compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 05 juillet 2018

Vieussan : Forage horizontal dirigé sous l'Orb pour enterrer le réseau électrique

Une entreprise du Vaucluse est spécialisée dans ces chantiers particuliers. Rencontre.

Sur leur casque de chantier, la carte des travaux public présente l'entreprise vauclusienne For-Drill, 6 équipes toujours en déplacement pour des forages horizontaux dirigés dans toute la France.

Sur leur casque de chantier, la carte des travaux publics présente l’entreprise For Drill : six équipes toujours en déplacement pour des forages horizontaux dirigés dans toute la France.

fin juin 2018 003.JPGSerguey, Djamel et Roman, une équipe de choc pour l'entreprise For Drill

"On passe partout où c'est impossible de faire une tranchée :  sous les rivières, sous les autoroutes. C'est propre et rapide. Ditch Witch, c'est le nom de notre équipe, du nom de la machine que nous utilisons."

IMG_20180612_102448.jpg"On mesure, on repère, c'est le sol qui dirige, on passe partout où c'est impossible de faire une tranchée"

Traverser la rivière n'était pas sans difficulté : le terrain est très dur et si, aujourd'hui, il y a 10 cm d'eau, elle monte vite. Pour poser la gaine sans tranchée, on mesure d'abord la profondeur de la rivière.

IMG_20180608_104416.jpg
"Ditch Witch, c'est le nom de notre équipe du nom de la machine que nous utilisons." 

« On a un point de départ A et il faut arriver au point B, c'est le sol qui dirige, on peut aller jusqu'à 23 m de profondeur. On doit passer sous le fond des cours d'eau à 3 m minimum."

Avec le détecteur on repère, on trace au sol les points à la peinture biodégradable tous les 4 m 34, longueur de chaque tige. C'est la direction du forage." L'appareil donne le graphique. Tout est détaillé sur l'écran. Le détecteur a un cadran horaire : 6 h pour descendre, 9 h tourner à gauche, 3 h à droite, 12 h pour monter."

IMG_20180608_114407.jpg

"Plus de 117 m de forage, 2 m 70 de dénivelé, 9 m de profondeur, on est descendu à 8 m 60 en bord de rivière. Notre guide c'est la tête du détecteur, son porte sonde et sa sonde électronique. Si il y a une erreur il faut tout recommencer. Avec la tête et le détecteur on peut pas se tromper. On est sorti a 1 m 90 de profondeur au point B."

Voir les images sur : http://videocantondoc.blogs.midilibre.com

L'aiguillage est fait, le câble électrique est en attente pour EDF. Une société viendra terminer le terrassement.

Seules traces du chantier : quelques points de couleur biodégradable sur les galets, une flaque boueuse qui sera rebouchée. Là est récupérée la bentonite, cette argile purifiée a servi à refroidir la tête et à stabiliser le tunnel.

fin juin 2018 007.JPG

"Le tuyau a été tiré : le forage est réussi ! "C'est le bilan de ce chantier sous l'Orb qui vient de se terminer pour Djamel, Roman et Serguey. Trois techniciens pour un matériel de pointe et une équipe de choc.

mardi, 26 juin 2018

Mons-La-Trivalle : Le Parc invite à bichonner son vélo

Avec le soutien des associations Le Vieux Biclou et Vélociutat, le Parc met en place avec le Département une journée diagnostic et marquage gratuit de vélos

Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc et le Département de l’Hérault organisent une journée dédiée : "Les habitants peuvent faire réaliser un diagnostic d’état et un marquage contre le vol de leur vélo : divers réglages chaîne, freins, pédalier, etc... La mobilité, en toute sécurité avec leur compagnon à deux roues !"

velo reglage.jpgPour une mobilité plus douce, les associations Le Vieux Biclou et Vélociutat initient à l’auto-réparation 

Chacun pourra faire vérifier différents points de sécurité de son vélo. "Il est également possible pour les propriétaires de le faire marquer grâce à un BICYCODE®, précisent les organisateurs. Le marquage se fait par gravure et immatricule le vélo sur un registre national. Il permet l’identification du véhicule et facilite les recherches si le vélo est volé ou perdu."

Le Parc s’engage depuis l’année dernière en faveur d’une mobilité plus douce en proposant au prêt gratuit une flotte de plusieurs Vélos à Assistance Electrique et les VAE voyagent dans différentes communes.

Le 6 juillet prochain, de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 15 h 30, chacun pourra venir à Mons-la-Trivalle avenue de la Gare et repartir plus sereinement.

samedi, 23 juin 2018

Occitanie : OC’VIA à nouveau condamnée pour destruction d'espèce protégée

COMMUNIQUÉ DE PRESSE FNE LR - NACICCA

FNE

Montpellier, le 21 juin 2018
TRAVAUX DU CONTOURNEMENT NÎMES-MONTPELLIER : OC’VIA À NOUVEAU CONDAMNÉE POUR DESTRUCTION D'ESPÈCE PROTÉGÉE

La société Oc'Via, chargée de la construction de la LGV Nîmes-Montpellier, a été condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes, le 18 juin 2018, pour avoir détruit certains des meilleurs sites à Outardes canepetière des Costières Nîmoises, sans autorisation. Elle écope d’une sanction alourdie s’élevant à un total de 42 000 euros.

L’Outarde canepetière est une espèce menacée d’extinction en France. Autrefois présente dans tout l’hexagone, il n’en reste que des populations relictuelles et les Costières du Gard ont le privilège d’abriter le quart de la population française survivante. Bien que l’espèce soit protégée, 14 % de cette population ont été sacrifiés pour réaliser le Contournement ferroviaire Nîmes-Montpellier entre 2012 et 2016.

Alors qu’OC’VIA avait été autorisée à amputer l’habitat et l’effectif d’une espèce en voie d’extinction de manière très conséquente, la société s’est malgré tout autorisée des débordements supplémentaires dans les zones à préserver, et ce à plusieurs reprises.

En 2016, OC’VIA avait ainsi été condamnée à 7000 euros d’amende (dont 3 000 avec sursis) et à verser 9000 euros aux parties civiles, pour avoir réalisé en 2013 des travaux en pleine période de reproduction de l'espèce, alors que l'autorisation ne lui avait pas encore été accordée.

Cette fois-ci, la société est reconnue coupable du décapage, en 2014, de 11 hectares au sein du site Natura 2000 des Costières Nîmoises, sans dérogation accordée pour enfreindre la loi sur les espèces protégées.

OC’VIA a cette fois été condamnée à 20 000 euros d’amende, et à verser 22000 € aux parties civiles : la fédération France Nature Environnement (FNE) et l’association Nature & Citoyenneté Camargue Crau Alpilles (NACICCA), l’association lanceuse d’alerte, TGV CNM Respectez-nous, ayant été jugée irrecevable.

Malgré les mesures compensatoires, la population d’Outardes n’a à ce jour pas retrouvé son niveau de 2012, et de nouveaux dégâts deviennent impossibles à compenser par manque de foncier approprié. C’est pourquoi nous demandons un moratoire sur les projets qui impactent le site Natura 2000 des Costières Nîmoises. Le grignotage sans fin doit cesser sous peine de remettre en question l’objectif-même de cette zone de protection d’importance européenne.

Pour Simon Popy, président de FNE LR :

« Au delà de l’Outarde, cette condamnation met en évidence la nécessité de prévenir certaines dérives liées aux activités d’extraction de matériaux, qui ne sont pas toujours aussi propres qu’elles le prétendent. Cette vigilance est d’autant plus importante que le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan va provoquer une explosion des besoins en matériaux le long de son tracé, et que démarre en ce moment l’écriture du nouveau Schéma Régional des Carrières pour une durée de 12 ans. »

Contacts presse :

FNE LR : Olivier Gourbinot : tél : 06 89 56 04 84

NACICCA : Anthony Olivier : 06 49 20 24 85

A diffuser largement, merci.

PIERRE BALZERGUE

ANIMATEUR DU RESEAU REGIONAL – CHARGE DE RELATIONS PUBLIQUES
18 RUE DES HOSPICES – 34090 MONTPELLIER
09 72 62 18 15 - 06 72 57 40 77
pierre.balzergue@fne-languedoc-roussillon.fr www.fne-languedoc-roussillon.fr
Retrouvez-nous sur notre page Facebook et Twitter

dimanche, 21 janvier 2018

Mons-la-Trivalle : des vœux pour moderniser la commune et préserver le bien vivre ensemble

Arielle Escuret, maire de la commune adressa les salutations d'usage aux diverses personnalités et à tous les habitants présents rassemblés lors de la traditionnelle cérémonie des vœux.

s-la-trivalle,vœux,commune,maire

Rappelant le contexte global, marqué en 2017 de rebondissements politiques au national, d'incertitudes et d'affrontements à l'international, elle évoqua aussi la succession de réformes redessinant les territoires ruraux, générant interrogations et inquiétudes quant à leur devenir et à celui des services public.

Au bilan de 2017 Arielle Escuret souligna les nombreuses travaux poursuivis malgré les contraintes budgétaire : Entretien, rénovation, sécurisation, réseaux de voirie, de pluvial et d'éclairage. Étude dans le cadre du pôle de pleine nature, numérotation des rues, création du site internet communal. Dotations pour le personnel communal, dématérialisation des services administratifs, gestion du personnel pris en charge par la nouvelle secrétaire Christel Roqueplan. Informatisation de l'État civil où s'implique Martine Aragon, les actions du CCAS piloté par Jules Citerne, l'organisation du marché estival où Christian Courtens et David Webb s'investissent...

La commune a été en 2017, rappela l'élue, le cadre d'événements sportifs de grande ampleur, du 3e partenariat avec les Écologistes de l'Euzière, d'animations culturelles à la bibliothèque par les bénévoles autour d'Anne Boissezon, des ateliers du Foyer Rural et du 2e salon des artistes porté avec succès par Danièle Hocquet. Il sera reconduit en 2019.

janvier 2018 026.JPG

Ses remerciements adressés aux bénévoles des associations, aux sapeurs pompiers volontaires, Arielle Escuret dédia une pensée pour ceux qui nous ont quittés, recensa 4 mariages, 6 naissances  et souhaita la bienvenue aux nouveaux habitants.

"Pour 2018, malgré les contraintes budgétaires, la commune poursuivra les efforts nécessaires" : réseaux de voirie et d'assainissement préalable au PLU, rénovation, aménagement, isolation et sécurisation, vente du Village vacances de Tarassac. Elle soutiendra associations et activités de pleine nature, poursuivra la gestion administrative avec la numérisation des données du cimetière et l'inventaire des sépultures mené par Régis Cèbe. Un "Lien Accueil Enfants Parents" à la bibliothèque municipale actera la position de Mons autour du Pôle petite enfance définie par la nouvelle communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc.

janvier 2018 040.JPG Au côté d'Arielle Escuret, Jean Arcas dit le tissage complexe des nombreux organismes de gestion locale

Jean Arcas prolongea la présentation de la nouvelle entité, vaste intercommunalité s'étendant sur trente-six communes, nommée "communauté de communes du Minervois au Caroux en Haut Languedoc". Il évoqua ses nombreux organismes de gestion locale de service au public, appelant au tissage nécessaire pour que vivent chacun d'eux.
 
Dans ce contexte Arielle Escuret rappela les défis à relever par la commune, la volonté de l'équipe de préserver le bien vivre ensemble et formula des vœux de paix et de solidarité.

mardi, 28 novembre 2017

Votre chronique : « appel à manifestation contre le transfo et l'éolien industriel »

Communiqué de L'Amassada

"Bonjour à toutes et tous
Vous savez surement qu'ici, à saint victor dans le sud-Aveyron, nous sommes en plein dans l'enquête d'utilité publique lié au projet de "transfo" de RTE (Réseaux de Transport d’Électricité).

Nous organisons une grande journée de mobilisation le samedi 2 décembre."

Affiche 2 decembre.jpg

"Ce sera surement la dernière avant les expropriations et donc les débuts des travaux. Nous appelons TNE (Toutes Nos Énergies) à mobiliser tous ses collectifs et associations et à venir manifester en nombre."

Non-au-transfo.jpg

« Pas res nos arresta » le film de l’Amassada

Plus d'info : Le film de et par l’Amassada sur la lutte contre le méga transfo de Saint Victor, ses 1000 éoliennes industrielles et le monde qui l’accompagne est disponible via le lien viméo ici : PAS RES NOS ARRESTA

jeudi, 16 novembre 2017

Votre chronique : communiqué Anti-Éolien Industriel

Languedoc-Roussillon : la justice annule en appel le schéma régional éolien

 illustration

La cour administrative d'appel de Marseille a annulé le schéma éolien du Languedoc-Roussillon (avant fusion avec Midi-Pyrénées), donnant raison aux associations de riverains qui s'élèvent contre ce plan de développement de l'énergie éolienne.

En savoir plus sur http://www.lindependant.fr/2017/11/11/languedoc-roussillo...

lundi, 13 novembre 2017

VIEUSSAN : COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL du VENDREDI 13 OCTOBRE 2017

vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal du 13 octobre 2017

vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal du 13 octobre 2017

vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal du 13 octobre 2017

Airmax « Airmax est basé sur des ondes radio, ses relais doivent être "en ligne de vue"...» page 1 -I-

https://www.alternativesante.fr/ondes-electromagnetiques/...

https://www.robindestoits.org/Les-mefaits-des-ondes-radio...

http://forums.futura-sciences.com/debats-scientifiques/70... 05/10/2015

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/07/08/alerte-sur...

mardi, 24 octobre 2017

Mons-la-Trivalle : ils sont à l'initiative du collectif "PERLE" et expriment leur motivation

Robert Cahuzac, conseiller municipal à Mons-la-Trivalle et Jean-Luc Barthès, ancien maire de Colombières-sur-Orb, sont à l'initiative du collectif "PERLE" 

Quels sont les objectifs de ce collectif ?

"Ce collectif "PERLE" : Protection Et Respect des Lois pour l'Environnement,  composé d'élus, d'anciens élus et de personnalités locales pointe l'illégalité et les préjudices environnementaux de la construction Bio Orb."

Robert Cahuzac,Mons-la-Trivalle,Jean-Luc Barthès,Colombières,perle caroux"La justice tranchera" assurent Robert Cahuzac et Jean-Luc Barthès à l'initiative du collectif PERLE

De quoi s'agit-il ?

"Il s'agit de l'implantation d'un hangar de stockage et d'un dispositif de lavage et séchage d'iris, construit à Mons la Trivalle pour le projet Bio Orb."

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construireFinancement du "Projet Bio Orb", 

"Sa réalisation portée par l'ex Communauté de Communes Orb-Jaur et son président, a donné lieu à des dérives inacceptables :

- Rien ne justifiait sa réalisation sur notre commune

- L'obligation d'affichage des informations du permis de construire n'a pas été satisfaite

- La non-conformité des travaux qui sont  en totale contradiction avec le permis de construire"

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construireActuel Bâtiment Bio Orb, le site remarquable des Gorges d'Héric et du Caroux en toile de fond 

Quelles sont les actions du collectif ?

"Trois lettres recommandées : en avril 2017 à Madame le maire, sans réponse, en mars à la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, la DDTM, qui après une 3e intervention nous informait en juin avoir demandé au maire la mise en demeure de conformité dans les 15 jours par le maître d'œuvre."

Votre objectif est-il atteint ?

"Un courrier adressé le 6 juin par Madame le maire à la nouvelle communauté n'a depuis rien changé."

Concrètement que demandez-vous ?

"Compte tenu du préjudice environnemental constitué par cette construction nous n'accepterons pas un simple permis modificatif.

Nous souhaitons la remise aux normes architecturales prévues au permis et l'application de la loi, valable pour tous. "

Contact : perlecaroux@gmail.com Jean-Luc Barthès 06 32 51 76 51 ou Robert Cahuzac 06 12 18 15 91

Ci-dessous : copie du dépliant explicatif qui a été distribué aux habitants de la commune

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construire

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construire

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construire

collectif "perle",mons-la-trivalle,communauté de commune orb jaur,permis de construire

vendredi, 20 octobre 2017

Vieussan : route barrée

La route D 14 est barrée entre Tarassac, commune de Mons-La-Trivalle et  Vieussan, au niveau du parking (anciennement Tanek).

route barrée.jpg

Suite aux intempéries et au glissement du terrain, des rochers de la falaise menacent de s'ébouler.  

Des détours importants obligatoires pour les usagers vers Mézeilles, Berlou, Saint-Chinian ou Le Poujol-via Plaussenous sont à prévoir, selon leur destination.

IMG_3496.JPG

Les travaux pouvant s'avérer important, l'interdiction de la circulation sera prolongée jusqu'à nouvel ordre. 

lundi, 02 octobre 2017

Votre chronique : deux manifestations cette semaine pour HURLEVENT ASSO

Deux invitations à manifester, le 5 et le 7 octobre 2017  dans l'Aude et l'Hérault pour HURLEVENT ASSO

Rendez-vous à la mairie de Riols jeudi 5 octobre à 10 H

"Notre but est d'essayer d'obtenir du maire de revenir sur sa décision d'implanter dix éoliennes, et à cet effet qu'il réunisse le conseil municipal pour en délibérer...

Banderoles déployées devant la mairie de Saint-Pons-de-ThomièresBanderoles déployées devant la mairie de Saint-Pons-de-Thomières © Gaëlle Schüller 29/03/2017

Nous ne manquons pas d'arguments : la délibération de mi-décembre 2015 n'est pas valide puisque la décision n'avait été acquise qu'à une voix de majorité et sous réserve que la décision de la com'com d'alors ne soit pas entachée d'illégalité. Or cette dernière question n'est pas réglée et ne risque pas de l’être.

Les communes alentours ont, soit donné un avis défavorable, dont celle de Pardailhan qui sera très impactée, soit approuvé du bout des lèvres. Ce projet est loin de faire l'unanimité, surtout à cause des nuisances.

Et puis, il y a tout ce que nous venons d'apprendre sur la mortalité des oiseaux et des chauves-souris (mort de nombreux faucons crécerelles à  Aumelas, d'un aigle royal juvénile sur l'Escandorgue, événements qui ont provoqué la colère de la Fédération Nationale de l'Environnement qui a attaqué EDF EN en justice pour Aumelas et menace de le faire pour tous les projets qui n'auront pas fait l'objet d'une demande de dérogation pour destruction d'espèces protégées...) Il faut savoir que pour Riols 2, EDF EN refuse de faire ce type de demande. Venez nombreux soutenir notre délégation !

 

 Stop à l'éolien industriel

Vents et Territoires Contre l'éolien industriel dans les campagnes et en mer

Ensuite, à Carcassonne, pour appuyer l'action de nos camarades de Bourriège dans l'Aude, qui résistent héroïquement depuis plus de deux mois à l'opérateur et aux autres détenteurs de pouvoir le samedi 7 octobre à 10 H voir Appel ci-dessous."

Appel à manifester le 7 octobre à 10 h 30 à Carcassonne

Et le 2ème arrêté d’alignement est arrivé au   pont du Gourga. Il privatise une nouvelle partie de la RD52 en spoliant 4 nouveaux propriétaires. Valéco va tenter de passer sur l'autoroute octroyée par le conseil départemental de l'Aude.... D’ailleurs vendredi quand le nouvel arrêté est arrivé, il était très important pour le conseil départemental de signifier devant un camion que l'on avait obligé à monter...pour ne pas passer ...que "les bons élèves" avaient fait leur travail et qu'en l'absence des propriétaires l’arrêté ne pouvait pas être mis en place ce jour là...Pour des gens qui sont censés participer aux économies d'énergie , ça laisse songeur ...
Ce qui l'est aussi c'est à la fois le gaspillage des deniers publics pour faciliter le passage d'une compagnie privée- qui a toujours dit qu'elle n'avait aucun problème avec les voies d'accès!- .... et l’attitude des responsables politiques , administratifs et judiciaires dont aucun n'a le courage de dénoncer la gabegie de ce projet en reconnaissant que ce permis n'aurait jamais du être octroyé...

 
Y aura-t- il un courageux / une courageuse pour venir témoigner que les projets comme celui ci  qui sont sensés participer à la réduction du CO2 tout en faisant le contraire et en faisant reculer  la démocratie et la république sont une gifle pour toute la démarche écologique ? Une courageuse/ un courageux pour dire que l'aide à la liberté d'entreprendre s’arrête où le mépris des citoyens et les abus de pouvoir commencent ?

Parce qu'il va falloir un courageux ou une courageuse pour mettre un terme à ce projet ou... participer, ensemble et complices, à une honte républicaine !
 
Nous en sommes à cette phase cruciale où les uns et les autres sont "embarrassés" ... Ne le soyez pas... l'affaire est claire : les compagnies ont menti les unes après les autres en se passant la "patate chaude".  Depuis le début elles savaient ne pas avoir les voies d'accès dont Valéco, la dernière, que nous avions informée par courrier de cette impossibilité.
 
Y-a-il eu des personnes qui ont pu l'induire en erreur ou lui faire croire qu'elle pourrait néanmoins passer?
 Avec la cohorte de techniciens en tous genres et d'avocats "payés au mois": nous avons du mal à imaginer que cette compagnie y soit allée sans aucune assurance... Il est temps de savoir lesquelles et pourquoi?

La compagnie savait qu'elle ne passait pas … et elle ne passe pas. Il est peut être temps de définir les responsables des manquements de ce projet.

Mesdames et messieurs les élus, 
si vous pensez qu'en autorisant des projets comme celui ci vous participez à la transition énergétique, vous vous trompez. Vous ne faites que la freiner puisque les  vieilles méthodes refont
 surface et  les citoyens guettent autant "les passe droit" que" les passe pont"...

 
Au contraire une victoire citoyenne sur la RD52 serait un très bon signe pour tous ceux qui sont convaincus, comme nous, que la transition énergétique ne peut pas se faire en bafouant la démocratie mais au contraire en agissant d'une autre façon , dans la transparence , dans la concertation et dans le respect des citoyens.

C'est une chance, à ne pas laisser passer,  de démontrer qu'une nouvelle démocratie est, peut-être, en marche en se servant du projet de Bouriège pour ne pas accepter... l'inacceptable.

 Il serait bon d'ailleurs de remercier les citoyens qui se battent depuis plus de  100 jours pour le respect de la loi, de l'environnement et de la propriété privée plutôt que d'en faire des "boucs émissaires" pour mieux s'en débarrasser...

A ce jour nous demandons au législateur une loi anti-bâillon et à tous ceux qui ont les compétences pour l'élaborer à participer à un groupe de travail.
Nous appelons à une grande manifestation le samedi 7 octobre à partir de 10h30, place Carnot à Carcassonne.

Nous comptons sur chacun et sur tous. Nous devons être nombreux.
 25 sept. 2017 Le Collectif des Résistants du Pont du Rec

 
« Toute lutte qui réussit crée un nouveau possible, toute résistance crée de nouvelles possibilités d’émancipation et de vie, créant donc une jurisprudence au sens où cela devient faisable. »,
Miguel Benassayag et Angélique Del Rey, De l’engagement dans une époque obscure, Le passager clandestin, 2011.

"Nous appelons à une manifestation pacifique le samedi 7 octobre à partir de 10 h3O sur la place Carnot à Carcassonne.
 
Nous tenons à informer sur ce qui se passe quant à l'invasion éolienne dans l'Aude et comment notre département 
est en train d’être "vendu" aux marchands de vent.

A cette occasion nous distribuerons des tracts d'explication. Nous parlerons de ce qui se passe sur la RD 52 entre Bouriège et St Sernin et comment des citoyens "résistent" depuis plus de 100 jours : nous vous raconterons  l'histoire des ponts du Rec et du Gourga

Et nous vous demanderons de soutenir la demande d'une loi "anti baillon »
L'Aude est belle et généreuse, elle mérite d’être défendue
 : alors, nous comptons sur la présence de tous, car nous
avons besoin de chacun.

La loi N°76-629 du 10 7 1976 dit :" Il est du devoir de chacun de veiller à la sauvegarde du patrimoine naturel dans lequel il vit. Les activités publiques ou privées d'aménagement, d'équipement et de production doivent se confronter aux mêmes exigences ...

Pour que cette manifestation soit l'expression d'un nouveau possible en terre d'Aude et en Occitanie, venez exprimer votre citoyenneté."