compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 29 juillet 2016

Mons-la-Trivalle : concerts de Musique Classique de Bardou au mois d'août 2016

Concoctés depuis le hameau de Bardou, lieu d'accueil de nombreux virtuoses, les concerts de l'été continuent, Le mois d'août 2016 offre ses échos de Musique Classique se propageant de lieux en places, choisis avec soin pour toujours plus d’émotions musicales à découvrir.

mons-la-trivalle,bardou,sinfonietta bardou,hameau de bardou,magalas,mazamet,villemagne,concert

Partager ces moments exceptionnels fait le bonheur des mélomanes. La variété artistique des ensembles et leurs répertoires aux accords intemporels, apporte le frisson nécessaire dans la torpeur de l'été.

Les musiciens, invités dans les hauts lieux historiques, publics et privés, culturels et touristiques dans l’Hérault et les départements voisins sont présents jusqu'à la fin du mois d'août.

Le Mardi 2 Août à 21 h 00 au Château Abbaye de Cassan à Roujan et le Mercredi 3 Août 20 h 30 au Temple St Jacques de Mazamet, Haydn Quartet de Vienne interprètera Haydn : Quatuors à cordes Op. 64/2 - Beethoven : Quatuor à cordes Op. 18/6 ; Mendelssohn : Quatuor à cordes.

Sinfonietta Bardou Direction musicale : Frédéric TSCHUMI – Soliste : Tobias Schmitt proposera Gioachino Rossini : Ouverture du Barbier de Séville ; Richard Strauss : Concerto pour hautbois et orchestre ; Joseph Haydn : Symphonie n° 104 « Symphonie de Londres ». Le Samedi 13 Août 20 h 30 - Eglise St. Laurent - Magalas ; Le Dimanche 14 Août 20 h 30 - Cathédrale St.- Fulcran - Lodève et Lundi 15 Août 20 h 30 - Eglise St.-Majan de  Villemagne-l‘Argentière.

L'Ensemble Baroque de Berlin, Soliste : Alban Lenzen interprètera J. S. Bach: Cantate pour basse BWV 56 « Je porterai volontiers la croix » ; Henry Purcell: Musique pour les funérailles de la Reine Mary ; G. F. Händel: Ode funèbre pour la Reine Caroline HWV 264, le Mercredi 24 Août 20 h 30 – Eglise St. Laurent - Magalas ; Jeudi 25 Août 20 h 30 - Eglise St.-Majan de Villemagne-l’Argentière et Vendredi 26 Août 20 h 00 – Cathédrale St Pons – St Pons de Thomières. 

james kline06.jpgJames Kline, poète de la guitare, offre un travail de perfectionniste

James Kline, poète de la guitare apprécié des connaisseurs, mettra le point final aux nombreux concerts programmés, interprétant Bach, morceaux choisis de musique ancienne Irlandaise et classique espagnole ainsi que des pièces de sa composition personnelle, accueilli en apothéose, le dimanche 28 août à 17 h 30 par les Amis de la Chapelle à la Voulte de Mons-la-Trivalle.

Les entrées sont en libre participation pour ces soirées musicales. Renseignements et réservations, Elizabeth Erhardt Nolan au 04 67 97 72 43 ou 06 83 13 87 14.

vendredi, 01 janvier 2016

Bonne Année 2016 !

Carte de voeux 2016 Planète Bleue

Joie et Paix pour tous !

lundi, 28 décembre 2015

Mons-la-Trivalle : l'Anthropocène accueilli entre Sphère et Atmosphère

La sphère terrestre bascule dans l’atmosphère anthropocène

L'Anthropocène, habité par les chatsrats de Marie-Hélène Roger, a rejoint l'exposition organisée par l'association des Créatrices et Créateurs, du Caroux au Canal du Midi, qui accueille 18 artistes, autour du thème, Sphère et Atmosphère.

Atelier du verre avec Elvie et verre émaillé de Martine Bruggeman, tissage traditionnel de l'Atelier éColorires, arts textiles de Imelda Guevara, céramique avec L’âme y sourit et sculpture céramique de Catherine Clericy, peinture et sculpture de Charli et de Ariane Sirota, peinture avec Els Knockaert, Didier Nicolas et Pascale Soulas, laque européenne de Korin, sculpture sur pierre de Maz, Poterie La Flayssière, sculpture sur bois de Gérard Saez, tournage sur bois de TPS Bois, collage, peinture et sculpture de papier de Marie-Hélène Roger.

Le chatrat pensif pose son regard perplexe sur l'ère de l'AnthropocèneLe chatrat pensif pose son regard perplexe sur l'ère de l'Anthropocène

L'artiste singulière de Tarassac apporte sa touche originale à l'exposition. Avec ses œuvres, la sphère terrestre bascule dans l’atmosphère anthropocène, laissant le public perplexe.

Dans le cadre des jeudis du livre accueillis au Comptoir, la lecture de Pierre Sonigo, « Ni Dieu, ni Gênes » fut pour Marie Hélène le germe d’une aventure créatrice, qui entre toile et volume allait donner naissance à des hybrides tout droit venus de l'Anthropocène.

Anthropocène où l’être humain, animal ébloui par sa vanité après quatre milliards d'années d'existence, regarde sa sphère natale s’engouffrer dans une destruction qui, sans retour possible, est conduite à sa perte.

Végétant dans une atmosphère sereine, cet être qui en déconcerte plus d'un, mélange de chatrat tendre et courtois à silhouette humaine, témoin de l'impact global de ses activités sur l'écosystème terrestre, est venu poser son regard perplexe sur l'ère de l'Anthropocène. Ce terme popularisé par le météorologue Paul Crutzen prix Nobel de chimie 1995 et qui succéderait à l’Holocène.

Les généticiens qui s’activent autour de formule scientifique sauront ils, manipulant l'acide désoxyribonucléique, fabriquer des êtres comparables à ces ChatsRats, nés de grillage, colle et papier journal entre les doigts de Marie Hélène ?

Jusqu'au 9 janvier 2016, autour de l'expo dans la salle de la Maison d'Art Contemporain de Bédarieux, ateliers et démonstrations se succéderont. Els  Knockaert et Marie-Hélène Roger proposeront le 2 janvier une performance toute en couleur.

vendredi, 11 décembre 2015

Hauts Cantons : Élections Régionales du 2e tour, information de vote

À propos des "votes blancs" et "votes nuls".

élections (2).jpg

« Gisser dans l’urne une enveloppe vide n’est pas considéré comme un vote blanc mais comme un vote nul. Le vote blanc consiste à mettre dans l'enveloppe puis dans l’urne une feuille blanche, sans aucune mention de candidat. 

Quant au vote nul, c’est... tout le reste : un bulletin portant des rayures ou des mentions ; plusieurs bulletins différents dans une même enveloppe ; un bulletin déchiré ; etc.

Le code électoral tient la comptabilité des deux, de façon distincte. Mais seul le vote « blanc » est pris en considération.»

Un lecteur du blog  signale cependant : " ...après une recherche dans le code électoral (http://www.legifrance.gouv.fr/), voici ce que j'ai trouvé :

 
LOI n° 2014-172 du 21 février 2014 visant à reconnaître le vote blanc aux élections
 
Article 1
 
Le troisième alinéa de l'article L. 65 du code électoral est complété par trois phrases ainsi rédigées : 
« Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal.
Ils n'entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins.
 
Une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. »
 
Il y a là une contradiction que je laisse méditer."
 
Un lien à suivre pour approfondir l'histoire du vote blanc.
 
 
Les Pouvoirs publics reconnaissent le vote blanc : Loi n° 2014-172 du 21 février 2014

"Le vote blanc consiste, pour un électeur, à glisser un bulletin vierge (ou pas de bulletin du tout) dans l’enveloppe qu’il dépose ensuite dans l’urne. Jusque-là, le code électoral n’établissait pas de distinction entre vote blanc et vote nul (bulletins déchirés ou annotés). Lors du dépouillement, les votes blancs et les votes nuls étaient comptabilisés ensemble et annexés au procès-verbal du dépouillement mais sans être pris en compte dans le décompte des suffrages exprimés.
 
Les parlementaires ont considéré que le vote blanc a une signification politique particulière et qu’il convient d’opérer une distinction claire entre l’absence de vote, le vote nul parce qu’irrégulier et le vote blanc du citoyen. En outre, une meilleure reconnaissance du vote blanc devrait contribuer à la lutte contre le développement de l’abstention voire "dégonfler les votes pour les extrêmes", l’électeur disposant d’une voie nouvelle pour faire entendre son insatisfaction à l’égard de l’offre politique et pour appeler au renouvellement de celle-ci." (source http://www.vie-publique.fr/)

dimanche, 06 décembre 2015

Votre chronique : Élections régionales de 2015

"Les élections régionales ont lieu les 6 et 13 décembre 2015 afin d'élire les 14 conseils régionaux.

Ces élections sont les premières dans le cadre des régions redécoupées en 2015 selon l'Acte III de la décentralisation.

Carte des têtes de listes aux élections régionales de 2015

Elles ont lieu au suffrage universel direct et au scrutin proportionnel de liste à deux tours avec prime majoritaire.

Un second tour a lieu si aucune liste n'atteint 50 % des suffrages exprimés au premier tour. Peuvent se qualifier au second tour les listes ayant recueilli au moins 10 % des voix. Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent fusionner au second tour avec une liste qualifiée.

 

 

Ce que disent les sondages : Résultats au premier tour (sondage Ipsos-Sopra Steria)

Au tour décisif (premier tour si une liste a obtenu 50 %, second tour sinon), la liste arrivée en tête reçoit une prime de 25 % des sièges alors que le reste des sièges est réparti entre toutes les listes ayant reçu au moins 5 % des voix.

Ainsi, la prime majoritaire permet à une liste arrivée en tête de disposer d'une majorité absolue de sièges au conseil régional à partir d'un tiers des voix au second tour.

Les sièges sont répartis entre les listes au niveau régional mais, au sein de chaque liste, les sièges sont attribués par section départementale."  Plus d'info  : ICI

Ces élections régionales de 2015 sont les dernières élections politiques avant l’élection présidentielle du printemps 2017.

mardi, 01 septembre 2015

Vieussan : prochain stage de Mimi cartonne

Voilà l'été passé, la rentrée s'annonce et Mimi Cartonne reprend ses formations. Ses stages ouverts à tous initient à la fabrication de meubles en carton. Le premier aura lieu sur deux jours,  le samedi 26 et le dimanche 27 septembre dans la salle du peuple de Vieussan village.

stage mimi cartonne.jpg Les stages de Mimi Cartonne permettent d'excercer maîtrise du geste et créativité

L'objet du stage est de découvrir sous un nouveau jour ce matériau qui transforme sa souplesse en rigidité pour devenir un robuste meuble  à la forme étonnante, où son créateur insuffle sa personnalité.

« Après avoir fabriqué 1 meuble brut, il faudra prévoir une 3e journée plus tard pour le décorer de papier ou peinture avant le vernissage final.»

Le tarif pour les 3 jours est de 190€, Mimi Cartonne fournit tout : carton, colle, outils... et on repart avec son meuble, réalisé de ses propres mains et né de son imagination. Une belle réalisation de soi ! » Autres dates à venir : du 24 au 27 octobre à Vieussan et 2 stages sont prévus aussi au fil des arts 10 et 11 octobre et le 14 et 15 novembre.

Myriam invite tout un chacun à venir à sa rencontre lors de son expo à la galerie Art'Caroux près d'intermarché à Villemagne dont le vernissage aura lieu le 18  septembre prochain à 18 h 30.

samedi, 16 mai 2015

Vieussan - Hauts Cantons : La mémoire d'André Favard reste présente au cœur du patrimoine

Ce weekend du 17 mai qui met à l'honneur le patrimoine culturel, rappellera à tous ses amis la mémoire d'André Favard, sa personnalité bienveillante et son savoir, minutieusement accumulé, généreusement  distribué.

sahhch,andré favardAndré Favard  partageait avec jubilation et modestie le résultat de ses recherches 

Écrivain, conférencier, il aimait avant tout partager ses connaissances et transmettre son intérêt pour les œuvres humaines à travers le temps. 

Tissé de curiosité et de philosophie, son esprit s'attachait à l'étude des traces laissées par l'homme, gravées dans la pierre, jalonnant ses habitats et ses édifices. Il aimait en conter l'histoire.

Visites commentées, textes érudits, conférences, André Favard  partageait avec jubilation et modestie le résultat de ses recherches et n'avait pas son pareil, en un style remarquable, pour donner vie à ces vestiges que certains pensent morts.

DSC02533

Abbaye de Villemagne

Dans "Les conférences de Villemagne", André Favard, révélait à tous la richesse des symboles. À travers ses mots, les églises des  Hauts Cantons « se sont mises à parler ». 

vieussan,hauts cantons,mémoire,andré favard,atrimoine,deuil,sahhch,"les conférences de villemagne",archéologie,symboles,églises,société archéologique et historique des hauts cantons de l’hérau

"Il fût également le conservateur de l'exposition consacrée à l'histoire de l'Abbaye de Villemagne, ouverte à tous dans l'ancienne église Saint Grégoire de Villemagne" (voir le commentaire ci-dessous)

Secrétaire de la Société Archéologique et Historique des Hauts Cantons de l’Hérault, « Toujours tourné vers les autres, son principal souci était le rayonnement de notre Société » déclare Michel Scanzi président de la S.A.H.H.C.H, au nom de tous les adhérents qui lui ont rendu hommage.

La dernière des "Conférences de Villemagne", préparée par André Favard « Les pigeonniers de l’Hérault » sera présentée par Frédéric Mazeran ce dimanche 17 mai à partir de 15 h à Villemagne. 

Sensibiliser le grand public à la sauvegarde du patrimoine culturel, tel était le souhait d'André Favard. Son œuvre qui met en lumière le patrimoine des Hauts Cantons prolonge sa mémoire.

vendredi, 06 mars 2015

Hauts Cantons : invitation de la Société Archéologique

Vous êtes invités à la prochaine 

conférence de la Société Archéologique et Historique des Hauts Cantons

LES MOULINS HYDRAULIQUES DE BEDARIEUX

donnée par

Bridget PETIT

 Responsable de la Fédération des Moulins de France dans l’Hérault 

Chargée de mission Restor-Hydro

Membre de la SAHHCH

Dimanche 8 mars 2015 à 15 h 00

Salle polyvalente

34600 Villemagne-l’Argentière

Établie depuis plusieurs siècles, la florissante industrie de Bédarieux n’a pu naître et se développer que grâce à l’énergie hydraulique, à l’origine de ses multiples entreprises, qu’il s’agisse des  manufactures textiles, foulons, papeteries, moulins à grains ou des  premières centrales électriques. 

 moulin, L’infrastructure de la « papeterie  vieille »,BédarieuxL’infrastructure de la « papeterie  vieille » de Bédarieux

Avec le déclin de certains établissements et l’arrivée de l’électricité, ce réseau de moulins, témoin d’une intense activité, a peu à peu était délaissé puis oublié.

Bridget Petit, responsable de la Fédération des Moulins de France dans l’Hérault, a redécouvert et inventorié ce patrimoine dissimulé. 

A l’invitation de la SAHHCH, elle viendra exposer le fruit de ses recherches lors d’une conférence richement illustrée.

vendredi, 29 mars 2013

Vieussan - Hauts Cantons : Hommage à François Granier, fondeur de cloches

François Granier, fondeur de nombreuses cloches qui, le jour de Pâques prennent leur envol 

La Société Archéologique et Historique des Hauts Cantons de l'Hérault dont le président Michel Scanzy vit sur la commune de Vieussan , rayonne sur tout le territoire objet de ses études.

Quelques lignes, superbement rédigées par André Favard, secrétaire de la S.A.H.H.C.H., rendent un vibrant hommage au fondeur de nombreuses de ces cloches qui le jour de Pâques prennent leur envol.

« François Granier, le tenant de l’une des  plus anciennes dynasties des fondeurs de France, grand prix des métiers d’art,  nous a quitté à l'automne 2012 au terme de 93 ans d’une laborieuse et belle existence dans l’Hérault. Membre de notre Société à laquelle il a collaboré activement, notamment à l’occasion de l’une de ses conférences, il a été avec ses travaux l’objet d’études approfondies de la part d’André Signoles et de Robert Gourdiole dans nos bulletins 9 et 14.» rappelle André Favard.

« Depuis Saint-Laurent-des-Nières, berceau de la famille, puis Castanet-le-Bas et Hérépian, la fonderie de cloches de François Granier fut non seulement l’une des quatre subsistant sur le territoire national mais demeurait aussi la seule et unique en France qui confectionnait l’ensemble des trois produits de l’art campanaïre, à savoir les sonnailles, les grelots et les cloches d’églises

François Granier,Béziers,bourdon,

« Marie », le bourdon de la cathédrale de Béziers, fondu en 1939 par la fonderie Granier (masse : 3 958 kg) photo Vpe, source Wikipédia 

« François Granier aimait conter son histoire, et celle de bon nombre de ses cloches, continue André Favard, on apprend  ainsi que le bourdon de la cathédrale Saint Nazaire de Béziers,  pour 1m75 de diamètre pèse près de 4000 kg. »

En ces Fêtes Pascales, cet hommage rappellera la mémoire de  François Granier, fondeur de cloches des Hauts Cantons de l'Hérault.

« Si le silence s’est abattu sur son atelier, conclut André Favard, d’innombrables cloches continuent dans le monde, jusqu’au Liban, à faire chanter l’œuvre de ses mains... »

Retrouvez les travaux de La Société Archéologique et Historique des Hauts Cantons de l'Hérault