compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 21 janvier 2018

Mons-la-Trivalle : des vœux pour moderniser la commune et préserver le bien vivre ensemble

Arielle Escuret, maire de la commune adressa les salutations d'usage aux diverses personnalités et à tous les habitants présents rassemblés lors de la traditionnelle cérémonie des vœux.

s-la-trivalle,vœux,commune,maire

Rappelant le contexte global, marqué en 2017 de rebondissements politiques au national, d'incertitudes et d'affrontements à l'international, elle évoqua aussi la succession de réformes redessinant les territoires ruraux, générant interrogations et inquiétudes quant à leur devenir et à celui des services public.

Au bilan de 2017 Arielle Escuret souligna les nombreuses travaux poursuivis malgré les contraintes budgétaire : Entretien, rénovation, sécurisation, réseaux de voirie, de pluvial et d'éclairage. Étude dans le cadre du pôle de pleine nature, numérotation des rues, création du site internet communal. Dotations pour le personnel communal, dématérialisation des services administratifs, gestion du personnel pris en charge par la nouvelle secrétaire Christel Roqueplan. Informatisation de l'État civil où s'implique Martine Aragon, les actions du CCAS piloté par Jules Citerne, l'organisation du marché estival où Christian Courtens et David Webb s'investissent...

La commune a été en 2017, rappela l'élue, le cadre d'événements sportifs de grande ampleur, du 3e partenariat avec les Écologistes de l'Euzière, d'animations culturelles à la bibliothèque par les bénévoles autour d'Anne Boissezon, des ateliers du Foyer Rural et du 2e salon des artistes porté avec succès par Danièle Hocquet. Il sera reconduit en 2019.

janvier 2018 026.JPG

Ses remerciements adressés aux bénévoles des associations, aux sapeurs pompiers volontaires, Arielle Escuret dédia une pensée pour ceux qui nous ont quittés, recensa 4 mariages, 6 naissances  et souhaita la bienvenue aux nouveaux habitants.

"Pour 2018, malgré les contraintes budgétaires, la commune poursuivra les efforts nécessaires" : réseaux de voirie et d'assainissement préalable au PLU, rénovation, aménagement, isolation et sécurisation, vente du Village vacances de Tarassac. Elle soutiendra associations et activités de pleine nature, poursuivra la gestion administrative avec la numérisation des données du cimetière et l'inventaire des sépultures mené par Régis Cèbe. Un "Lien Accueil Enfants Parents" à la bibliothèque municipale actera la position de Mons autour du Pôle petite enfance définie par la nouvelle communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc.

janvier 2018 040.JPG Au côté d'Arielle Escuret, Jean Arcas dit le tissage complexe des nombreux organismes de gestion locale

Jean Arcas prolongea la présentation de la nouvelle entité, vaste intercommunalité s'étendant sur trente-six communes, nommée "communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc". Il évoqua ses nombreux organismes de gestion locale de service au public, appelant au tissage nécessaire pour que vivent chacun d'eux.
 
Dans ce contexte Arielle Escuret rappela les défis à relever par la commune, la volonté de l'équipe de préserver le bien vivre ensemble et formula des vœux de paix et de solidarité.

vendredi, 12 janvier 2018

Mons-la-Trivalle : invitation à la cérémonie des vœux du maire ce 13 janvier

Madame Arielle Escuret, maire, et les membres du conseil municipal, souhaitent une très belle et heureuse année 2018 à tous et ont le plaisir de convier la population de la commune à la cérémonie des vœux qui aura lieu le samedi 13 janvier 2018 à 11 heures dans la salle polyvalente adossée à la mairie.

Une année nouvelle commence au pied du Caroux.jpgUne année nouvelle commence pour la commune au pied du Caroux

Le bâtiment communal est situé avenue de la Gare à Mons la Trivalle. Tout au long de l'année les secrétaires Christel, Florence et Martine ainsi que Nadine au tourisme, se font une joie d'accueillir les habitants durant les horaires d'ouverture pour toutes informations ou démarches administratives.

Contacts avec la mairie : tel. 04 67 97 71 70 ; Mail : monslatrivalle@wanadoo.fr

Les heures d'ouverture du secrétariat à retenir :

Le lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Le mardi de 14 h à 17 h.

Le mercredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 15 h 30.

Le jeudi de 14 h à 17 h.

Le vendredi de 9 h à 12 h.

mercredi, 08 novembre 2017

Vieussan : Réouverture de la route départementale 14

Luc Guiraud, maire de la commune de Vieussan a le plaisir de communiquer aux usagers que la réouverture de la route départementale 14 sera effective à partir de vendredi prochain

Suite à des menaces d'éboulements, la route avait été interrompue dans les deux sens entre Vieussan et Tarassac depuis le 20 octobre pour éviter tout risque d'accident.

vieussan,réouverture,route départementale 14

vieussan,réouverture,route départementale 14

vieussan,réouverture,route départementale 14

vieussan,réouverture,route départementale 14

vieussan,réouverture,route départementale 14,entreprise gts

vieussan,réouverture,route départementale 14

Christophe, chef du chantier est intervenu avec ses collègues pour la consolidation de la falaise

L'entreprise GTS, Géotechnique et Travaux Spéciaux de Tarbes, mandatée, est  intervenue pour enlever les rochers instables de la paroi des falaises bordant la RD 14 et menaçant de chuter sur la chaussée.

Voir la vidéo Chantier pour la route de Vieussan à Tarassac sur le blog de Vidéo Cantons d'oc

Les services du département informent que la reprise de la circulation pourra désormais reprendre sans danger dès ce vendredi matin 10 novembre.

falaise avant Vieussan (1).jpgLes services du département ont fait enlever les rochers instables et autorisent la reprise de la circulationvieussan,réouverture,route départementale 14Affichage municipal

samedi, 28 octobre 2017

Vieussan : fermeture de la route départementale 14

Le vendredi 20 octobre, des rochers de la falaise entre Vieussan et Tarassac se sont détachés sur la chaussée devant le véhicule de l'un des membres du conseil municipal de Vieussan qui a donné l'alerte.

falaise avant Vieussan (1).jpg

La paroi des falaises présentant de sérieuses menaces d'éboulements suite à l'épisode pluvieux succédant à la grande sécheresse, la circulation a été immédiatement interrompue.

Les usagers sont contraints depuis à d'importants détours. Plusieurs kilomètres, par la RD 909 pour se rendre en direction de Béziers. Par RD 177 depuis Vieussan vers Boissezon, Mézeilles via Berlou, Saint Chinian, rejoindre Saint-Pons et... Mons-La-Trivalle ou par la RD 160 pour rejoindre Bédarieux par l'étroite route goudronnée aux accotements abrupts entre Le Pin et Plaussenous vers le Poujol, afin d'éviter la portion de route coupée. Les panneaux de déviation sont posés. La plus grande prudence s'impose.

Pour le promeneurs de la Toussaint, une balade par vidéo cantons dOc sur la portion de route interrompue :

La mairie informe que la route restera fermée à la circulation au moins jusqu’au 4 novembre 2017.

Ces directives sont organisées pour éviter tout risque d'accident. Des travaux vont être réalisés à partir du lundi 30 octobre.

"Les informations modifiant la circulation seront affichées au fil des interventions du service" précise Luc Guiraud maire de la commune.

À noter que le secrétariat de la mairie sera fermé le jeudi 2 novembre ainsi que le vendredi 3 novembre 2017.

vendredi, 20 octobre 2017

Vieussan : route barrée

La route D 14 est barrée entre Tarassac, commune de Mons-La-Trivalle et  Vieussan, au niveau du parking (anciennement Tanek).

route barrée.jpg

Suite aux intempéries et au glissement du terrain, des rochers de la falaise menacent de s'ébouler.  

Des détours importants obligatoires pour les usagers vers Mézeilles, Berlou, Saint-Chinian ou Le Poujol-via Plaussenous sont à prévoir, selon leur destination.

IMG_3496.JPG

Les travaux pouvant s'avérer important, l'interdiction de la circulation sera prolongée jusqu'à nouvel ordre. 

jeudi, 10 août 2017

Mons-La-Trivalle : Tubing river dans les rapides de Tarassac

Au départ de la Base de Plein Air de Mons-La-Trivalle, louée pour l'occasion, Languedoc Évasion propose la découverte du Tubing.

L'association, organisatrice de séjours sportifs et culturels est agréés par le ministère de la Jeunesse et des Sports et permet la pratique d’activités ludiques et conviviales.

"L'activité Tubing que nous proposons est unique dans l'Hérault, déclare Nicolas. C'est une pratique sportive et rafraîchissante, encadrée par du personnel qualifié. Le Tubing est peu connu, nous ne sommes que 3 prestataires en France à proposer cette activité."

TUBING LOUIS.jpgLe Tubing dans les rapides de l'Orb, fait la joie de Louis et de tous les enfants dès 8 ans

Une bouée gonflable individuelle pour descendre les rapides de l'Orb qui deviennent un Aqualand Naturel, et voici le Tubing, adapté aux familles et aux enfants dès 8 ans.

Nicolas et son équipe de Languedoc Evasion proposent deux parcours de Tubing river individuel, de 1 h ou 2 h en location, ou accompagné par un moniteur brevet d'État pour un encadrement professionnel.

Les tarifs par personne sont de 12 € pour 1 h ou 18 € pour 2 h.

L'accueil de groupe, de 12 personnes maximum, est possible, encadré par un moniteur diplômé : 250 € pour la 1/2 journée.

Renseignements et réservations au tel. 06 13 08 18 13. www.languedoc-evasion.com

jeudi, 09 mars 2017

Mons-la-Trivalle : trois univers musicaux se retrouvent au Comptoir Associatif

Pour chanter en acoustique dans la chaleureuse ambiance du Comptoir Associatif, trois univers musicaux différents se retrouveront ce vendredi 10 mars.
 Sculptures de Marie Hélène Roger pour une.jpgLuxuriance étonnante de sculptures à l'accueil du Comptoir Associatif des artistes

mardi, 25 octobre 2016

Mons-la-Trivalle : création du comité des fêtes

Les membres actifs du Comité des Fêtes de Mons-la-Trivalle sont heureux d'annoncer à tous les habitants la création de leur association qui propose un nouvel élan festif sur la commune.

20161014_192506.jpgLes membres actifs du Comité des Fêtes, presque tous rassemblés

Réuni en assemblée constitutive à la base de plein air de Mons-la-Trivalle durant l'été, le nouveau Comité des Fêtes de Mons-la-Trivalle a vu le jour.

« Cette association a pour but d’organiser des fêtes et des manifestations de qualité, ainsi que d’établir une liaison entre les différentes associations de notre village dans le respect de tous, déclare Sophie Baume représentante du groupe à l'initiative du projet.

Le comité des fêtes souhaite insuffler un élan dans le village en organisant des événements festifs regroupant toutes les tranches d’âge. »

La composition du bureau est la suivante : Sophie Baume, présidente ; Cathy Gonzalez, vice-présidente ; Julie Guiraud, trésorière ; Jérôme Baume, trésorier adjoint ; Ghislaine Millard, secrétaire ; Maria Millard, secrétaire adjointe.

Deux manifestations dont les détails seront prochainement annoncés sont d’ores et déjà programmées au mois de décembre

Pour tous renseignements : Sophie Baume au 06 37 55 35 38 et lohanbebe34@sfr.fr

jeudi, 13 octobre 2016

Mons-la-Trivalle : traditionnelle exposition d'automne au Comptoir Associatif

Les expositions collectives se succèdent au Comptoir des artistes de Mons-la-Trivalle

« À chacun sa tête ! » tel est le thème de la prochaine expo extrêmement surprenante et réjouissante à découvrir, organisée en clôture de saison, traité par plus de cinquante œuvres de sculpteurs, peintres et céramistes, chacun à sa façon, avec une base de convergence pour tenter de répondre à l'interrogation unanime : « Qu’est ce qu’elle a ma gueule ? »

Le comptoir des artiste,  des œuvres uniques pour s’étonner, surprendre et réfléchir.jpgLe comptoir des artistes,  des œuvres uniques pour s’étonner, surprendre et réfléchir

Gueules de bois, de pierre ou de papier, visages de l’absence, trognes, tronches et portraits en pieds, réalisés par des artistes qui fédèrent leurs talents mis en scène sous les 3 salles voûtées du Comptoir.

Une avalanche d’art singulier pour s’étonner, surprendre et réfléchir, des œuvres uniques, avec Dauvergne, Dubuis, Biau, Koster, Cèbe, Grasset, Froidevaux, Herbet, Monllor, Ortega, Pernell, Pom, Ramos, Reichel, Roger, Sclano,...

Les uns célèbres, les autres impénitents discrets, et certains en devenir, sortis de leur repère pour enchanter la sensibilité des amateurs. 

À voir du 14 au 24 octobre de 16 à 19 h. Les créateurs seront disponibles à partir de 17 heures au Comptoir pour partager avec les passionnés d’art nouveau, leurs démons et leurs souffrances et aussi, leur joie de créer.

Bienvenue au vernissage le dimanche 16 octobre à 18 heures, "Castanha é Vinovèl", au Comptoir Associatif, place du Platane à Mons-la-Trivalle.

Contact et infos du Comptoir Associatif au 06 73 19 5747

samedi, 20 août 2016

Hérault : le procès qui coûte très cher à Mons-la-Trivalle

La cour administrative d'appel de Marseille déclare illicite le contrat liant la commune à l'exploitant du village de vacances. Récit de J.P. Amarger le 17/08/2016

"Après quatre années de procédures judiciaires, le dossier du village de vacances de Tarassac, sur la commune de Mons-la-Trivalle a été clos par la justice. Ce 21 avril, le tribunal a considéré que "le bail liant les deux parties est illicite. Les titres de recette du 12 juin et du 17 septembre 2012 doivent être annulés et la SARL Valmy doit être déchargée de l'obligation de payer la somme totale de 16 000 €".


Hérault : le procès qui coûte très cher à Mons-la-TrivalleL’ensemble des hébergements est à l’abandon sur les cinq hectares de terrain DR

La commune peut donc, d'ores et déjà, “s'asseoir” sur 16 000 € de loyers impayés en 2012, mais aussi sur une ardoise estimée de quelque 175 000 € qui ne sont pas rentrés dans les caisses du village depuis que Tarrassac n'est plus ni exploité ni occupé par les touristes.

Point positif, si l'on peut dire, la commune, par ce jugement, retrouverait l'entière liberté de chercher un nouvel exploitant pour le village de vacances. Seul petit bémol, sans entretien depuis des années, il est en ruine.

"Sécuriser et nettoyer le site"

Pour deux conseillers municipaux d'opposition, Roger Cahuzac et Régis Cèbe : "L'urgence dans ce dossier est de sécuriser et nettoyer le site. Les gîtes sont ouverts aux quatre vents et ont déjà fait l'objet de plusieurs actes de vandalisme. Ensuite, il appartiendra à chacun de nous, membre du conseil, de donner son avis sur ce dossier et de décider de son devenir. Notre patrimoine collectif est en train de péricliter. La commune perd de l'argent depuis des années sans que personne ne s'en émeuve. Il faut dire publiquement aux habitants ce qui se passe."

Le 2 août, lors du dernier conseil municipal de Mons-la-Trivalle, le dossier du village de vacances était à l'ordre du jour. "La séance a tourné court et a été interrompue par Arielle Escuret, la maire. Les débats étaient animés, mais nous n'avons pas de réponses à nos interrogations", ont précisé les deux élus d'opposition qui entendent bien porter à la connaissance des habitants de Mons-la-Trivalle l'ensemble de ce dossier. "Nous ne savons rien du devenir du site pas plus que celui de ses abords."

Construit au début des années 1970, le village de vacances de Tarrassac (28 gîtes et un accueil sur 5 ha, Ndlr) devait revenir à Mons-la-Trivalle au bout de 30 ans. 20 ans après, l'exploitant ayant fait faillite, les élus de l'époque ont décidé de reprendre la main et la commune a alors exploité le village générant de substantielles rentrées financières. En 2010, il est décidé à l'unanimité des élus de confier la gestion du domaine à la SARL Valmy moyennant des loyers progressifs. Des fonds du Département, de la Région et de l'Europe (450 000 € en tout) sont alloués pour restructurer le bien en 2011 grâce à des travaux de modernisation.

Mais en juin 2012, l'exploitant annonce qu'il doit fermer ses portes. C'est le début de péripéties judiciaires qui viennent tout juste de voir leur terme. À suivre !

Arielle Escuret : "Nous avons des pistes"

Arielle Escuret, la maire de Mons-la-Trivalle, ne souhaite pas pour l’instant s’exprimer sur le devenir du site. "Nous avons des pistes ! Mais rien de concret pour le moment. Nous attendons que toutes les étapes judiciaires aient été franchies." L’édile n’en dira pas plus sur ces projets. Ce qui ne devrait guère plaire aux élus qui soulèvent le devenir du village de vacances. "Le jugement du mois d’avril nous laisse penser que nous pouvons prendre la main sur ce domaine. Cette décision met en avant des vices de forme dans le contrat. Il faudra travailler ce point aussi. Nous voulons qu’une dernière décision de justice nous le confirme clairement", précise l’élue et de continuer.

"La SARL Valmy nous a quittés brutalement en 2012. Aujourd’hui, avant de redémarrer quoi que ce soit aux Bancaous, il faut entreprendre des travaux. Les exigences d’aujourd’hui en matière d’hébergement ne sont plus ce qu’elles étaient quand le village a été construit. Il va falloir prendre la mesure de tous ces points. Mais aussi se questionner sur la gestion communale d’un tel équipement. En 2010, quand nous avons fait le choix de le céder au privé, via un bail emphytéotique, c’est parce que le centre coûtait au budget tourisme de Mons. La commune ne gagnait plus d’argent. Alors oui, nous allons prendre le temps de la réflexion pour parler de projet. La première étape sera dans un premier temps la fin de la dernière procédure qui est en cours."