compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 14 septembre 2018

Votre chronique : Hauts Cantons - HURLEVENT ASSO

Communiqué de HURLEVENT ASSO "Faire échec à Riols 2 !" 

"Appel à dons pour lutter contre Riols 2

Récemment, nous vous informions des dangers qui menacent notre vallée et ses environs : c’était le document intitulé « Alerte à l’éolien industriel sur les Avant-Monts ! » ventsetterritoires.blogspot.com/2018/08/alerte-eoliennes-...

Riols 2.pngProjet Riols 2

Les aérogénérateurs ne produisent que peu d’électricité, mais, par contre, beaucoup de profits aux opérateurs et à leurs actionnaires. En attendant, notre vallée, déjà sinistrée, risque de sombrer définitivement si ces projets aboutissent.

Nous luttons contre le projet Riols 2 par des actions diverses, et en introduisant un recours en justice, au Tribunal administratif.

Ce recours a un coût. Nous ne pouvons réussir seuls.

Aidez-nous en nous faisant un don aussi modeste soit-il.

Ce don, vous pouvez l’envoyez à l’adresse suivante : Association Hurlevent, Coumeilho 34390 Prémian,

ou par Internet, grâce au Pot-commun, adresse sécurisée, en suivant ce lien…

https://www.lepotcommun.fr/pot/8j4xltar "

lundi, 13 mars 2017

Votre chronique : mobilisation contre le projet de retraitement des déchets à Malvési (Narbonne)

Dans le cadre d’un processus de réduction ou d’élimination des déchets de la conversion de l’uranium, Areva NC a demandé une autorisation d’exploiter pour son projet TDN, qui vise le traitement des effluents liquides.
Les associations locales qualifient ce procédé d'« usine à gaz » et s’inquiètent des retombées possibles pour la santé et l’environnement.

« Pour prévenir les conséquences du traitement des nitrates sur l'environnement et la santé, le  CoViDeM (Collectif de Vigilance sur les Déchets de Malvési) appelle à se mobiliser contre le projet de retraitement des déchets des bassins d’AREVA Malvési en signant la pétition.
 
Yellowcake (https://fr.wikipedia.org/wiki/Yellowcake)
 
"À Malvési arrive tout l'uranium qui rentre en France et qui est transformé de concentré d'uranium (yellow cake) en UF4 puis envoyé à Tricastin (en camion sur routes et autoroute). Cela pour alimenter toutes les centrales nucléaires française et pour 40% vendu à l'exportation.
Autrement dit, sans Malvési, plus de nucléaire en France.
Mais voilà, les déchets de cette transformation sont stockés depuis 1958 dans des bassins de décantation et il devient urgent de s'en débarrasser. Mais comment ?"
mobilisation populaire,traitement des nitrates,environnement,santé,covidem (collectif de vigilance sur les déchets de malvési),retraitement des déchets des bassins d’areva,projet de retraitement des déchets,malvési,narbonne
 
Rappel : "Le procédé THOR (incinération des déchets de la transformation de l'Uranium (yellow cake) en UF4) engendrera une pollution atmosphérique mettant en danger la santé publique avec des rejets hautement nocifs : oxydes d’azote (NOx), particules fines, oxyde de soufre, ammoniac, Composés Organiques Volatils (COV), benzène, DEHP bis-phtalate, métaux lourds, interrogation sur les dioxines.... Certains ont pour effet d’agresser le système respiratoire et cardio-vasculaire, d’autres sont des perturbateurs endocriniens et/ou des éléments cancérogènes.
Un article explique ce qui se passe à Malvési : https://eclairagespublics.wordpress.com/2017/01/01/areva-malvesi-depollution-des-effluents-quel-risque/
 
Si vous êtes convaincu du caractère délétère de ce projet polluant , énergivore, à l'opposé de la politique de développement durable préconisée par les COP21, 22 et les accords du Grenelle de l'environnement, alors vous pouvez signer la pétition du CoviDeM. Elle vise à faire échouer le projet de traitement des effluents nitratés TDN d'AREVA Malvési par le procédé THOR  (voir http://www.rubresus.org/actualites/la-reunion-du-covidem-comme-si-vous-y-etiez/
 
Elle est en ligne, il suffit de suivre le lien suivant: NON A LA SURPOLLUTION ATMOSPHERIQUE D’AREVA MALVESI...

Adresse du Covidem : covidem@gmx.fr  pour recevoir informations, manifestations, mobilisations, etc...
 
La page internet de Rubresusassociation de protection et sauvegarde de l’environnement des Basses Plaines de l’Aude, fondée en 1998 : Rubresus
 
 
 
Ci dessous les deux interventions lors de la réunion d'information CoViDeM - 16 février 2017 à l'auditorium de la Médiathèque de Narbonne
 
 
 
 
Deux PDF d'informations distribués pour situer le Covidem et résumé le TDN (traitement des nitrates)
Merci de diffuser l'info. »

mobilisation populaire,traitement des nitrates,environnement,santé,covidem (collectif de vigilance sur les déchets de malvési),retraitement des déchets des bassins d’areva,projet de retraitement des déchets,malvési,narbonne

Présentation Covidem RP.pdf

mobilisation populaire,traitement des nitrates,environnement,santé,covidem (collectif de vigilance sur les déchets de malvési),retraitement des déchets des bassins d’areva,projet de retraitement des déchets,malvési,narbonne

Présentation TDN RP.pdf 
 
 "Il faut avoir le plus rapidement possible des centaines de signatures pour protéger votre santé, celle de vos enfants et notre environnement. Si chacun de vous la transmet à un maximum de contacts, nous aurons une chance de forcer les autorités à refuser ce projet et d'exiger d'AREVA un traitement moins polluant.
 
La pétition s'adresse aux habitants du Grand Narbonne mais aussi aux touristes susceptibles de venir y passer des vacances, aux citoyens désireux de protéger l'environnement...Pensez donc aux amis, aux membres de votre famille qui seraient amenés à séjourner dans notre territoire.
 
Si ne voulez pas que votre nom apparaisse dans la pétition en ligne, pas de problème, c'est une option proposée. Laissez par contre votre email (il n’apparaîtra pas non plus), cela permettra de vous contacter pour des actions ultérieures.
 
Alors allez y, cliquez et signez sans compter NON A LA SURPOLLUTION ATMOSPHERIQUE D’AREVA MALVESI... et surtout partagez le lien. 
 
Grand merci par avance
 
Le CoViDem"

vendredi, 16 décembre 2016

Votre chronique : "La tragédie humaine qui se déroule sous nos yeux à Alep est insupportable."

 AGISSONS !

Amnesty International appelle à agir :

Conflit Syrien

Amnesty International - France

 
5 choses que vous pouvez faire pour Alep
 
La tragédie humaine qui se déroule sous nos yeux à Alep est insupportable.
L'évacuation de dizaines de milliers de personnes a commencé ce matin mais le risque que de nouvelles atrocités soient commises reste présent.
 
Ce drame nous laisse un sentiment d'impuissance mais aujourd'hui plus que jamais, nous pouvons agir !
 
Nous avons besoin de vous pour faire pression sur les gouvernements afin que l'évacuation des civils se fasse en toute sécurité et qu'ils permettent l'accès à des observateurs : vous pouvez interpeller directement les gouvernements de Syrie, de Russie et d'Iran via Twitter ou interpeller leur ambassade via email.

Notre pression peut être déterminante pour sauver des vies."

agissez maintenantSylvie Brigot-Vilain, Directrice générale d'Amnesty International France
 

L’équipe d’Avaaz appelle aussi à joindre nos voix pour arrêter ces massacres

"Chères amies, chers amis,

À Alep, le massacre aurait commencé.

Selon des informations, les milices vont de maison en maison, exécutant les civils, femmes et enfants, et un convoi d’évacuation vient d’être attaqué. Des dizaines de milliers de personnes sont abandonnées, appelant à l’aide.

Nos gouvernements ont tous échoué à empêcher cette guerre. Exhortons-les à s’unir pour demander à la Russie, l’Iran et la Syrie d’autoriser l’ONU et la Croix-Rouge à évacuer les derniers civils d’Alep. Si ces trois gouvernements reçoivent cette requête de la part non seulement des États-Unis et de l’Europe, mais de tous les gouvernements du monde, cela PEUT les faire réfléchir:

Signez maintenant

La Russie et l’Iran ignorent régulièrement les appels des États-Unis et de l’Europe occidentale. Mais Avaaz est un véritable mouvement mondial. Si cette fois, les appels proviennent réellement de CHAQUE partenaire commercial, allié et ami de ces pays - du Brésil à l’Afrique du Sud, de l’Inde à la Pologne, cela VA changer leurs plans.

Pour les civils d’Alep, le temps est compté. Faisons pression sur nos gouvernements pour qu’ils décrochent leur téléphone et appellent la Russie et l’Iran. Nous avons échoué à soutenir le peuple de Syrie depuis trop longtemps, ne laissons pas tomber les derniers citoyens d’Alep:
 
 

Selon des informations, les milices ont commencé à aller de maison en maison, assassinant les familles piégées à Alep. La Russie et l’Iran peuvent arrêter le massacre et permettre l'évacuation de tous les civils À CONDITION que TOUS les dirigeants mondiaux le leur demandent. Avaaz est présente partout dans le monde - demandons à chacun de nos gouvernements d’exhorter la Russie et l’Iran à agir avant qu’il ne soit trop tard:
Signez maintenant

 
Avaaz s’est tenue au côté du peuple syrien à travers des dizaines et des dizaines de campagnes. La situation est critique. Ne les abandonnons pas maintenant.

Avec espoir, L’équipe d’Avaaz"

PS - La situation sur le terrain évolue rapidement. Voici des reportages qui fournissent des indices clairs que les opérations d’évacuation sont menacées et que le massacre a commencé:

A Alep-Est, les civils pris en otage (La Croix)
http://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/A-Alep-Est-civils-pris-otage-2016-12-14-1200810545

Syrie: Alep reprise par le régime, des civils massacrés (Les Inrocks)
http://www.lesinrocks.com/2016/12/13/actualite/syrie-alep-reprise-regime-civils-massacres-11888114/

Alep 2011-2016: requiem pour une ville (L’Orient Le Jour)
http://www.lorientlejour.com/article/1024112/alep-2011-2016-requiem-pour-une-ville.html

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

lundi, 04 juillet 2016

Hauts Cantons : Mobilisation contre la loi Travail et Nuit Debout à Saint-Pons-de-Thomières

Manifestation le mardi 5 juillet 2016 : rassemblement au rond-point de la route de Castres, Place du Foirail à Saint-Pons-de-Thomières à 11 heures.

Nuit Debout, mercredi 6 juillet 2016 à Saint-Pons-de-Thomières, Parvis de la mairie, à partir de 19 heures.

5juillet 2016 saint ponsAppel à mobilisation par la CNT union locale des Hauts Cantons

lundi, 27 juin 2016

Hauts Cantons : MOBILISATION CONTRE LA LOI TRAVAIL

Manifestation ce mardi et Nuit Debout ce mercredi à Saint-Pons

1) Manifestation le 28 juin 2015 à 11 heures. Rendez-vous au rond-point de Saint-Pons.
 
2) Nuit debout sur le parvis de la mairie le 29 juin à partir de 19 heures.

cnt des hauts cantons,loi travail,mobilisation populaireL'Union Locale CNT des Hauts Cantons appelle à : "MOBILISATION CONTRE LA LOI TRAVAIL"

Rassemblement à Béziers mardi 28 juin 12 h devant la Sous Préfecture
-Permanence syndicale tous les mercredis matin
11 Rampe du Marché
34220 St Pons de Thomières
unionlocalecnt@laposte.net

mardi, 07 juin 2016

Hauts Cantons : Nuit Debout à Saint-Pons

Nuits-Debout aura lieu dans les Hauts Cantons, à Saint-Pons-de-Thomières, mercredi 08 juin 2016 à compter de 18 h 30, sur le parvis de la mairie.

Afficher l'image d'origine

Le message à transmettre "On ne lâche rien , mais rien de rien ....." Pierre Blondeau

contact : lacigale.stpons@gmail.com

Dernières infos : "Les Nuit Debout font le mur - Durant la nuit du 25 au 26 mai, le collectif Saint-Ponais Nuits debout a retroussé ses manches et pris la truelle..." http://la-commune.over-blog.com/

 

mercredi, 01 juin 2016

Votre chronique : Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Communiqué par le 27 mai 2016

"Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

Pierre Rabhi appelle à « quitter le culte de la croissance indéfinie »

COP 21 et persistance d’un modèle de consommation obsolète 

Déjà en amont de la COP21, Pierre Rabhi exprimait ses doutes quant à son efficacité. Le fondateur du mouvement Colibri était assez pessimiste sur le sujet : « Il ne sortira rien de cette énième grand-messe. J’ai du mal à croire que les changements structurels nécessaires y soient actés ». Car, pour lui, la COP21 ne s’attaque pas « aux sources des déséquilibres ».

Quelles sont alors les sources de ce déséquilibre à la fois écologique, mais aussi économique (entre les pays du Nord et du Sud, par exemple) ? Selon le sage paysan, c’est notre modèle économique même et notre façon de consommer. Il en appelle donc à « quitter le culte de la croissance indéfinie ».

Arrêter d’en vouloir toujours plus : la seule solution 

Seule solution pour s’en sortir, quitter ces pratiques effrénées de consommation, pour se tourner vers d’autres solutions plus durables et modérées dans leur fonctionnement : « Il faut entrer dans une nouvelle ère, celle de la modération : modération de la consommation et de la production ». Au rang des choses à supprimer : la pêche industrielle, l’agriculture intensive, etc.

Une nouvelle façon de consommer et de créer de la richesse doit être mise en place, selon Rabhi. Et cette nouvelle façon, c’est l’agroécologie, concept qu’il défend depuis longtemps. Cette nouvelle vision de l’agriculture promeut le compostage, la pluriculture, la recherche de complémentarité entre les espèces, la réintroduction des haies, etc. Une  façon de cultiver la terre qui a déjà fait ses preuves, notamment lors de la mission qu’il a menée en 1981 au Burkina Faso, avec son association Terre et Humanisme : l’expérience a permis aux paysans burkinabés de retrouver une autonomie alimentaire, qu’ils peinaient à atteindre lorsqu’ils essayaient de se développer selon les lois de la mondialisation.

20467223

Ce qui l’inquiète : la récupération de cette idéologie par les multinationales

L’idée de l’agroécologie se répand de plus en plus dans les médias, dans les discours des politiques, dans celui des grands groupes, etc. Une évolution qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne réjouit pas son chantre tant que cela. Pierre Rabhi considère l’adoption de ce discours comme un leurre des grandes multinationales, qui se cachent derrière du greenwashing.

« L’agroécologie, ne se résume pas à des techniques, mais répond à une éthique de vie qui consiste à préserver la terre en tant que patrimoine », déclare-t-il, nous rappelant aussi la composante humaine de l’agroécologie, que certaines grandes entreprises négligent toujours, alors même qu’elles prétendent aller vers une agriculture plus durable. Une agriculture plus équilibrée passera par l’arrêt de l’exploitation de l’humain, pense l’agronome algérien.

Contre l’agriculture industrielle : les initiatives citoyennes

Désillusionné sur le pouvoir des initiatives gouvernementales et internationales, comme la COP21, Pierre Rabhi n’est pourtant pas pessimiste. Il entrevoit une lueur d’espoir au bout du chemin : les initiatives citoyennes. Selon le sage de l’agroécologie, c’est par le bas que se fera la révolution de demain.

« La société civile est en train de se forger un nouvel imaginaire face à un système à bout de souffle, dont le déclin se traduit par la montée du chômage, de la pauvreté et de nombreux déséquilibres. (…)Les innovations sociales qui se multiplient sur les territoires, dans l’écologie, les énergies renouvelables, l’éducation… sont autant d’expérimentations qui vont assurer le futur», décrypte Pierre Rabhi.

C’est pourquoi lui-même souhaite épouser le mouvement et lui fournir un nouveau souffle. Au micro du Monde, il confie envisager de «lancer une plate-forme citoyenne, un forum civique qui révélera tout ce qu’entreprend la société civile. Un inventaire dynamique des alternatives, en quelque sorte, qui permettra, quelques mois avant les échéances de 2017, de montrer aux politiques ce que font les citoyens ».

coups-projecteur-image-copy10-big

À quand un véritable support politique ? 

Pour Rabhi, on l’a compris, l’initiative vient d’en bas, des citoyens qui prennent conscience de l’obsolescence d’un modèle économique. Mais pour que cette révolution verte soit véritablement mise en place, il faudrait que ces initiatives qui viennent « par le bas », remontent « vers le haut » : « Si nous avions des politiques intelligents, ils appuieraient ces initiatives qui émanent de la société civile ». 

Rien n’est moins sûr en cette période de crise : entre élections présidentielles qui approchent et incompréhension des politiques, l’agroéconomie peut encore attendre. Il n’y a, pour s’en convaincre, qu’à se rappeler les mots récents de Sarkozy, qui définit l’agroécologie comme « une véritable obsession pour la destruction de notre puissance agricole qui serait remplacée par la possibilité donnée aux bobos d’aller faire leurs courses à la ferme dans le cadre des circuits courts ». Une analyse qui passe fondamentalement à côté d’une tendance émergente et dynamique de notre nouvelle société.

Cette incompréhension des sphères politiques conduit à l’immobilisme vis à vis de l’écologie et de l’industrie alimentaire. Pourtant, selon Rabhi, « il y a urgence. Car ce n’est pas la planète qui est en danger, mais l’humanité. La Terre, elle, en a vu d’autres ».

Sources : Interview de Rabhi par Le MondeLe mépris de Nicolas Sarkozy pour l’agroécologie

 

 

dimanche, 15 mai 2016

Info du reste du monde : "Nuit debout" appelle à une journée de mobilisation internationale ce 15 mai

Le mouvement Nuit debout, lancé il y a plus d'un mois place de la République, appelle à une journée de mobilisation partout en Europe et dans le monde le dimanche 15 maien référence au mouvement espagnol des Indignés, né à Madrid le 15 mai 2011.
Nuit debout place de la République Photo : Thomas Samson/AFP

"Samedi matin dernier à Paris, des intervenants de plusieurs nationalités se sont succédés au micro de Nuit debout sur la place de la République, offrant un condensé des grandes mobilisations anticapitalistes de ces dernières années... Devant quelque 200 personnes, un Grec dit que la réunion parisienne lui rappelait la place Syntagma d'Athènes, lieu emblématique des manifestations contre l'austérité, tandis qu'une Américaine a évoqué le mouvement Occupy Wall Street né en 2011 à New York."

Ce mouvement citoyen est né en particulier de l'opposition à la loi travail. Les participants à Nuit debout, se réunissent depuis le 31 mars place de la République à Paris et partout en France des Nuits debout lui font écho.
 
Il s’agit dans le strict respect de la non violence et en continuité du fort mouvement altruiste en action, d’informer, d’écouter et d’agir ensemble..."
 
Quelques dates marquant les Droits acquis : juin 36, les congés payés, octobre 1945, la sécurité sociale au lieu des assurances, Mai 68, le triplement du SMIC.
Nuit Debout Saint Pons communique
 Marianne Saint Pons.jpg
Nuit Debout Saint Pons appelle à la Grève générale jusqu'au retrait de la Loi Travail
mardi 17 mai à 14 h
"Pourquoi le retrait de la « Loi Travail » plus que jamais s’impose ? 
"Même modifié ce texte reste profondément nocifPour les jeunes qui attendent de trouver un premier emploi, son application les contraindra à accepter ce que leur employeur exige sans aucun recours. Pour les salariés ce sera la fin des tribunaux prudhommaux qui ont permis, depuis 1945 d’obliger le patronat à payer (quelquefois, hélas pas toujours) de fortes indemnités de licenciement (25000 euros par le Mac Do de Bédarieux l’an dernier à un salarié de deux ans d’ancienneté)...
Quant aux précaires : la loi El Komhry, c’est la précarité à vie pour l’écrasante majorité des allocataires de la CAF (25% de la population active de Saint Pons) puisque les CDD seront la règle et non plus l’exception)."
 
Rassemblement mardi 17 mai à 14 h au rond-point de la route de Castres à Saint-Pons de Thomières en solidarité avec l’appel à la grève générale reconductible des cheminots et des routiers.

lundi, 02 mai 2016

Votre chronique : Nuit Debout à Saint Pons autour de la Marianne...

"On ne lâche rien!

Mercredi 5 mai, à partir de 18 heures, Nuit Debout à Saint-Pons autour de la Marianne..."

Marianne Saint Pons.jpg

"Convergence des luttes avec Olonzac."

P.B

 

lundi, 25 avril 2016

Saint-Pons-de-Thomières : Nuit Debout, contre la nouvelle loi sur le travail, dès mercredi 27 avril

Mercredi soir, 27/ 04/ 2016, devant la mairie, Nuit Debout

*  Nuit Debout, première réunion :  discussion libre   à 18 heures.                                                                        

Nuit Debout, seconde réunion, mercredi soir, à  22 heures, au même endroit :  Assemblée  Générale.  

 Marianne Saint Pons.jpg

A X heure, installation  des tentes de celles et ceux  qui veulent tenir, sur place, jusqu'à …

La manif nationale, Jeudi matin, 28 avril 2016 à 10 heures

Rendez-vous devant le monument aux morts, au rond point.

Manif contre la nouvelle loi sur le travail »

 

dimanche, 25 octobre 2015

Hauts Cantons : Rassemblement pour la Paix sur la commune de Taussac la Billière

Sur la colline au dessus de l'Horte, ce sont quelques 80 personnes qui ont répondu à l'appel lancé par Marguerite Massot qui fit construire à force de volonté l'Oratoire de Saint Jean de la Paix de Dieu 
«...Là, tous les hommes s'assembleront ;
 ils formeront des vœux seulement pour l'arrivée et le maintient de la Paix dans le monde.»
 
Ces paroles inspirées, nées dans l'horreur de la dernière guerre ont traversé le temps.
actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièreactualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière
 Marie Josée Leclerc et Laurent Rouch, les petits enfants de Marguerite Massot, travaillent avec leur association à prolonger l'œuvre de Paix.
 actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière
Michel Joubert, Président de l'association de l'église de la Billière et adjoint à Yves Poujol, maire de Taussac la Billière a prononcé le discours d'ouverture.

actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière

Face à ceux qui sont venus, trois guides spirituels :Jean-Paul Nunez, pasteur de l'église protestante à Lamalou les Bains, le Père Joseph-Marie Verlinde prêtre de l'église catholique à Bédarieux et l'Archiprêtre Patrick Élias, de l'Église orthodoxe Copte Française à Montpeyroux.
 
 
Dans ce lieu de silence, ils symbolisent, au delà des organisations religieuses, l'Unité qui fonde la communauté chrétienne.actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièreactualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière
Surplombant les vallées, depuis 1983, l'oratoire œcuménique est dédié à la paix dans le monde.
"Le terrain était une châtaigneraie familiale cédée à Mme Massot pour la réalisation de son projet. Le tènement se nomme la colline de Propiénous. J'étais là quand les travaux ont été réalisés" raconte Pierre Mas, doyen de l'assemblée et ancien maire de la commune.

actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièreactualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière

Tandis que Choralys, la Chorale des Aires, chante la Paix, prières et débats s'élèvent autour de l'Oratoire.

actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièreLe lieu de recueillement pour la paix domine de ses vœux un monde où les guerres, souvent initiées par des idéologies religieuses, continuent de faire violence.actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière

Points de vue et convictions, échangésse murmurent ou s'affirment. Un homme dans l'assemblée interroge : " Comment La Paix pourra-t-elle advenir tant que la fabrication et la vente des armes ne cessera pas et sera au service de la violence des hommes ? "
Cependant que se partagent les convivialités, ce rassemblement de bonnes volontés, au dessus des bruits du monde et du chaos engendré par la haine, semble promettre l'espoir d'un élan vers la Paix. 

logo 7.jpg

 Voir la vidéo : « Chapelle st Jean de la paix l'Horte 2015 »

 Réalisation Vidéo Cantons d'Oc, 

"La vie des Hauts Cantons en images"

actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièresaint jean,marguerite massot,oratoire de saint jean de la paix de dieu,jean-paul nunez,pasteur,église protestante,lamalou les bains,père joseph-marie verlinde,église catholique,archiprêtre patrick Élias,Église orthodoxe copte française,actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billièresaint jean,marguerite massot,oratoire de saint jean de la paix de dieu,jean-paul nunez,pasteur,église protestante,lamalou les bains,père joseph-marie verlinde,église catholique,archiprêtre patrick Élias,Église orthodoxe copte française,actualités,art,associations,culte,culture,europe,guerre,haut languedoc,hauts cantons d'oc,hérault,mobilisation populaire,monde,politique,religion,société,solidarité,taussac-la billière

jeudi, 07 mai 2015

Mons-La-Trivalle : exposition commémorative à la bibliothèque municipale

Pour commémorer le 70 e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale, la bibliothèque de Mons-La-Trivalle  expose journaux et photos de cette époque.

8 mai,expo,bibliothèque,Mons-La-Trivalle

L'exposition sera visible durant tout le mois de mai

Jules Citerne qui a collecté ces documents archivés, retrace avec conviction cette avancée vers la Libération : « Après la contre offensive allemande de décembre à janvier 1945 dans les Ardennes et  la Résistance acharnée des américains à Bastagne, les Alliés doivent franchir le Rhin pour envahir l' Allemagne. Les allemands jettent leurs dernières forces dans ce combat.. »

expo 8 mai DSCN2065.JPGNoël 1944, Midi libre se fait l'écho de l'avancée vers la Libération

C'est compter sans l'alliance qui s'est levée contre le nazisme. « Les anglais par le nord, les américains avec les français par le centre et le sud foncent à travers l'Allemagne, poursuit le présentateur. Le 25 avril 1945 américains et soviétiques se rencontrent dans l'Elbe.»

8 mai avril 45.jpg

Selon les accords de Yalta, il revient aux Soviétiques d'assiéger et de prendre Berlin. « Hitler, enfermé dans son Bunker n'a plus aucun contact avec la réalité.

 

Joseph Goebbels remettant la croix de fer à un membre des Jeunesses hitlériennes, en 1945

Goebbels ordonne la guerre totale pour les enfants et les vieillards, Hitler se suicide le 30 avril 1945, les Allemands capitules à Reims puis à Berlin, les 7 et 8 mai 1945 »

De Gaulle à la BBC 

Le 8 mai, à 15 h les cloches de toutes les églises françaises sonnent officiellement la fin de la guerre tandis que le général de Gaulle clame dans un message radiophonique « La guerre est gagnée. Voici la victoire. C'est la victoire des Nations Unies et c'est la victoire de la France.... »

8 mai capit all (4).jpg

La reddition sans conditions de l'Allemagne nazie met fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe occidentale, un conflit de six ans qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts.

8 mai (4).jpg

Cette journée du 8 mai a été déclarée jour férié de commémoration de la fin à la Seconde Guerre mondiale en France, le 20 mars 1953.

L'exposition sera visible durant tout le mois de mai aux heures d'ouverture de la bibliothèque, lundi et mercredi de 14 h à 17 h, vendredi de 17 h à 19 h.

dimanche, 26 avril 2015

Votre chronique : Mobilisation. Le printemps est là et les épandages de pesticides aussi !

 

Générations Futures et des collectifs locaux invitent les riverains à se mobiliser 

 

Vers un regroupement des forces. Le printemps s’installe sur la France et avec lui se disperse, au gré des passages de tracteurs, des gouttelettes de pesticides dans les zones cultivées. Les riverains qui vivent dans ces zones connaissent bien ces journées, où installés dans leur jardin, le pulvérisateur passe, pour épandre ces toxiques, dernière la haie ou le grillage qui les séparent du champ, du verger ou de la vigne. Si, pendant des années, les riverains ont réagi de façon sporadique, non coordonnée et de manière isolée, aujourd’hui l’heure est à la fédération des mouvements, au regroupement des forces, à l’échange des savoirs et des compétences…

1er étage de la fusée.  Des citoyens avertis proposent, avec le soutien de Générations Futures, d’envoyer un courrier aux agriculteurs utilisateurs de pesticides de synthèse pour leur demander, dans un 1er temps, de les avertir lors du passage de leur pulvérisateur à proximité de leur lieu de vie.

Un petit pas...  «Le législateur français, dans le cadre de la loi d’Avenir Agricole et de la Forêt votée fin 2014 ,  a pour la première fois  pris une mesure de protection des populations vulnérables riveraines de zones cultivées.  Par cet acte, il a admis que ces populations courent des risques et il reconnait enfin la nécessité de mettre "en place des mesures de protection adaptées telles que des haies, des équipements pour le traitement ou des dates et horaires de traitement permettant d'éviter la présence de personnes vulnérables lors du traitement." » déclare Nadine Lauverjat, chargée de mission Générations Futures.

…mais il reste à faire.  « Si c’est un premier pas qui légitime nos demandes, cet article ne va cependant pas assez loin. En effet, ces mesures de protection sont réduites à quelques lieux, or ces mêmes populations vulnérables –notamment les enfants – ne seront « protégés » que lorsqu’ils sont à l’école car ces mesures ne s’étendent pas … à leur lieu d’habitation ! En outre, les décrets d’application ne verront le jour qu’en …. octobre 2015 ! Soit après toute la période des épandages de cette année ! Et que va-t-il se passer en attendant ? Nos familles vont continuer d’être exposées à ces produits dangereux. » ajoute Fabrice Micouraud, administrateur de Générations Futures et riverain de zones pomicoles.

Se mobiliser, agir et le faire savoir «  Les citoyens doivent donc se mobiliser. Ce qu’ils font déjà dans de nombreuses régions. Nous sommes là pour les y aider et en attendant d’aller plus loin, nous  leur proposons ce 1er outil sous forme de courrier type  qu’ils peuvent reprendre et retravailler en fonction de leur problématique locale pour, au moins dans ce court terme de la reprise des pulvérisations, obtenir a minima une information leur permettant de mettre à l’abri leur famille des risques directs liées à l’exposition aux pesticides. » poursuit Marie-Lys Bibeyran salariée viticole, militante anti pesticides.

« Une fois leur courrier envoyé, nous invitons les riverains à nous le faire savoir en allant sur la page dédiée à cette action , à diffuser le courrier autour d’eux, à nous transmettre leur témoignage, à répondre à ce questionnaire . Prochainement notre collectif, reviendra vers eux avec de nouvelles propositions d’actions et de mobilisation dans l’optique d’obtenir de réelles mesures de protection de nos familles, le tout dans un esprit ouvert et de co-construction de l’avenir avec le monde agricole et les pouvoirs publics. » concluent Elise Meunier, Valérie Leloup et Emmanuelle Reix du collectif Alerte pesticides de Léognan.

Le courrier type  lien : http://www.generations-futures.fr/2011generations/wp-content/uploads/2015/04/200415_riverains_courrier.pdf

 

Contact presse

  • Nadine Lauverjat : 06 87 56 27 54
  • Fabrice Micouraud : 06 50 22 42 62
  • *Marie-Lys Bibeyran : 06 64 21 89 23

mercredi, 15 avril 2015

Votre chronique : Soirée « Concertation » EDF EN du 14 avril

COMMUNIQUÉ de HURLEVENT ASSO

 

« EDF EN avait organisé une réunion dite de « concertation » dans la salle polyvalente de Riols ce mardi 14 avril 2015 concernant son projet d’installation d’une douzaine d’aérogénérateurs sur la crête des Avant-Monts, au-dessus de la commune de Riols.

association,développement durable,écologie,economie,hauts cantons d'oc,mobilisation populaire,santé,sciences et technologie,tourisme,enquête publique,projet d'implantation,Éolien industriel,communes,ferrières poussarou,avant monts de l'espinouse,Éoliennes,riols,fraïsse sur agoût

 

Des invités, en nombre restreint, sont entrés. Quatre vingt personnes environ attendaient dehors. Les responsables d’EDF EN voulaient trier à l’entrée (étrange conception de la démocratie) et auraient accepté une personne par association, c’est-à-dire une ou deux de plus que leurs invités.

Mais c’est tout naturellement que la foule est entrée.

 

 Hérault Fraisse-sur-Agoût EDF EN lance un parc éolien à 1000 mètres d’altitude patrick marchetti dans Technologie

 

EDF EN a tenté de faire un exposé, mais la salle a réagi rapidement : « Vos éoliennes, on n’en veut pas ! » « Cassez vous ! » Il est difficile de faire un compte-rendu tant la discussion était houleuse.

 

Une demande a été faite : au lieu de ces petites réunions avec des personnes triées sur le volet, d’organiser une réunion publique, avec la présence des élus. Cette proposition n’a pas reçu de réponse.

association,développement durable,écologie,economie,hauts cantons d'oc,mobilisation populaire,santé,sciences et technologie,tourisme,enquête publique,projet d'implantation,Éolien industriel,communes,ferrières poussarou,avant monts de l'espinouse,Éoliennes,riols,fraïsse sur agoût

De toute évidence, le public était venu clamer son indignation. Les responsables d’EDF EN ont fini par arrêter la réunion prématurément et, quand ils ont quitté la salle, une bonne partie du public est restée, s’est organisée pour une discussion ordonnée, et pour voir comment lutter contre ce projet très mal accepté.

Le besoin d’informations concrètes a été exprimé : un forum a été envisagé, voire une réunion d’information, ouverte à tous, bien sûr.

Des conseillers municipaux de Riols étaient présents, et ont exprimé leur désaccord vis-à-vis du projet. Et il semble bien que la majorité du conseil municipal est contre. C’est une information importante.

Une deuxième réunion de « concertation » est prévue ce jeudi 16 avril à la même heure et au même endroit (salle polyvalente de Riols). Gageons que nombreuses seront les personnes qui iront clamer leur désaccord. »

 

Ici... et Ailleurs

jeudi, 05 décembre 2013

Mons-la-Trivalle : "Consom-acteurs", ils agissent pour un partage de l'eau potable et équitable

Pour le collectif  « Ayrettesaseau », les témoignages recueillis sont éloquents : «Consom-acteurs et dégustateurs sont dégoûtés par l’eau du forage de Couduro qui remplace désormais l'eau de l'Airette, sans issue possible. Tous la déclarent imbuvable.» 

Mons-la-Trivalle
 
(date butoir le 01/12/20113) « Consom-acteurs », ils agissent  pour un partage de l'eau, potable et équitable.
 
Le collectif « Ayrettesanseau » s'est réuni en assemblée mensuelle. Les sondages recueillis sont éloquents : 
«Consom-acteurs et dégustateurs, dégoûtés par l’eau distribuée par le Syndicat du Jaur au goût de terre, chloré-aluminée, tous, la déclarent imbuvable. L’eau douce de l’Airette, liquidée est remplacée  par un flux dont la qualité s’avère plus que douteuse. Sous l’appellation « eau » se cache une « vacherie calcairique», terme employé pour qualifier cette eau qui s’enlise sous les couches d’un avenir incertain. »
La promesse de « solution durable » contre le calcaire envahissant, toujours reportée depuis 5 ans, semble bien signer un désaveu.
« Est-il besoin de le rappeler : Les élus de la communauté des Communes Orb Jaur savent que leur silence n’est pas d’or, aucun d’entre eux n’ose dire tout haut ce qu’ils pensent tous, sans exception, tout bas : à savoir que le forage est  impropre à l’usage d'eau potable et que trois millions d’euros d’investissement d'argent public ont été gaspillés. » 
Les nuisances accumulées cristallisent les mécontentements des citoyens « Si le barrage de l’Ayrette, en bon réservoir d’eau potable, avait été entretenu et conservé, les usagers ne seraient pas maintenant dans une impasse, dans une situation «Eau sans issue» ! »
Le film d’André Scotti, retraçant le dynamitage du barrage qui descella tout un pan de l’histoire de l’eau potable que Marcel Roger ouvrit en 1959 dans le Canton d'Olargues a obtenu une belle audience.
«Les consom-acteurs constructifs pensent que si Couduro n’a pas d’avenir, l’Ayrette en aura un. Le problème étant tout sauf anecdotique : il concerne deux mille abonnés du SIAE du Jaur qui lui versent cinq cent mille euros chaque année.»
Les grandes lignes des «Assises pour l’eau du Caroux »  seront à l’ordre du jour de l’assemblée du jeudi 5 décembre prochain à 19 h au 404 route des Gorges.»

«L’eau douce de l’Airette, liquidée, est remplacée par un flux dont la qualité s’avère plus que douteuse et s’enlise vers un avenir incertain.»mons-la-trivalle,l'ayrette,l'airette,accès à l’eau potable,les défenseurs du barrage de l'airette et de son lac,barrage de l'ayrette,défenseurs de l'ayrette,lac de l'airette,agence de l'eau,villaris,saint julien,siae,vallée du jaur,forage de couduro,calcaire,ayrette sans eau,syndicat mixte d'adduction d'eau de la vallée du jaur,ayrette,barrage,lac,sécurité,société,tourisme,gestion de l'eau,élevage,irrigation,ouvrage,appel d'offre,communauté de communes orb jaur,mise en transparence,journée mondiale de l’eau douce,gestion durable,ressources,associations,culture,débat forum,eau,economie,marché,mobilisation populaire,patrimoine,sciences,technologie,sport

Depuis Mézeilles, le forage décrié de Couduro s'affiche devant la Tour du Pin

Toujours reportée depuis 5 ans, la promesse de «solution durable» contre le calcaire envahissant, semble bien signer un désaveu.

«Nul n’ose dire tout haut ce qu’ils pensent tous, sans exception, tout bas : à savoir Couduro impropre à la distribution d’eau potable et trois millions d’euros d’investissement d'argent public gaspillés.»

Installation entartrée et nuisances accumulées cristallisent les mécontentements.

«Si le barrage de l’Ayrette, en bon réservoir d’eau potable, avait été entretenu et conservé, les usagers ne seraient pas, maintenant, dans une impasse, une situation «Eau sans issue» !

Si Couduro n’a pas d’avenir, l’Ayrette en aura un. Le problème étant tout sauf anecdotique concerne deux mille abonnés du SIAE qui lui versent cinq cent mille euros chaque année.»

Les grandes lignes des «Assises pour l’eau du Caroux » sont à l’ordre du jour de l'assemblée mensuelle le 5 décembre à 19 h au 404 route des Gorges.

mardi, 23 juillet 2013

Mons-La-Trivalle : mobilisation pour la ressource en eau, le 27 juillet à 18 h

Le barrage de l'Airette, ouvrage construit à force de volonté, est prêt à être abattu par tirs de mines. Les pré forages nécessaires au dépôt des explosifs sont en cours.

mons-la-trivalle,l'ayrette,l'airette,accès à l’eau potable,les défenseurs du barrage de l'airette et de son lac,barrage de l'ayrette,défenseurs de l'ayrette,lac de l'airette,agence de l'eau,villaris,saint julien,siae,vallée du jaur,syndicat mixte d'adduction d'eau de la vallée du jaur,ayrette,barrage,lac,sécurité,société,tourisme,gestion de l'eau,élevage,irrigation,ouvrage,appel d'offre,communauté de communes orb jaur,mise en transparence,journée mondiale de l’eau douce,gestion durable,ressources,associations,culture,débatforum,eau,économie,marché,mobilisation populaire,patrimoine,sciences,technologie,sport

Jean Luc Lauze affiche le deuil du barrage et de son lac sur sa maison, à l'entrée de Mons la Trivalle.

Les tirs de mines génèrent une onde de choc qui fissure le matériau, suivie d'un dégagement de gaz s'y engouffrant. Perforations et tir, fissures et infiltrations ne sont pas sans risque pour l'environnement.

Le Ministère du développement Durable souligne qu'il faut «... ne pas perdre de vue que les explosifs demeurent dangereux, l’actualité se chargeant hélas parfois de le rappeler. Pour limiter les risques, il conviendra de prendre une série de précautions détaillées dans le RGIE. »

mons-la-trivalle,l'ayrette,l'airette,accès à l’eau potable,les défenseurs du barrage de l'airette et de son lac,barrage de l'ayrette,défenseurs de l'ayrette,lac de l'airette,agence de l'eau,villaris,saint julien,siae,vallée du jaur,syndicat mixte d'adduction d'eau de la vallée du jaur,ayrette,barrage,lac,sécurité,société,tourisme,gestion de l'eau,élevage,irrigation,ouvrage,appel d'offre,communauté de communes orb jaur,mise en transparence,journée mondiale de l’eau douce,gestion durable,ressources,associations,culture,débatforum,eau,économie,marché,mobilisation populaire,patrimoine,sciences,technologie,sport

Le barrage de L'Ayrette, juillet 2013, tandis qu'à ses pieds les travaux de forages pour la pose des mines sont en cours.

Après le rejet de la demande de délai visant à retarder la destruction du barrage pour trouver les solutions de maintenances nécessaire à la survie du lac, Jean Luc Lauze, président « Des Défenseurs du Lac de l'Airette », appelle à mobilisation.

« Certes, nous avons perdu une bataille et ce lac, si précieux pour notre vallée, pendant 50 ans, sera probablement détruit puisque notre syndicat de l’eau, soutenu par de puissants réseaux, en a décidé ainsi. 

Nous verrons avec vous, en nous appuyant sur les résultats éloquents du questionnaire sur la qualité de l’eau de Couduro, comment orienter désormais notre action.

Nous avons besoin de chacun de vous pour sauver la ressource en eau, si chère à André Vezinhet, président du Conseil Général (voir dernier numéro du « Journal de l’Hérault »). Quoiqu’il arrive, la flamme de notre association ne doit pas s’éteindre. Nous continuons. »

L’association « Des Défenseurs du Lac de l'Airette » organise une réunion d’information publique, pour une prise de conscience commune sur les risques auxquels la population est soumise, le samedi 27 juillet à 18 h, avenue de la gare à Mons La Trivalle, en plein air, derrière l’Office du Tourisme. 

lundi, 01 juillet 2013

Mons-La-Trivalle : l’association «Les défenseurs du barrage de l'Airette » communique

«Le président du parc Naturel Régional du Haut Languedoc, après nous avoir cordialement reçu au siège du Parc à St Pons, nous informe par courrier qu'il ne proposerait pas le vote de la motion de demande de moratoire des travaux de destruction du barrage.

Il est évident que nous, simples citoyens ne pouvions en 2 mois finaliser les solutions que nos puissants élus prétendent avoir cherché pendant 5 ans

En tout cas, nous avons l'impression que, avançant plusieurs fois des chiffres variables, jamais vérifiables, ces élus nous prennent pour des imbéciles. Faut-il s'étonner que les dirigeants du Parc sensibles à nos arguments, refusent finalement de désavouer leur vice-président ?

La réalité s'impose, nous avons contre nous les pouvoirs exécutif et législatif. Mais nous sommes confiants en notre démocratie inspirée de Montesquieu, convaincus d'œuvrer pour une cause juste dans l'intérêt des générations futures.

mons-la-trivalle

Le lac de l'Airette, un point d'eau douce au creux des collines

Un questionnaire sur la qualité de l'eau, distribué sur les communes concernées, apporte ses réponses. Vous pouvez participer à ce sondage jusqu'au 14 juillet. 

Quoiqu’il arrive, la voix du peuple finira par triompher. Réunion le 2 juillet salle Villaris à 20 h 30. Contact : 04 67 97 72 77,  J L Lauze, président de l'association.» 

lundi, 20 mai 2013

Hauts-Cantons : le lac de l’'Ayrette vidé, le barrage est condamné - ARNAUD FAULI -

"Les pouvoirs publics ont décidé de détruire le barrage qui permettait le remplissage du lac de l'Ayrette, à Mons-la-Trivalle. Il ne sert plus à alimenter le réseau en eau potable depuis 2008. Mais l'opposition au projet monte. Explications. 

Hauts-Cantons : le lac de l’Ayrette vidé, le barrage est condamné

Triste spectacle que le lac de l’'Ayrette vidé. Dans ce superbe écrin de verdure, à quelques kilomètres au-dessus de Mons-la-Trivalle, le site a depuis quelques semaines des airs de cuvette boueuse. Ce coin d’une beauté à couper le souffle est prisé des randonneurs et des pêcheurs à la ligne. Il appartiendra bientôt au passé. D'’ici la fin du mois de juillet, le barrage qui retient l’'eau du lac aura vécu. C’'en sera fini du lac de l’Ayrette.

Une forte opposition

Une situation à laquelle ses défenseurs ne peuvent se résoudre. L’ouvrage existe depuis 1959 et ils ne voient pas pourquoi on devrait le gommer du paysage local. « Le barrage a assuré pendant 50 ans, l’alimentation en eau de la haute et moyenne partie de l’Orb, rappelle Jean-Luc Lauze, président de l’association des défenseurs du lac de l’Ayrette. Même si l’adduction d’eau potable n’est plus sa vocation depuis juillet 2008, de quel droit est-il condamné ? »

Le souvenir de 1959

Dans la ligne de mire de cette association, Jean Arcas, président du Syndicat de gestion de l’eau de la Vallée du Jaur qui gère le barrage (lire ci-dessous). Ils lui reprochent notamment une récente réunion publique à laquelle le maire d’Olargues et président de la communauté de communes Orb-Jaur avait convié le sous-préfet, Nicolas de Maistre. « On nous a expliqué que le barrage est dangereux, que sa destruction est urgente et qu’il n’y a pas d’alternative », se souvient Jean-Luc Lauze. Une position que les défenseurs refusent : « Pourquoi serait-il dangereux ? Il ne s’appuie sur aucun chiffre mais une vague référence au barrage de Malpasset (dont la rupture en décembre 1959 avait fait 423 morts et disparus, NDLR). Ils n’en sont en rien semblables : Malpasset était 200 fois plus important, l’Ayrette ne retenait que 250 000 m3 d’eau. Quant à l’urgence de la destruction, on a du mal à comprendre ! Maintenant qu’il est vide, il n’y a plus de danger. Ne pourrait-on pas se donner du temps pour réfléchir et mettre sur pied un projet convenable pour tout le monde ».

La demande d'une concertation

Car au-delà de la contestation, ils réclament dès à présent, « un audit de la gestion depuis 15 ans de ce syndicat ; toutes les études qu’il a commanditées pour justifier les dangers allégués de l’ouvrage ; mais aussi tous les documents qui démontrent l’urgence de sa démolition ». Ils ont d’ailleurs planché sur un certain nombre « d’initiatives citoyennes » et demandent une concertation « sur les possibilités de réaliser sur ce petit site remarquable un projet à plusieurs facettes : eau potable, tourisme, énergies renouvelables... répondant aux besoins des communautés locales et ancré dans le développement durable ».

La pétition que l’'association a lancée a d’ores et déjà recueilli près de 400 signatures."

 

5 COMMENTAIRES

 

thierry canals il y a 20 mois 01 Juin 10:58

Là ou le sol s'est enlaidi

Là ou toute poêsie a disparu du paysage

les imaginations s'éteignent

les esprits s'appauvrissent

la routine et la servilité s'emparent des âmes

et les disposent à la torpeur et à la mort.

Elisée Reclus.

La « souffrance » de l'Ayrette sur Panache Salvetois

 

kouki il y a 20 mois 23 Mai 07:26

d'accord avec MIC MAC combien coute ARCAS pour ne rien faire

 

Le Péput  il y a 20 mois 22 Mai 09:57

L'eau de l'Airette a été remplacée par une eau extrêmement calcaire dont le coût « de correction du problème », s'il existe vraiment, retombera inévitablement sur les usagers. Quand à la réalisation du captage de Vieussan, son prix de revient n'aurait il pas permis de couvrir une bonne partie des réparations du barrage de l'Airette ?

 

monopinion  il y a 20 mois 21 Mai 11:54

@MIC MAC

Bien évidemment !

 

MIC MAC il y a 20 mois 21 Mai 08:03

Un coût de 25 000 à 30 000 euros par an nous dit ce conseiller général qui doit coûter bien plus à la collectivité.

mercredi, 03 avril 2013

Mons-La Trivalle. Du 20/03/2013 au 03/04/2013

03/04/2013

Appel à signaleurs pour l'enduro VTT du 28 avril

« L'hiver a du mal à laisser la place au printemps mais quoiqu'il en soit la date de notre enduro approche... Pour la sixième édition, nous sommes à la recherche de bonnes volontés pour venir donner un coup de main le dimanche 28 avril. » annoncent Luc, Théo, Marie-Paule et toute l'équipe du VTT Club.

La course n'a lieu que sur une seule journée. Les organisateurs ont donc besoin d'aide essentiellement le dimanche.

Les postes à pourvoir sont de tous ordres : signaleurs le long des parcours et aux traversées de route. Gestion des départs, doublage papier pour le chronométrage aux arrivées et chronométreurs. Des personnes pour le service de ravitaillement et des petites mains pour la préparation des repas, infirmier et secouriste seront bienvenus.

« En guise de remerciements le repas du dimanche sera offert à tous les bénévoles ! » précise Marie Paule

enduro et ciel.jpgL'enduro VTT, de belles performances en perspective 

Si le cœur vous en dit et que vous souhaitez être de la partie, faites le savoir rapidement. Il faut communiquer son nom, sa date de naissance et le n° de permis de conduire au plus vite.

Les personnes intéressées peuvent aussi se présenter à la station service de Mons de 7h à 12h30 pour tout renseignement complémentaire.

Ou contacter Luc : tel 06.84.52.15.38 et Marie Paule : tel 06.83.55.54.64.

Par mail : vtt-hautscantons@orange.fr

 

31/03/2013

Carnaval 2013 fut brûlé dans la liesse générale !

Fidèles à la tradition, les membres du Foyer Rural, moteur de l'animation dans la commune, ont cette année encore décidé de fêter Carnaval.
Carnival 2013 019.jpg
« Il y avait beaucoup d'enfants et  tous étaient déguisés, raconte Chris, comme toute l'équipe du Foyer Rural qui, méconnaissable, mena la farandole pour fêter Carnival. »
La pluie n'a pas eu raison de la bonne humeur ambiante et les festivités furent menées bon train. De nombreux participants costumés ou grimés sont venus se mêler joyeusement au rendez-vous de l'association. Carnival 2013 002.JPG
Délhia  et  Géraldine ?

Chacun est libre d'improviser le personnage de son choix au gré de son imagination«Tous les thèmes étaient présents : fées et sorcières, clowns et pirates, monstres, personnages humoristiques, historiques et religieux, personne ne manquait... »

C'était un peu « La cours des miracles. » La foule des sujets de sa majesté Carnaval se rassembla et le long cortège traversa les rues en musique jusqu'à l'esplanade de la mairie où, sans autre forme de procès, le jugement a été exécuté :
Carnival 2013 010.JPG
Messire Carnaval 2013 fut mené vers son bûcher sans résistance et brûlé dans la liesse générale ! 
Après ce moment fort, les bénévoles du Foyer Rural ont offert un goûter à tous les participants pour clôturer la journée festive.
 

29/03/2013

Les anciens de Taussac se retrouvent pour un moment de gastronomie et de convivialité

Comme chaque année, les « plus de 60 ans » de la commune sont conviés à partager un moment d'amitié.

22 mars 2013 ainés de taussac 005.JPG

Depuis maintenant 5 ans, Yves Poujol, maire de Taussac, aime les rassembler au Roc Fourcat, l'accueil y est  chaleureux, la table accueillante. 36 convives honorent cette invitation.

22 mars 2013 ainés de taussac 070.JPG

Fernande est la doyenne : « j'ai bientôt 90 ans, j'ai toujours vécu à La Billière, je suis venue avec ma fille de 66 ans. » 

22 mars 2013 ainés de taussac 034.JPG

La plus jeune de l'assemblée, Inger, juste 60 ans, est danoise.

22 mars 2013 ainés de taussac 044.JPG

« Nous sommes contents d'être là parmi les habitants qui nous ont accueillis au village avec beaucoup de gentillesse. »

22 mars 2013 ainés de taussac 027.JPG

Virginie et Jessy sont, attentifs au service, tandis que Chantal s'active en cuisine. 

22 mars 2013 ainés de taussac 024.JPG

Daniel, Nicolas et Benjamin sont là pour la pause méridienne qui coupe leur journée de travail, ils ont profité de l'ambiance musicale.

22 mars 2013 ainés de taussac 080.JPG

Le repas musical se déroule dans la bonne humeur, animé par Rétro Saxo :

22 mars 2013 ainés de taussac 037.JPG

Olivier est accompagné de Caro, chanteuse dont le charme ne laisse personne insensible.

Des années 20 à 1980, ils voyagent au gré des rythmes qui ont égayé leur vie.

22 mars 2013 ainés de taussac 001.JPG

Entre chacun des plats la piste de danse est envahie par une équipe joyeuse qui s'amuse allègrement dans la salle conviviale du Roc Fourcat.

« Nouveaux habitants ou jeunes retraités, on note un rajeunissement certain dans l'assemblée, remarque Yves Poujol maire depuis 2001. Après 5 mandats au conseil municipal, j'ai succédé à Pierre Mas, élu en 1960. »  

22 mars 2013 ainés de taussac 016.JPG

La longévité s'impose dans cette commune qui regroupe 10 hameaux : Les Cambous, La Billière, La Sesquière, Le Cros, Taussac, Les Quintes, Le Mas de Soulié, Maurian, La Bourbouille et L'Horte, autant de noms poétiques étalés sur une superficie de 1 462 hadont 908 de bois. « La rivière Mare et le Bitoulet scindent la commune et son altitude varie de 199 à 700 m, c'est un large territoire. Certains habitants ne se rencontreraient jamais

 

Les notes chaleureuses du saxo accompagnent cette agréable occasion de se retrouver ou de faire connaissance. 

22 mars 2013 ainés de taussac 002.JPG

Voir l'Album photo: Les anciens de Taussac dansent avec Rétro Saxo 

 

 

25/03/2013

Stage sur le tracé de la 6666 occitane

Pendant trois jours, du 05 au 07 avril 2013, Antoine Guillon propose une plongée dans l'univers des sentiers techniques et pittoresques de l'arrière pays héraultais. Jean-Baptiste Ritondale de Trainer Concept organise un stage trail sur le tracé de la 6666 occitane. Stage  ouvert aux participants et non participants de la course. Antoine, élu meilleur traileur 2012, prodiguera ses conseils avisés, il invite à partager sa passion et à découvrir ses terrains d’entraînements pour « La diagonale des fous ».

Pour les futurs participants à la 6666 et au Grand Raid Occitan, des 31 mai, 1er et 2 juin, tous les passages « piégeux » de ces ultras n'auront plus de secret !

emilie leconte 1e féminine de l'édition occtane 2010.JPGÉmilie Leconte 1e féminine victorieuse de la 1e édition de la 6666

Au programme : 87 km et 4000 m de dénivelé positif, de «pur bonheur ! » Le niveau requis est « Confirmé » !

Le vendredi, 1e section, 24 km et 1000 m de dénivelé positif, durée estimative 5 h. Exercices sur descente caillouteuse droit dans la pente. Le soir, repas et réunion sur le thème du travail en descente et en montée, économie de course.

6666  vieussan+ plausenous 010.JPG

Samedi, 2e section, 48 km et 3000 m de dénivelé positif, durée estimative 10 h . «Du costaud !», application du travail en côte et de la théorie avec exercices en descente technique, 850 m dans la caillasse et les rochers. Repas de la mi-journée à Mons la Trivalle dans la salle de la base de loisir, récupération. La suite, longue montée au Montahut 1100 m. Le soir, repas, débrief sur le terrain traversé, débat sur l'alimentation.

Dimanche, dernière section, 16 km et 1000 m de dénivelé positif, durée estimative 3 h 30. Fin et bilan du stage.  Inscriptions et renseignements sur le site de la  6666 occitane, contact :antoine.trail@gmail.com. »

 

23/03/2013

Carnaval du Foyer Rural !

Dimanche 24 mars c'est le traditionnel Carnaval organisé dans le village en joyeuse farandole.

Dès 14 h le stand de maquillage accueillera les enfants qui veulent changer de frimousse. Papillon coloré, chat malicieux ou pirate borgne,  les crayons habiles transforment à volonté.

Le Carnaval est toujours une réjouissance.jpgPour cet évenement toujours réjouissant, il est vivement recommandé de venir déguisé.

À 15 h débutera en fanfare la procession qui conduit Messire Carnaval à sa fin. Mené  jusqu'au bûcher symbolique il périra dans les flammes et avec lui toute la tristesse de l'hiver.

Danses, farandoles et rondes enfantines, pluie et batailles de confettis, l'athmosphère sera joyeuse pour annoncer le printemps revenu.

Vers 16h30 le goûter sera offert par le  Foyer Rural et mettra un point de gourmandise à cette agréable après midi.

 

21/03/2013

Messe des Rameaux en l'église de Mons

Ce samedi  23 mars à 18 h sera célébrée par le père Philippe Azaîs, la messe du dimanche des Rameaux.

« 28 clochers pour deux prêtres, ce n'est pas facile, déclare le Père Luis Iñinguez. À Mons une messe par mois est maintenue. »

Ce dimanche, dans le calendrier liturgique précède Pâques. Il commémore à la fois l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem et sa Passion. La couleur rouge utilisée pour les ornements liturgiques du jour est à la fois signe de la royauté du Christ et de sa Passion sur la croix.

Rameaux.JPG

On marque le lien entre les Rameaux et la Passion, en ornant la croix de l'église avec des branches.

Beaucoup de fidèles viennent pour la bénédiction des rameaux : buis, laurier, olivier, ces rameaux verdoyants accrochés dans les maisons ou déposés sur les tombes, sont signes de vitalité. 

ramo.jpg

« Entrée triomphale de Jésus-Christ à Jérusalem (Jean 12, 12 - 15). L'Évangile (Mt 21, 1 - 9, Mc 11, 1 - 10, c 19, 28 - 40) raconte qu'à proximité de la fête de la Pâque juive, Jésus décide de faire une entrée solennelle à Jérusalem.»

« Jésus organise son entrée en envoyant deux disciples chercher à Bethphagé un ânon (selon saint Matthieu, Jésus précise que l'ânon se trouve avec sa mère l'ânesse, précision qui ne se retrouve pas dans les évangiles selon saint Marc et saint Luc). Il entre à Jérusalem sur une monture pour se manifester publiquement comme le messie que les juifs attendaient. C'est une monture modeste comme l'avait annoncé le prophète pour montrer le caractère humble et pacifique de son règne. Une foule nombreuse venue à Jérusalem pour la fête l'accueille en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches coupées aux arbres, ou rameaux. »