Il était une fois le dernier homme » par Dany-Robert Dufour éditions Denoël est proposé à la lecture partagée de ce Jeudi du Livre au Comptoir Associatif de Mons, le 3 septembre.

Dany-Robert Dufour pose un sérieux problème d’histoire naturelle : « Comment se fait-il que ce soit l’espèce la plus inapte qui ait triomphé de toutes les autres? » Pourquoi l’homme domine-t-il cette planète ?

Dany-Robert Dufour suit la trace de l'étrange espèce animale qu'on appelle les hommes.JPGDany-Robert Dufour suit la trace de l'étrange espèce animale qu'on appelle les hommes

Il n’est pourtant qu’un néotène, c’est-à  dire, zoologiquement parlant, « un animal capable de se reproduire alors que son évolution n’est pas terminée. Bâclé de façon scandaleuse », il débarque sur Terre de manière prématurée, c’est « un être constitutivement né trop tôt, incapable de se débarrasser des signes de la fœtalité et de la juvénilité ».

Sous forme de lettres, entre le conte philosophique et l'essai, Dany-Robert Dufour poursuit son travail de critique du monde contemporain  et se lance dans une exploration de l’aventure humaine.

Le néotène a pu survivre en devenant le seul être de la création à pouvoir anticiper et cela grâce au langage. Le langage et tout ce qui constitue la culture, il a jusqu’ici essayé de résoudre « son unique et absolu problème : se finir ».

Mais voici qu’après cent mille ans d’avancée sur ce rude et doux chemin sapiens sapiens s’apprête à en ouvrir un autre : Grâce à la génétique, le néotène est désormais en mesure d’agir sur sa propre nature et de bricoler son ADN. 

Dufour l’annonce avec effroi : cette société de  « surhommes »  dont rêvent les néolibéraux et quelques penseurs réactionnaires comme Peter Slodertijk, ne pourra être « qu’une sorte de fourmilière d’où l’amour sera proscrit ».

Un livre décapant  pour « faire gamberger »  ce jeudi 3 septembre, au Comptoir Associatifs, place du grand platane, à partir de 18 h 30. Le verre de l'amitié clôture la séance avec la dégustation d’un blanc de la Vallée.

Lire quelques pages du livre  ICI