compteur internet
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

dimanche, 06 août 2017

Un film documentaire : « Futur d’espoir »

« Futur d’espoir » est un film documentaire qui suit le parcours d’un jeune de 17 ans qui se questionne sur le monde.

Capture d’écran 2017-03-05 à 00.36.33

Au travers d’une quinzaine d’interviews ce jeune garçon va construire sa propre opinion sur l’agriculture. Il découvrira que ce monde là est moins joyeux que ce qu’il s’imaginait. Pourtant, ce jeune, plutôt que de souligner ce qui va mal dans le monde agricole, va tenter de montrer ce qui va bien ; des alternatives, qui selon les personnes interviewées, se présentent comme des solutions aux systèmes agricoles actuels...

mercredi, 02 août 2017

Mons-La-Trivalle : L'Association Communale de Chasse Agréée prépare l'ouverture

L'ouverture générale officielle de la chasse est fixée, cette année au 17 septembre

"Cependant, pour la chasse aux sangliers, déclare Francis Sigé, président de l'ACCA de Mons-La-Trivalle, des battues sont autorisées à partir du 1er juin, en raison de la prolifération généralisée des sangliers et des dégâts causés dans les vignes."

famille sanglier.jpgLa Fédération Nationale des Chasseurs de Grand Gibier s'interroge sur les causes de la surdensité généralisée des sangliers

Ces battues font l'objet d'une déclaration en mairie, à la gendarmerie, ainsi qu'à l'Office de la Chasse et de la Faune Sauvage.

La distribution des cartes de chasse aura lieu le samedi 5 août et le samedi 9 septembre 2017, de 17 h à 19 h au local de Chasse à Mons-La-Trivalle.

"À cette occasion, rappelle Francis Sigé, la présentation de la validation du permis de chasser ainsi que de l'attestation d'assurance pour la saison 2017-2018 est obligatoire.

Ne pas oublier le timbre-vote qui permet de faire entendre sa voix lors de l'assemblée générale de la fédération."
.

vendredi, 07 juillet 2017

Votre chronique : ondes électromagnétiques et pollutions chimiques, autant de nuisances pour la santé publique

Le professeur Dominique Belpomme, poursuit son engagement pour alerter sur les dangers des pollutions environnementales. Au sein de L’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anticancéreuse, il mène un combat soutenu pour promouvoir au niveau national et international, en particulier européen, une politique de prévention.

Le professeur Dominique Belpomme est à l'origine de la formulation de santé durable, image en miroir du concept de développement durable et de prévention environnementale qui lui est associé. Concepts formulés et explicités dans le Mémorandum de l’Appel de Paris ainsi que dans plusieurs articles et livres grand public

Conférence du Professeur Belpomme cancérologue et docteur en médecine environnementale à Biarritz le 2 février 2017

 

Le Professeur Dominique Belpomme, président de l’ECERI, l’Institut Européen de recherche sur le cancer et l'environnement.

Dans son ouvrage “Comment naissent les maladies… et que faire pour rester en bonne santé”, le Professeur Belpomme propose une nouvelle grille de lecture et met en avant toutes les incidences des paramètres extérieurs et environnementaux sur la santé., entre 70 et 90% des cancers déclarés sont dus à l’environnement. Le spécialiste évoque les pesticides, la pollution, les ondes et les divers expositions dont nous sommes victimes, souvent, sans même nous en douter.

Ajoutée le 25 juilet 2016 par http://www.tvlibertes.com/

Rencontre dans les Hauts Cantons d'Oc le 23 juin 2015 avec le professeur Dominique Belpomme

mercredi, 05 juillet 2017

Vieussan : Les Contes Dits-vins au Lézard Bleu

Le samedi 8 juillet à 18 h 30 au Café de pays Le Lézard Bleu, un rendez-vous "à ne pas manquer" est proposé avec "L’Apér’O mon Pays" présenté par la Conteuse Claudia Mad'moiZèle.

conteuse.jpgLa Conteuse Claudia Mad'moiZèle dévoilera les secrets du "vin divin"

Le Pays d’Art et d’Histoire du Haut Languedoc et Vignobles propose de savourer le Pays : "Des paroles gourmandes avec des "il était une fois", des histoires de vins, de vies, de vignes et de vignerons. De la vigne au verre, les histoires se tissent et transmettent une poésie à boire et à croquer pour les plaisirs des sens et du terroir. Elles dévoilent les secrets du travail de la terre, les plaisirs du palais, la beauté du vin divin, ses joies et parfois l’ivresse mais surtout son esprit de partage et la célébration de ce breuvage divin et prodigieux qu’est le vin."

Bénéficiant d’une aide de l’Union européenne et du Conseil départemental de l’Hérault, cet événement fait l’objet d’un partenariat avec la Drac Occitanie, le Département, la Communauté de communes Minervois, Saint-Ponais, Orb–Jaur et le Café de Pays Le Lézard Bleu de Vieussan. Le programme général est disponible à l’office de tourisme du Caroux et sur le site du Pays HLV.

Renseignements et réservation au Lézard Bleu à Vieussan tel : 04 67 97 10 21

mercredi, 17 mai 2017

Glyphosate : risque réel de ré-autorisation pour 10 ans !

Communiqué de Générations Futures : La Commission européenne relance la procédure pour autoriser le #glyphosate

Nous demandons à la France de s'opposer à la position de la Commission européenne et de ne pas autoriser le glyphosate !

Les discussions sur l’autorisation du glyphosate, herbicide le plus vendu au monde, vont reprendre. Le risque d’une ré autorisation pour 10 ans est réel. Générations Futures exhorte la France de s’opposer à cette autorisation eu égard au classement comme cancérigène probable du Centre international de recherche sur le cancer.

Les commissaires européens ont donné leur accord pour « redémarrer les discussions avec les Etats membres sur un possible renouvellement de l’autorisation du glyphosate pour 10 ans », a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’exécutif européen.

« La Commission a pris en compte les dernières études scientifiques, en particulier la conclusion du Comité d’évaluation des risques de l’ECHA confirmant que la substance active ne devrait pas être classée comme cancérigène », explique l’institution dans un court communiqué.

Chaque Etat membre garde le droit d’autoriser ou non l’utilisation de pesticides à base de glyphosate sur leur territoire, rappelle-t-elle par ailleurs.

La décision portant sur la licence du glyphosate se prend au sein d’un comité technique regroupant des représentants des États membres. Lors du dernier vote en date, fin juin 2016, deux pays, la France et Malte, avaient voté contre un renouvellement de l’autorisation, et sept s’étaient abstenus (Allemagne, Italie, Portugal, Autriche, Luxembourg, Grèce, Bulgarie), bloquant la décision.

Après l’opinion de l’ECHA, l’Association européenne des fabricants de pesticides (ECPA, qui compte parmi ses adhérents Monsanto, Bayer, Dow, BASF, Syngenta…) avait dit s’attendre à ce que la Commission s’engage rapidement dans une nouvelle procédure de demande d’agrément pour 15 ans, soit une durée plus longue que celle effectivement envisagée par Bruxelles.

Cette position de la Commission européenne fait fi de l’Initiative Citoyenne européenne (ICE) qui a déjà recueilli 750 000 signatures en 4 mois demandant l’interdiction du glyphosate, la réforme de la procédure d’approbation des pesticides et l’instauration des objectifs obligatoires de réduction dans l’utilisation des pesticides au sein de l’UE. La France a recueilli le nombre de signatures nécessaire (55500)

Générations Futures

Contact :

François Veillerette - Directeur et porte-parole de GF :
06 81 64 65 58 
francois@generations-futures.fr

Nadine Lauverjat - Coordinatrice de GF : 
06 87 56 27 54 
nadine@generations-futures.fr

Plus d'info

https://www.infogm.org/5877-glyphosate-toxique-cancerigen...

www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/28/roundup-le-pest...

samedi, 22 avril 2017

Votre chronique : ce 22 avril 2017, c'est « La Journée mondiale de la Terre »

Nicolas Hulot. Le président de la Fondation pour la Nature et l’Homme s’exprimait récemment sur RTL sur le débat présidentiel.

Nicolas Hulot dans le RTLsocialstudioPhoto de Benjamin Turquier / RTLNet

« C’est un contresens

de mettre l’écologie

à gauche ou à droite.

Être écologiste,

c’est faire de la solidarité

une loi universelle »

lundi, 20 mars 2017

Votre chronique : "le droit international des droits de l’homme énonce le droit à la santé "

Du 20 au 30 mars 2017 semaine pour le rappel des Alternatives aux Pesticides
 
nuit-grave-logo-gf
 
 
A l’initiative du collectif d’associations « Action Citoyenne pour une Alternative aux Pesticides » et de l’association Générations Futures, cette semaine a pour objectifs d’informer sur les impacts des pesticides sur l’environnement et sur la santé, ainsi que de faire connaitre et de promouvoir les alternatives à leur utilisation.
 
OMS1

Des rapports de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alertent... (lire la suite...)

"Si vous aussi, vous souhaitez que nos élu(e)s et futur(e)s élu(e)s s’intéressent à ce sujet, demandez aux candidat(e)s à l’élection présidentielle de protéger nos enfants des pollutions multiples et diverses !"

>>> Signez et relayez notre pétition <<<

Ce que les « Monsanto Papers » révèlent du Roundup LEMONDE.FR

La justice américaine a déclassifié des correspondances internes de la firme. Dès 1999, cette dernière s’inquiétait du potentiel mutagène du glyphosate.

Rarement hasard du calendrier aura été plus embarrassant pour une agence d’expertise. Dans le cadre d’une action intentée contre Monsanto, la justice fédérale américaine a déclassifié, jeudi 16 mars, plus de 250 pages de correspondance interne de la firme agrochimique, montrant que cette dernière s’inquiétait sérieusement, dès 1999, du potentiel mutagène du glyphosate, principe actif de son produit phare, le Roundup, et molécule phytosanitaire la plus utilisée au monde.

Or le 15 mars, à la veille de la publication de cette documentation confidentielle, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) annonçait qu’elle ne considérait le glyphosate ni comme cancérogène ni même mutagène – c’est-à-dire capable d’engendrer des mutations génétiques.

Pour Monsanto, l’affaire est cruciale : le Roundup est la pierre angulaire de son modèle économique, fondé sur la vente liée de ce pesticide et des cultures transgéniques capables de le tolérer.

La rapporteuse spéciale sur le droit à l’alimentation de l’ONU dresse un réquisitoire des conséquences délétères des pesticides sur la faune, la flore et l’être humain. Un article de notre partenaire, Le Journal de l’Environnement. euractiv.fr

« Être tributaire de pesticides dangereux est une solution à court terme qui porte atteinte au droit à une alimentation suffisante et au droit à la santé des générations actuelles et des générations futures.» Hilal Elver n’a pas la notoriété d’u...  Afficher la suite ici

lundi, 13 mars 2017

Vieussan : Compte-Rendu de Conseil Municipal, réunion du vendredi 3 février 2017

Réunion du Conseil Municipal de Vieussan du vendredi 3 février 2017, Compte-Rendu publié tel qu'affiché ce jour, 13 mars 2017 :

vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal 2 février 2017vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal 2 février 2017vieussan,compte rendu de la séance du conseil municipal 2 février 2017

mercredi, 08 mars 2017

Votre chronique : Un maire en guerre contre les pesticides

Henri Boguet, un maire soucieux de ses administrés
 
« A Fontoy en Moselle, un maire a pris un arrêté municipal contre l'usage de certains insecticides. Effectif depuis le 16 février dernier, cet arrêté est jugé illégal par la sous Préfecture de Thionville. Ce dossier est en cours d'expertise dans le cadre de cette phase pré-contentieuse.
Par Matthieu Mercier 
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison.  / © Matthieu Mercier
Les abeilles de cet apiculteur de Fontoy (Moselle) disparaissent années après années. Il a perdu quatre ruches cette saison. / © Matthieu Mercier
Le maire de Fontoy, sans étiquette, en est à son 8e mandat. Il ne se représentera pas, c'est donc un combat sans arrières-pensées qu'il mène en ce moment contre les pesticides. Henri Boguet veut faire bouger les lignes et défendre les abeilles et donc la santé de ses administrés. Il a pris un arrêté en novembre pour interdire l'usage de certains pesticides dans sa commune, des néonicotinoïdes. Mais ce texte va à l'encontre d'une loi biodiversité qui prolonge l'usage de certains produits insecticides jusqu'en 2020. La Préfecture de Moselle a donc demandé le retrait de cet arrêté, pourtant effectif depuis le 16 février.

"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi".  / © Matthieu Mercier"Les abeilles sont les sentinelles de l'environnement, expliquent les apiculteurs. Leur mort c'est la nôtre aussi". / © Matthieu Mercier
Une menace de recours au Tribunal administratif a été brandie. Elle ne change pas l'attitude du maire, médecin de profession. Pour lui c'est au contraire à l'industrie chimique qui fabrique ce genre de produits de transformer ses produits.

"Quand on voit comment sont protégés certains agriculteurs dans leurs tracteurs, avec des scaphandres, on se dit qu'eux aussi ont bien compris la nocivité des traitements qu'ils utilisent".

De leurs côté les apiculteurs applaudissent le maire. Face à la lente mais certaine disparition de leurs abeilles, ils se sont mobilisés. Un Lorrain a lancé une pétition en ligne. Elle a déjà récolté près de 28000 signatures. Sur le bureau du maire, les mails d'encouragements sont très nombreux. »
 


Arrêté municipal anti pesticides

Voir le reportage sur le lien ci dessous :

Le maire de Fontoy a pris un arrêté municipal effectif depuis quinze jours pour interdire l'usage de certains pesticides. mais la prefecture le juge illégal, l'élu local est prêt à aller devant le tribunal .  - France 3 Lorraine - Matthieu Mercier et Benoît Bour

"Des gouvernants qui représenteraient réellement les intérêts des populations pour lesquelles ils travaillent, ne devraient pas tolérer que les intérêts des lobbies passent avant la santé publique !"

Liens vers la pétition en ligne

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/...

Soutien au Maire de Fontoy qui interdit les pesticides tueurs d'abeilles (néonicotinoïdes) sur sa commune !

mardi, 07 mars 2017

Vieussan : Christian Jougla vient présenter son dernier roman, « Sortilège »

Vendredi 10 mars 2017 à 18 h dans la salle de la bibliothèque municipale

Christian Jougla, auteur de romans et de nouvelles fantastiques émaillés d'expressions occitanes avec traduction est président depuis sa création en 1998 du Cercle occitan à Gabian où il est né. 

Homme de théâtre, il anime, pour la promotion de la culture occitano-française, le Théâtre des Ateliers de la Thongue créé en 2005 et privilégiant la création de spectacles vivants.

Dans son dernier roman intitulé Sortilège, édité à La Clef d'Argent, Christian Jougla, ancien viticulteur, transpose son sens de la mise en scène et situe son intrigue sur le Larzac, "frontière d'un autre monde".

Son personnage, Jim, "amateur de lieux sans espoir hantés par tous les vents", s'installe sur le Larzac et se lie d'amitié avec Paul, l'un des anciens des causses qui lui présentera un étrange personnage, le docteur Once, médecin des fous.... 

actualités,littérature,occitan,livre,loisirsculture,portrait,religion,vivre dans nos communes,christian jougla

En avril 2013, Christian Jougla présentait son roman, « Chants d’automne »,  devant des lecteurs captivés.

Gageons que ce vendredi 10 mars 2017 à 18 h dans la salle de la bibliothèque municipale, la vigueur oratoire de l'auteur passionnera l'assistance.
La rencontre sera clôturée par la vente du volume dédicacé et un apéritif convivial offert par la commune.

La bibliothèque de prêt est ouverte le lundi de 16 à 17 h, le mercredi de 15 h 30 à 17 h et le samedi de 10 h 30 à 12 h 30.