compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 14 septembre 2018

Votre chronique : Hauts Cantons - HURLEVENT ASSO

Communiqué de HURLEVENT ASSO "Faire échec à Riols 2 !" 

"Appel à dons pour lutter contre Riols 2

Récemment, nous vous informions des dangers qui menacent notre vallée et ses environs : c’était le document intitulé « Alerte à l’éolien industriel sur les Avant-Monts ! » ventsetterritoires.blogspot.com/2018/08/alerte-eoliennes-...

Riols 2.pngProjet Riols 2

Les aérogénérateurs ne produisent que peu d’électricité, mais, par contre, beaucoup de profits aux opérateurs et à leurs actionnaires. En attendant, notre vallée, déjà sinistrée, risque de sombrer définitivement si ces projets aboutissent.

Nous luttons contre le projet Riols 2 par des actions diverses, et en introduisant un recours en justice, au Tribunal administratif.

Ce recours a un coût. Nous ne pouvons réussir seuls.

Aidez-nous en nous faisant un don aussi modeste soit-il.

Ce don, vous pouvez l’envoyez à l’adresse suivante : Association Hurlevent, Coumeilho 34390 Prémian,

ou par Internet, grâce au Pot-commun, adresse sécurisée, en suivant ce lien…

https://www.lepotcommun.fr/pot/8j4xltar "

mercredi, 10 janvier 2018

Moment suspendu : le Pic Épeiche à l'assaut du vieux figuier

pic épeiche,vidéo,figuier,nature,oiseau,http:videocantondoc.blogs.midilibre.com 

Ajoutée le 10 janvier 2018  par  Vidéo Cantons d'Oc

Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc Musique : Infados, artiste: Kevin Mac Leod

mardi, 14 novembre 2017

Vieussan : Atelier d'écriture à la bibliothèque avec Les Ateliers du Soleil

Rendre "un hommage au Vivant" à travers l’expression et la créativité, tel est le point commun entre les différentes activités proposées par l'association Les Ateliers du Soleil et animées par Marieke Hazard.

marieke.jpgMarieke Hazard, animatrice de l'association Les Ateliers du Soleil aime se ressourcer dans la nature

La pratique de la poésie et du haïku, la connaissance de la nature permettent à l'animatrice de mettre en place des ateliers d'écriture qui embarquent dans l'univers des mots, le plaisir de se découvrir, de partager.

"Des propositions d'écriture sont faites afin de faciliter le départ vers ce voyage avec les mots : les consignes peuvent être ludiques, littéraires, poétiques, en prise avec le réel ou l'imaginaire, précise Marieke Hazard. La diversité des écrits à partir d'une même consigne montre la richesse de l'expression de chacun. le temps de lecture est ensuite un moment riche en partage."

Le coût d'inscription est de 12 € par atelier, ils sont ouvert aux adultes et aux adolescents. L'adhésion annuelle obligatoire à l'association organisatrice, Les Ateliers du Soleil, est de 13 euros.

Prochains rendez-vous créatif et culturel avec les ateliers d'écriture le 17 novembre et le 15 décembre 2017 de 18 h à 20 h dans la bibliothèque de Vieussan.

Contact, Marieke Hazard au 06 84 98 38 63 

mardi, 12 septembre 2017

Votre chronique : Collision mortelle d’un AIGLE ROYAL avec une éolienne

FNE Languedoc Roussillon

Collision mortelle d’un AIGLE ROYAL avec une éolienne du plateau de l’Escandorgue dans l’Hérault 

Au début du mois d’août, le cadavre d’un Aigle royal équipé d’un GPS a été retrouvé à proximité d’une éolienne exploitée par EDF Énergies Nouvelles sur la commune de JONCELS (34) au lieu-dit Combe Caude dans le massif de l’Escandorgue.

Aigle royal (Aquila chrysaetos)

Alors que plusieurs associations et spécialistes avaient averti des risques pour les Aigles royaux qui fréquentent le massif de l’Escandorgue, FNE regrette que ces alertes n’aient pas été entendues et porte plainte aujourd’hui pour destruction d’espèce protégée.

FNE Languedoc-Roussillon soutient le développement de l’énergie éolienne parce qu’elle est incontournable pour la réussite de la transition énergétique, mais considère qu’elle doit passer par une bien meilleure prise en compte de ses impacts sur la biodiversité par les exploitants, et en particulier EDF Énergies Nouvelles (1).

Les impacts prévisibles des parcs éoliens du massif de l’Escandorgue sur l’Aigle royal

Six parcs éoliens sont construits (51 éoliennes) et 5 autres en projet (38 éoliennes) dans le domaine vital du couple d’Aigles royaux de l’Escandorgue, ce qui représente une pression très forte pour ce couple de grands rapaces. Malgré cette évidence, les études d’impacts n’ont pas suffisamment pris en compte l’impact cumulé sur ces derniers (2).

L’aménagement du parc éolien de Combe Caude, comprenant 7 éoliennes au sein d’un ensemble de 17 éoliennes, a été autorisé suite à un permis de construire accordé le 1er septembre 2005 à la société EDF EN France.

Alors que le risque de collision mortelle d’un Aigle royal avec une éolienne en fonctionnement apparaissait probable, EDF EN n’a pas cru utile de demander une dérogation pour la destruction d’espèce protégée, qui est la procédure conseillée par le ministère de l’environnement en présence d’enjeux importants.
Ce type d’autorisation constitue une garantie pour l’exploitant dont la responsabilité ne peut être engagée dès lors qu’il détient une telle autorisation. Elle est aussi une garantie d’une meilleure prise en compte des impacts sur la biodiversité puisqu’elle implique la réalisation d’une étude approfondie et, surtout, la mise en œuvre de mesures destinées à éviter, réduire et le cas échéant compenser les impacts résiduels sur les populations d’oiseaux concernées.

Pour limiter les impacts potentiels sur les Aigles royaux fréquentant le massif de l’Escandorgue, le préfet de l’Hérault a cependant pris un arrêté réglementant l’exploitation de ces éoliennes en 2015, imposant la mise en place d’un système d’avertissement anti-collision. Des dispositifs DT Bird – critiqués pour leur efficacité aléatoire – ont été mis en place sur les éoliennes.

La première fois qu’une collision mortelle d’un Aigle royal avec une éolienne est avérée en France

L’Aigle royal fait partie des plus grands rapaces. Tantôt admiré, tantôt persécuté, il a survécu au 20ème siècle après avoir frôlé la disparition et présente un fort caractère patrimonial. Aujourd’hui il fait l’objet de nombreuses protections (3) et il est inscrit sur la liste rouge de la faune menacée de France, dans la catégorie « rare ».

Si l’impact des éoliennes implantées dans le domaine de chasse des Aigles royaux était prévisible, c’est la première fois en France qu’une collision mortelle entre un Aigle royal et une éolienne est avérée. La détection de cette collision a été possible grâce au programme de suivi GPS porté par l’association BECOT depuis 1 an sur 9 jeunes Aigles royaux dans le sud du Massif Central. Le cadavre ayant été caché par un charognard, il n’aurait selon toute vraisemblance pas été retrouvé sans la puce GPS.

Cette mortalité démontre, une fois de plus et de manière incontestable que l’impact de l’éolien sur la faune volante (oiseaux et chauves-souris) existe et peut concerner des espèces protégées et menacées. Elle confirme, par ailleurs, que l’impact observé est probablement bien en deçà de la réalité, et que les dispositifs anti-collision ne sont pas une garantie d’absence d’impact pour les oiseaux, même de grande dimension (plus faciles à détecter).

En dehors de cette mortalité directe, un impact fort sur la fragmentation et la perte d’habitat

Si la rencontre d’un jeune aigle avec une pale d’éolienne revêt un caractère spectaculaire, le suivi GPS mis en place depuis 2014 sur un des Aigles royaux adultes du massif de l’Escandorgue montre surtout une forte fragmentation et une modification importante du cœur de leur domaine vital suite à la construction des premiers parcs éoliens. L’impact du développement éolien sur les aigles est donc multiple (destruction d’individu occasionnelle, mais aussi et surtout perte d’habitats), ce qui n’a jamais été mis en évidence ni appréhendé correctement par les études pré-implantation.

Concilier développement de l’énergie éolienne et protection de la biodiversité

Le développement d’éoliennes en Occitanie revêt un intérêt public certain. Il est incontestable que la région est peu autonome en matière d’alimentation électrique, et qu’un rééquilibrage de la production électrique est utile à cette région. Pour FNE LR, il est impératif de développer des énergies renouvelables (ENR) faiblement émettrices de gaz à effet de serre afin de protéger l’environnement sur le long terme.
Mais l’objectif de développement de l’énergie éolienne ne doit pas constituer un blanc seing au détriment des autres intérêts environnementaux et, tout particulièrement, la protection de la biodiversité. Cet enjeu est particulièrement fort dans notre région, qui contrairement à bien d’autres, a la chance d’accueillir des aigles.

Pour concilier ces enjeux environnementaux qui se heurtent au développement éolien avec une intensité particulière dans notre région, le développement de l’énergie éolienne doit être planifié de manière courageuse et les développeurs éoliens doivent se montrer exemplaires.

Comme le souligne Simon Popy, Président de FNE Languedoc-Roussillon : « Les exploitants éoliens et tout particulièrement EDF EN, doivent reconnaître les conséquences des éoliennes sur la faune volante pour mieux la protéger. Il en va de l’acceptation même des éoliennes et donc de leur bon développement. Que cela soit dans le cas du massif de l’Escandorgue ou dans celui du parc d’Aumelas dans l’Hérault, nous constatons que certains exploitants refusent de demander des dérogations à la destruction d’espèces protégées. FNE LR demande avec insistance que ces dérogations pour destructions d’espèces protégées soient mises en place pour les espèces patrimoniales. Bien que nous regrettions d’en arriver là, nous sommes prêts à recourir au juge si cela s’avère nécessaire pour y parvenir. »

(1) : EDF EN est une filiale d’EDF, détenue à 85,6% par l’Etat français fin 2016

(2) : Ainsi le permis d’aménager du parc de Bernagues (construit) a été annulé par la cour administrative d’appel de Marseille (arrêt du 26/01/2017) pour ce motif

(3) : désigné espèce protégées, inscrit à l’annexe 1 de la directive oiseaux, à l’annexe II de la convention de Berne et à la convention de Bonn qui lui accorde un statut de protection à l’échelle mondiale ou encore protégé par la convention de Washington sur le trafic d’espèce protégées.

dimanche, 20 août 2017

Info du reste du monde : 10 000 indonésiens réunis contre la déforestation

Plusieurs milliers indonésiens ont interprété à l'unisson un chant et une danse traditionnels pour dénoncer les ravages des palmiers à huile.

Plus de 10 000 Indonésiens se sont réunis cette année afin d’interpréter la Saman, la danse traditionnelle des « mille mains », dans le but de protester contre la destruction de leur parc national, le Gunung Leuser, au profit des palmiers à huile.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

 
 
Derrière cette manne financière, une catastrophe pour les derniers poumons verts de la planète, mais aussi pour la biodiversité.
 
Des espèces rares, comme l’orang-outan de Sumatra, subissent de plein fouet les répercussions de la déforestation. Il n’en resterait désormais plus que 7 000 sur l’île.

Une impressionnante synchronisation et un chant venus du cœur afin de mettre en lumière une cause urgente.

La danse traditionnelle des « mille mains » a été inclue dans la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2011.

Et quoi de mieux qu’une ancienne tradition mêlant chant et danse pour se faire entendre ? Avec plus de 10 000 participants, le résultat est aussi époustouflant que symboliquement fort.

Ils se sont rassemblés à Sumatra afin de dénoncer la déforestation massive qui touche l’Indonésie pour le bois, mais également pour l’huile de palme largement utilisée aujourd’hui par les industriels de l’agro-alimentaire.

L’huile de palme est devenue omniprésente dans les aliments industriels transformés. Plus de 90% de la production mondiale de cet « or rouge » provient de Malaisie et d’Indonésie.

Face à ce terrible et inquiétant constat, les Indonésiens se mobilisent, en espérant que leur voix soit enfin entendue.

« Six terrains de football de forêt disparaissent chaque minute en Indonésie » affirment les associations de protection de l’environnement. (source et crédit photo : Raphaëlle Dormieu Radio-Canada Information 17 août 2017)

mercredi, 12 juillet 2017

Votre chronique : une balade en musique sur les sommets

Réalisation Vidéo Cantons d'oc

vendredi, 14 avril 2017

Voyage dans la glycine...

La vie des hauts cantons d'Oc en images

Résultats de recherche d'images pour « glycine »

Vidéo Cantons d'Oc 

dimanche, 12 mars 2017

Vieussan : de chouettes rencontres nocturnes

11 mars 2017, 12e édition de « La Nuit de la chouette »

chouette effraie des clocher en vol

Le vol majestueux de la Dame Blanche

Pour approcher l'univers fabuleux et méconnu des rapaces nocturnes.

Balade au cœur du monde magique de la nuit

logo 7.jpgVoir les images sur Vidéo Cantons d'Oc

 

Lien : « Chouettes rapaces nocturnes »

dimanche, 29 janvier 2017

Nature : oiseaux des jardins

Afficher l'image d'origine

Images de Vidéo Cantons d'Oc, pour voir la vidéo clic ci-dessous :

samedi, 03 décembre 2016

Nature : Au fil de l'Orb

Un moment de calme rêverie au fil de l'Orb

Un moment de calme rêverie filmé par vidéo cantons d'oc clic ci-dessous pour voir la vidéo :

samedi, 26 novembre 2016

Nature : LE LAU et LE PIN vus de loin

vieussan,deuil,jean-claude mouton,décès de jean-claude mouton,Le Pin

D'un hameau à l'autre, balade filmée par Vidéo Cantons d'Oc, clic ci-dessous :

samedi, 19 novembre 2016

Hauts Cantons d'Oc : Feuilles d'automne

vidéo cantons d'oc,naturenenvironnement,hauts cantons d'oc,automne,feuilles d'automne

Balade à travers bois, automne 2016, filmé par Vidéo Cantons d'Oc, clic ci-dessous :

samedi, 05 novembre 2016

Un joli moment : Piper, LE court-métrage de Disney-Pixar

piper,scolopacidé,mer,disney-pixar,court métrage,laviedeshautscantonsdoc,nature,environnementPiper, le court-métrage de Pixar, montré avec « Le Monde de Dory » direction Alan Barillaro, musique King Crismon Adrian Belew. 

Pour le voir : clic ci-dessous

lundi, 10 octobre 2016

Nature : Les trois vallées

au croisement des 3 vallées noir et blanc.jpg
Réalisation : Vidéo Cantons d'Oc

samedi, 08 octobre 2016

Votre chronique : "Pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes ! "

Nombreux seront les habitants des hauts cantons d'Occitanie qui seront sensibles au message transmis par Max C. , message de "Soutien aux époux Pecheras : pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes" !

époux Pecheras.jpg"Dénoncer l'absurdité d'un décision qui approuve et oblige la destruction d'un écosystème et d'une biodiversité"

" Bonjour,

Je viens de signer la pétition : 

« #FrogGate // Soutien aux époux Pecheras : pour que nos campagnes ne deviennent pas des villes ! ».

Je pense que c'est important. Souhaiteriez-vous signer à votre tour ?

Voici le lien:

https://www.change.org/p/froggate-soutien-aux-%C3%A9poux-pecheras-pour-que-nos-campagnes-ne-deviennent-pas-des-villes

Merci, Max "

Ci-dessous, le texte de la pétition postée par Valentin Coupri France

Soutien à Annie et Michel Pecheras, habitants de Grignols à quelques kilomètres de Périgueux, en Dordogne. Ils viennent d'être condamnés par la cour d'appel de Bordeaux a combler leur mare. Le coassement des grenouilles gêne leurs voisins installés à une dizaine de mètres du point d'eau.
Nous demandons tout simplement le retrait pur et simple de cette condamnation de justice, qui oblige le couple à combler sa mare. Cette décision est d'une aberration sans nom, qui approuve voire même oblige la destruction d'un écosystème et d'une biodiversité, au nom de la tranquillité de riverains qui ne sauraient qu'être emprunteur d'un espace naturel, lieu de vie de cette espèce protégée. Au-delà de la menace animale que nous ne pouvons nous résigner à accepter, cette pétition est avant tout un cri qui pousse à dénoncer l'absurdité de l'application de textes juridiques, et l'éloignement de ses applicateurs qui ne connaissent certainement pas le quotidien et l'utilité de nos campagnes.
Nous avons besoin du soutien de tous pour pouvoir interpeller les décideurs concernés et solliciter l'aide et l'appui d'acteurs associatifs et institutionnels dans la défense des intérêts de la famille Pecheras.
- DITES 'NON' A UNE ASEPTISATION ENCADRÉE DE LA NATURE -
Nous espérons recueillir au moins 50 000 signatures ! Partagez sans relâche, mobilisez-vous, soutenez à votre façon cette cause qui dépasse le seul cas de cette famille, aidez-nous à votre manière !
A bientôt ! Valentin.
*****
Voir la situation de ce couple : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/dord...

*****
Témoignage de Michel Pecheras :
" A l'attention de tous nos soutiens,
En 2013 nous avons acheté la propriété des grands parents maternels de mon épouse, laquelle est née dans cette demeure.
A cette époque la mare existait, puisque cadastrée depuis 80 à 100 ans. Cette dernière était en partie bouchée par des détritus du voisinage sans aucun scrupule.
Cette propriété privée était inoccupée depuis longtemps après le décès des grands parents. Cette mare touchait le mur des voisins.
Après l'achat de cette propriété, nous avons nettoyé et commencé la rénovation des bâtiments, car les voisins avaient déjà voulu porter plainte pour mauvais état des bâtiments.

Nous avons fait appel à une entreprise pour déplacer cette mare de 12 à 13 m du mur du voisin et en contre bas de 1,80 m environ. Ce voisin a fait appel à la même entreprise pour faire creuser une mare dans son pré et qu'il fait reboucher 8 ans après, pendant le procès, enterrant faune et flore.

Ces voisins sont des gens procéduriers (problèmes de voisinage à MANZAC SUR VERN, puis à NOTRE DAME DE SANILHAC avec le charpentier couvreur qui travaillait sur leur maison). Ce charpentier a du quitter le chantier avant la fin des travaux.

Devant de telles menaces et une vie chamboulée, nous devons nous défendre et communiquer notre combat face à de tels personnes... Nous avons besoin de tous vos soutiens.
Merci beaucoup."
*****
Les soutenir financièrement : www.lepotcommun.fr/pot/d8798dlm
*****

Cette pétition sera remise à :

  • Cour administrative d'Appel de Bordeaux
  • Cour de Cassation
  • Ségolène Royal, Ministre
    Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer

jeudi, 22 septembre 2016

Rosis : la 12e Rando Communale est programmée

La Rando Communale, 12e édition, organisée par la Mairie de Rosis et la Maison du Mouflon et du Caroux à Douch, est programmée cette année le dimanche 25 septembre 2016.

L'accueil et les inscriptions, c'est une nouveauté pour 2016, se prendront au départ, au col de La Plane, route de l'Espinouse, RD 180, à partir de 8 h 30.

Le café et la collation matinale sont offerts. Le départ aura lieu à 9 h 30, le tarif est de 5 €.

Balade sur les sommets du Caroux.jpgLa rando communale prendra de la hauteur sur les sommets du Caroux

La randonnée se dirigera vers Caïssenols le haut puis Caïssenols le bas pour atteindre le Portail de Roquandouïre, sur les sommets du Caroux, avant la halte à 12 h. Apéritif offert par la commune et repas tiré du sac pour une pause bien méritée.

Le retour pour retrouver le col de La Plane traversera forêts de hêtres et de pins, les sentiers ombragés, le Plo des Brus puis accompagne les randonneurs vers le col de l'Ourtiguas.

Le programme de la journée se clôture au col de La Plane autour de rafraîchissements et d'un goûter offerts par la commune, comme le tirage de la tombola gratuite.

Les randonneurs amateurs de beaux sites sont attendus. Renseignements et plus d'infos à la mairie, tel 04 67 23 60 73 ou à la Maison du Mouflon et du Caroux de Douch 07 87 30 17 19. 

samedi, 10 septembre 2016

Mons-la-Trivalle : dans la peau d'un explorateur pour "Planète Amazone" avec Terre Liquide

Pour Terre Liquide, canyoning et plongée en rivière pour se rapprocher de Mère Nature
 
À l'origine de Terre Liquide, il y a Franck Dour, né avec le goût de l'aventure chevillé au corps, et un groupe de copains, tous diplômés dans l'encadrement d'activités de rêve et installés à Mons la Trivalle.

Sortie Canyon pour Planète Amazone.jpgLes aventuriers de la "Sortie Canyon pour Planète Amazone" avec Terre Liquide

La bonne humeur et la joie de vivre sont les moteurs de Franky, Eric, Nico, Pierre, Ryko,... et les autres, tous "Artisans du Bonheur" récompensés par le prix d'Excellence Trip Advisor : Terre Liquide activité n° 1 sur 571 activités de plein air en Languedoc Roussillon. Ils font exploser les scores, simplement parce qu'ils sont passionnés : "Génial !" commentent les internautes.
Les poses photos, essentielles pour garder de bons souvenirs.jpgDans la peau d'un explorateur pour Planète Amazone avec Terre Liquide
 
Pour Terre Liquide, le goût de l'aventure et le respect de la Planète vont main dans la main
"Il faut oser l'expérience d'un baptême de plongée en rivière, ou encore d'une exploration sous plafond et se glisser dans la peau d'un explorateur" pour vivre au plus près de la nature, éprouver ses forces et ses beautés, appréhender ses fragiles équilibres. 

Les gardiens de la Terre Planète Amazone.jpgAppel de Planète Amazone : "Rejoignez les gardiens de la Terre"

Leur dernière sortie "Canyon pour planète amazone" participait à la campagne d'appel aux dons de Planète Amazone en soutien à l'Assemblée historique programmée par l'Alliance des Gardiens de la Terre.
 
"Planète Amazone : C'est un mouvement international destiné à sauver la planète... et ça nous plait bien ! Pour la sortie canyon, tous les fonds sont reversés à 100% à l'organisation, c'est pour Notre planète, pour un monde meilleur ! précise Franck : une après midi de bonheur intense et un engagement pour la Pachmama, la Terre Mère !"
 
Cet appel des "Gardiens de la Terre" est un grand espoir pour l'avenir ! Avec la participation du Chef Raoni, Planète Amazone et le soutien de personnalités, il a mobilisé 4618 donateurs soucieux de préparer ce formidable événement qui va rassembler pour la première fois au cœur de l'Amazonie brésilienne des chefs indigènes venus du monde entier, et leurs alliés, acteurs du changement et de la prise de conscience en matière de protection environnementale. Les dons récoltés, près de 220 000 €, ont dépassé les attentes des organisateurs et permettront la tenue prochaine de cette assemblée historique des Gardiens de Mère Nature.

les participants de Terre Liquide sont heureux d'avoir rejoint ce vaste mouvement : " Malgré 4 annulations de dernières minutes ... on a pu récolter 210 €, c'est déjà bien !" déclare Franck au nom de toute l'équipe.

canyoning de nuit avec terre liquide.jpgCanyoning de nuit avec terre liquide

Ils ont situé leur Camp de base au pied des Gorges d'Héric près du Camping du Caroux pour accueillir les explorateurs et partager dès demain une autre aventure.

Le bushcraft, "l’art des bois", pour s'immerger en toute autonomie au plus près la nature...

Canyoning et plongées adaptées à tous, petits et grands, de jour comme de nuit en totale sécurité dans le Caroux et aussi stage de survie, Bushcraft ou Art des bois : "Une façon de renouer avec nos racines, nos lointains ancêtres et mère nature !"

Contact : Terre Liquide Centre de Canyoning & de Plongée sous marine  Route des gorges d'Héric, 34390 Mons Haut Languedoc   tel : 06 67 12 29 84   adresse mail : terreliquide@gmail.com

Site : terreliquide.com     http://aquaselva.wixsite.com/terreliquide

Liens amis : www.campingducaroux.com   www.cordiste.pro   www.invictus-france.fr https://www.facebook.com/planeteamazone/       www.invictus-france.fr    https://www.helloasso.com/associations/planete-amazone/collectes/les-gardiens-de-la-terre

Images de Hélène Benoit

samedi, 03 septembre 2016

Nature : Les vautours, majestueux rapaces...

3 septembre 2016, Journée Internationale de sensibilisation aux Vautours 

La journée mondiale des vautours a été instaurée le premier samedi de septembre pour permettre de découvrir ces oiseaux hors du commun de près de 3 m d’envergure.

vidéo cantons d'oc,vautours fauves,écologie,nature,environnement,vieussan,journée internationale du vautour,vautoursPrise de vue Vidéo Cantons d'Oc

Les vautours sont des nécrophages : ils se nourrissent essentiellement de charognes, leur présence dans la nature est d'un grand intérêt, ils y jouent un rôle capital : précieux équarrisseurs naturels qui nettoient et empêchent la propagation des maladies contagieuses.

Gypaète barbu, Vautour fauve, moine, percnoptère, 4 espèces de vautours sont présentes sur le territoire français, souvent mal connues et pour la plupart en voie de disparition au niveau mondial.

En France, les vautours, indispensables aux écosystèmes pastoraux et à toute la filière de l’élevage. sont une espèce menacée. Ils bénéficient à ce titre de Plan national d’Action coordonné par la Ligue Protectrice des Oiseaux.

Vidéo Cantons d'Oc invite à la rencontre de ces majestueux rapaces

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

mardi, 26 avril 2016

Mons-la-Trivalle : une journée bio avec les jardins de Gus à la Tanek

Ce dimanche 1er mai, sera une journée exceptionnelle pour La Tanek : la petite boutique associative qui regroupe la riche exposition des produits du terroir et de l’artisanat locaux sera agréablement reverdie par la luxuriance et le parfums des végétaux.

La venue de Gus à la Tanek annonce toujours un été fertile.JPGLa venue de Gus à la Tanek annonce toujours un été fertile

Les jardins de Gus continuent leur vocation nourricière et viennent embellir toute la saison des jardiniers amateurs de vie saine, nombreux parmi les habitants les Hauts Cantons de L'Hérault.

La Tanek a changé de commune, transportant de Vieussan à Mons toutes ses productions locales, et , comme chaque année se fait une fête d'accueillir Gus et ses plants de culture biologique.

Plants de légumes bio : tomates, aubergines, courgettes, poivrons et bien d'autres, de variétés diverses, des traditionnelles aux plus exceptionnelles, et aussi des aromatiques classiques et originales et des plants de fleurs, promesse d'un bel été...

Le choix sera grand et Gus, égal à lui-même, sera là dans toute son authenticité pour accueillir les jardiniers d'un jour comme les plus experts !

La Tanek, désormais située face à la Crèche de Mons-la-Trivalle attendra de nombreux amateurs à ce sympathique rendez-vous de nature de 10 h à 19 h dimanche 1er mai.
Contact La Tanek :  tel. 07 68 41 09 39.

GUS 1°mai 16 n°2.jpg