compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 21 octobre 2016

Hauts Cantons - HURLEVENT ASSO communique : "Venez à l'Assemblée Générale !"

« Nous vous invitons à participer à notre assemblée générale qui revêt cette année une grande importance ainsi que le montre notre lettre ci-dessous. A bientôt.

Afficher l'image d'origine

Cailho le Haut  le 14 octobre  2016 

 Chers adhérents(es), chers amis(es),

Depuis notre dernière Assemblée Générale de fin mars 2015, il s'est passé beaucoup de choses : les opérateurs éoliens ont élaboré et proposé pas moins de 6 parcs éoliens autour de notre vallée dont les plus connus sont celui de Riols et celui de Courniou (pour ces deux, 24 machines au total) et cela au mépris de la santé des riverains et de l'environnement. Avec notre aide, la résistance s'est organisée et certains projets sont d'ores et déjà quasiment abandonnés. TNE (Toutes nos Energies,) collectif d'associations du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, a joué un grand rôle menant une action en direction du Parc, des représentants de l'Etat et du Conseil Régional.

Même si ensemble, nous avons remporté quelques succès, la lutte doit continuer et s'accentuer en particulier pour le projet de Riols qui a reçu l'aval du Parc. Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien, car le projet de Riols, s'ajoutant à celui de Ferrières, saccagerait les Avant-Monts.

Il nous faut donc nous mobiliser à nouveau. Cest pourquoi nous vous appelons a venir nombreux à....

L’Assemblée Générale 

Vendredi 28 octobre 2016, à 18h30

Salle Polyvalente de Prémian

L’ordre du jour sera le suivant :

  • Rapport moral et rapport d’activité + vote.
  • Le point sur les projets dans notre environnement proche et au plan régional. ; quelles actions entreprendre ?
  • Rapport financier + vote.
  • Elections au Conseil d’Administration (remplacement des membres sortants)
  • Mobilisation des adhérents
  • Questions diverses ….
  • Buffet

Notre réunion est ouverte à toutes et tous, adhérents(es) ou non adhérents(es).

Nous serons ravis de vous y retrouver… très nombreux (ses) !!

Le conseil d’administration de l’association Hurlevent 

BULLETIN D’ADHÉSION

 

NOM : Mme, Mlle, M ...................................................................... …….Prénom......................................................................................................................

 

Adresse ..................................................................................................... .Code postal :.............................Ville :....................................................................

 

Téléphone : ............................................................................................... Adresse courriel.....................................................................................................

 

Désire adhérer à l’Association Hurlevent en qualité de  membre actif (cotisation annuelle : 10 €).

(1 bulletin par personne physique, recopier sur papier libre si nécessaire)

 

Date et signature :

 

samedi, 16 juillet 2016

Votre chronique : "Néocolonialisme et éolien industriel"

Un communiqué à partager :

"Néocolonialisme et éolien industriel

Une réalité politique, économique et sociale antidémocratique

Le colonialisme a été reconnu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale comme une relation inégalitaire s'opposant au « droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ».

C’est ce déni de « notre droit à disposer de nous-mêmes » qui me fait faire aujourd’hui ce parallèle entre néocolonialisme et éolien industriel.

Le colonialisme était une forme d'expansionnisme et d'impérialisme.

Qui consistait à défendre les intérêt politiques d’un état ou ceux économiques d’un industriel privé au détriment des intérêts du pays où il s’installait.

Aujourd’hui, les promoteurs s’appuient sur l’administration politique (les maires) en faisant jouer les ressorts de la finance (les retombées économiques), le tout étant imposé de la manière la plus antidémocratique qui soit aux populations locales (tout se passe dans le plus grand secret).

Cela induit une relation de dépendance totale au lobby de l’éolien industriel car aucun élu n’arrive à réaliser combien leur liberté est annexée par l’arrivée d’un promoteur. Ce dernier devient le maître qui décide de l’avenir radieux du territoire qu’il vient d’annexer. On promet de l’argent, des soutiens à des projets, on fait miroiter un développement économique. Rien de tout cela n’est vrai. Certains élus de nos jours se comportent comme les petits chefs de village lors de la colonisation de l’Afrique au 19 ème siècle. A ceux-là on promettait les honneurs et on remettait de la verroterie. A ceux-ci on promet un développement économique et on remet des miettes de bénéfices.

Les motivations de la colonisation ont été essentiellement des motivations économiques (s’enrichir), stratégiques (empêcher des concurrents de prendre la place) et des motivations idéologiques (diffuser la civilisation).

On retrouve ce même schéma avec l’éolien industriel. Les promoteurs s’enrichissent, ils confirment leur prises d’intérêts sur un territoire au nom d’une pseudo « transition énergétique ». Cela s’appelle du « green washing ».

Le dernier aspect du colonialisme dont il faut tenir compte c’est le rapport à la violence. A l’origine et après la conquête militaire initiale, le colonialisme s'est souvent accompagné d'actes de violences pour soumettre les populations.

Aujourd’hui, il n’y a pas une manifestation d’opposants à un projet industriel qui n’ait vu l’arrivée des forces de l’ordre. La mort de Rémy Fraysse à Sivens en est malheureusement le plus tragique exemple.

De plus, souvenons-nous du rôle soit-disant positif de la colonisation. C’est bien encore à cela que l’on veut nous faire croire aujourd’hui. Mais le rapport entre colonialisme et croissance économique n'a toujours pas été démontré et la paix sociale au sein des villages durement touchée.

Complicité du public et du privé

Dès 1873 l'industrie européenne a bénéficié de l'expansion coloniale au prix d'énormes dépenses publiques réalisées dans les colonies. Aujourd’hui, les promoteurs privés bénéficient du soutien de l’état et les retombées financières dans les caisses des municipalités imposent un modèle de développement économique en complète contradiction avec les besoins des habitants du pays.

Là où il faudrait maintenir un tissu social actif, une économie locale et des emplois pérennes, l’éolien industriel contribue à la désertion des territoires, au saccage de zones pourtant réputées pour leur intérêt écologique.

Dernier point :

Le lobby de l’éolien industriel est très puissant, que ce soit au niveau de l’Etat ou de l’Europe.

Nous n’avons pas les moyens des grandes multinationales.

Mais pour y faire face, nous, associations de citoyens, collectifs ou autres, pouvons coopérer et mettre en commun nos moyens pour revendiquer notre « droit à disposer de nous-mêmes »." Hildegarde Champêtre

mercredi, 06 juillet 2016

Hauts Cantons : communiqué de HURLEVENT ASSO

Le projet d'extension de l'Éolien industriel sur le territoire du Parc fait polémique : Voici le communiqué mensuel de HURLEVENT ASSO retransmis dans son intégralité -avec quelques rares coupures notées : (coupure/modérateur du blog)-

Le visuel interactif augmenté de Nelly Galan - PAO Icso Le Tarn libre rend compte de la situation de la tension grandissante sur l’éolien dans le Parc naturel régional du Haut Languedoc

Le Parc naurel régional du Haut Languedoc est en train de devenir l'épicentre de l'éolien dans la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.)

"Le mois de juin dans notre vallée 

Voici ce qu'il s'est passé pendant le dernier mois.

Le mois de juin a été particulièrement chargé.

Information préalable : La commission du PRNHL compétente en matière d’éoliennes avait donné son avis (fin mars-début avril ?) sur les projets de Riols 2 et des Verreries de Moussans/Boisset, mais il nous a longtemps été longtemps impossible de le connaître (« Nous ne pouvons pas le dire »). Evidemment, c’est pour nous empêcher de nous organiser. (coupure/modérateur du blog)… !

Seul le projet de Riols 2 a reçu un avis favorable. Bien sûr, nous n’avions pas été admis à cette commission, même en tant que simples spectateurs, ce qui est tout simplement scandaleux ! En tout cas, c’est réglé pour Boisset/Verreries.

Le 10 juin, la Com’com du Saint-Ponais devait donner son avis sur le projet éolien de Riols. Nous avons fait passer un argumentaire axé sur les nuisances pour les riverains. Les conseillers l’ont eu un peu tard et n’ont pas vraiment eu le temps de le lire. En tout cas, le sort des riverains ne les inquiète pas beaucoup  puisque il n’y a eu que deux voix contre et une abstention.

Le 14 juin, c’était au tour du conseil municipal de Saint-Pons de délibérer sur le projet Riols 2 : Nous avions vu le maire auparavant et lui avons remis une documentation analogue à celle du 10 juin. Mais il aurait fallu faire davantage : en effet, le résultat du vote montre la fragilité des prises de position 8 voix pour, 8 contre et trois abstentions.

Puis s’agissant d’autoriser une étude de projet éolien sur la commune par Valorem (sur la crête des Trois Boules, pas loin du col de Saint-Colombe), 9 voix pour, 6 contre et trois abstentions.

Nous avons eu le sentiment que si nous avions été un peu plus disponibles, nous aurions sans doute pu inverser la tendance.

Ce que nous avons pu noter par ailleurs, c’est que des pressions fortes avaient été exercées pour faire aboutir ces projets.

Le 21 juin, conseil municipal à Courniou. A l’ordre du jour, le projet éolien.

Nous avions lancé un appel à venir nombreux (« C’est le moment ou jamais »), car nous pensions tous, d’après un certain nombre d’entretiens individuels avec les conseillers que le conseil serait assez nettement favorable au projet. Mais il nous a été rapporté après le « pré-conseil », seul moment de véritable discussion (mais non ouvert au public), que la majorité s’était révélée plutôt contre.

Pour éviter de tomber dans les provocations de cette femme la mairesse, (coupure/modérateur du blog), et qui est capable de retourner la situation, il valait mieux lancer un appel au calme, ce que nous avons fait.

Il y avait néanmoins beaucoup de monde ce soir-là, et surtout des habitants de Courniou pour assister à la délibération sur ce projet de 14 éoliennes sur le rebord du Somail. Il y a eu un long exposé de la part de Me le Maire et on ne savait pas trop bien où cela mènerait. On pouvait penser que son intention allait être d’insister pour un avis favorable. Mais non…

Finalement, le vote a eu lieu à bulletins secrets et a donné le résultat suivant : pour la poursuite du projet : 3, contre 11, et une abstention.

Ce résultat est à mettre au crédit du collectif de Courniou (qui s'est transformé en association et qui a accompli un travail considérable tous ces derniers mois).
Nous sommes heureux d'avoir pu y contribuer.

Maintenant, ce n'est pas forcément terminé, mais c'est un acquis important. Il est bien possible qu'EDF EN ne renonce pas, mais ce sera bien plus difficile pour elle.

Apparemment, tous les conseils devaient siéger avant fin juin (ils ont été sans doute pressés de le faire), car c’était au tour de Pardailhan ce vendredi 24 juin de donner son avis sur Riols 2.

Nous n’avons pas eu le temps de faire beaucoup plus que ce qui avait été fait sur les hameaux proches de du site prévu pour l'implantation (Rodomouls, Cathalo, Le Plo de Cathalo), où presque tous les habitants ont signé notre pétition. Auparavant, un de nos camarades de Pardailhan avait contacté le plus possible de conseillers municipaux, muni d’une documentation persuasive.
Nous nous sommes contentés de faire le tour de Pardailhan pour remettre un tract motivé invitant les habitants à être présents au conseil.

Le maire a accepté qu’il y ait une petite intervention avant la séance.. C’est notre camarade de Pardailhan qui s’en est chargé. Ensuite, le maire a indiqué qu'il avait l'intention de demander un vote à bulletins secrets, ce que les conseillers ont refusé. Puis, il a été question de ce qu'EDF EN proposait à la commune pour obtenir son avis favorable au projet Riols 2. Ce n'était pas grand chose, mais non plus pas négligeable. Mais il n'y a pas eu de véritable discussion, car une fois de plus, elle avait eu lieu en "pré-conseil". 

Le vote, si j'ai bonne mémoire, a donné le résultat suivant : contre le projet : 5, pour : 2 et abst. 4 : Ça ne paraît pas extraordinaire, mais c'est solide, car ce sont des positions bien affirmées (on peut penser que les abstentions sont dues aux soucis concernant les nuisances de l'éolien pour les hameaux exposés), et il ne sera pas question d'accepter toute autre disposition en faveur du projet éolien (ce qui a été affirmé par le maire en séance). Autrement dit, il ne sera pas question de revenir sur le projet éolien.

La commune de Pardailhan, fidèle à son attitude démocratique, reste donc le cauchemar d'EDF EN

Il y avait du monde pour assister à ce conseil.

Bilan : Il nous reste Riols 2 (quoique… nous n’avons pas de nouvelles de Vieussan où la réunion publique pour la présentation du projet n’a toujours pas eu lieu. Le secret est particulièrement bien gardé).

Mais nous n’avons dit notre dernier mot.

Une seule remarque d’ensemble : lorsque nous sommes disponibles et que nous sommes au moins quelques-uns à nous mobiliser, il y a possibilité de victoire. 

Nous allons entrer dans la période estivale, pendant laquelle il se passe généralement peu de choses. Toutefois, le 13 juillet, une délégation de TNE emmène Agnès Langevine, vice-présidente du Conseil Régional d’Occitanie, visiter des parcs éoliens du sud du Massif Central et il y aura des rencontres avec des associatifs pendant ce périple… L‘objectif essentiel est de montrer les dégâts qu’entraîne l’éolien…

Vous aurez un compte-rendu de cette journée.

Bon été !"

mardi, 21 juin 2016

Hauts Cantons : HURLEVENT ASSO communique, "c’est le moment ou jamais…"

« Venez assister au conseil municipal de Courniou !

Voici l’appel que lance l’association « Protection Somail » de Courniou qui demande à chacun d’entre nous d’assister au conseil municipal de leur commune, qui a lieu ce mardi 21 juin à 20 H 30, à la mairie. (voir pièce jointe)»

 

Afficher l'image d'origine

«Hurlevent est scandalisé par l’attitude de certains élus qui ne se soucient guère des riverains qui seront victimes des machines projetées à proximité des hameaux qu’ils habitent.

Après Ferrières-Poussarou, Les Verreries de Moussans, Riols, Saint-Etienne d’Albagnan, Vieussan et Courniou, c’est au tour de Saint-Pons de Thomières d’envisager un projet.

C’est de la folie !

Mais il n’y a pas unanimité : après Riols (avec 8 voix pour contre 7 et condition suspensive), c’était cette semaine au tour de Saint-Pons de délibérer : 8 voix pour, 8 contre et trois abstentions concernant le projet de Riols, puis s’agissant d’autoriser une étude sur la commune, 9 voix pour, 6 contre et trois abstentions.

Ce sont les maires et présidents de com’com qui sont coupables, car ce sont eux qui introduisent les projets et insistent pour qu’ils soient adoptés.

Maintenant, c’est le conseil municipal de Courniou qui va être appelé à se prononcer alors que la population est très majoritairement contre. Madame le maire va-t-elle vouloir passer en force ?

Le rôle prioritaire de nos élus n’est-il pas de protéger leurs administrés avant toute considération économique ou politique ? »

L’association “Protection Somail” de Courniou précise qu'une présence modérée et courtoise est souhaitée ce Mardi 21 juin au conseil municipal. 

Aux différents conseils (de communes ou de communauté) auxquels nous avons assisté, nous nous sommes abstenus d’intervenir de manière intempestive. Il n’y a pas de raison pour que dans cette commune où un travail considérable a été accompli, nous agissions autrement.

Nous serons présents, calmes et dignes.

Pièce jointe : 

"Le conseil municipal va délibérer sur le projet éolien ce mardi 21 juin 2016 à 20 h 30.

Conscients de cette heure solennelle, les habitants de Courniou et ceux des communes voisines seront présents nombreux à ce Conseil qui engage l'avenir de leur environnement et celui de leurs enfants.

En ces circonstances, une pétition de 306 signataires (600 habitants, 480 électeurs environ à Courniou), donc une large majorité de la population contre le projet éolien a été remise à Mme le maire et à ses conseillers : Tous ces signataires sont des habitants de Courniou, ou des contribuables ayant une résidence secondaire, quelquefois leurs héritiers soucieux de participer à l’avenir de la commune. Un certain nombre encore ne s’est pas exprimé ni les personnes âgées qui n’ont pas été contactées en raison de leur grand âge. D’autres habitants, opposés au projet ont préféré ne pas signer.

Espérons que cette tentative d'expression participative (ou de véritable plébiscite) ne sera pas ignoré du Conseil Municipal.

L'association Protection Somail"