compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 17 juillet 2017

Mons-La-Trivalle : vernissage de l'exposition "Léo et Julie de concert "

Le Jeudi 20 juillet à 19 h Le Comptoir Associatif accueille deux jeunes dessinateurs Julie Legrand et Léo Alcaraz pour le vernissage de leur exposition : "Léo et Julie de concert ".

"A mi-chemin entre illustration et bande dessinée, nous nous spécialisons dans le champ de l'image et de la narration." déclarent les duettistes, en formation à l'Ecole Supérieure d'Art d'Épinal dans les Vosges.

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert.jpg"Trapézistes", une œuvre de Julie 

Vernissage de l'exposition Léo et Julie de concert 2.jpg"Liberté d'expression", une œuvre de Léo

Dessins, illustrations, gravures ou sérigraphies, technique et formation académique sont au service de l'imagination.

Julie et Léo ont à peine plus de 20 ans et chacun, dans son propre registre, construit un univers fantastique. L'exposition est à découvrir jusqu'au 30 juillet.

jeudi, 09 mars 2017

Mons-la-Trivalle : trois univers musicaux se retrouvent au Comptoir Associatif

Pour chanter en acoustique dans la chaleureuse ambiance du Comptoir Associatif, trois univers musicaux différents se retrouveront ce vendredi 10 mars.
 Sculptures de Marie Hélène Roger pour une.jpgLuxuriance étonnante de sculptures à l'accueil du Comptoir Associatif des artistes

mercredi, 30 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : Philippe Ramos et la sculpture sur bois dans tous ses états

Philippe Ramos expose au Comptoir des Artistes ses sculptures nées de la forêt de Crouzac sur la route de Cambon et Salvergues où il vit.

Philippe Ramos.jpgPhilippe Ramos, menuisier de son état est artiste dans l'âme

Le plateau de l’Espinouse est hanté, habité d'êtres singuliers. Autour de la cabane forestière des Bourdils, des diablesses aux cheveux de sphaignes squattent les sources, des monstres surgissent des pierriers faisant fuir les mouflons, des faunes en groupes sous les amélanchiers jouent sur des flûtes traversières, des vaincus de la civilisation industrielle ont construits de frêles abris autour de caravanes récupérées.

mons-la-trivalle,philippe ramos,anton reichl,pom,daniel biau,marie hélène roger,comptoir associatif de mons-la-trivalle,sculpture,sculpture sur bois

Philippe Ramos, menuisier de son état et artiste dans l'âme, ne pouvait rester insensible à cette puissante effervescence. Ses sculptures, d'une maîtrise technique sophistiquée, font œuvre de résurrection. La gouge et le ciseau revisitent le bois brut, abattu par la hache, outil emblématique de la forêt.

Tête, Philippe Ramos.jpgSculpture, tête sur bourrelet cicatriciel de hêtre et bois flotté, série Les Grandes Gueules, Philippe Ramos

Les têtes montées sur socles offrent un visage tragique, la bouche béante ou étrécie, l'œil étonné, les formes semblent exhaler la douleur de tant de sacrifices. Cicatrices des arbres terrassés et inclusions de boutures sauvées, s'épousent.

La première des Grandes Gueules de Bois 2013 Sculpture tête sur une très belle inclusion de hêtre.jpgSculpture tête sur une inclusion de hêtre, série : "Les Gueules de Bois", Hêtre et bois flotté

De bois de châtaignier, d'olivier, de hêtre ou de noyer, Philippe restitue, dans la série de ses  Grandes Gueules émouvantes, l'intensité dramatique qui sourd d'un environnement empreint de magie.

BoisSontExot120716-2

À l’accueil des visiteurs du Comptoir des Artistes, comme en un aquarium de bois, des poissons de palissandre flottent dans un corail de buis. Ce buisson de petits bois exotiques vient rappeler que l'artiste a connu, loin du Somail, d’autres forêts luxuriantes. 

La sculpture sur bois dans tous ses états pour découvrir Philippe Ramos et revoir aussi des œuvres de Biau, Pom et Reichl, c'est au Comptoir des Artistes à Mons-la-Trivalle ce vendredi 2 décembre, vernissage à 18 h. Contact : 06 73 19 57 47.

jeudi, 03 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : un temps fort autour des Arts Singuliers au Comptoir des artistes

Le Comptoir impulse un temps fort des Arts Singuliers autour de cinq artistes le six novembre.

Pour fêter l'été indien et les Arts Singuliers, toutes les œuvres exposées au Comptoir des artistes dialogueront en un cabinet de curiosités autour de cinq artistes, ce dimanche six novembre.

Perplexes Charalou de Tarassac, sinueux brochets de l'Orb nés de ciment-grillage, nymphes sculptés sur troncs de châtaigniers du Thérondel, faunes de bois ouvragé de la forêt des Bourdils et portraits de mazets hantés de la vallée accueilleront les curieux.

comptoir octobre.jpgLe Comptoir des artistes, un cabinet de curiosités où dialoguent les œuvres

Les artistes partageront l'engagement qu'ils mettent dans chacune de leur œuvre. « Pourquoi ce qui naît du ciseau, du couteau ou du pinceau ne correspond pratiquement jamais à ce qu'ils visaient lors de l'esquisse ? »

La vrai question que toute œuvre unique pose à son créateur sera évoquée, sans s'encombrer de poncifs. Journée d'échange où la collagiste, le peintre et le sculpteur diront leur savoir-faire, chacun approchant les clefs de la création.

Cette exposition, sur un seul jour, à tous égards exceptionnelle, surprend et bouleverse l'approche classique, à partir de 10 h place du platane à Mons-la-Trivalle.

Pour tout contact : 07 68 67 95 97

samedi, 06 août 2016

Mons-la-Trivalle : Vernissage de l'exposition de Florence Monllor

Florence Monllor expose au Comptoir Associatif

Florence Monllor.jpg

Trente ans d'expérience l'ont d'abord conduite à la réalisation de remarquables trompe-l’œil dans les villages de l'arrière pays provençal.

Habitant depuis deux ans à Prémian, cette première exposition de Florence Monllor vient compléter la palette des nombreux peintres des Hauts Cantons et de ses vallées. L'exposition reste visible jusqu'au 15 août.

Le vernissage a lieu ce samedi 6 août à 19 h, l'artiste invite à venir à sa rencontre  au Comptoir Associatif, place du platane, au centre du village à Mons la Trivalle.

Ouvert de 11 h à 13 h et de 17 h 30 à 19 h, du mardi au dimanche matin et sur rendez-vous Contact tel au 06 73 19 57 47. 

jeudi, 03 mars 2016

Mons-la-Trivalle : "L'Ancêtre" nous est conté ce Jeudi 3 Mars au Comptoir Associatif

La lecture partagée de Richard Dawkins : « Il était une fois nos ancêtres, Une histoire de l’évolution ». s'impose en symbiose avec l’exposition des étonnantes sculptures Chats-Rats de Marie Hélène Roger au Comptoir des Artistes ce jeudi.

Richard Dawkins.jpgRichard Dawkins nous invite en un voyage à remonter le temps 

Cette œuvre magistrale propose de remonter le cours de l’histoire de la vie sur notre planète sur quatre milliards d’années en l’espace de huit cent pages.

Richard Dawkins nous invite. Ce voyage à remonter le temps met sur la même ligne de départ l’ensemble des espèces vivantes à ce jour et leur fait grimper les branches de l’arbre du vivant à la recherche de leurs ancêtres. Au bout périple, à l’aube de l’évolution, ils rencontrent l'Ancêtre, commun à tous.

Le défi relevé par Richard Dawkins en réalisant cet ouvrage, s'appuie sur la classification phylogénétique du vivant, en quarante étapes, nous découvrons ces inconnus qui furent à la fois nos ancêtres et ceux des autres êtres vivants ayant peuplé continents et océans : chimpanzé, gorille, requin, méduse, cœlacanthe, baobab, champignon, bactérie, chien, chat, ... "Citez un animal ou une plante, vous les retrouverez tous avec leur cohorte d'ascendants dans ce passionnant ouvrage de référence".

À la fois pédagogique et teinté d'humour, le livre de Richard Dawkins nous guide dans la logique de l'évolution. Aujourd'hui attaquée par de nombreux mouvements se réclamant du créationnisme, la théorie fondamentale élaborée par Charles Darwin reçoit ici le plus bel hommage qui soit. Pour notre plus grand plaisir "Il était une fois nos ancêtres", telle une fable, raconte la richesse phénoménale du vivant.

Jeudi 3 Mars à Mons la Trivalle à 18 heures 30, au Comptoir Associatif, ''L'Ancêtre'' nous sera conté. Lecture partagée ouverte à tous. Pour tout renseignements et références de lecture, contact Jean-Michel Villeroux au 06 70 95 05 56.

jeudi, 25 février 2016

Mons-la-Trivalle : Exposition des sculptures de Marie-Hélène Roger

L'artiste singulière de Tarassac, peintre et collagiste, présente ses nouvelles œuvres en trois dimensions.

Marie Hélène Roger fait naître de grillage et papiers encollés, des « animaux », représentés hors de tout paysage ou contexte végétal. Silhouettes déconcertantes, ses « chats-rats humanoïdes» s'érigent entre toile et volume.

20151201_195841.jpgLe déconcertant "Chat-rat" à silhouette humaine (sculpture de Marie Hélène Roger)

La lecture partagée de Pierre Sonigo, « Ni Dieu, ni gène », n'est peut-être pas étrangère au cheminement de l'artiste. Ces êtres hybrides, semblent tout droit venus de l'Anthropocène, ère où l'empreinte géologique de l'homme est majeure sur la planète.

Ce mammifère « évolué » regarde sa sphère natale s’engouffrer dans une destruction sans retour. Marie-Hélène, comme tout créateur immergé dans un espace en porte le témoignage.

Ces êtres incomparables, figés en postures d'attente, poseront leur regard perplexe sur les visiteurs à l'atelier qui accueille les artistes libres tout au long de l’année à Mons La Trivalle.

L'exposition des sculptures de Marie-Hélène Roger est visible à partir du Jeudi 25 février et pendant quinze jours, ouvert du mercredi au dimanche matin de 11 h à 12 h 30 et de 17 h à 19 h 30.

Le vernissage aura lieu le vendredi 26 février 18 h 30.

Contact tel. 06 73 19 57 47 

http://laviedeshautscantonsdoc.blogs.midilibre.com/archive/2014/03/09/marie-helene-femme-et-artiste-singuliere.html

affiche .mh2016.jpg

mardi, 23 février 2016

Mons-la-Trivalle : « Murmures à la jeunesse » au Comptoir des artistes

Chaque jeudi la lecture partagée au Comptoir des artistes est un pas vers un échange d'humanité, C'est ainsi que les lecteurs le conçoivent et reviennent vers ces textes écrits pour transmettre des valeurs, inscrites dans la Constitution française, Les Droit de l'Homme et les consciences.

 confidences.jpg

Paroles d'éveil et d'espoir, murmurées en "confidences", dans l'apaisement (tableau de Marie-Hélène Roger)
 
« Le livre  choisi cette semaine sera lu par deux vieux, annonce Jean Michel non sans humour : l'un, non violent farouche porte un vif respect à Mendés France. Le second pense tout en terme de rapport de force et garde précieusement sa carte d'adhésion en 62 à la section PSU du lycée Bellevue. Ce texte de Christiane Taubira est jumeau de Joyce Carol Oates et Toni Morrisson. De filiation afro-américaine, de grande mémoire donc ! »

Par ces temps de troubles et d'incertitude, les paroles de Christiane Taubira, autant que son geste de retrait d'un gouvernement qu'elle désavoue, signent la volonté, «murmurée» mais ferme, d'éveiller les consciences.

«Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m’avisais de bâillonner ma conscience.» Les mots écrits par Christiane Taubira appellent à un sursaut d'humanisme et de liberté face aux réactions de violence et de répression : paroles de conviction pour suggérer un rappel à la culture.

Paroles de conviction et de liberté pour suggérer un rappel à la de culture. Paroles murmurées en confidence pour éveiller un regain de beauté et de bonté au cœur d'une jeunesse privée d'espoir.

Paroles de femme aussi, essentiellement déterminée à défendre le Droit. Paroles murmurées en confidence pour éveiller un regain de beauté et de bonté au cœur d'une jeunesse qui ne saurait vivre et se développer, privée d'espoir.
« Attentats, lutte antiterroriste, état d’urgence
… comment, dans ce contexte, préserver les valeurs qui sont le socle de la République ? »
Élever le débat et redonner espoir
aux jeunes et moins jeunes, tous exigeants, tel est le propos, ce jeudi 25 février à 18 h 30 au Comptoir Associatif de Mons La Trivalle. Contact tel : 06 70 95 05 56.

samedi, 05 décembre 2015

Mons-la-Trivalle : Atelier "Manga collage" au cœur du festival de Bande Dessinée

Sur le stand « Manga collage » Marie Hélène Roger initiera les enfants aux joies créatives du « papier déchiré ».
Le jeu consiste à oublier la découpe au ciseau et à se livrer sans retenue au plaisir de créer un matériau à la liberté insoupçonnée et quasi infinie, en déchirant des lanières de papier journal.

Loin de l'application contrainte « à suivre le trait » de la pointe du ciseau, la dextérité règne ici en maître et tout l'art du papier déchiré réside dans le sens de la déchirure, puis dans le jeu des superpositions.

Atelier manga Marie Hélène Roger initiera aux joies créatives du  papier déchiré (détail d'un de ses tableaux Marie Hélène Roger.jpgMarie Hélène Roger peintre collagiste initiera à l'art du papier déchiré (Détail d'un tableau)

Le papier déchiré enduit de colle permet de s'échapper du plan pour s'envoler vers la 3e dimension. La mise en couleur des formes collées sur un support carton donne vie au tableau.

Premiers pas vers les arts singuliers, samedi 5 décembre à 14 h, dans le sillage de la « peintre collagiste » de Tarassac récemment primée dans la catégorie "techniques mixtes" à Magrie, près de Limoux dans l'Aude : « Actuellement, précise Marie Hélène, je fais des «chatsrats languedociens » proches cousins lointains des «manganceries » du soleil levant» cette contribution improvisée à l'art abstrait, peut éveiller des vocations.»

Ateliers d'initiation, fabrication de Badges et Tampons Encreurs, autant de moments d'animation ce 5 décembre autour du Festival de la Bande Dessinée. Inscription au 04 67 97 90 34.

lundi, 05 octobre 2015

Mons-la-Trivalle : "Les gens d’ici vus par l'atelier d'Els"

Au Comptoir Associatif cette semaine 

Els Knokaert est venue du Plat Pays des Flandres chanté par Brel. Portraitiste chaleureuse, Els partage sa joie de vivre dans les ateliers qu'elle anime.

Les oeuvres d'Els clairement-expressives-rayonnent_687096_667x333.jpg

Autour de cette artiste à l’esprit intrépide et au regard clair, les peintres amateurs de la Vallée ont durant l’année décidé de croquer les "trombines" des habitants de Mons, affichées du 1 au 11 octobre sur les murs du Comptoir des artistes associés de Mons-la-Trivalle .

mons-la-trivalle,dessin,portrait,comptoir associatif de mons-la-trivalle,atelier dessin et  peinture,atelier des artistes libres,els knokaert,marie hélène roger

« Ces amatrices, presque exclusivement féminines, (un seul participant masculin relève le défi du groupe) observe l'organisatrice, illustrent leur différence et le niveau de leur talent à travers des croquis, et avec plus ou moins de bonheur. »

004.JPGLes "trombines" des habitants de Mons affichées sur les murs du Comptoir Associatif

Entre plumes et  pinceaux le plaisir de créer ne fait aucun doute, les traits de crayons ou de fusain démontrent les aptitudes de ces apprentis.

mons-la-trivalle,dessin,portrait,comptoir associatif de mons-la-trivalle,atelier dessin et  peinture,atelier des artistes libres,els knokaert,marie hélène roger

« Les modèles ont fait la démonstration de beaucoup de sympathie vis-à-vis de leurs peintres, acceptant de poser ainsi, pendant une paire d’heures, pour que ces étudiants esquissent en silence, et déforment à outrance, leur image. Mais, cela va de soit, s'amuse Marie Hélène, sinon on ne parlerait pas de création ! »

mons-la-trivalle,dessin,portrait,comptoir associatif de mons-la-trivalle,atelier dessin et  peinture,atelier des artistes libres,els knokaert,marie hélène roger

Le résultat de cette expérience picturale s’avère attachant. « Onze sujets vivant dans la commune de Mons, croqués sur le vif avec le souci de traduire le cœur de chacun. Par la magie du pinceau, un trait,une esquisse bouleversent gentiment le réel. »

mons-la-trivalle,dessin,portrait,comptoir associatif de mons-la-trivalle,atelier dessin et  peinture,atelier des artistes libres,els knokaert,marie hélène roger

Du 1 au 11 octobre tout ce petit monde s’affiche sous une succession de dessins, accrochés par de modestes pinces à linge, économie de moyen bien en accord avec la volonté de  saisir l’humilité du citoyen presque anonyme.

mons-la-trivalle,dessin,portrait,comptoir associatif de mons-la-trivalle,atelier dessin et  peinture,atelier des artistes libres,els knokaert,marie hélène roger

On sort souvent d’une exposition en se disant : « respect, quelle inventivité ! », dans ce cas de "figures" on penserait plutôt « les gens de Mons sont sympas, à voir la qualité de leurs regards dans l'expression de ce collectif en peinture partagée.»

Accueil festif en présence du groupe, le 10 octobre à 18 h 30 au Comptoir Associatif place du Platane à Mons-la-Trivalle. Contact : tel. 06  73 19 57 47.