compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 14 septembre 2018

Votre chronique : Hauts Cantons - HURLEVENT ASSO

Communiqué de HURLEVENT ASSO "Faire échec à Riols 2 !" 

"Appel à dons pour lutter contre Riols 2

Récemment, nous vous informions des dangers qui menacent notre vallée et ses environs : c’était le document intitulé « Alerte à l’éolien industriel sur les Avant-Monts ! » ventsetterritoires.blogspot.com/2018/08/alerte-eoliennes-...

Riols 2.pngProjet Riols 2

Les aérogénérateurs ne produisent que peu d’électricité, mais, par contre, beaucoup de profits aux opérateurs et à leurs actionnaires. En attendant, notre vallée, déjà sinistrée, risque de sombrer définitivement si ces projets aboutissent.

Nous luttons contre le projet Riols 2 par des actions diverses, et en introduisant un recours en justice, au Tribunal administratif.

Ce recours a un coût. Nous ne pouvons réussir seuls.

Aidez-nous en nous faisant un don aussi modeste soit-il.

Ce don, vous pouvez l’envoyez à l’adresse suivante : Association Hurlevent, Coumeilho 34390 Prémian,

ou par Internet, grâce au Pot-commun, adresse sécurisée, en suivant ce lien…

https://www.lepotcommun.fr/pot/8j4xltar "

lundi, 03 septembre 2018

Mons-la-Trivalle : Les marchés de l'été se prolongent en septembre

Les marchés à Mons-la-Trivalle ont lieu depuis le début juillet au centre du village, animant la saison estivale, ils proposent à l'envie produits frais et locaux. Pour combler habitants et vacanciers qui s'attardent, ils se prolongeront en septembre.

marché mons août.jpgPour retrouver l'ambiance chaleureuse des petits marchés populaires

Les visiteurs ne se lassent pas de l'ambiance chaleureuse et si particulière des petits marchés populaires où les parfums et les couleurs se mélangent pour que dure le goût des longues journées de l'été.

Parmi les producteurs présents : Aurélie de la Ferme des 3 Vallées propose ses fromages de chèvres, Cécilia ceux de ses brebis du Larzac, Yannick le vigneron du Mas du Rouyre ses vins de pays, Irene sa traditionnelle paella maison... "Nous sommes ainsi une dizaine, nous souhaitons maintenir au fil des mois, hors saison estivale et pourquoi pas tout au long de l'année, ce service apprécié de tous".

Le marché de Mons la Trivalle est à découvrir les jeudis et dimanches matins, de 8 h à 12 h 30, Place du Gros Platane, face à l'épicerie et l'auberge, jusqu'à la fin de septembre.

Producteurs et promeneurs se retrouveront pour célébrer cette prolongation dès ce jeudi 6 septembre.

Plus d'informations après de la mairie organisatrice au 04 67 97 71 10

samedi, 18 août 2018

Votre chronique : le Mensonge voyage dans le monde habillé comme la Vérité

Selon une légende du 19e siècle la Vérité et le Mensonge se sont rencontrés un jour.
 
Le Mensonge dit à la Vérité : " Il fait très beau aujourd'hui"
 
L’image contient peut-être : une personne ou plus et plein air"La Vérité sortant du puits"  Tableau de Jean-Léon Gérôme, 1896

La Vérité regarde autour d'elle et lève les yeux au ciel, le jour était vraiment beau. Ils passent beaucoup de temps ensemble jusqu'au moment d'arriver devant un puits.

Le Mensonge dit à la Vérité : "L'eau est très agréable, prenons un bain ensemble !"

La Vérité encore une fois méfiante touche l'eau, elle était vraiment agréable. Ils se déshabillent et se mettent à se baigner.

D'un coup, le Mensonge sort de l'eau, met les habits de la Vérité et s'enfuit. La Vérité furieuse sort du puits et court partout afin de trouver le Mensonge et de récupérer ses habits. Le Monde en voyant la Vérité toute nue tourne le regard avec mépris et rage.

La pauvre Vérité retourne au puits et y disparaît à jamais en cachant sa honte.

Depuis, le Mensonge voyage partout dans le monde habillé comme la Vérité, en satisfaisant les besoins de la société, et le Monde ne veut dans aucun cas voir la Vérité nue.

mardi, 31 juillet 2018

Votre chronique : hommage à Jaurès, "l’infatigable militant de la paix"

Patrick Le Hyaric, directeur du quotidien l’Humanité, a rendu hommage à Jean Jaurès, fondateur du journal, devant le Café du Croissant à Paris, où il fût assassiné le 31 juillet 1914.

 Patrick Le Hyaric, directeur du Journal l'Humanité

mardi, 03 juillet 2018

Mons-la-Trivalle : Horaires d'été pour la bibliothèque municipale

Les horaires d'ouverture de la bibliothèque municipale de Mons la Trivalle sont adaptés pour s'harmoniser avec la saison estivale

La lecture offre, à tout âge, de longues heures récréatives, la participation à la bibliothèque municipale en témoigne.

mons-la-trivalle,bibliothèque,livres,lecture,mons-la-trivalle,actualités,culture,la coste,la voulte,les pradals,livre,loisirs, société, marcel roger,service public,bibliothèque,aquarelle de Danielle Hocquet pour "Le livre en vacances !La bibliothèque municipale est située sur la droite à l'entrée de Mons la Trivalle

Tout au long de l'été, l'opération « Livres en vacances » est chaque année un beau succès, séduisant les visiteurs du Caroux. Depuis 2014, l'expérience se renouvelle : les livres aussi sont en vacances à Mons-la-Trivalle.

Les bénévoles de la bibliothèque sont enthousiastes et heureusement surpris par l'intérêt qu'a suscité cette mise à dispositions de volumes pour les lecteurs : " les cartons emplis de livres ont été rapidement vidés !" constate Dominique.

mons-la-trivalle,bibliothèque,livres,lecture,actualités,culture,la coste,la voulte,les pradals,livre,loisirs,société,marcel roger,service public,aquarelle de danielle hocquet pour "le livre en vacances !Une amusante aquarelle de Danielle Hocquet, peintre à Mons La Trivalle, pour "Le livre en vacances !"

L'affichette « Livre en vacances » signale ces précieux dépôts à tous, promeneurs, habitants ou touristes, tout lecteur potentiel peut ainsi emporter le volume choisi, le lire en toute tranquillité, le faire circuler dans son entourage. Ce livre est offert. Il est fait pour voyager, de mains en mains, emprunté en un lieu et déposé, ailleurs.

L'opération propose le dépôt de livres dans le camping Le Claps, l'office de tourisme et le Camping du Caroux. Pour un été d'évasion et de connaissances, ces livres estampillés à l'effigie de "l’arbre à livres", sont aussi disponibles à la bibliothèque qui a pris ses horaires d'été.

Les lecteurs sont accueillis à la bibliothèque pour la découverte et le prêt des livres deux fois par semaine : le jeudi, jour du marché, de 10 h à 12 h 30, et le vendredi de 15 h 30 à 18 h.

Plus d'informations auprès du secrétariat de la mairie au 04 67 97 71 70

dimanche, 22 avril 2018

Votre chronique : « La Journée mondiale de la Terre » a lieu ce 22 avril 2018

"Si les riches détruisent la planète, les pauvres pourront-ils la sauver ?" Paul Ariès 

Résultat de recherche d'images pour "Si les riches détruisent la planète, les pauvres pourront-ils la sauver ? Paul Ariès"

Paul Ariès : "La transition écologique ne viendra pas des 1 % les plus riches, mais des 99 %"

À l'occasion de la réédition de son livre "Désobéir et grandir", We Demain s'est entretenu avec le politologue et objecteur de croissance Paul Ariès sur la perspective d'une société de la décroissance, ses idées et ses espoirs.

dimanche, 19 novembre 2017

Bédarieux : Projection du documentaire "MENORAH ET MASSALE" au Ciné 3

Ciné-Débat : MERCREDI 22 NOVEMBRE à 20 H 30

MENORAH ET MASSALE
un regard sur le judaïsme entre l'inde et Israël
 
un film de Françoise Marchand
 
Ce film a été tourné sur la côte ouest de l'Inde entre Bombay (Mumbai) et Cochin (Kochi) et en Israël, de Nazareth au nord à Eilat au sud au bord de la mer Rouge.
Durée du film : 60 minutes
Avant la séance : Présentation du film, des conditions de tournage et explications de quelques termes propres à la culture indienne et juive.
Après la séance : Débat avec le public

bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

Ciné-débat en présence de la réalisatrice Françoise Marchand et de Yaffa Duwyn qui témoigne dans le film.
 
Rencontre vidéo
 
 
Présentation
« Depuis l’Antiquité l’Inde abrite des communautés juives qui ont pu vivre librement en terre indienne...
Qui sont ces juifs, d’où viennent-ils ? Entre l’Inde et Israël, ce film porte un regard curieux sur cette histoire étonnante.
                                                     INDE
bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

À la création de l’état d’Israël en 1948 les juifs du monde entier sont invités à rejoindre le pays. Les Indiens répondront à l’appel, mais on ne quitte pas l’Inde si facilement, rien ne fut simple.
bédarieux,françoise marchand,yaffa duwyn,menorah et massale,film documentaire,ciné-débat,ciné 3,société,inde,judaïsme

En Israël, les émigrés de la première génération vivent toujours à l’indienne. Les femmes portent le sari, cuisinent le massalé et regardent sur Zee TV des films indiens. Leurs enfants, nés sur place, ont vécu avec une double culture mais leurs petits enfants se sentent d’abord Israéliens.
Aujourd’hui il reste environ 5000 juifs en Inde. Là-bas, les cimetières gardent les traces d’une histoire ancienne mais il y a de moins en moins de visiteurs et les synagogues se transforment peu à peu en musées.
Les témoignages se croisent, se répondent avec un même constat : nostalgie d’une histoire qui s’achève peu à peu d’un côté, nostalgie d’une histoire impossible à oublier de l’autre. »

mardi, 14 novembre 2017

Vieussan : Atelier d'écriture à la bibliothèque avec Les Ateliers du Soleil

Rendre "un hommage au Vivant" à travers l’expression et la créativité, tel est le point commun entre les différentes activités proposées par l'association Les Ateliers du Soleil et animées par Marieke Hazard.

marieke.jpgMarieke Hazard, animatrice de l'association Les Ateliers du Soleil aime se ressourcer dans la nature

La pratique de la poésie et du haïku, la connaissance de la nature permettent à l'animatrice de mettre en place des ateliers d'écriture qui embarquent dans l'univers des mots, le plaisir de se découvrir, de partager.

"Des propositions d'écriture sont faites afin de faciliter le départ vers ce voyage avec les mots : les consignes peuvent être ludiques, littéraires, poétiques, en prise avec le réel ou l'imaginaire, précise Marieke Hazard. La diversité des écrits à partir d'une même consigne montre la richesse de l'expression de chacun. le temps de lecture est ensuite un moment riche en partage."

Le coût d'inscription est de 12 € par atelier, ils sont ouvert aux adultes et aux adolescents. L'adhésion annuelle obligatoire à l'association organisatrice, Les Ateliers du Soleil, est de 13 euros.

Prochains rendez-vous créatif et culturel avec les ateliers d'écriture le 17 novembre et le 15 décembre 2017 de 18 h à 20 h dans la bibliothèque de Vieussan.

Contact, Marieke Hazard au 06 84 98 38 63 

samedi, 11 novembre 2017

Votre chronique : GiedRé « Les GeNs se bRosseNT Les deNTs »

GiedRé : un regard "naïf" sur les réalités de la vie

Les GeNs se bRosseNT Les deNTs - exTRaiT de MoN PReMieR aLbuM VeNdu daNs Les vRais MagasiNs - diSPoNibLe daNs Les bacs ouais ouais coMMe Le cédé de JoHNNY . RéaLisaTioN : GiedRé - JuLes LaHaNa - THéo MaLeT

Paroles de la chanson

Les Gens Se Brossent Les Dents par GiedRé

Comme toi, le matin elle se levait 
Comme toi, elle prenait son petit déjeuner 
Comme toi, parfois elle rigolait 
La meuf à Michel Fourniret

Comme toi, elle faisait des bisous 
Comme toi, elle était plus grande debout 
Comme toi, parfois elle marchait sur des cailloux 
La meuf à Marc Dutroux

Ceaușescu aussi 
Se brossait les dents 
Et tous les officiers nazis
Ont tous été des enfants 

Comme ta maman, parfois elle avait froid l'hiver 
Et comme elle aussi, elle avait des ovaires 
Comme elle, il lui est arrivée d'éplucher des pommes de terre 
La mère à Himmler 
 
Comme à toi, parfois ça lui grattait le dos 
Comme toi, souvent elle buvait de l'eau 
Comme toi, elle écoutait la radio 
Véronique, Véronique Courjault 

Ceaușescu aussi 
Se brossait les dents 
Et tous les officiers nazis
Ont tous été des enfants 

Des enfants, des enfants...

samedi, 04 novembre 2017

Votre chronique : « Trêve hivernale»

Depuis le 1er novembre, la trêve hivernale est entrée en application.

Jusqu'au 31 mars 2018, les expulsions de locataires ne sont plus possibles.

Résultat de recherche d'images pour "feu de cheminée ancienne"

La trêve hivernale : en quoi ça consiste ?

Durant la trêve hivernale, aucun locataire ne peut se faire expulser de son logement même si une mesure d'expulsion a été prononcée à son encontre par la justice.

Cependant, à titre exceptionnel, l'expulsion demeure possible :

• s'il est prévu un relogement adapté pour le locataire et sa famille ;

• si les locaux font l'objet d'un arrêté de péril. Depuis la loi Alur, les squatters sont également protégés par la trêve hivernale, mais le juge peut toutefois leur supprimer le bénéfice de ce sursis (article L. 412-6 du Code des procédures civiles d'exécution).

En revanche, la trêve hivernale bloque les expulsions mais pas la procédure. Rien n'empêche, durant cette période, un propriétaire d'entamer les démarches de la procédure d'expulsion puis attendre la fin de la trêve pour la faire exécuter. Le locataire faisant l'objet d'une mesure d'expulsion devra alors obligatoirement quitter les lieux. Par ailleurs, depuis la loi Brottes et le décret du 27 février 2014, le principe de trêve hivernale concerne aussi l'accès à l'électricité, au gaz, et à l'eau, la coupure d'eau étant interdite toute l'année.

À savoir Depuis le 27 mars 2014, le bailleur qui procède lui-même à l'expulsion d'un locataire est passible d'une peine d'emprisonnement de 3 mois et d'une amende de 30 000 euros.

Expulsion d'un locataire : la procédure à suivre Pour avoir le droit d'expulser un locataire, soit parce qu'il ne paie plus son loyer, qu'il n'est pas assuré, qu'il cause des troubles de voisinage ou encore que le propriétaire souhaite récupérer son bien pour y vivre ou pour le vendre, il faut respecter les étapes de la procédure. En premier lieu, le propriétaire doit ainsi envoyer un commandement de payer, puis assigner son locataire devant le tribunal d'instance, qui décidera alors soit de résilier le bail, soit d'accorder des délais, soit de le maintenir dans les lieux. En cas de résiliation du bail, un commandement de quitter les lieux sera alors délivré et l'huissier tentera d'obtenir l'expulsion "à l'amiable". En cas d'échec, le concours de la force publique sera demandé à la préfecture. Publié le 02 novembre 2017  par Marie-christine Ménoire (source Les actualités immobilières d'Immonot.com)

samedi, 21 octobre 2017

Votre chronique : vivre ensemble...

« Je suis convaincu que si nous voulons être du bon côté de la révolution mondiale, nous devons en tant que nation entreprendre une révolution radicale des valeurs. Nous devons rapidement commencer à passer d'une société “orientée vers les choses” à une société “orientée vers la personne”. Quand les machines et les ordinateurs, les motifs de profits et les droits de propriété sont considérés comme plus importants que les individus, les triplés géants du racisme, du matérialisme et du militarisme sont impossibles à battre. » Martin Luther King, Beyond Vietnam, 1967

dimanche, 03 septembre 2017

Mons-la-Trivalle : Horaires de rentrée pour la bibliothèque municipale

Voici la fin des vacances, la rentré est à l'ordre du jour, et en ce début septembre, les horaires de la bibliothèque municipale Marcel Roger reprennent aussi un rythme studieux.

mons-la-trivalle,actualités,culture,la coste,la voulte,les pradals,livre,loisirs,société,marcel roger,service public,bibliothèqueÀ l'accueil des lecteurs de la bibliothèque municipale, Barbara, l'une des bénévoles

Tout l'été touristes et vacanciers, visiteurs de passage, ont pu, comme les habitants la commune adhérents habitués, profiter de la coquette petite salle. Ce lieu accueillant met la culture à la portée de tous et s'adapte aux fluctuations saisonnières de la population.

La bibliothèque municipale propose 3 jours d'accueil pour emprunter des ouvrages ou consulter sur place les livres et certains documents.

Dès ce début septembre, la bibliothèque ouvre ses portes : le Lundi et le mercredi de 15 h à 17 h, le vendredi de 17 h à 19 h, après-midi plus spécialement destinée aux scolaires et à tous ceux qui veulent préparer un agréable week-end de lecture.

Les bénévoles se relaient à la disposition des lecteurs afin de répondre à leurs demandes. Le meilleur accueil est réservé aux adhérents, anciens et nouveaux, qui sont attendus nombreux.

L'adhésion à la bibliothèque est gratuite et ouverte à tous les habitants de la commune.

Plus d'informations auprès du secrétariat de la mairie aux horaires d'ouverture au 04 67 97 71 70

mardi, 18 avril 2017

Vieussan - Le Lau : appel à modération pour la traversée du hameau

IMG_1321.JPGIMG_1323.JPGIMG_1318.JPG

samedi, 25 mars 2017

Changement d'heure : une histoire qui remonte à 1784 !

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars, la France passera à l'heure d'été. A 2 h, il sera  3 h...

lundi, 20 février 2017

20 février 2017 : Journée mondiale de la justice sociale

S'il est bien une notion aussi peu et mal partagée sur les différents continents, c'est bien celle de la justice sociale. Et quand l'assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 février, Journée mondiale de la justice sociale, elle a certainement mesuré la distance qui séparait le voeux de certaines réalités...

Résultat de recherche d'images pour "justice"

Elle invite les États Membres à célébrer cette journée mondiale en menant à l’échelon de leur pays des activités concrètes visant à promouvoir les buts et les objectifs proclamés lors du sommet mondial pour le développement social.

Cette journée existe depuis 2009 et doit rappeler à tous que les gouvernements se sont engagés à faire de l’élimination de la pauvreté et du chômage une de leurs priorités. Le renforcement de la justice, la promotion de l’équité, la démocratie, la participation et la transparence sont les axes de travail proposés par l'assemblée.

Mais d'où nous vient-elle ?

Parler de justice sociale nous amène invariablement à nous interroger sur l'origine de cette notion. Habituellement, les historiens nous situent l'émergence de ce combat au début du 20° siècle, à l'époque des premières réactions organisées contre la société industrielle toute puissante et son étalage insolent de richesse côtoyant l'extrême pauvreté de la classe ouvrière.

Les combats menés alors ont permis d'une part une réelle prise de conscience et, pratiquement, des avancées notables dans le droit du travail, au moins dans les pays développés.

Les uns y ont vu l'influence directe de la pensée marxiste, les autres ont d'avantage reconnu l'affirmation d'un courant de pensée humaniste en lien avec l'émergence de la doctrine sociale de l'église promue par le Pape Léon XIII.

Il ne nous revient pas d'arbitrer ce débat. L'important ait qu'il ait eu lieu et que la prise de conscience des uns et des autres ait pu faire avancer les choses. Les raisons de se réjouir existent, celles de s'alarmer aussi car, dans de trop nombreux pays, la notion de justice sociale reste un voeux pieu et n'entre pas en compte dans les réflexions gouvernementales.

dimanche, 08 janvier 2017

Votre chronique : « Détruire la misère... »

C'était en 1849 !

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

samedi, 17 décembre 2016

Mons-la-Trivalle : Assemblée Générale de l'Association de la Chapelle de la Voulte

Assemblée générale de l'Association la Chapelle de la Voulte

L'Association de la Chapelle de la Voulte rappelle que son Assemblée générale aura lieu ce samedi 17 décembre à 16 h 30 à la salle polyvalente de Mons la trivalle.

mardi, 29 novembre 2016

Mons-la-Trivalle : la bibliothèque met la BD à l'honneur

La bibliothèque municipale de Mons-la-Trivalle accueille le Festival BD dans la vallée

Ces Carnets de Villages sont chaque année l'occasion de s'immerger en toute simplicité dans l'univers de la Bande Dessinée et de rencontrer leurs auteurs.

Ils parcourent carnets en main, les routes du monde où les vastes espaces du rêve. Pour leurs lecteurs, ces dessinateurs-auteurs, tracent d'encre et de couleurs, les constats et les espoirs d'un univers à leur mesure.

mons-la-trivalle,biblitohèque,carnets de village,festival bd,bande dessinéeÀ l'accueil des lecteurs de la bibliothèque municipale, Barbara, l'une des bénévoles

Les animateurs qui se relaient au service de la lecture à Mons-la-Trivalle rappellent à tous les lecteurs déjà inscrits, et à tous ceux qui souhaitent les rejoindre que la bibliothèque est ouverte trois fois par semaine.

CARNET DE VILLAGES - FESTIVAL DE BD

Le lundi et le mercredi de 15 h à 17 h et le vendredi ouverture de 16 h à 18 h pour cette saison en raison des jours plus courts, et non de 17 h à 19 h ainsi qu'il était d'usage. Les animateurs remercient les habitués de bien vouloir prendre note de cette modification d'horaire.

La salle de prêt et de lecture municipale sera ouverte plus tôt ce mercredi 30 novembre où une séance d'initiation à la Bande Dessinée est proposée de 14 h à 18 h en présence des dessinateurs et le goûter sera offert par les bénévoles de la bibliothèque.

mardi, 25 octobre 2016

Info du reste du monde : marche d'hommage à Rémi Fraisse

Communiqué du Collectif du Testet
 
"Marches en mémoire de Rémi Fraisse

Le CA du Collectif Testet a décidé de soutenir l'Appel à cette marche non-violente d'hommage à Rémi Fraisse.

Les organisateurs se sont engagés à déclarer la manifestation à la Préfecture.

Chacun-e est invité-e à contribuer à maintenir le caractère non-violent de cet hommage pendant tout son déroulement.

Afficher l'image d'origineRémi Fraisse

Mercredi 26 octobre à 18h30 à Toulouse

Marche d'hommage à Rémi Fraisse

En mémoire à Rémi, afin que l'espoir revive

et que cessent les violences de l'État, des milices et l'impunité policière

RV à 18h30 au Monument aux morts

Allée François Verdier 31000 Toulouse

Vous pourrez déposer au Monument aux Mort un texte, un dessin ou tout autre objet en hommage à Rémi, puis nous marcherons jusqu'au Capitole, sur les bases suivantes :

La lutte contre le projet de barrage à Sivens n'a pas été vaine : elle a révélé comment des décideurs détruisent l'environnement, les ressources naturelles et la biodiversité, favorisent une agriculture mortifère, bafouent la démocratie, gaspillent l'argent public, recourent à la violence d'État, et au final s'appuient sur des milices pour faire régner la terreur. Et le 30 juin 2016, une décision de justice rendue par le TA de Toulouse a donné entièrement raison aux opposants au barrage.

logo

Depuis ce jugement, l'illégalité a clairement changé de camp : elle est désormais le fait de ce projet lui-même et non plus de ceux qui le combattent.

Le 8 octobre 2014 nous dénoncions, jusque dans la cours même de la préfecture, le jet de grenades sur des manifestant-e-s occupant une caravane, geste criminel si il en est. 18 jours plus tard, c'est précisément ce geste qui a tué Rémi.

A l'automne 2014, une vaste mobilisation populaire, l'avis négatif de la Commission européenne, le rapport critique d'experts gouvernementaux et la mort d'un homme ont interrompu le chantier.

Pour réaffirmer la justesse de ce combat, pour exiger le respect de nos droits fondamentaux, pour rendre hommage à Rémi, pour dénoncer les crimes policiers impunis, pour nous opposer aux évacuations à Calais, à NDDL et ailleurs, parce que notre indignation sociale, même réprimée, est toujours bien là, participons à une grande manifestation unitaire, apaisée et résolue, le 26 octobre à Toulouse.

Parce que nous n'allons rien lâcher, parce que nous avons encore en tête la relaxe, 10 ans après, des 2 policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna, parce que nous n'oublions pasnon plus les morts d'Adama Traoré, 24 ans (2016, Val d'Oise), Timothée Lake, 20 ans (2014, Toulouse), Wissam El Yamni, 30 ans (2012, Clermont Ferrand), Ali Ziri, 69 ans (2009, Argenteuil), Habib Ould Mohamed, 17 ans (1998, Toulouse), Malik Oussekine, 22 ans (1986, Paris), Vital Michalon, 31 ans(1977, Creys-Malville), et tant d'autres, tout-e-s victimes des « forces de l'ordre ».

Comme annoncé il y a un an : « Nous entendons pérenniser cette date anniversaire, pour la défense de l'environnement comme condition nécessaire à la survie de l'humanité, et contre l'individualisme, facteur d'inégalités. »

Premiers signataires :

ZAD31, Attac Toulouse, ATMP, CNT, collectif Testet, collectif Gardarem la Menude, PG31, NPA 31, Nuit Debout Toulouse, Solidaires Étudiant-e-s 31, UAT, ...

De nombreux autres rassemblements sont organisés par ailleurs"

jeudi, 13 octobre 2016

Mons-la-Trivalle : Exposition au Comptoir des artistes

Communiqué de dernière minute :

"Attention vu le temps l'expo commencera le dimanche 16 octobre à 17 h ! "

Contact et infos au 06 73 19 5747.