compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 21 janvier 2018

Mons-la-Trivalle : des vœux pour moderniser la commune et préserver le bien vivre ensemble

Arielle Escuret, maire de la commune adressa les salutations d'usage aux diverses personnalités et à tous les habitants présents rassemblés lors de la traditionnelle cérémonie des vœux.

s-la-trivalle,vœux,commune,maire

Rappelant le contexte global, marqué en 2017 de rebondissements politiques au national, d'incertitudes et d'affrontements à l'international, elle évoqua aussi la succession de réformes redessinant les territoires ruraux, générant interrogations et inquiétudes quant à leur devenir et à celui des services public.

Au bilan de 2017 Arielle Escuret souligna les nombreuses travaux poursuivis malgré les contraintes budgétaire : Entretien, rénovation, sécurisation, réseaux de voirie, de pluvial et d'éclairage. Étude dans le cadre du pôle de pleine nature, numérotation des rues, création du site internet communal. Dotations pour le personnel communal, dématérialisation des services administratifs, gestion du personnel pris en charge par la nouvelle secrétaire Christel Roqueplan. Informatisation de l'État civil où s'implique Martine Aragon, les actions du CCAS piloté par Jules Citerne, l'organisation du marché estival où Christian Courtens et David Webb s'investissent...

La commune a été en 2017, rappela l'élue, le cadre d'événements sportifs de grande ampleur, du 3e partenariat avec les Écologistes de l'Euzière, d'animations culturelles à la bibliothèque par les bénévoles autour d'Anne Boissezon, des ateliers du Foyer Rural et du 2e salon des artistes porté avec succès par Danièle Hocquet. Il sera reconduit en 2019.

janvier 2018 026.JPG

Ses remerciements adressés aux bénévoles des associations, aux sapeurs pompiers volontaires, Arielle Escuret dédia une pensée pour ceux qui nous ont quittés, recensa 4 mariages, 6 naissances  et souhaita la bienvenue aux nouveaux habitants.

"Pour 2018, malgré les contraintes budgétaires, la commune poursuivra les efforts nécessaires" : réseaux de voirie et d'assainissement préalable au PLU, rénovation, aménagement, isolation et sécurisation, vente du Village vacances de Tarassac. Elle soutiendra associations et activités de pleine nature, poursuivra la gestion administrative avec la numérisation des données du cimetière et l'inventaire des sépultures mené par Régis Cèbe. Un "Lien Accueil Enfants Parents" à la bibliothèque municipale actera la position de Mons autour du Pôle petite enfance définie par la nouvelle communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc.

janvier 2018 040.JPG Au côté d'Arielle Escuret, Jean Arcas dit le tissage complexe des nombreux organismes de gestion locale

Jean Arcas prolongea la présentation de la nouvelle entité, vaste intercommunalité s'étendant sur trente-six communes, nommée "communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc". Il évoqua ses nombreux organismes de gestion locale de service au public, appelant au tissage nécessaire pour que vivent chacun d'eux.
 
Dans ce contexte Arielle Escuret rappela les défis à relever par la commune, la volonté de l'équipe de préserver le bien vivre ensemble et formula des vœux de paix et de solidarité.

jeudi, 27 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : Pôle de Pleine Nature "Montagnes du Caroux", plan d'actions

Arielle Escuret, maire de la commune rappelle la qualité et la diversité de l'offre d'activités de pleine nature qui ont permis au Pays Haut Languedoc et Vignobles d'élaborer le projet Pôle de Pleine Nature "Montagnes du Caroux", retenu en novembre 2016.

Arielle Escuret, maire de la commune a présenté le projet Pôle de Pleine Nature “Montagnes du Caroux”.jpgPhoto vidéo cantons d'oc

Ce plan d'actions, dans le cadre de l'appel à projet du Groupement d'Intérêt Public, GIP Massif Central, sur le territoire des communautés de communes Grand Orb et Minervois Saint Ponais Orb Jaur, permet d'accéder à des financements européens, FEDER.

caroux 1.jpg

Une place de choix pour la commune de Mons-la-Trivalle aux sites emblématiques

"La commune de Mons-la-Trivalleprécise l'élue, s'est vue accorder une place de choix au sein de ce Pôle de Pleine Nature (PPN), eu égard aux pratiques existantes, à la fréquentation de ses sites emblématiques : sentiers de randonnées et circuits VTT, voies d'escalade, canyons, pratique du trail, du canoë kayak, etc., et aux prestataires déjà installés ".

En partenariat avec les communautés de communes Minervois-Saint Ponais-Orb-Jaur et Grand Orb, le Parc naturel régional du Haut-Languedoc, le département de l’Hérault, Hérault Tourisme, Hérault sport et la région Occitanie, l’objectif est d’organiser et promouvoir l’offre d’activités de pleine nature de nombreux porteurs de projets qui sont des collectivités, des établissements publics mais également des associations ou des privés.

"La commune est maître d'ouvrage sur deux actions, 
continue Arielle Escuret : une étude élaborée cette année, visant à mieux connaitre la fréquentation, la circulation, le stationnement sur le territoire de la commune et principalement autour des Gorges d'Héric et du site du Rec Grand.

trail dans le Caroux.jpgLe trail, en pleine expansion au niveau national est une pratique locale très prisée

2018-2019 verra l'implantation d'un camp de base, point d'informations techniques et pratiques, auquel pourra être rattachée la future Station Trail"."

La pratique du trail est inscrite
comme l’une des activités à développer prioritairement dans le cadre de ce projet et plusieurs actions, dont la création de parcours permanents de trail, sont envisagées dans les années à venir.

"Le trail est en pleine expansion au niveau national mais également au niveau du pôle de pleine nature. Cette pratique locale est notamment catalysée par une programmation événementielle riche et structurante se félicite madame le maire. Le trail du Caroux qui s’est tenu dimanche 16 juillet 2017 sur Mons la Trivalle en est l’illustration."

mercredi, 08 mars 2017

Votre chronique : Un maire en guerre contre les pesticides

Henri Boguet, un maire soucieux de ses administrés
 
« A Fontoy en Moselle, un maire a pris un arrêté municipal contre l'usage de certains insecticides. Effectif depuis le 16 février dernier, cet arrêté est jugé illégal par la sous Préfecture de Thionville. Ce dossier est en cours d'expertise dans le cadre de cette phase pré-contentieuse.
Par Matthieu Mercier 
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison.  / © Matthieu Mercier
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison. / © Matthieu Mercier
Le maire de Fontoy, sans étiquette, en est à son 8e mandat. Il ne se représentera pas, c'est donc un combat sans arrières-pensées qu'il mène en ce moment contre les pesticides. Henri Boguet veut faire bouger les lignes et défendre les abeilles et donc la santé de ses administrés. Il a pris un arrêté en novembre pour interdire l'usage de certains pesticides dans sa commune, des néonicotinoïdes. Mais ce texte va à l'encontre d'une loi biodiversité qui prolonge l'usage de certains produits insecticides jusqu'en 2020. La Préfecture de Moselle a donc demandé le retrait de cet arrêté, pourtant effectif depuis le 16 février.

"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi".  / © Matthieu Mercier"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi". / © Matthieu Mercier
Une menace de recours au Tribunal administratif a été brandie. Elle ne change pas l'attitude du maire, médecin de profession. Pour lui c'est au contraire à l'industrie chimique qui fabrique ce genre de produits de transformer ses produits.

"Quand on voit comment sont protégés certains agriculteurs dans leurs tracteurs, avec des scaphandres, on se dit qu'eux aussi ont bien compris la nocivité des traitements qu'ils utilisent".

De leurs côté les apiculteurs applaudissent le maire. Face à la lente mais certaine disparition de leurs abeilles, ils se sont mobilisés. Un Lorrain a lancé une pétition en ligne. Elle a déjà récolté près de 28000 signatures. Sur le bureau du maire, les mails d'encouragements sont très nombreux. »
 


Arrêté municipal anti pesticides

Voir le reportage sur le lien ci dessous :

Le maire de Fontoy a pris un arrêté municipal effectif depuis quinze jours pour interdire l'usage de certains pesticides. mais la prefecture le juge illégal, l'élu local est prêt à aller devant le tribunal .  - France 3 Lorraine - Matthieu Mercier et Benoît Bour

"Des gouvernants qui représenteraient réellement les intérêts des populations pour lesquelles ils travaillent, ne devraient pas tolérer que les intérêts des lobbies passent avant la santé publique !"

Liens vers la pétition en ligne

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/...

Soutien au Maire de Fontoy qui interdit les pesticides tueurs d'abeilles (néonicotinoïdes) sur sa commune !

dimanche, 28 août 2016

Mons-la-Trivalle : la voie piétonne sécurise le trajet entre équipements touristiques

« En cette saison 2016, les estivants ont pu bénéficier d’une nouvelle infrastructure sur la commune déclare Arielle Escuret maire de Mons la Trivalle : l’aménagement d’un cheminement piéton sécurisé le long de la RD 908, opération dont le montant s’est élevé à 191891,16 € TTC, financée à 100% par le Département de l’Hérault, fortement soutenue par Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental et Marie Pierre Pons, vice-présidente, précise Arielle Escuret.

voie pietonne Tarassac IMG_7679.JPGLe cheminement piéton sécurise le trajet entre les équipements touristiques de la commune

La largeur du cheminement est de 1,50 m, la séparation entre la chaussée et la voie est constituée de balises espacées de 10 m, une clôture grillagée végétalisée par des plantations grimpantes protège du fossé.

Ce nouvel équipement permet, à partir du pont de Tarassac, de rejoindre le centre du village et la voie verte par le chemin du Loungairou, ajoute-t-elle, il assure également la desserte à pied de la base de canoë-kayak, sécurisant ainsi les liaisons entre lieux d’hébergement, commerces, services et prestataires d’activités telles que les sports en eaux vives ou le VTT.

Cette réalisation permet de poser les premières pierres d’un Pôle de Pleine Nature autour de la montagne du Caroux, conclut-elle. »

L'aménagement répond au Schéma Local d’Orientation et de Développement Touristique : issu du découpage territorial dit Pays Haut Languedoc et Vignobles créé en 2005, et qui s’est doté dune charte de développement. Le projet est complété par le Cadre Stratégique 2014-2020 qui inclut notamment ce Pôle de Pleine Nature et vise la valorisation de ses sites dans le cadre d’un Programme Leader.

« Le Pays *» a pour ambition de devenir un territoire reconnu et attractif... » déclarent les porteurs du projet. Le slogan « Un terrain de jeu grandeur nature » signe ses desseins qui visent en particulier à « élaborer une politique marketing » autour du ''produit'' tourisme de nature.

Le Caroux, Montagne de lumière, ainsi dédié à l'essor de l'économie, se trouve en première ligne de la stratégie « Sites en valeur, sites en marchés» 

*Pays Dossier PPN PHLV.pdf

mardi, 12 avril 2016

Vieussan : convocation du conseil municipal

Le maire, Luc Guiraud, convoque les membres du conseil municipal, et informe la population que leur prochaine réunion se tiendra à la mairie de Vieussan le vendredi 15 avril 2016 à 18 heures.

la tour de vieussan.jpg

À l'ordre du jour, ils procéderont : au vote du compte administratif 2015 et du compte de gestion. Ils voteront ensuite le budget primitif 2016.

Les comptes rendus des différentes réunions des structures inter-communales seront présentés par chacun des membres concernés.

Également à l'ordre du jour, la reprise ou non des concessions en état d'abandon au cimetière sera ensuite mise à l'examen.

Les Travaux communaux seront le dernier point proposé à l'ordre du jour de cette rencontre

Les questions diverses clôtureront la réunion.

convoc conseil municipal avril 2016 001.JPG

mercredi, 03 février 2016

Rosis : Quarante quatre ans au service de la commune

La porte de la mairie d'Andabre qui se ferme derrière Lucette Dur, en cette fin janvier 2016, c'est plusieurs pages de l'histoire de Rosis qui s'envolent.
Entrée au service de la mairie à la sortie de ses études, c'est à Rosis où elle est née qu'elle a tout naturellement choisi de continuer sa vie professionnelle.

janvier 2016 063.JPGUne estime réciproque soude 21 ans de complicité professionnelle

Sa carrière est longue de 44 années depuis l'époque où, jeune secrétaire, elle a franchi, en janvier 1972, la porte de la mairie de Rosis où siégeait le maire Joseph Ricard.

François Marty élu en 1983, Robert Faliu en 1989, Lucette, fidèle à son métier, s'attache à bien servir, sous chacun des maires qui se succédèrent. Cette durée lui a donné une bonne connaissance de son métier.

Le passé comme l'histoire de la commune est vaste. Se repérer dans l'abondance des textes législatifs et réglementaires, les décrets et circulaires, impliquent de solides connaissances qu'elle a su mettre en pratique, avec discernement, patience et humour, consciente de ses fonctions et de la responsabilité de son rôle vis-à-vis de l'autorité du maire.

Elle a su collaborer et comprendre, de l'intérieur, la vie de sa petite communes. Elle a gardé sa simplicité, une sagesse conciliante et ferme dans sa fonction de « secrétaire », gardienne des documents de la collectivité. Patience et bienveillance sont les maîtres mots de ce personnage indispensable du rouage communal au service du public.

Vidéo Cantons d'Oc Réalisation 

Lors de la cérémonie des vœux, le maire a salué leur 21 ans de complicité. Touchée par cette émouvante manifestation d'amitié, Lucette avoue avoir travaillé de manière agréable et apprécié les qualités de dynamisme et d'efficacité de Jacques Mendes, élu depuis 1995.

Si elle ne les énumère pas, la liste est longue de tous les habitants dont elle garde le souvenir avec affection. Tous lui souhaitent une longue et paisible retraite.

mercredi, 20 janvier 2016

Mons-la-Trivalle : l'équipe municipale a présenté ses vœux aux habitants

Après les salutations d'usage, Arielle Escuret, maire, les conseillers municipaux à son côté, s'adressa aux habitants réunis.

L'équipe municipale présente ses vœux pour 2016L'équipe municipale présente ses vœux pour 2016

Rappelant que 2015 fut une année déstabilisante à bien des titres, Arielle Escuret déclara : « c'est dans un contexte économique difficile, marqué par une diminution des dotations de l'Etat, une succession de réformes redessinant les territoires, générant un contexte propice aux interrogations et au doute, que s'est dessinée l'action communale.»

arielle escuret,maire,vœux pour 2015,actualités,associations,economie,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,jaur,orb,politique,société,tarassac,mons-la-trivalle,communauté de communes

Elle dressa le bilan de 2015 : entretien de voirie et de pluvial, rénovation de la salle polyvalente, huisseries du local associatif, requalification du camping de Tarassac (réalisée à plus de 70%, programme soutenu par l'Etat (via la DETER), le Conseil Général et la Région) et le P.L.U. relancé....

 début janvier 2016 001.JPG

« Les événements sportifs de grande ampleur ont permis de porter très loin les formidables atouts de Mons la Trivalle pour les activités de pleine nature.» ajouta-t-elle, énumérant ensuite les événements culturels, l'action du CCAS, l'organisation du marché estival repris en régie communale, la bibliothèque municipale...

 Arielle Escuret adressa ses remerciements à tous ceux font vivre le village

Après ses remerciements à tous ceux font vivre le village : le Foyer Rural, la Boule des gorges, le Comptoir Associatif, Arielle Escuret recensa, « Pour cette année 2015, pas moins de six mariages... ...5 naissances et dédia «une pensée pour ceux qui malheureusement nous ont quittés », souhaita la bienvenue aux nouveaux habitants et salua la carrière de Maryse Majri.

logo 7.jpg Voir la vidéo : « Vœux 2016 de la municipalité de Mons la Trivalle »

   Réalisation Vidéo Cantons d'Oc, 

  "La vie des Hauts Cantons en images"

 

« À cette action communale, je veux ajouter les réalisations intercommunales, qui nous concernent au premier chef : la crèche intercommunale qui a enfin ouvert ses portes avant l'été, renforcé par un réseau d'assistantes maternelles...»

Les réalisations programmées en 2016 : «Car, malgré la baisse des dotations, nous ferons en sorte de poursuivre l'effort de rénovation et d'équipement nécessaire » : Réseaux de voirie, achèvement de rénovation des bâtiments communaux, accessibilité, sanitaires PMR, extension du cimetière, columbarium, lancement de la tranche 3 du camping, étude sur le bâtiment de la Mairie et de l'école de Mons...

« Le projet du centre du village sera repris à taille plus raisonnable eu égard aux contraintes financières. Des aménagements paysagers seront réalisés... Nous nous lancerons dans l'élaboration du Document Unique...»

Saint-Pons-de-Thomières : le schéma de coopération intercommunale fait débat

Arielle Escuret aborda le sujet de la succession de réformes sur l'organisation des territoires qui ont modifié la carte administrative, évoqua l'adaptabilité nécessaire. «Nous faisons désormais partie d'un plus grand canton, le plus grand du Département... Nous l'avons dit en conseil municipal, il est nécessaire que des groupes de travail se mettent en place afin de mener à bien cette fusion.»

Revenant au contexte national, face aux attaques terroristes, « ...notre devoir est de résister.» conclut-elle

la salle.jpg

Arielle Escuret reprit les mots de Victor Hugo, foulant le sol de France après son exil volontaire, « c'est par la fraternité qu'on sauve la liberté », avant de conclure par les vœux de toute l'équipe municipale pour une année 2016 de paix, de solidarité et de fraternité.

Buvette d (1).jpgdébut janvier 2016 024.JPG

Jean Arcas, arrivé après l'éparpillement des personnes présentes vers le buffet dressé au fond de la salle, ne réussit pas a rassembler l'auditoire autour de son discours sur la Communauté.

Afficher l'image d'origine

Le vaste territoire de la Communauté des Communes Orb et Jaur dont il assure la présidence impose des chevauchements d'horaires. Preuve par anticipation, des difficultés à maintenir, malgré la multiplication de gestionnaires administrateurs, les liens à échelle humaine dans les "entités territoriales" constituées. 

début janvier 2016 036.JPGBuvette.jpg

La population apprécia dans un cordial brouhaha l'accueil autour du buffet, servie par ses élus, ainsi qu'en la parodique fête antique des Saturnales. 

foulle 2.jpg

Le temps des vœux reste une fête très populaire où chacun veut toujours croire en l'avenir et ses jours meilleurs.

lundi, 19 octobre 2015

Mons-la-Trivalle : Réunion Publique dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme

Le PLU : « un urbanisme de projet fondé sur des objectifs partagés pour concilier la vocation résidentielle, agricole ou touristique des terrains de la commune »

Le conseil municipal de Mons-la-Trivalle s’est prononcé par délibération pour l’élaboration d’un Plan Local d’Urbanisme (P L U) qui doit remplacer l’ancien P O S instauré en 1989, poursuivant la démarche lancée par l’équipe  précédente.

Son élaboration a été confiée au bureau d’études Ecosys par le conseil municipal sous l’autorité du Maire, Arielle Escuret. 

A partir d’un diagnostic du territoire, les élus devront adopter un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (P A D D), des Orientations d’Aménagements et de Programmation et un règlement.  

Vue, depuis le cimetière, sur les terrains communaux  à Mons-La-TrivallePrise  de vue sur les terrains communaux, en dessous du cimetière, à Mons-La-Trivalle

Cet urbanisme de projet fondé sur des objectifs partagés devra non seulement définir les règles de constructibilité,  évaluer leurs effets sur l’environnement mais aussi concilier la vocation diverse des terrains (résidentielle, agricole ou touristique). 

Durant la phase d’élaboration, la population sera incitée à participer et à s’exprimer : réunion publique, mise à disposition des pièces du dossier en Mairie au fur et à mesure de l’élaboration ainsi qu’un registre, possibilité d’écrire au Maire. 

Quand le projet sera arrêté et notifié aux Personnes Publiques Associées, qui disposeront d’un délai de 3 mois pour donner leur avis, une enquête publique sera ouverte et les Trivallois auront la possibilité de faire part de leurs remarques. 

La réunion publique au cours de laquelle sera présenté le P A D D aura lieu le jeudi 22 octobre à 18 heures en salle polyvalente.

lundi, 28 septembre 2015

Mons-La-Trivalle : un bon moment pour le repas des anciens

Le traditionnel repas des anciens de Mons-La-Trivalle organisé chaque année à l'entrée de l'automne pour rassembler les aînés habitants la commune, a eu lieu le samedi 19 septembre dernier dans la vaste salle polyvalente.

« Après le discours de bienvenue d'Arielle Escuret, maire de la commune entourée de quelques élus, monsieur Scheffel traiteur à Bédarieux et sa sympathique équipe régalèrent les convives.IMG_3936.JPG

L'animation musicale était assurée par la troupe Octavia, commente Stéphanie, conseillère municipale, et rien ne manquait pour que la fête soit réussie et pour que ce moment de convivialité soit savouré pleinement. ».

IMG_3909.JPGL'animation était assurée par la troupe Octavia

Ils ont apprécié de se retrouver tous ensemble et ont évoqué leurs souvenirs partagés.

Après ce bon moment, que souhaiter de mieux que de se retrouver l'année prochaine ?

dimanche, 20 septembre 2015

Mons-la-Trivalle : Quatre vingt printemps les rassemblent

La jeunesse de Mons... quelques années plus tard

En plein épisode cévenol, la jeunesse de Mons ne manque pas de se régaler les papilles.

 Nés, respectivement, en 1928, 1929 et 1931, tous trois viticulteurs, comme beaucoup l'étaient en ce temps là, partageant des activités plurielles sur les parcelles cultivées, René Cèbe, facteur, est le le doyen, Gilbert Lauze, fut l'épicier au centre du haut village de Mons et Pierre Azéma était, de 1983 à 2001, le maire de la commune. Ils ne se sont jamais quittés, comme ils ne se sont pas éloignés non plus de leur village.

Pierrot Azéma, René Cèbe et Gilbert Lauze un trio amical et complicePierrot Azéma, René Cèbe et Gilbert Lauze, un trio amical et complice

En ce samedi après-midi gris et bien arrosé, ils évoquent ces mêmes « épisodes » qu'ils ont essuyé du temps de leur jeunesse. La sagesse et l'humilité acquise au fil des expériences, le sens des responsabilités assumées, leur valent la reconnaissance des plus jeunes. 

Émus, sans vouloir le montrer, ils lèvent leurs verres, réunis aujourd'hui autour de bons gâteaux et de pétillantes bulles, célébrant les cycles de leurs existences, avançant au diapason des saisons. La photo, pas nostalgique pour 2 sous, témoigne de ce trio toujours joyeux et plein de malice.

Ils sont la mémoire du village de Mons-la-Trivalle, leur vie est liée à son histoire et leurs yeux rieurs sont l'exemple d'une complicité et d'une amitié qui dure depuis plus de quatre vingt ans.

lundi, 14 septembre 2015

Votre Chronique, à propos des Bornes incendie : la lutte contre l’incendie sous l’autorité du maire

LA COMPÉTENCE DU MAIRE DANS LA LUTTE CONTRE L'INCENDIE
Il incombe aux autorités municipales de prévenir les incendies sur 
leur territoire et de 
faciliter la lutte contre ce fléau.
Parallèlement au travail des pompiers, la commune doit
assurer un service essentiel : la distribution de l’eau. Les sapeurs pompiers doivent trouver
systématiquement l’eau, en quantité suffisante, ainsi que le matériel de distribution en bon
état, qui leur permettra d’éteindre le plus rapidement possible un incendie.
 Car, faut-il le
rappeler, des enjeux humains et économiques dépendent du bon fonctionnement des moyens de
défense contre l’incendie et de la coordination entre les services de la commune et les
SDIS (Services D’Incendie et de Secours).http://www.e-guidedumaire.com/app/fiche.php?idf=31
La prévention et la lutte contre l’incendie sont placées sous l’autorité du maire au titre de ses
pouvoirs de police générale dans le cadre de la sécurité publique.
La départementalisation des services d’incendie et de secours instaurée par la loi
du 3 mai 1996 n’a pas retiré au maire ses pouvoirs de police concernant la défens
e contre l’incendie sur son territoire.
La gestion et l’entretien des infrastructures communales de distribution d’eau servant aux
opérations de lutte contre les incendies incombent aux communes ou aux groupements
de communes.
Le maire doit notamment veiller à :
  • fournir un nombre suffisant d’installations de lutte contre l’incendie compte
           tenu des risques à défendre ;
  • faire vérifier que la pression et le débit sont suffisants ;
  • maintenir l’accessibilité des pompiers aux installations ;
  • faire procéder au nettoyage et à l’entretien régulier des points d’eau ;
  • transmettre au SDIS un plan détaillé de la commune inscrivant les différents réseaux
          et points d’eau utilisable avec leurs caractéristiques ;
  • faire respecter les prescriptions techniques et les normes de fonctionnement relatives
         aux installations.
(Les contrôles et les essais sur le bon fonctionnement des points d’eau sont réalisés par les
sapeurs-pompiers).Les installations de lutte contre l’incendie Quelques prescriptions
techniques doivent être respectées pour permettre une utilisation conforme des équipements
par les pompiers.Selon la circulaire précitée, l’engin de base utilisé par les pompiers pour
lutter contre le feu est une motopompe d’un débit de 60 m3/heure et la durée minimum d’un
sinistre moyen est d’environ deux heures.
Les sapeurs pompiers doivent toujours trouver sur place une réserve d’eau disponible de 120 m3
minimum utilisable en deux heures par une motopompe.
Les bornes, bouches ou poteaux d’incendieLes bornes d’incendie relèvent de la compétence
communale et n’appartiennent pas au SDIS. Elles permettent l’utilisation du réseau
d’eau potable par prises d’eau. Elles doivent être maintenues en bon état de fonctionnement,
bien réparties, et en quantité suffisante. Les autorités communales doivent veiller à maintenir
une pression et une capacité suffisante en eau.L’emplacement des bornes doit être signalé et
leur accès doit toujours être dégagé pour permettre un raccordement rapide des engins de sapeurs
pompiers.
Le diamètre des bornes recommandé par la circulaire précitée est normalisé
à 100 millimètres pour un débit horaire de 60 m3 avec une pression minimum de 1 bar.

Elles doivent être conformes aux normes françaises en vigueur :
NF S61-211 ; 
S 61-213 ; S 62-200 homologuées le 31 mai 1951
et en particulier, être résistantes 
à la congélation.
La distance préconisée par la circulaire entre les unes et les autres est de 200 à 300 mètres
et leur répartition est fonction, après une étude détaillée, des risques
à défendre.Toutefois, si le risque est particulièrement faible, la zone de protection de
certaines bornes d’incendie pourra être étendue à 400 mètres.Dans certaines grandes villes,
les pompiers disposent d’engins plus puissants d’un débit horaire de 120 m3.
Dans ce cas particulier, le diamètre des bouches est de 
150 mm.
Lorsque les installations sont situées sur le domaine public, leur entretien et leur réparation
sont à la charge de la  commune.
Par contre, l’installation et l’entretien des bornes qui se trouvent sur un domaine privé
(lotissement privé d’habitations par exemple) sont à la charge des propriétaires.
La distribution d’eau La commune doit veiller à la disponibilité d’un débit d’eau permanent
pour l’extinction des incendies. Les besoins en eau peuvent être satisfaits à partir :
• Du réseau de distribution d’eau Dans la majorité des cas, le réseau est capable
d’alimenter une pompe à incendie 
(60 m3 de débit par heure)
Pour que le réseau soit suffisant pour défendre toute la commune, il faut :
  • disposer d’une réserve d’eau d’au moins 120 m3 ;
  • disposer de canalisations pouvant fournir un débit minimum de 17 litres par seconde.
La pression doit être d’au moins 1 kg/cm2 (elle ne doit jamais descendre 

au-dessous de 0,600 kg/cm2 ) et doit permettre aux sapeurs pompiers l’utilisation de tuyaux
souples d’alimentation.
Autre cas : les pressions existantes dans le réseau permettent l’utilisation directe de lance
sans interposition d’engins  pompes.Une réserve d’eau de 120 m3 et des canalisations
fournissant un débit minimum de 8 litres/seconde sont nécessaires.
Ce réseau doit alimenter des prises d’eau constituées de poteaux de 70 mm munis d’un seul orifice
avec raccord symétrique fixe. Ces appareils doivent en principe se trouver à une distance de
100 à 150 mètres les uns des autres.
Si le dispositif de distribution d’eau ne peut assurer un débit suffisant, il peut être conseillé
d’aménager des points d’eau naturels ou des réserves artificielles,
de même pour les communes
rurales à faible densité de population.
• 
Les points d’eau naturels, cours d’eau, mares, étangs, puits, etc… Il est nécessaire de s’assurer
qu’ils permettent en toute saison de fournir un débit d’eau de 120 m3  pendant deux heures,
qu’ils sont accessibles aux engins pompes, qu’ils se trouvent au maximum à 400 mètres
des risques à défendre et que la hauteur d’aspiration n’est jamais supérieure à 6 mètres.
Des points d’aspiration doivent être prêts à proximité du point d’eau pour la mise en œuvre
rapide des engins des pompiers. Des plates formes peuvent être construites afin de faciliter
les manœuvresdes engins et la manipulation du matériel.
• Les réserves artificielles
Elles peuvent être constituées par des bassins, réservoirs, piscines, citernes et alimentées par le
captage de sources ou du réseau, par drainage de marécages, par récupération des eaux de pluie
ou de ruissellement.
Leur implantation doit être fonction de la localisation des risques à défendre
et elles doivent être faciles d’accès.
La capacité minimum nécessaire doit être de 120 m3 d’un seultenant.
Toutefois si leur alimentation est assurée par des réseaux ou par une source, cette capacité
peut être diminuée du double du débit horaire de l’appoint.
Concernant les citernes, il est conseillé de les enterrer afin d’éviter les risques de gel,
d’accidents et d’évaporation.
Concernant les piscines privées, pour les besoins en ravitaillement, le préfet peut faire
procéder à la réquisition des moyens privés de secours nécessaires pour combattre
l’incendie tel que le pompage de piscines privées, en contrepartie d’un dédommagement.
(L’article 10 de la loi du 22 juillet 1987 relative à l’organisation de la sécurité civile,
à la protection de la forêt contre l’incendie et à la prévention des risques majeurs, permet aux
autorités de procéder à la réquisition de moyens privés).
Dans certaines communes particulièrement exposées, il peut être prescrit aux propriétaires de
terrains en zone boisée, de maintenir remplis les bassins et piscines, voire de s’équiper d’une
motopompe (avec tuyau d’aspiration, tuyau de refoulement et lance) leur permettant de
se protéger en attendant les secours.
Voir texte : http://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2015/2/27/INTE14... (
SOURCE)

mardi, 03 février 2015

Rosis : Traditionnelle cérémonie des vœux, en deux temps de convivialité

Dans la coquette salle de la mairie d'Andabre et dans le gîte Marcel Cèbe à Douch, empreint des traces laborieuses des restaurations en cours, la traditionnelle cérémonie des vœux se décline chaque année en deux temps de convivialité.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

Ces moments privilégiés rassemblent les habitants dans la commune de Rosis où ils sont 309, répartis en 22 hameaux et écarts, parfois distants de près de 20 kms.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

Au regard des événements tragiques qui ont endeuillé la France, «je voudrais que nous ayons une pensée pour les familles de ces 17 victimes, en observant une minute de silence» déclara tout d'abord Jacques Mendes.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

«J’ai le plaisir sincère de vous souhaiter une belle année, une année d’épanouissement dans votre vie personnelle, professionnelle, associative, déclara le maire avec son habituelle attitude bienveillante et paternelle, mais c’est aussi l’occasion de vous remercier pour votre engagement à quelques titres que ce soit en faveur de notre belle commune. »

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

Entouré de l'équipe municipale et de Jean-Luc Falip conseiller général qui revint longuement sur le problématique redécoupage territorial, le maire adressa ses vœux à tous.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

Vœux de bienvenue, de santé, de bonheur, remerciements et pensée particulière pour ceux que les aléas de la vie n’épargnent pas en ce début 2015.

Il rappela les dégâts des intempéries dévastatrices sur la quasi-totalité des voies communales qui desservent les hameaux et les écarts, les interventions d'urgences dans les gorges d’Héric, la Palisse, Madale, Rosis et Andabre pour  sécuriser sommairement.

«L’importance des dégâts est telle, qu’il va être difficile pour une commune comme celle de Rosis de faire face... à ce jour nous n’avons aucune nouvelle des deux dossiers que nous avons présentés pour un montant global de travaux de plus de 70 000€. »

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbeLe"Pont Vieux" d'Andabre, restauré puis inauguré en juillet 2014 est l'une des fiertés de Jacques Mendes

Évoqués les restaurations, aménagement,  équipement, inaugurations et travaux de mise en valeur du patrimoine, au bilan des réalisations, actions et événements de 2014, l’année écoulée s'est révèlée «  fort dense ».

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

Toutes les entreprises qui ont effectués des travaux importants ont reçu en témoignage de gratitude un souvenir de la commune de Rosis et Thierry Coiffard formateur au Greta de Bédarieux, est  consacré citoyen d’honneur de la commune de Rosis pour le travail effectué dans le refuge de Douch.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

« Pour 2015, le contexte budgétaire est contraint, mais la commune maintiendra ses engagements, termina Jacques Mendes de façon optimiste. 

Je vous invite maintenant à nous retrouver pour lever le verre de l’amitié.»

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbeL'ambiance dans le gite Marcel Cèbe est animée tandis que les flocons de neige blanchissent peu à peu le plateau du Caroux

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

 ------------------------------------------------------------------------------

Ci après le texte intégral des vœux du maire de Rosis pour 2015.

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

rosis,vœuxpour 2015,maire,jacques mendés,douch,gite marcel cèbe

dimanche, 01 février 2015

Saint-Martin-de-l'Arçon : Jean Pierre Berraud, à l'heure des bilans et des projets

Élus, municipaux et associatifs, personnel administratif et habitants, une soixantaine de personnes venues entendre les vœux du maire de la commune se sont retrouvées à l'heure des bilans et des projets qui chaque année symbolise un nouveau départ.

L'évocation de l'attentat au siège de Charlie permet de rappeler l'attachement aux valeurs de la République : « liberté, fraternité, égalité » semblent y retrouver un sens qui sonne soudain plus nécessaire.

voeux,saint- martin-de-l'arçonJean Pierre Berraud, à l'heure des bilans et des projets pour Saint Martin

« Pour les femmes et les hommes de ma génération (les 68ar), Hara Kiri puis Charlie Hebdo, ses dessinateurs comme Wolinsky, Cabu, charb, ses journalistes comme Maris représentent l’air d’ironie caustique et de liberté  qui a accompagné nos 20 ans, nous a fait rêver et espérer. » 

Remerciements aux membres du conseil, au personnel municipal, souhaits de bienvenue aux nouveaux arrivants, évocation attristée pour les décès et réjouissance pour la naissance d'Élie, Jean-Pierre Berraud  se plaît à féliciter ses parents, Céline et Nicolas au nom des habitants de la commune. 

« Je profite pour vous informer que bien que l’INSEE affiche une population de 120 âmes pour notre village nous sommes en fait 158 dont 124 habitants permanents. »

Le rappel de la réforme territoriale, vue comme « La nécessité d’union imposée par la situation nationale » laisse une grande incertitude sur l'évolution des aides et  subventions à venir.

Jean Pierre Berraud énuméra les projets réalisés, ceux qui verront leur achèvement en 2015, les travaux pour réparer les dégâts des intempéries.

Il évoqua l'organisation future de « la Com Com, notamment son appui sur le PHLV* » avant de passer la parole à Jean Arcas, vice président du *Pays Haut Languedoc et Vignobles.

Le maire souhaitant à ses administrés de passer « la meilleure année 2015 possible » convia au partage du traditionnel verre de l'amitié.

--------------------------------------------------------------------------------

Allocution Vœux 2015  -Texte intégral de Jean Pierre Berraud maire de Saint-Martin-de-l'Arçon-

voeux,saint- martin-de-l'arçonvoeux,saint- martin-de-l'arçonvoeux,saint- martin-de-l'arçonvoeux,saint- martin-de-l'arçonvoeux,saint- martin-de-l'arçonvoeux,saint- martin-de-l'arçon

voeux,saint- martin-de-l'arçon

vendredi, 16 janvier 2015

Mons-la-Trivalle : présentation des vœux pour 2015

Arielle Escuret, maire de la commune et les membres du Conseil municipal ont le plaisir de convier tous les habitants à la présentation des vœux pour l'année 2015.

mons-la-trivalle,maire,conseil municipal,vœux 2015

La cérémonie aura lieu le samedi 24 janvier 2015 à 11 h dans la salle de la Base de Plein Air de Mons-la-Trivalle.

Toute l'équipe municipale espère que les habitants participeront nombreux à cette rencontre. 

Contact mairie de Mons-la-Trivalle, tel. 04 6797 71 70

mercredi, 14 janvier 2015

Rosis : invitation à la cérémonie des vœux pour 2015

A l'occasion de cette année nouvelle qui commence, Jacques Mendes, maire de Rosis et les membres du Conseil municipal ont le plaisir de convier tous les habitants à la cérémonie des vœux qui aura lieu en deux temps, comme chaque année sur la commune.

Andabre,Jacques Mendes,maire,Conseil Municipal,vœux 2015,Andabre,caroux,compeyre,cours le bas,cours le haut,douch,la fage,la gineste,la matte,le cabaret,le caroussel,le cros,le gioulet,le tourel,les avels,les cambauts,madale,perpignan de la grave,politique,rogainard,rosis,sénas,société,La mairie  de Rosis, située dans le village d' Andabre

Le large territoire communal de Rosis accueillant de nombreux lieux de vie, les habitants pourront se rendre à la salle polyvalente d’Andabre le 23 janvier 2015 à 18 h 00, un apéritif dînatoire clôturera la traditionnelle présentation des souhaits formulés pour toujours mieux vivre ensemble.

Le 24 janvier 2015 à 15 h 30 l'invitation est proposée pour prendre part à la cérémonie qui aura lieu dans la salle du refuge Marcel Cèbe de Douch où les vœux pour 2015 seront à nouveau renouvelés, un convivial goûter clôturera cette rencontre.

La tradition républicaine des vœux est un usage particulièrement important qui permet de se projeter vers un avenir à rendre toujours meilleur avec l’implication de tous. Le maire Jacques Mendes et tous  les conseillers espèrent que  la population répondra, nombreuse, à cette invitation. 

Contact mairie de Rosis 34610 Tél. 04 67 23 60 73 

jeudi, 18 décembre 2014

Rosis : le moulin de Lafage lauréat de la fondation du Patrimoine

Premier prix du concours « Nos moulins ont de l'avenir », telle est la distinction du  moulin de Lafage qui vient de participer à une compétition inter-moulins, organisée sous l'égide de la Fondation du patrimoine au plan national, avec le soutien de la Fédération des Moulins de France (FDMF) et de la Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins (FFAM).

Ce concours vise à honorer des actions entreprises en faveur de la sauvegarde de moulins traditionnels non protégés au titre des Monuments Historiques. Dans ce cadre, deux prix sont décernés pour des dossiers faisant l’objet d’une restauration de qualité associée à une mise en valeur d’un moulin ou de son site.

La commune de Rosis a posé la candidature du moulin de Lafage, pour tenter d’obtenir ce prix, et, après délibération du jury et 13 dossiers étudiés, le 1er Prix de ce concours lui a été décerné.

Rosis,maire,Jacques Mendes,Paris,1er prix,moulin de Lafage

Le maire Jacques Mendes a reçu à Paris le prix obtenu pour le moulin de Lafage

« Ce prix qui  m' a été remis, honore notre commune et tous ceux qui ont œuvré pour que cette restauration soit exemplairedit le maire Jacques Mendes. Elle récolte aujourd'hui le fruit d'un travail  reconnu de tous et qui met en valeur notre patrimoine.

La remise du prix, doté d’une enveloppe de 5 000 € s’est déroulée au Congrès des Maires de France à Paris en présence de François-Xavier Bieuville, directeur général de la Fondation du Patrimoine, Alain Brès, délégué régional, les membres du jury : Bridget Petit, présidente d’Auxilium 34, Bernard Azema, professeur du LEP de Bédarieux, les directeurs et sous-directeur d’ERDF Hérault, m'ont accompagné » relate Jacques Mendes.

Roue à godet, moulin de la Fage © commune de Rosis

 La roue à godets horizontale, élément majeur du mécanisme de ce moulin à eau.

Le 1er Prix de l’AMOPA, Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques, vient également d’être décerné au LEP de Bédarieux pour les travaux de rénovation du mécanisme de ce patrimoine.

Deux distinctions qui semblent prédire un bel avenir au moulin de Lafage.

vendredi, 22 août 2014

Saint-Martin-de-l'Arçon : « superbe concert du 16 Août »

« C'était génial ! Ce garçon est un phénomène. » C'est l'exclamation enthousiaste de Jean Pierre Berraud, maire de la commune qui accueillait, dans une église comble, Bruno Philippe violoncelliste accompagné par Tanguy de Williencourt, pianiste.  

saint-martin-de-l'arçon,concert,caroux,jean pierre berraud,maire,bruno philippe,violoncelliste,tanguy de williencourt,pianiste franz liszt,robert schumann,francis poulenc,johannes brahms,jean-sébastien bachUne église comble et un public enthousiasmé

Les deux jeunes musiciens, 21 et 24 ans, ont donné un superbe concert ce samedi soir : suite au grand solo de piano en mi mineur de Franz Liszt par Tanguy de Williencourt, Bruno Philippe fit une prestation extraordinaire, interprétant avec passion, la sonate pour violoncelle et piano de Francis Poulenc, la fantaisie opus 73 de Robert Schumann et la sonate pour violoncelle et piano N°2 de Johannes Brahms, toujours soutenu avec efficacité et discrétion par Tanguy de Williencourt.

saint-martin-de-l'arçon,concert,caroux,Jean Pierre Berraud,maire, Bruno Philippe,violoncelliste,Tanguy de Williencourt,pianiste Franz Liszt,Robert Schumann,Johannes Brahms,Jean-Sébastien Bach,Bruno Philippe et Tanguy de Williencourt, une interprétation magistrale et passionnée

« Pour nous mettre en bouche, il nous livra comme il y a 8 ans deux mouvements d’une sonate de Jean Sébastien Bach. À cette époque, il avait moins de 16 ans, c’était la sonate N°2, aujourd’hui c’est la sonate N°6, entre temps il est devenu l’un des meilleurs violoncellistes européen.

Fidèle en amitié et parce qu’il est amoureux de notre région, il tient malgré son succès international, à venir jouer tous les ans à Saint-Martin-de-l'Arçon et au Prieuré de Saint Julien.»

Merci à Bruno et Tanguy et... à l’année prochaine.

vendredi, 27 juin 2014

Vieussan : concert de musique en l'église Sainte Madeleine de Mounis

À Plaussenous, l'Association des « Amis de Sainte Madeleine de Mounis » consacre beaucoup d'attention à son  patrimoine culturel qui anime  le hameau.

Un concert de musique est programmé avec le groupe «Ostinato».vieussan,plaussenous,sainte madeleine de mounis,hauts cantons,haut languedoc,maire,musique,ostinato,guitare,chant,accordéon

Régine, chanteuse, Jean Jacques, guitariste-chanteur, Hannek, Lola et Maryse, accordéonistes, feront voyager le public sur un répertoire de chansons napolitaines et de musiques latines.

Entrée en libre participation, ce dimanche 29 juin à 16 h. Le verre de l'amitié offert par l'association clôturera la journée.

mardi, 15 avril 2014

Vieussan : réunion d'investiture du nouveau conseil municipal

L'équipe  « Vivre Ensemble à Vieussan » fut élue au premier tour pour le mandat 2014-2020. Le suspense du vote était réduit par l'absence d'autres candidats. 

Il faut souligner le civisme des Vieussanois : 253 inscrits, 188 votants : participation de 74.31% , le taux d'abstention de 25.69% est plus faible que la moyenne de 36.45% au niveau national.

vieussan,hauts cantons,haut languedoc,maire,mairie,élections,2014-2020

La commune de vieussan éparpillée en hameaux dans les collines  (tous ne sont pas visibles à l'image...)

Gilles Pla, Maire sortant a lu les résultats du scrutin en présence des 11 conseillers municipaux qui ont désormais l'honneur et la charge de veiller au bien être de tous.

Par ordre du nombre du nombre de voix obtenues : Jean-louis Lognos, Florence Crebassa, Luc Guiraud, Henriette Lomonaco, Fabien Munoz, Francois Hortala, Richard Lamouret, Francine Hanouet, Max Audier, Christian Locatelli, Michelle Comps.

Les conseillers municipaux sont au service de l'intérêt général, leurs décisions et choix stratégiques impacteront directement la vie quotidienne des 269 habitants. 

vieussan,hauts cantons,haut languedoc,maire,mairie,élections,2014-2020           François Hortala, Christian Locatelli, Michelle Comps, Luc GuiraudFlorence Crebassa,

Max Audier, Henriette Lomonaco, Richard Lamouret, Francine Hanouet, Fabien Munoz, Jean-louis Lognos,

Gilles Pla, donna ensuite la parole à Henriette Lomonaco, doyenne, qui a présidé la séance pour l'élection du nouveau maire. 

Luc Guiraud, seul candidat, a été élu  à bulletin secret et à l'unanimité, maire de la commune. 

Il a fait procéder ensuite au vote pour déterminer le nombre des adjoints, à l’unanimité fixé à trois. 

Sont désignés, votés à l'unanimité : Jean-Louis Lognos, 1er adjoint, Max Audier, 2e adjoint, et Michèle Comps, 3e adjointe.

Pour défendre les intérêts de Vieussan, les 2 conseillers communautaires qui siégeront à la communauté des communes Orb et Jaur sont Luc Guiraud, maire, et Jean-Louis Lognos.

Il a  été procédé au  vote des conseillers municipaux, titulaires et suppléants, délégués aux différentes structures syndicales et inter communales.

vieussan,hauts cantons,haut languedoc,maire,mairie,élections, 2014-2020

Conseillers municipaux, titulaires et suppléants,délégués aux différentes structures syndicales et inter-communales.

Le traditionnel apéritif convivial a clôturé la séance.

À l'ordre du jour de la prochaine réunion : Le vote des comptes administratifs 2013 et des budgets primitifs 2014. Vote des indemnités du maire et de ses adjoints, délégations aux adjoints, renouvellement des membres du CCAS et travaux à prévoir sur les différents hameaux.

Les questions diverses termineront la réunion qui aura lieu le vendredi 18 avril  à 18 h 30

lundi, 31 mars 2014

Saint-Martin-de-l'Arçon : la parité s'affiche, dépassée à l'avantage féminin, pour le Conseil Municipal 2014 - 2020

Pour "Bien vivre ensemble à Saint Martin", la première réunion d'investitures a désigné, parmi les onze conseillers élus, Jean Pierre Berraud, maire de la commune, qui entame ainsi son deuxième mandat.

Il est bien entouré, six femmes et quatre hommes qui seront à l'écoute des saint-martinoises et saint-martinois : Elles représentent les diverses générations de la commune : Caroll Fernandez, Brigitte George, Bruna Luyting, Maryvonne Ranc, Marie Pierre Raynal, Ankie Tamis. Ils sont bien connus de tous les habitants : Philippe Guérin, Luc Marchand, Laurent, Roger, Eric Philippon.

Les trois candidats élus adjoints sont, en première position Marie-Pierre Raynal, Bruna Luyting est la deuxième, Philippe  Guérin le troisième, élus à l’unanimité.

Les montants des indemnités du maire et des adjoints du précédent mandat sont maintenus  ainsi que les délégations d’attributions au maire où s'ajoute la gestion des concessions dans le cimetière.

Suivant les votes le partage de responsabilités et représentativité aux divers comités, commissions et syndicats est réalisé. Les délégués aux commissions de la communauté des communes seront désignés suite au premier conseil communautaire.

L’ordre du Jour étant épuisé la séance est levée, terminée par un apéritif convivial.